Le Cavalier Bleu

  • S'il existe un Eldorado des idées reçues, c'est bien la Russie ! Vue de France, et plus globalement d'Occident, son image tour à tour magnifiée ou caricaturée se focalise
    alternativement sur le Bien ou le Mal... mais toujours dans une belle unanimité.
    De George Turberville qui en 1568 écrit : « en peu de mots, le pays est trop froid et les gens sont bestiaux », à l'équation sommaire « Poutine = Staline », la Russie de Catherine II fut louée par Voltaire, celle de Staline chantée par Aragon, et la gorbimania submergea un Occident qui ne pardonnera jamais à Eltsine d'avoir mis fin au rêve d'un « socialisme à visage humain ». Ces visions manichéennes de la Russie traversent les siècles sans prendre une ride, s'accordant bien à cet autre poncif d'une « Russie éternelle ».
    Analysant une quinzaine d'idées reçues sur la société, l'économie ou les relations internationales de la Russie contemporaine, Pascal Marchand nous permet, grâce à
    une réflexion approfondie et nuancée, de mieux comprendre ce « rébus enveloppé d'un mystère au sein d'une énigme » (Churchill).

  • « L'Afrique a toujours été une terre d'aventures et d'exotisme », « La colonisation a exploité l'Afrique », « L'Afrique n'a pas surmonté les handicaps hérités de la colonisation », « L'Afrique vit dans la pauvreté, sous la menace de la famine et de la maladie », « Les Africains ne sont pas mûrs pour la démocratie », « L'Afrique vit de l'aide internationale », « L'Afrique noire n'intéresse pas le reste du monde » ... Hélène d'Almeida-Topor nous convie à la découverte des multiples facettes d'un continent complexe dont on ne montre trop souvent que guerres, famines et autres pandémies.

  • « L'Algérie a toujours été colonisée », « L'Algérie de 1830 était en friche », « Les harkis ont fait le mauvais choix », « Les Pieds-noirs étaient des nantis », « L'Algérie est un pays arabe », « L'Algérie est un pays francophone », « Il n'y a pas de presse libre en Algérie », « L'Algérie est une dictature militaire » ... Alors que les blessures de la guerre d'Algérie ne cessent de se rouvrir, il analyse avec clarté les idées reçues sur l'histoire et l'actualité douloureuse de ce pays.

empty