Les Presses de l'Université de Montréal

  • oute personne originaire du Machrek, de la région historique de la Grande Syrie ou du mont Liban, a une histoire migratoire à raconter. Dès la fin du XIXe siècle, ils ont été nombreux à quitter leur pays natal pour s'installer partout dans le monde - notamment au Canada -, et jusqu'à maintenant cette chaîne n'a jamais réellement été rompue. La population arabe d'ici est issue de cette histoire, de ces strates d'immigration qui se sont superposées, de ces générations qui se sont croisées et se sont parfois unies dans une volonté de préserver leur patrimoine, de s'entraider ou de se défendre contre la discrimination.
    Si les « Arabes » sont aujourd'hui l'objet d'une grande attention, aussi bien des médias, des États que des recherches sociologiques, leur histoire reste cependant peu connue. Des origines de leur migration à la fin des années 1970, ce livre fait renaître la voix de ceux qui ont choisi de se faire entendre, de s'organiser et d'exister collectivement sur la scène publique canadienne. Quelles sont les institutions que ces migrants et leurs descendants ont créées et comment ont-ils exprimé leur identité et organisé leur vie religieuse, sociale et politique ? C'est ce que révèle cet ouvrage admirablement documenté.

    Houda Asal est titulaire d'un doctorat d'histoire soutenu en 2011 à l'École des hautes études en sciences sociales (EHSS). Elle a poursuivi ses recherches à l'Université McGill et travaille depuis sur le racisme, l'islamophobie et les discriminations.

  • Cet ouvrage explore les discriminations liées à l'origine des gens dans le système de santé. À partir d'un terrain spécifique - la Guyane française, terre d'outre-mer au passé de colonie esclavagiste -, l'auteure, dont l'expertise dans ce domaine n'est plus à démontrer, étudie le décalage entre les cadres institutionnels et la réalité d'un contexte précis. Elle vient combler une brèche dans les savoirs lacunaires sur les pratiques discriminatoires dans les systèmes de santé et analyse les processus sociaux et politiques qui y conduisent. Immigration, culturalisme, racisme, inégalités sociales, droit aux soins : autant d'enjeux universels qui sont ici décryptés de façon limpide. Estelle Carde, professeure au Département de sociologie de l'Université de Montréal, a suivi une formation en médecine et en sciences sociales. Elle travaille sur les inégalités sociales de santé en Guyane française, en France métropolitaine et au Québec.

empty