• Un étudiant en médecine en pleine crise de vocation, des médecins paramilitaires ou très zen, des infirmières rebondissantes et des patients tenaces tentent ensemble, sous une averse de consignes sanitaires contradictoires, de ne pas boire la tasse. Bienvenue dans la vague du Covid sur laquelle surfe Cov le virus, animateur teigneux d'une chaîne YouTube diffusant des fake news.

    Avec sensibilité et humour, Olivier Luge, médecin au CHU de Lyon, nous plonge au coeur d'un grand hôpital confronté à la pandémie.

  • L'explosion des inégalités Nouv.

    Ce livre dresse un état des lieux de la société française en 2020, sur le plan à la fois empirique et théorique. Les différents marchés (éducation, emploi, logement, marché conjugal et matrimonial) qui conditionnent l'accès aux statuts sociaux et déterminent les identités et styles de vie en France sont devenus de plus en plus concurrentiels mais aussi de plus en plus cloisonnés. Leurs effets cumulatifs et croisés aboutissent à l'émergence d'une société en silos, dans laquelle les mondes sociaux qui composent l'archipel français se croisent et se côtoient de moins en moins. Partant de grandes enquêtes menées par l'INED et de vingt portraits de Français, l'ouvrage montre les tendances ségrégationnistes à l'oeuvre depuis le tournant des années 2000, renforcées par la crise sanitaire.

    Cet ouvrage est dirigé par Anne Lambert et Joanie Cayouette-Remblière, sociologues à l'Ined et co-directrices de l'unité de recherche LIST (Logement, inégalités spatiales et trajectoires).

  • Comment retrouver du pouvoir sur son bien-être et sa santé par la liberté de croire ce qu'on décide de croire, faire exister ce qu'on décide de voir et regarder en soi plutôt que par la fenêtre ou les écrans !Après une année 2020 éprouvante et marquée au sceau de l'incertitude, ce petit guide
    de survie psychologique résonne comme un appel à rassembler nos forces utiles et à rouvrir
    des perspectives inspirantes et vivifiantes pour nous tous. Il vous invite à vous interroger sur ce qui vous met en mouvement, vous inspire, et propose des pistes pratiques pour retrouver le chemin de la joie et sortir grandi des crises que vous avez traversées.

  • Comment rester écolo sans finir dépressif
    Ça y est ! Tout le monde l'adore et tout le monde s'en revendique : l'écologie. La société entière semble mûre pour devenir verte ! À un détail près : devenir écolo, c'est basculer dans les affres du doute et des drames. Les limites sont atteintes, les espèces disparaissent sous nos yeux ébahis, notre ciel fait des siennes, notre cadre de vie change à vue d'oeil... L'écologie est le royaume de la mauvaise nouvelle, et notre météo intérieure n'y est plus au beau fixe. On appelle cela l'éco-anxiété, la solastalgie, la dépression verte, le burn out bio.
    Les premiers à avoir dégusté sont les scientifiques scrutant les atermoiements de Gaïa, et dans leur foulée les journalistes environnementaux et les militants d'ONG, qui ont alerté sans relâche. Une question nous tenaille : quel est leur secret pour rester debout ? Peuvent-ils nous montrer une voie, celle de la résilience, de l'acceptation, de la marche vers un avenir moins naïf et plus juste ?
    À partir de son expérience personnelle de journaliste environnementale, Laure Noualhat va partir à la rencontre de congénères atteints, eux aussi, par l'écodépression, qui lui confieront de quelle façon ils ont remonté la pente, forgé leur salut et retrouvé leur confiance en l'avenir. Ce livre vous propose d'embarquer pour un voyage qui mène de la sidération à la résilience, au fil de pistes et d'outils pour aller mieux, en naviguant à votre rythme d'une étape à l'autre. Parce que, comme on dit chez les Kennedy, on ne va pas se laisser abattre !

  • Ce livre résolument militant et nourri par l'expérience de terrain du docteur Didier Ménard, révèle la crise du système de soins libéral plombé par une idéologie conservatrice et une économie à la dérive.

