• La datcha

    Agnès Martin-Lugand

    La Datcha, le nouveau roman d'Agnès Martin-Lugand. " L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féérique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n'étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d'errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu'incontrôlable ? "
    Et si le pouvoir d'un lieu était d'écrire votre histoire ?

  • Écrites au cours des quarante dernières années, les soixante-dix-sept nouvelles qui composent Le Roman noir de l'Histoire retracent, par la fiction documentée, les soubresauts de plus d'un siècle et demi d'histoire contemporaine française. Classées dans l'ordre chronologique de l'action, de 1855 à 2030, elles décrivent une trajectoire singulière prenant naissance sur l'île anglo-normande d'exil d'un poète, pour s'achever sur une orbite interstellaire encombrée des déchets de la conquête spatiale. Les onze chapitres qui rythment le recueil épousent les grands mouvements du temps, les utopies de la Commune, le fracas de la chute des empires, les refus d'obéir, les solidarités, la soif de justice, l'espoir toujours recommencé, mais aussi les enfermements, les trahisons, les rêves foudroyés, les mots qui ne parviennent plus à dire ce qui est... Les personnages peuplant cette histoire ne sont pas ceux dont les manuels ont retenu le nom, ceux dont les statues attirent les pigeons sur nos places. Manifestant mulhousien de 1912, déserteur de 1917, sportif de 1936, contrebandier espagnol de 1938, boxeur juif de 1941, Gitan belge en exode, môme analphabète indigène, Kanak rejeté, prostituée aveuglée, sidérurgiste bafoué, prolote amnésique, vendeuse de roses meurtrière, réfugié calaisien, ils ne sont rien. Et comme dit la chanson, ils sont tout.

  • « Ces hommes qui sont tous nés dans le même hôpital, qui ont grandi ensemble, fréquenté les mêmes filles, respiré le même air. Ils ont développé une langue à eux, comme des bêtes sauvages. » Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils. Arrivés à l'âge adulte, ils ont pris des chemins différents. Certains sont partis loin, d'autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo.
    Une chose les unit encore : l'attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd'hui, l'heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c'est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute...
    Nickolas Butler signe un premier roman singulier, subtil et tendre, récit d'une magnifique amitié et véritable chant d'amour au Midwest américain.

  • « Depuis dix-neuf ans, je n'ai écrit que de biais à "ce sujet". Aujourd'hui j'y reviens de front, sur la route. La marche à pied ou n'importe quel véhicule auraient fait l'affaire. Mais si je suis à vélo, il doit bien y avoir une raison. » Qu'est-ce qui a poussé Bernard Chambaz à traverser les États-Unis de la côte Est à la côte Ouest ? L'été 2011, dix-neuf ans après la mort de son fils Martin, il repart à sa rencontre. Chaque coup de pédale sur cette terre de mirages et de merveilles l'entraîne et le relance. Sur la route défile l'Amérique, ses scènes de la vie banales et ses destins extraordinaires, les Roosevelt, les Lindbergh, ces soldats de retour d'Irak, ces motards en balade autour de la cité des Anges. Mais une question demeure à laquelle nul n'échappe : qu'y a-t-il au bout du chemin ?
    Bernard Chambaz signe ici son livre le plus ambitieux, entre révélation du quotidien et quête des grands mythes.

  • Hommes, femmes, journalistes, chercheurs, ouvriers, fonctionnaires, français, étrangers : ils ont été le bras armé de la Résistance intérieure et l'honneur de la nation. « Gallia », « le commandant Bourgat », « Joseph Pascal », « George », « Mme Delepine », « Rex » ou « Max », « Raymond », « Rémy », « Roulier » ou encore « Duval »... Plongés dans l'une des périodes les plus troubles de l'histoire de France, chacun d'entre eux est devenu, par conviction, par des choix répétés, par fidélité à ses valeurs, l'incarnation du courage.
    Découvrez le portrait de ces dix figures de la Résistance, à lire comme de véritables récits d'aventures. Ils sont enrichis de leurs textes, lettres ou discours, les plus emblématiques.

  • Dans ce recueil de nouvelles, Claudine Jacques dépeint un tableau sans concession de la Nouvelle-Calédonie contemporaine à travers une galerie de portraits souvent tragiques. Des squats miteux aux somptueuses villas de Nouméa, des stations d'élevage aux lotissements étranglés dans la ville, des êtres se démènent pour garder ou trouver un cap dans leur quotidien. Comme un miroir de la complexité d'une société pétrie de métissages, de coutumes, de croyances mais aussi de tensions, d'inégalités et de violence, Caledonia Blues souligne, au-delà de l'opposition Kanak-Caldoche, l'incroyable équation calédonienne.

