• Pendant des mois, la moitié de l'humanité a été confinée. Le Covid-19 a fait basculer nos existences dans l'inattendu, l'incertitude, l'angoisse.

    Jean-Dominique Michel est spécialiste en anthropologie de la santé. Il est le premier à avoir perçu le décalage entre la réalité de l'épidémie et les discours des autorités politiques et sanitaires. Absence de tests de dépistage, confinement généralisé de toute la population, mensonges sur le rôle des masques..., il dissèque les décisions absurdes. Grâce à un solide travail documentaire, il nous permet de comprendre en quoi les pouvoirs publics ont failli et pourquoi nous aurions pu agir autrement. Surtout, il jette une lumière crue sur le mal qui sape notre système de santé. Pour lui, il est temps de bâtir une véritable « démocratie sanitaire ». La résilience collective acquise durant l'épreuve doit nous permettre d'y arriver.

    Qu'aurions-nous dû savoir ? Comment nous préparer, si demain la menace réapparaissait avec un virus plus contagieux et plus létal ? Quelles leçons tirer de cette crise pour en sortir grandis ?

    Un regard non académique, une analyse édifiante. La réponse à vos questions est dans ce livre.

  • La crise du Covid-19 a suscité un tel choc dans l'opinion publique que beaucoup de commentateurs ont émis l'hypothèse que plus rien ne serait comme avant. C'est qu'il s'agit d'un épisode sans précédent, révélateur d'évolutions latentes et porteur de modifications structurelles dans les relations internationales. Passé l'effet de sidération, cet ouvrage revient sur ce "moment" historique et nous éclaire sur les conséquences géostratégiques de cette catastrophe sanitaire.

    Est-ce la fin du monde occidental, atteint dans son modèle de réussite ? La Chine a-t-elle gagné dans le duel qui l'oppose plus que jamais aux États-Unis ? Cette crise balaye-t-elle définitivement le rêve d'une Europe puissante ou va-t-elle susciter le sursaut tant attendu et si souvent déçu ? Se dirige-t-on vers davantage de multilatéralisme ou vers une profusion d'unilatéralismes ? Autant de questions de fond que Pascal Boniface analyse avec lucidité pour nous aider à appréhender le "monde d'après".

    PASCAL BONIFACE est directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris VIII. Il a écrit plus de 60 ouvrages sur les questions géopolitiques dont certains ont donné lieu à de multiples traductions ou rééditions. Il a créé la chaîne Youtube « Comprendre le monde ». Retrouvez-le sur son blog www.pascalboniface.com et sur Twitter @PascalBoniface.

  • Le nouveau tsunami causé par le Covid-19 ne nous laisse plus le choix. Il n'est plus possible d'aménager à la marge un système économique aux défaillances de plus en plus criantes (crise écologique, croissance des inégalités). C'est le moment (ou jamais ?) de le réorienter vers la construction d'un monde plus juste et plus durable.Fort de son expérience au plus haut niveau des instances financières internationales, Bertrand Badré, avec passion et pédagogie, propose dans cet ouvrage une véritable feuille de route pour le xxie siècle. À rebours d'un fatalisme trop souvent répandu, il nous incite à tous nous engager pour sa concrétisation.Car, qui que nous soyons, nous avons le pouvoir d'influer sur le cours des choses. En tant que consommateur, investisseur, comme citoyen ou dans notre travail. Non pas « les pauvres » contre « les riches », non pas « le peuple » contre « les élites » - mais tous ensemble, pour le bien de tous, et celui de notre planète.

  • De la peste noire au coronavirus, tout ce qu'il faut savoir sur les 50 pandémies les plus virulentes.
    Quels sont les trois plus grands tueurs de l'histoire de l'humanité ? La guerre ? La famine ? Les catastrophes naturelles ? Non, il s'agit de la grippe, de la peste et du sida. Aujourd'hui, notre monde moderne favorise la prolifération des maladies, voire l'émergence de nouvelles maladies comme Ebola ou encore la réapparition de vieilles maladies telle la dengue. Voici un livre simple et concis qui présente 50 maladies infectieuses parmi les plus virulentes. Le lecteur y trouvera des informations sur l'histoire de chaque maladie, sa répartition dans le monde, les troubles qu'elle provoque, les traitements possibles et quelques conseils pratiques.
    /> Nouvelle édition, mise à jour avec le covid-19.