    Au fil des pages, Didier Ménard revient sur son parcours atypique et sa pratique engagée de la médecine sociale au coeur d'un quartier populaire : le Franc-Moisin. Et on découvre comment l'institution politique a cherché, réforme après réforme, à éloigner soignés et soignants. Mais on voit apparaître, grâce à l'engagement d'hommes et de femmes aux valeurs humanistes, la possibilité d'une solution pour une politique de soin cohérente, adaptée au besoin de la population sur un territoire.
    Défendue et développée par l'Association communautaire santé bien-être (ACSBE), la médecine sociale est observée par les politiques de tous bords depuis 40 ans. Alors que le pays a été touché par une crise sanitaire sans précédent, il est temps d'en retracer une partie de son histoire et de reconnaître, enfin, l'efficacité de la santé communautaire.
    Didier Ménard a exercé la médecine générale à la cité du Franc-Moisin (Seine-Saint-Denis) pendant 35 ans. Il a oeuvré toute sa vie pour inscrire la médecine générale dans un pacte social afin de retisser le lien social et pour, au-delà du soin, contribuer à diminuer les inégalités. Il est président du centre de santé communautaire, La Place Santé, membre du bureau de la Fédération française des maisons et pôles de santé. Il a été président - et vice-président - du Syndicat de la Médecine Générale de 2006 à 2014. Il est actuellement président de la Fédération Régionale des MSP d'Île-de-France, membre du Conseil d'Administration de la Fédération Nationale des MSP et formateur au relais national EHESP : école des hautes études en santé publique.

  • Contre l'emprise du seul discours biologique, le grand éthicien français sollicité par tous les médias explique, avec son équipe inégalée de cent chercheurs, quels sont, un à un, les véritables enjeux de l'Après-pandémie. Un livre incisif, décisif pour enfin comprendre les erreurs d'aujourd'hui et relever les défis de demain.
    Personne ne pensait une pandémie envisageable dans nos sociétés modernes. Une " crise sanitaire d'ampleur " a pourtant provoqué sur le plan international un phénomène de déstabilisation et d'effondrement en jeu de dominos. Il convenait d'inventer des réponses immédiates, concrètes et agiles.
    C'est au coeur de la crise, devant les lendemains incertains, quand le surplus d'informations condamnait au silence toute analyse, qu'une équipe de cent chercheurs rassemblés autour de l'éthicien Emmanuel Hirsch a décidé d'engager la réflexion. De la philosophie à l'anthropologie, de l'économie à l'épidémiologie, de la sociologie aux sciences politiques, ils retracent pour nous ce qu'est l'expérience d'un inattendu qu'il nous faut désormais penser, intégrer et surmonter ensemble.
    L'urgence politique actuelle consiste à créer les conditions favorables aux approfondissements, aux concertations et aux arbitrages. Une crise sociale sans précédent pourrait constituer l'autre rebond de cette menace pandémique. Comment décider de choix vitaux ?
    Un livre incisif, au coeur de l'engagement, décisif pour comprendre, anticiper, se mobiliser et relever les défis d'une pandémie ou de toute autre crise sanitaire à venir.

  • La crise du Covid-19 a suscité un tel choc dans l'opinion publique que beaucoup de commentateurs ont émis l'hypothèse que plus rien ne serait comme avant. C'est qu'il s'agit d'un épisode sans précédent, révélateur d'évolutions latentes et porteur de modifications structurelles dans les relations internationales. Passé l'effet de sidération, cet ouvrage revient sur ce "moment" historique et nous éclaire sur les conséquences géostratégiques de cette catastrophe sanitaire.

    Est-ce la fin du monde occidental, atteint dans son modèle de réussite ? La Chine a-t-elle gagné dans le duel qui l'oppose plus que jamais aux États-Unis ? Cette crise balaye-t-elle définitivement le rêve d'une Europe puissante ou va-t-elle susciter le sursaut tant attendu et si souvent déçu ? Se dirige-t-on vers davantage de multilatéralisme ou vers une profusion d'unilatéralismes ? Autant de questions de fond que Pascal Boniface analyse avec lucidité pour nous aider à appréhender le "monde d'après".

    PASCAL BONIFACE est directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris VIII. Il a écrit plus de 60 ouvrages sur les questions géopolitiques dont certains ont donné lieu à de multiples traductions ou rééditions. Il a créé la chaîne Youtube « Comprendre le monde ». Retrouvez-le sur son blog www.pascalboniface.com et sur Twitter @PascalBoniface.