    Claudine Jacques écrit depuis toujours. Après avoir dirigé un Centre de formation professionnelle, elle cesse toute activité en 1994 pour se consacrer à l'écriture. Son premier recueil de nouvelles, Nos Silences sont si fragiles, fait forte impression tant il parle vrai. Puis Claudine Jacques écrit son premier roman en 1998, Les Coeurs barbelés, publié aux éditions de La Table Ronde en 1999. Claudine Jacques est installée en brousse où elle gère la bibliothèque de son village depuis vingt ans.

  • Un roman feel-good plein de secrets au coeur de l'Irlande ! Les destins croisés de deux jeunes femmes qui vivent à un siècle d'écart, dans la campagne irlandaise. Qui saura choisir sa vie et trouver le bonheur ?
    1910, Thornwood, Irlande. Anna, une jeune femme qui vit à la ferme, se porte volontaire pour aider Harold Griffin-Krauss, un Américain cultivé, à collecter et traduire les " fairy stories " en anglais. Mais les apparences sont trompeuses et Anna se retrouve bientôt au coeur d'un mystère qui menace l'avenir de la petite communauté et son mode de vie...
    2010. Sarah, qui a finalement accepté que son mariage prenne fin, prend sur un coup de tête un vol pour l'Irlande et se retrouve dans un paysage de campagne où les traditions perdurent dans le village de Thornwood. Intriguée par le journal d'Anna qu'elle découvre et ses aventures avec Harold, Sarah ne peut s'empêcher de plonger dans la magie de ce village pittoresque. Mais serait-ce le nouveau départ dont elle a besoin, ou juste une multitude de questions qu'elle devra affronter de retour chez elle ?

  • Traîtres, félons, indics, agents doubles voire triples, amants maléfiques, la trahison a pris mille visages au cours de l'histoire.
    Ces personnages complexes au destin souvent dramatique nous ont toujours fascinés alors que leurs motivations nous intriguent. Elles sont pourtant simples. C'est l'argent, comme pour Dalila qui causa la perte de Samson ou le commandant Esterhazy, le véritable traître de l'Affaire Dreyfus. Mais aussi l'idéologie, comme pour Pierre Laval, qui souhaitait la victoire du IIIe Reich, ou Kim Philby, la plus célèbre taupe soviétique de la guerre froide ; l'ambition, comme chez le marquis de Cinq-Mars, prêt à sacrifier à ses rêves de gloire le roi Louis XIII et le cardinal de Richelieu, ses bienfaiteurs.
    Sans oublier la jalousie qui incita Linda Tripp à piéger Monica Lewinsky et faillit causer la perte de Bill Clinton ou la passion amoureuse qui amena de nombreux anonymes à commettre le pire, tels Violetta et Marcello, les amants de Bergame, qui tentèrent d'assassiner leurs conjoints d'une bien terrible manière.
    À travers trente-six destins étonnants, Pierre Bellemare et Jean-François Nahmias nous entraînent dans un édifiant voyage au coeur des zones les plus obscures de l'âme humaine.

  • Les vies liees

    Catherine Balance

    Juste avant de prendre un avion pour Bali, Maude, initiée à la médiumnité depuis peu, rencontre une jeune femme, Émilie, avec laquelle elle se découvre très vite des affinités. Mais plus elle avance dans cette relation, plus elle ressent de l'anxiété, la peur de perdre cette nouvelle amie, une peur incontrôlable jusqu'au jour où elle ne reçoit plus de nouvelles d'elle. Persuadée qu'Émilie court un danger, Maude part à sa recherche, n'écoutant que son intuition, malgré les protestations de son entourage. Cette recherche la conduira jusqu'au mystère de sa naissance et lèvera le voile sur l'étrange lien qui l'unit à sa jeune amie. Entre histoires familiales et communications avec l'au-delà, ce suspense psychologique pose la question des liens inconnus ou invisibles qui unissent les êtres avant même qu'ils ne fassent connaissance.

  • Si différents, opposés même, mais toujours complices, Frank et Del forment avec Mary un singulier triangle amoureux. Duo ou duel fraternel ? Quimporte ! La vie secrète de laudacieuse et fragile Mary fera dévier leurs destins.

