• Le Monde d´hierest l´un des plus grands livres-témoignages de notre époque. Zweig y retrace l´évolution de l´Europe de 1895 à 1941, le destin d´une génération entière d´hommes confrontés plus brutalement que d´autres à l´Histoire et à toutes les « catastrophes imaginables ».

  • L'Europe, l'Europe, l'Europe !

    " L'Europe ? Trop compliqué ! ", " C'est la faute à Bruxelles ! ", "L'Europe, ce sont des technocrates qui décident pour nous"... Voici quelques uns des jugements que l'on entend fréquemment au sujet de l'Europe. Idées reçues ou idées fixes, ces idées finissent par ternir l'image de l'Europe, et par éloigner les citoyens de l'Union d'un sujet qui les concerne au plus haut point. Certes, l'Union européenne n'est pas parfaite - mais quel gouvernement peut prétendre l'être ? - mais à force de ne parler que de ses supposés défauts, on en oublie ses bienfaits : la paix entre les peuples, l'abondance alimentaire, l'euro, une politique environnementale exigeante. Et surtout, un apprentissage mutuel permanent. L'Europe, c'est un travail d'équipe, une école de respect et d'ouverture. Dans bien des domaines, il faudrait davantage d'Europe : pour éviter que les Russes coupent le gaz ou que les mafias prolifèrent au sein de cette zone économique. Autant de bonnes raisons de réviser votre opinion sur le sujet. Histoire, institutions, politiques, lacunes et espoirs... Ce livre fait le pari qu'il est possible de parler clairement de l'Europe. Dans l'espoir de donner un nouvel élan à cette aventure extraordinaire.

  • Cinq ans après l´effondrement du communisme, un étrange désarroi hante la modernité démocratique. Triomphante dans les faits, celle-ci dissimule, sous l´intrépidité conquérante du mondialisme, un sentiment de vide, d´épuisement, de doute. L´universalité des lumières, dont nous pensons être les dépositaires, n´exerce plus le même pouvoir d´attraction. Ni au-dedans ni au-dehors. Partout se manifestent des refus, des révoltes, des rejets qu´on ne saurait mettre exclusivement sur le compte de l´obscurantisme ou du fanatisme. Tout se passe comme si quelque chose ne « fonctionnait » plus dans le modèle que nous incarnons. L´héritage des lumières serait-il obsolète ? Critiquable ?
    Ce livre voudrait montrer qu´il n´en est rien. Si la modernité est récusée, si elle est vécue comme une souffrance, ce n´est point rare qu´elle incarne les Lumières mais parce qu´elle les trahit. Les valeurs dites « occidentales » sont moins en cause que l´inconséquence avec laquelle, sans cesse, nous nous en éloignons. Une infidélité rarement avouée mais qui court, comme un fil rouge, derrière les grands débats contemporains. Des révisionnismes sournois aux tyrannies de l´argent, de l´humanitarisme dévoyé au conformisme médiatique, du scientisme arrogant à l´individualisme devenu fou : cette trahison des Lumières n´est pas seulement une faute. C´est une imprudence.

empty