  • " Tout le malheur des hommes vient de ne savoir pas garder leur chambre " : quand, méditant le confinement, l'immense journaliste qui a réinventé et réenchanté la religion dans la presse s'empare de la formule de Pascal, cela donne le plus formidable des livres de sagesse ouverte à tous. Un guide pour réapprendre à respirer après la crise.
    Que reste-t-il de la vie profonde quand l'emporte l'instinct de survie ? Comment réapprendre à respirer après la crise ? Qu'est-ce, d'ailleurs, qu'une catastrophe ?
    Impasses de la science et impuissances du politique, clashs culturels et conflits militaires, dérèglements climatiques et désastres épidémiques : à l'heure de l'épuisement des philosophies et de la fatigue des démocraties, que nous disent nos sources spirituelles et intellectuelles ?
    Lire en Pascal, Spinoza et Descartes les critiques de notre modernité, les rend nos meilleurs guides face à nos incertitudes.
    Questionner l'héritage de Nietzsche permet de saisir l'origine et l'étendue de nos désenchantements.
    Explorer les pensées de Confucius, Lao Tseu et Bouddha éclaire l'offensive de la Chine contre les valeurs occidentales.
    Redécouvrir le message du Christ, libérateur de nos inconscients et de nos imaginaires, apporte une vraie sérénité.
    Les expériences d'hier doivent servir la sagesse de demain. Mais cette sagesse devra être humble. Ouverte à tous et propre à chacun.
    En voici le dévoilement, l'éloge et le chemin.

  • Personne ne bouge ; une enquête sur le confinement du printemps 2020 Nouv.

    Au printemps 2020, les autorités ont imposé, en France comme dans d'autres pays, un confinement de la population pour lutter contre la pandémie de Covid-19. L'épisode a bouleversé nos habitudes, nos liens à autrui, nos rapports aux autorités aussi. Il a touché en même temps, le fait est assez rare pour être souligné, tous les milieux et territoires de notre société. Comment avons-nous expérimenté ces nouvelles règles de vie ? Comment avons-nous fait face aux épreuves qu'elles nous ont imposées ? Que peut-on dire des conséquences sociales de cet événement hors norme ? Ce livre propose des réponses à partir d'une enquête réalisée au coeur même de l'événement. Durant quatre semaines, plus de 16 000 personnes ont accepté de répondre à un long questionnaire, et pour près de 4 000 d'entre elles, de raconter avec leurs mots les manières dont elles ont vécu et ressenti ce temps suspendu. Ce sont leurs cadres de vie et leurs conditions de travail, leurs réactions et leurs sentiments qui constituent la chair de ce livre.

  • Un Big Bang économique et social est sur le point de survenir: l'avènement de la Zéro G, un réseau bas débit, frugal et accessible au plus grand nombre, partout sur la planète. Loin de se limiter aux télécoms et à l'Internet des objets, cette révolution va bouleverser l'ensemble de nos modes de vie et de nos façons de consommer.

    À l'heure où l'attention des médias se focalise essentiellement sur le très haut débit cellulaire et les innovations pharaoniques, l'auteur de cet essai explore une dimension cachée de la révolution digitale. Convaincu du pouvoir de transformation phénoménal des technologies peu coûteuses, peu énergivores et créatrices d'emplois, il plaide pour l'instauration d'un "standard Zéro G" à l'échelle mondiale.

    Complémentaire des réseaux existants (4G, 5G,Wifi, Bluetooth), la Zéro G offre des réponses adaptées et réalistes aux défis qui menacent de rompre l'équilibre de nos sociétés : désastres écologiques, multiplication des cyberattaques, emprise des GAFA, creusement des fractures numériques et territoriales. Plus qu'une technologie, Ludovic Le Moan propose dans cet essai une philosophie de la frugalité et de la simplicité, capable de redonner du sens à l'économie et à la vie en société.

  • Un plateau de homard ou bien un gilet jaune, un costume de candidat ou un tweet de président américain : on choisit la visibilité ou bien on la subit, mais on n'y échappe guère.
    Désir d'être vu et besoin de voir, expression personnelle au vu et au su de tous, ou encore transparence : la visibilité est une tyrannie dont les ressorts sont au fond de nous et les outils au bout de nos doigts.
    Tyrannie cruelle quand elle implique la chute, mais si douce quand elle signifie une élection, au sens religieux du terme, d'un individu ou d'un groupe, pour laquelle ils auront lutté.
    Le culte de la visibilité construit une relation nouvelle à l'autorité, à la réalité et à la vérité, avec ses impasses et dangers. Elle transforme notre imaginaire, nos rapports sociaux et, partant, le statut du politique, plus vulnérable que jamais.
    Cette injonction, il convient d'en comprendre le caractère puissant, mais aussi d'en faire la critique, afin d'y résister peut-être un peu, du moins d'en déjouer quelques pièges...