    Les deux frères Baal ont fait la une des journaux à potins dès leur naissance. Quel événement bizarre, fascinant ! « Un papa vétérinaire sépare ses fils siamois. » Ils avaient dix ans quand les médecins spécialistes de la gémellité, venus de partout, étaient arrivés à Orillia. Cétait à ce moment-là que Del, timide et effacé, avait pris lhabitude de sétudier attentivement dans les miroirs. Frank, lui, était simplement devenu suffisant et mauvais, fasciné par Çiva, la plantureuse déesse bleue de la destruction.
    />

  • Un ancien dramaturge, maintenant professeur à l´université, épie sa voisine dans l´appartement d´en face. Il ne perçoit que des fragments de sa réalité. Elle est artiste-peintre. Au fil des mois, ses tableaux changent. Dans l´appartement, la femme tourmentée sombre, fuit, s´enfuit, puis s´engage dans une quête pour retrouver sa mère. Pendant ce temps, le professeur a engagé une femme et ses fils pour reconstruire une maison d´été sur le bord d´une rivière. Trois histoires, trois mondes qui s´entrecroisent sur trois modes narratifs différents, qui vacillent entre le théâtre et le roman à la recherche d´un espace-temps fragmenté comme des milliers de points de couleurs sur une toile.

  • Je voudrais vous faire rire et puis vous faire pleurer... et vous faire rire encore avant que vous ayez fini de pleurer pour que les larmes de votre coeur brisé se mélangent avec vos larmes de rire.
    C'est ça la vie, l'alternance ou même la simultanéité de la farce et de la tragédie. Je ne choisis pas, ça me vient sous la plume impromptu... ça passe de la goguenardise... les blagues de corps de garde à l'horreur, la mort... la plus profonde tristesse.
    Les personnages de tous ces récits... mes enfants de choeur de derrière les hauts murs... Gladys la clocharde, Mandarine le truand, le Phallocrate, Globu¬leux et Bon Papa les flics de choc, Mariette la tendre petite pute de Luna Park, le prisonnier de la nuit aux avant-postes de la guerre en Lorraine... ils m'arrivent comme ils peuvent, comme ils veulent au fil de ma mémoire ou de mon imagination. Ils font leur petit tour et puis ils s'en vont aux enfers ou au royaume des cieux. Puissent-ils vous divertir un peu, vous amuser, vous émouvoir, vous séduire ou peut-être vous charmer... tous les espoirs vous sont permis.
    AB

  • TROIS FAMILLES. TROIS NOUVEAU-NÉS. TROIS DESTINS.
    Cotonou, avril 1956.
    Trois bébés de milieux très différents naissent en même temps. Rien ne les prédestine à se rencontrer un jour, les uns les autres, et le parcours de chacun semble tracé dès le départ. Mais, en se penchant sur leurs berceaux, les orishas, divinités tantôt facétieuses, tantôt cruelles, en ont peut-être décidé autrement. Car au fil du temps, Ola, Geovanni et Olivia vont en effet souvent se croiser bien loin de chez eux, à des moments marquants de leur existence.
    C'est ainsi qu'à travers trois décennies cette saga yoruba nous amène à fréquenter les géants de la haute couture, le roi de l'afro-beat et les requins de la City, tout en suivant les itinéraires chaotiques de trois enfants du Bénin venus tenter de vivre une vie meilleure en Occident.
    Architecte plasticien, Roméo Mivekannin, dit « La Panthère », est né en 1986, en Côte d'Ivoire. Originaire du Bénin (ex-Dahomey), il baigne dès sa plus tendre en-fance dans les contes vaudous de sa grand-mère. Il a un rapport très charnel à la litté-rature et aime écrire sur les non-dits.

  • Jean-Claude Banc retrace ici, à travers vingt-six biographies argumentées, le destin exceptionnel d'hommes dont les noms restent associés dans nos mémoires à de grandes victoires militaires.
    Enrichi de fac-similés de leur écriture, d'analyses graphologiques inédites et de blasons détaillés, ce livre présente les origines, les études, les caractères et les comportements de chaque maréchal.
    En pénétrant dans leur intimité, on comprend mieux comment ces hommes intelligents, sensibles et énergiques ont pu retenir l'attention de Napoléon et trouver leur « bâton » dans leur giberne.

empty