• Deux victimes prises au piège. Une seule issue : tuer ou être tué Un couple se fait enlever. Les jeunes gens se réveillent désorientés au fond d'une piscine vide qui n'a plus d'échelle.
    Ils ont peur, mais ils sont en vie et à deux ils peuvent tout affronter.
    Sauf que...
    Ils trouvent une arme à feu - chargée d'une unique balle - et un portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un ultime message : " Vous devez tuer pour vivre. " Chaque fois, le ravisseur plante le décor, observe, attend et laisse ses proies s'entretuer. Torturées par la peur, le désespoir, la faim et la soif, elles n'ont qu'un moyen de mettre fin à leurs souffrances : décider qui vivra et qui mourra.
    Elles semblent avoir été choisies au hasard, pourtant tout est méticuleusement organisé. Quel lien les unit ?
    Le commandant Helen Grace et son équipe savent que le temps leur est compté pour arrêter ce prédateur complexe qui se délecte de transformer ses victimes en meurtriers.

  • À la demande de son ex-épouse, le privé C.W. Sughrue se lance sur la piste d'un romancier en cavale. Il le retrouve sans trop d'efforts dans un bar décati de Californie, où l'écrivain se soûle à la bière, un bulldog alcoolique à ses pieds. Consciente de sa chance, la barmaid le charge d'une nouvelle enquête : retrouver sa fille Betty Sue qui s'est volatilisée dix ans auparavant. Sughrue a envie d'un peu de compagnie, il embarque donc romancier et bulldog dans son périple. Sans prévoir sa fascination grandissante pour la disparue ni les ramifications sans fin de cette affaire où tous semblent se jouer de lui.

  • Après son face à face avec un terrifiant tueur en série dans le Limoges de l'année 1900, Augustine Lourdeix, l'institutrice, se voit de nouveau confrontée à l'horreur. En 1905, Limoges est le théâtre de manifestations et grèves particulièrement violentes. Entre le patronat de la porcelaine et les syndicats ouvriers, le torchon brûle. En réponse aux occupations d'usine, les industriels décident le lock-out. En état de siège -aux mains des « rouges » selon le préfet -, Limoges s'apprête à basculer dans la guerre civile. Or l'angoisse de la jeune femme grandit lorsqu'elle découvre que des notables, sans lien apparent les uns avec les autres hormis quelques séjours en Afrique, meurent de façon bien étrange. Augustine, malgré elle, se retrouve mêlée à cette nouvelle enquête. D'effets de surprise en coups du sort, elle brave la peur pour savoir la vérité. Et découvrir quelle est cette « ombre qui s'étend » sur sa ville.

empty