  • Un ouvrage rédigé par un expert de l'optimisation du potentiel qui a pour vocation d'entrer dans la tête des soignants, des policiers, des gendarmes, des pompiers et des militaires, de ceux qui assurent notre sécurité au quotidien au sein d'équipes d'intervention. En observant et en modélisant les réussites de ces héros du quotidien, l'auteur explique les techniques permettant de faire face aux situations les plus difficiles allant de l'accident de la route à la tuerie de masse.
    Quels sont les modes de pensée des pompiers dans un appartement en feu, quel est l'état d'esprit d'un membre des forces de sécurité intérieur dans l'affrontement contre un terroriste ? Contre des manifestants Gilets jaunes ?
    Des principes de fonctionnement du cerveau en situations extrêmes aux retours d'interventions, les techniques mises en oeuvre par « ceux qui nous protègent » serviront à celles et ceux qui souhaitent les comprendre ou s'en inspirer.
    Les modélisations de la réussite sont applicables aux enjeux sportifs ou d'entreprises de haut niveau, en s'inspirant des modes de fonctionnement des unités d'élite, les lecteurs pourront trouver dans ce livre des outils utiles dans les moments de crise.
    Alternant concepts psychologiques, sciences sociales et témoignages d'acteurs de terrain, cet ouvrage est un recueil de bonnes pratiques.

  • À travers l'analyse d'épidémies ayant sévi au Gabon et en République du Congo, nous avons développé une approche visant à « dénaturaliser » les épidémies de fièvre hémorragique à virus Ebola (FHVE). Celle-ci permet de mettre en avant les facteurs spécifiques qui participent aux inégalités sociales temporaires et permanentes existant sur les territoires où sévit le virus Ebola, les représentations sociales qui gravitent autour de cette maladie et participent à en conditionner l'émergence et la diffusion et les rapports de pouvoir qu'engendre l'apparition de cette maladie. Que l'on convoque la notion de risque ou que l'on inspecte les interventions humanitaires associées à la gestion des épidémies de FHVE, celles-ci sous-tendent des enjeux de pouvoir et de représentations prégnants qui structurent la géographie sociale de cette maladie. Dans le cadre d'une démarche en géographie de la santé, l'auteure recourt à un positionnement de géographie sociale pour comprendre, dans un premier temps, les mécanismes et les processus de l'émergence virale et de sa diffusion dans une population humaine et, dans un second temps elle analyse les logiques et les formes qu'adoptent les sociétés pour faire face à la perturbation majeure que représente une flambée épidémique de FHVE. De fait, la prise en compte du contexte spécifique de l'Afrique centrale, notamment au Gabon et en République du Congo, permet de cerner les constructions socio-historiques et politiques participant à la pérennité d'inégalités sociales et territoriales de santé, terreau propice à l'émergence de la maladie. Les processus d'émergence de la maladie et de pérennité des inégalités sociales de santé à l'oeuvre sur les territoires contribuent à une gestion parfois paradoxale des épidémies. À partir d'une analyse à l'échelon local, en réhabilitant les identités déniées des populations ayant subi ces épidémies, sont mis en évidence les processus de construction d'une situation de crise sanitaire qui, loin d'être dû au seul pathogène, apparaît comme une crise majeure due à des dynamiques socio-territoriales.

  • Alors que s'achève une campagne électorale violente, suite à la démission surprise du chef de l'Etat, les deux candidats finalistes doivent s'affronter dans un ultime débat. Mais la démocratie va trembler durant cette soirée car l'un d'entre eux a choisi de faire une révélation qui changera peut-être à jamais l'avenir de l'humanité ...
    Vingt ans plus tôt, les principaux dirigeants de la planète s'étaient réunis dans la plus grande discrétion. C'est là, dans ce conclave exceptionnel, qu'a basculé le destin du monde tel que nous le connaissons. Durant toutes ces années, le mystère a été préservé comme le plus grand des secrets d'État. Que se passera-t-il lorsque la vérité éclatera au grand jour ?
    Découvrez une fiction haletante et un suspense d'une troublante actualité, à la croisée du roman noir et du polar politique.