  • Recueil de haïkus
    Dans virus il y a survi(e) Mais comment survit-on à une pandémie ? On s'y prépare, on l'affronte, on l'ignore, on en rit, on sombre dans la violence, la folie... Chacun à sa manière. SURVI est un recueil de témoignages sous forme de haïkus, sur la pandémie du Covid-19. Des témoignages imagés qui interrogent l'homme et son rapport à l'autre, l'homme et son histoire 

  • « Demain, dès l'aube, lorsque Paris s'éveillera, /Je ne bougerai pas. Personne ne m'attend. / J'irai par la cuisine, je ferai bien dix pas, /Je dois rester cloîtré loin de tout bien longtemps. (...) ».

    Dans « Les 55 jours de Paris », Fabrice Brossard s'inspire de grands auteurs, d'hommes politiques ou encore de stars de la télévision pour nous faire revivre ces 55 jours de confinement avec humour.

    Ici, nous n'avons pas les « Contemplations » de Victor Hugo, mais les « Confinations » de Hector Gigo. Un peu plus loin, Ardisson est de retour pour une interview exclusive avec Didier le Pangolin, Angèle balance son masque, et Platon et Socrate analysent la crise.

    Des chroniques drôles et tendres rythmées par la diversité des genres utilisés : poésie, parodie, chanson, quizz ou dialogue... Petits ou grands, revivez votre confinement différemment !

  • 2020 - En guerre.
    Sans projectile, ennemi sourd, sournois, invisible.
    On peut tous choisir d'être brave, des braves.
    Ou pas.
    D'amener une once de légèreté,
    Ou pas.
    Choisir d'être un peu... utile.
    D'être soi, enfin.

  • Et si la crise sanitaire était une chance... Nouv.

    Les " Nouvelles Trente Glorieuses " sont devant nous !
    Une formidable période de croissance économique succédera à la pandémie de covid-19. Nous sortirons du combat contre le virus avec la même volonté de vivre et d'inventer qu'à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.
    D'ici 2030, de nouvelles technologies, de nouveaux métiers feront leur apparition. Des centaines de milliards seront injectés par les États pour transformer nos villes, nos usines, nos modes de transport.
    Bref, l'actuelle crise sanitaire, qui nous oblige à nous réinventer, est notre chance. Tel est l'intime conviction de Martial You, qui lève dans cet essai le voile sur le monde d'après.

  • C'est la guerre !... Euh... Le confinement !

    Il y a cette fenêtre qui donne à voir, qui tente d'attirer les curieux. Qui tente de donner un peu d'espoir, de vie, de rire et de sourire. Et il y a l'intérieur, le contre-jour, la pénombre, le côté sombre. Ce que l'on cache, ce qui peut faire mal mais pas que.
    Je me sers de Facebook pour raconter, faire rire. Râler aussi.
    Et voilà que le confinement nous tombe dessus.
    On vit tous des moments qu'on n'a jamais vécus, jamais imaginés. Ils sont vierges telle une terre jamais foulée que l'on découvre. Que faire ? Avancer ? Débroussailler ? Innover ? S'effondrer ?
    Ces moments peuvent être traumatisants. Ils laisseront des traces. Pour beaucoup. Tout le monde raconte, décrit ce qu'il vit, ce qu'il invente pour tenir, ses recettes, ses rencontres virtuelles, ses lectures, séries. Je ne fais pas exception à la règle.
    J'ai souhaité y mettre ma touche. Chaque jour de ce confinement, j'ai tenu une chronique que j'ai partagée sur Facebook.
    Néanmoins, à un moment donné de ce temps qui s'étire, j'ai eu envie d'écrire, de décrire le backstage, le mien, celui que je cache. De développer quelques-unes de mes réflexions, rapporter certains témoignages. Le off. Ce que je n'ai pas publié sur Facebook. Possible que la partie visible et celle invisible de l'iceberg se chevauchent quelquefois. Possible.
    Elles se chevauchent, c'est sûr, se complètent aussi.

  • À mi-chemin entre le roman et le scénario, cette première vague de la série "Quand t'es" vous plonge avec humour dans une France post-confinement à travers une palette de personnages loufoques. Dictature sanitaire dans le monde de l'entreprise, infantilisation des demandeurs d'emploi, revers de la célébrité. Intrigues et coups bas sont exécutés avec brio... dans le respect des gestes barrières !

  • Les grandes pandémies de l'Histoire Nouv.

