12-21

  • Édition présentée et commentée par Marie-Madeleine Fragonard, professeur de littérature française à l'université de Paris III.
    Chuchoté, annoncé, préparé pendant six ans, on attendait comme un chef-d'oeuvre ce roman du désordre amoureux, de la passion et de la mort. Il allait franchir les siècles, dans son intacte perfection.
    À la cour d'Henri II, Mademoiselle de Chartres rencontre le prince de Clèves et l'épouse. Sitôt mariée, lors d'un bal à la Cour, elle tombe passionnément amoureuse du duc de Nemours. En dépit de la violence de leurs sentiments, les deux jeunes gens se taisent. Un jour, Madame de Clèves, modèle de vertu, avoue à son mari son amour coupable. Et cet aveu n'arrange rien. Torturé de soupçons et de jalousie, le prince se croit trompé. À la princesse, dorénavant, de conduire son destin...
    Lire avec le texte intégral et la préface
    Comprendre avec Les clés de l'oeuvre

    34 pages pour aller à l'essentiel

    37 pages pour approfondir

  • Jane Eyre

    Charlotte Bronte

    Après une enfance éprouvante, Jane Eyre entre à 18 ans comme préceptrice au manoir de Thornfield Hall, pour s'occuper de la pupille du riche maître des lieux, Edward Rochester. Immédiatement conquise par le manoir perdu entre landes et bruyères, la jeune fille va également succomber au charme du sarcastique et ténébreux châtelain, malgré leur différence d'âge et de fortune. Des sentiments qui ne tarderont pas à être partagés. Mais Thornfield Hall et son maître abritent un lourd secret.
    Passion, mystère, coups de théâtre, depuis sa publication en 1847, Jane Eyre a conquis toutes les générations de lecteurs. Chef-d'oeuvre romanesque, il offre l'inoubliable portrait d'une héroïne audacieuse et indépendante qui refuse de se soumettre à son destin dans l'Angleterre victorienne.
    Traduit de l'anglais par Sylvère Monod.

  • Le vrai, le faux. Le décor, son envers. La vie comme un théâtre. Il y a celles qui cachent, sous leurs grands airs d'actrices, d'horribles et noirs secrets. D'autres dont la mémoire en friche court après un regret, un remords, une minute adorée - abhorrée.
    Alors on joue. La même scène, encore et encore. Jusqu'à la rupture. Un grain de sel et tout chancelle. Un nom à la radio, le roman d'une inconnue, un mot d'amour, une rue d'avant, un basculement, et la comédie s'arrête.
    Avec son sens aigu de la chute, son écriture romanesque et son talent pour créer des atmosphères uniques, Tatiana de Rosnay, à travers ces nouvelles, nous plonge dans son univers, alliant fiction et souvenirs personnels, anecdotes enfantines et pulsions adultes. Un régal.

  • Le prince

    Machiavel

    " Pour bien connaître la nature du peuple, il faut être prince, et, pour bien connaître celle des princes, il faut être du peuple. "
    Cherchant à rentrer en grâce auprès des Médicis, ses maîtres, le haut fonctionnaire florentin Machiavel leur adresse ce livre qui définit, il y a tout juste cinq siècles, tous les principes de la " realpolitik ". Comment conquérir le pouvoir et le conserver ? Faut-il préserver les monarchies, et par quels moyens ? Faut-il s'appuyer sur la fortune et la force plutôt que sur la religion et la morale ? Dans quel but user de la propagande d'État ? Sans illusion sur la nature humaine, Machiavel, bien loin du machiavélisme qu'on lui prête, haïssait la tyrannie. Pragmatique, il était républicain de coeur, dans cette république de Florence confisquée par les nobles et les banquiers.
    @ Disponible chez 12-21
    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

  • Paul et Virginie est un exemple du roman de la fin du XVIII e siècle, écrit par Jacques Bernardin Henri de Saint-Pierre.

    Paul et Virginie.

    Virginie et Paul.

    Nés tous deux au cœur d'un Eden intemporel, luxuriant et inviolé, ces deux-là sont inséparables. Dans toute l'île de France (de nos jours Maurice), on ne compte pas d'enfants plus beaux, plus vertueux ni plus purs – et quand l'amour fleurit, chez ces cœurs innocents, c'est encore la nature, comme on cueille un fruit mûr, qui prédestine leurs sentiments... Las, la société viendra les arracher l'un à l'autre. Virginie sans Paul. Paul sans Virginie. D'une harmonie brisée, Bernardin de Saint-Pierre fait le triomphe du romantisme exotique, l'ode définitive aux paradis perdus.