  • Au Centre Hospitalier Robert Pax de Sarreguemines, en Moselle-Est, comme ailleurs, médecins, infirmiers, aides-soignants et l'ensemble des composantes de l'hôpital ont affronté la crise sanitaire avec un mélange de défi et la crainte du pire.

    Président de la CME (Commission Médicale d'Établissement) et directeur médical de crise au déclenchement du plan blanc, le 17 mars 2020, j'ai été au coeur de cette gestion de la crise sanitaire au CH Robert Pax de Sarreguemines.

    Avec le directeur administratif, dans un hôpital devenu autonome, il était urgent sans cesse de trouver des solutions rapides aux différentes problématiques, avec une situation très évolutive. L'augmentation presque miraculeuse des capacités d'hospitalisation et de réanimation a été rendue possible grâce à cet orchestre que sont les soignants et l'ensemble des acteurs qui composent l'HÔPITAL PUBLIC.

    Durant ces 60 jours, les évènements s'enchaînent et la tension hospitalière se tend de plus en plus.

    Grippette ou maladie grave ?
    Cloche épidémique habituelle ?
    Quel traitement ?

    La tentative de compréhension de cette nouvelle maladie et de sa prise en charge ont été à l'origine de vifs et riches débats contradictoires à l'extérieur et à l'intérieur de l'hôpital.

  • Quatorzaine Nouv.

    Quel rapport peut-il y avoir entre de mystérieux carrés noirs dans un cimetière et la mort d'un pizzaiolo ?
    Pourquoi des chats disparaissent-ils soudainement et que dire de cette découverte d'une scène de crime, un vendredi 13 ?
    Quand des affaires criminelles se succèdent et s'entremêlent sur fond de crise sanitaire, l'être humain est capable de tout, dans le meilleur comme dans le pire.
    Surtout en période de ... quatorzaine !
    Après la lecture palpitante de Suicidés, Jean-Luc Menet vous propose de prolonger le séjour en terre valenciennoise pour retrouver certains des personnages clés.
    Ces 14 nouvelles démontrent le talent de l'auteur à traquer la vérité sous haute tension.
    Âmes sensibles, vous voilà prévenues !

  • La crise du COVID-19 a révélé l'existence de contradictions et faiblesses du système français sous de très nombreux aspects.
    Claude Chinardet propose un plan de relance nécessaire à l'économie française. À partir de l'analyse de nos comportements (émotivité, république de l'opinion, individualisme exacerbé), il suggère une large palette de solutions dans des actions à entreprendre comme la priorisation du local, la relocalisation de l'industrie, l'amélioration de l'organisation et de la gouvernance de la santé et de l'éducation, l'optimisation des dépenses sociales de l'État Providence au bénéfice du régalien, la refondation de l'Europe, la réappropriation de la nature, etc. Pour ce faire, il accorde une attention toute particulière au numérique, à la lutte contre le réchauffement climatique, à la défense des libertés individuelles et à la réduction des inégalités.
    Claude Chinardet est docteur ès Sciences Économiques de Paris, diplômé de Sup de Co du Havre, certifié administrateur des sociétés de l'Ifa/Sciences Pô.
    Il a occupé des fonctions de direction commerciale et marketing dans des multinationales et des PME de produits alimentaires. Il est aujourd'hui conseil aux entreprises.
    Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont « Le Piège », paru en 2013, aux éditions Maxima.

  • Je m'appelle Jimy Logan et, depuis le 21 mars 2020, je suis affecté dans un service dédié à la prise en charge de patients positifs au Covid-19.
    Le monde lutte contre cette affection due au coronavirus depuis un peu plus de trois mois environ. La première vague de l'épidémie s'abat sur nous de plein fouet et un pic de patients s'apprête à submerger les services de réanimation et d'urgences de mon établissement de santé. Tous les agents sont rappelés, les congés annulés, les formations suspendues, c'est le plan blanc. « Nous sommes en guerre » comme nous l'a dit le président Macron et j'ai rejoint le front aujourd'hui. Voici mon histoire et celle de quelques-unes de mes collègues.

empty