    Confinement, quarantaine, distanciation sociale, fermeture des frontières, recherche de remèdes... et de boucs émissaires. Sous des formes diverses, ces notions caractérisent toutes les grandes pandémies depuis la peste de Justinien, au VIe siècle, qui fi t 25 millions de morts : dix fois plus que la Covid-19.
    Apparu au XVIIIe siècle, le terme " pandémie " désigne la propagation mondiale d'une maladie infectieuse. Fléaux de Dieu ou calamités naturelles, les causes réelles n'en seront découvertes que deux siècles plus tard par Koch et Pasteur. Mais il faudra attendre 1938 pour observer un virus au microscope...
    Peste noire (1347-1351) et peste de Marseille (1720), ravages de la variole dans le Nouveau Monde et de la syphilis dans l'Ancien (XVIe siècle), choléra, lèpre, rougeole, paludisme, vagues meurtrières de tuberculose et de grippe espagnole, rémanence du sida...
    Jean Vitaux scrute leurs origines et leurs causes, leurs modes de diff usion, les peurs qu'elles suscitent, leurs conséquences économiques et sociales, les mesures prises pour les endiguer... et les négligences qui les ont favorisées, telle l'importation du choléra en Haïti par les forces de l'Onu en 2010. Sans omettre d'alerter sur la résurgence de maux que l'on croyait jugulés et l'émergence de pathologies telles que le MERS ou le virus Zika.

  • Comment est né le Coronavirus ? Y a-t-il eu un pacte secret ? Quel est le lien avec le réchauffement de la planète ? Pourquoi huit dirigeants se réunissent-ils dans un sauna au-delà du Cercle Polaire ? Le descendant du dernier chambellan de Napoléon est-il impliqué ? Peut-on rêver un monde meilleur ?

    À toutes ces questions, François Varay, prix Amok 2017, répond avec humour et utopie dans un roman purement fictif qui donne à réfléchir. Et si c'était vrai, se demanderont certains...

    Pour d'autres, un peu de légèreté ne fera pas de mal dans cette crise effroyable.

    François Varay sait mêler le vrai et le vraisemblable, le burlesque et la rêverie dans un ouvrage qui est le premier roman à paraître sur la crise du Covid-19.

  • Et si on lisait par solidarité ?
    Et si on se plongeait dans des histoires pour s'évader, oublier, rêver ?
    Lire pour soutenir les personnes qui chaque jour risquent leur vie pour sauver la nôtre, c'est toute l'idée de ce recueil.
    Découvrez vingt nouvelles tantôt sombres, tantôt porteuses d'espoir, mais toujours émouvantes, dans lesquelles les auteurs nous invitent à voir ce temps si particulier à travers leurs yeux.
    Pour aider nos soignants, les bénéfices de ce recueil sont intégralement reversés à la Fondation de France en faveur des personnels de soin, chercheurs, et des populations les plus vulnérables.

    Et si vous lisiez ?

  • COVID mon ami

    Christian Rombeau

    Comment repenser le monde au moment où le COVID-19 a obligé une grande partie des peuples à se confiner. Une analyse plus large de cet événement, en dehors des polémiques d'experts et de la peur qui s'est propagée aussi efficacement que le virus lui-même, permet de comprendre pourquoi et comment on peut faire de COVID-19 son ami.
    Une invitation à changer nos habitudes et à mieux comprendre le monde qui nous entoure.

  • « Commencer un beau jour à écrire pour vider mon sac (le 5/06/19) puis ne plus m'arrêter, c'est la plus grande surprise de ma vie ! Si l'écriture a été ma bouée de sauvetage, j'espère que ce recueil sera le canot me permettant d'atteindre le rivage.» 
    Ce témoignage, sous forme de poèmes et chansons, est avant tout un cri du coeur. C'est cela qui le rend si émouvant. Des traumatismes de son enfance au covid19, de la nature à l'écriture, du sport à la musique, de la souffrance à l'espérance, la plume d'Anne balaie large et chante son amour de la Vie. Si elle traite de sujets graves, cette plume sait aussi se montrer légère jusqu'à nous envoler.
    De nombreuses chansons de la variété française réécrites de façon inattendue, c'est là l'originalité de cette oeuvre, unique en son genre.
    Si vous êtes compositeur ou interprète et que vous désirez défendre une noble cause, alors vous serez peut-être inspirés par les chansons consacrées à la protection de l'enfance, chansons qui ne demandent qu'à être chantées pour faire passer leurs messages.
    À noter, ce recueil est agrémenté de superbes photos réalisées par un jeune photographe, qui vous permettront de méditer si cela vous tente.    Un témoignage fort, en poésie et en musique, qui touchera tous les blessés de la vie et ne laissera aucun lecteur indifférent.

  • Sète. 16 mars - 11 mai 2020

    Ce recueil est né du confinement comme une suite de Polaroïd quotidiens de cette expérience inédite et de mes réactions à chaud. Ce temps suspendu m'a permis de ressentir notre fragilité d'Homme, de me surprendre de réactions inattendues, de m'adapter et de rectifier mon regard sur ce qui fait ma vie. À travers l'écriture de ces anecdotes, de ces peurs, de ces sourires, de ces espoirs, j'ai partagé à ma façon ce moment si particulier où beaucoup se retrouveront.

  • La fraternité est l'un des thèmes majeurs du pontificat de François. Il en fait le thème de sa troisième encyclique après "Lumen Fidei" et "Laudato Si'".À toutes les soeurs et à tous les frères, à tous les hommes et femmes de bonne volonté qui peuplent la terre.L'édition officielle de la Conférence des évêques de France.

  • An 3 après covid 21

    Emmanuel Meursault

    En 2021 surgit le multiface, une terrible mutation du Covid poussant les nations aux portes du chaos. Trois ans après, tout le monde porte son Covtrack, un petit galet noir enregistrant en continu les interactions sociales de chacun tandis que la police du COVID veille au bon ordre. Cela n'empêche pas quatre étudiants partageant le même appartement de vivre leur jeunesse avec insouciance et passion, jusqu'à ce que le covtrack de l'un d'eux change de couleur...

    Le Multiface est le premier tome d'une trilogie confrontant le monde à la fin d'un cycle de consommation effrénée. Lorsque la nature présente sa facture, comment s'adaptera l'humanité ?

  • CoWeed-19

    Ira de Puiff

    24 décembre 2020. Déguisé en Père Noël, Alex quitte un Paris ravagé par les mesures sanitaires pour se rendre chez ses parents, en province, et passer un Noël en famille bien mérité. Seul hic, il n'a pas été convié. Il débarque en surprise totale et met en ébullition un dîner méticuleusement préparé.
    Le choc entre les deux univers qui se font face est palpable : le sien, un brin désabusé et profondément affecté par la crise sanitaire, et celui de sa famille, bien rangé et qui semble épouser la « nouvelle normalité ».
    Cette histoire a été inspirée par les derniers événements liés au Covid-19. C'est une comédie grinçante sur fond de pandémie et de mesures sanitaires controversées. Les personnages se cherchent et se font face dans un joyeux mélimélo, au langage parfois cru mais direct, qui ne fait qu'accentuer l'ambiance kafkaïenne de l'époque que nous vivons actuellement.

  • Tranches de Co(vie)d

    Henri Castaing

    Depuis mars, nos vies ont changé d'une façon telle qu'aucun de nous n'aurait pu l'imaginer. L'humanité s'est découvert un colocataire indésirable et a dû changer ses habitudes. Ce recueil de cinq histoires vous plongera dans l'univers de la nouvelle normalité post-virus, à travers des situations qui auraient très bien pu arriver à chacun d'entre nous. 

  • Ce petit livre - dont le titre provient de la sagesse traditionnelle bantoue - rassemble dix-huit textes de Nancy Huston, écrits pour la plupart au printemps 2020, alors que la pandémie de la COVID-19 se répand dans le monde entier. D'abord paralysée par la situation de confinement aussi contraignante qu'inattendue, et retenue indéfiniment hors de Paris, l'auteure voit en quelque sorte son esprit se mettre en berne, redoutant que sa plume ne se voie confinée elle aussi. Mais rapidement le souffle de la vie reprend, et celui de l'écriture remonte haut et fort. Fusent alors sous sa plume des textes qu'elle enverra au Devoir, à Châtelaine, à Libération, à Reporterre... Cet ensemble d'observations fines et d'analyses percutantes, souvent livrées sur le ton intime du journal personnel, finissent par constituer un seul et même « SOS terre » qui entre en résonance ou en dialogue avec les lavis réalisés par Edmund Alleyn dans les dernières années de sa vie.

empty