  • Le vendredi matin est un moment spécial pour Laurence. Un moment de liberté volé à son quotidien, entre son travail d'infirmière, l'éducation de ses filles, l'attention qu'elle porte à son père malade et à Edmond, son mari. Chaque vendredi, Laurence s'en va courir dans la forêt, et rêve aux voyages qu'elle n'a pas encore entrepris, aux mots qu'elle devrait dire à son mari pour qu'il la regarde à nouveau. Mais ce jour-là, Thérèse, sa commère de voisine, ne voit pas Laurence
    revenir de sa course. Les minutes passent... Paniquée, Thérèse prévient Edmond qui appelle la police. La disparition de Laurence n'est pas jugée préoccupante. Avec une heure de retard, elle finit par réapparaître. Mais elle n'est plus la même, sa vie a basculé. Puisant au fond d'elle-même, Laurence va devoir réapprendre à faire confiance aux autres. Pour enfin croire à un nouveau matin.

  • " Il n'avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n'en semblait que plus inquiétante. "
    Il y a quelques mois, Alex et Marco résolvaient une affaire qui sonnait comme une première dans leurs carrières de flics respectives : malmenant les statistiques, plusieurs cas de viols d'hommes avaient monopolisé la Brigade pour une année de fausses pistes. Les coupables, des femmes, s'étaient organisées en meute, perpétrant leurs actes ensemble ou séparément et dans l'obscurité, massacrant les hommes comme ils les avaient massacrées. La loi du Talion. Voilà à quoi la BCDS avait dû faire face.
    Cette nouvelle aventure au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels s'ouvre sur un procès. Celui de deux étudiants propres sur eux jugés pour avoir violé l'une de leurs camarades d'école. La jeune femme, plusieurs années après les faits, a tout d'un fantôme. Quant au juge, il semblerait qu'il faille le convaincre. Ce sur quoi on tergiverse trois ans après la nuit tragique, c'est sur la question du consentement. En cause : l'alcool, le comportement probable de la victime, invérifiable. Un classique pour Alex. Toutes ces affaires n'aboutissent que dans de rares cas.
    Ce qui ne change pas non plus, c'est l'histoire qu'elle vit avec Marco. Il n'y a pas que les statistiques qui obsèdent cette mère célibataire qui s'est promis d'arrêter la bière : Alex est la reine du cloisonnement. Hors de question de présenter son nouveau compagnon à sa fille, et encore moins d'annoncer la nouvelle à la brigade. Alors ils font comme ils peuvent dans le pire des contextes possibles, voient défiler les cas d'exhibitionnisme, de viols en réunion, de violences conjugales... Et toujours, ces hommes qui se servent sans demander la permission.
    Depuis peu, un nouveau cas les préoccupe, celui de trois blogueuses à qui on a proféré en ligne des menaces de viol et de meurtre, toujours via le même forum, celui de Gaming, et sans que jamais un modérateur soit intervenu. Derrière tout ça, il n'y a pas que des hommes, il y a un groupe, des parts de marché, une réussite florissante. Derrière tout ça, il y a une société qui consent à ce que ses femmes encaissent le pire sans faire de vagues.
    Alex avait coupé les ponts avec Chloé, juge et partie prenante dans l'affaire des " ravagées ". Les circonstances vont les rapprocher. Et l'affaire sera délicate, d'une violence d'autant plus grande qu'elle implique des individus sans signe distinctif, des hommes-anguilles, impossibles à traquer.

  • Délicieuse

    Marie Neuser

    L'histoire commence ainsi : une femme parle à l'homme qu'elle aime.
    Devant elle : les restes d'un repas.
    Plutôt que le papier, elle a choisi l'écran.
    À l'intimité d'une lettre, elle a préféré la vidéo et la multitude des réseaux sociaux.
    Cette femme, c'est Martha Delombre, psychologue criminelle habituée aux confessions les plus abominables.
    C'est désormais à son tour de se confesser. L'impudeur ? Peu lui importe, car tout le monde doit savoir. À commencer par lui. Le traître.
    Peut-on dire adieu à vingt ans d'amour fou en succombant à la première inconnue qui passe ? C'est ce qu'il croyait. Au rythme des likes et des partages, traquant la fréquence des connexions, scrutant le pouls des commentaires, Martha la ténébreuse se montrera prête à tout pour continuer d'exister sans baisser la garde, jusqu'au point de rupture. Celui qu'on n'attendait pas et qui a le pouvoir de redistribuer les cartes.

  • Elle a quitté Paris sans billet retour. La Seine et la pluie lui rappelaient trop son mari et ses filles. Là-bas, en Birmanie où ils ont été si heureux jadis, peut-être trouvera-t-elle la force de continuer sans eux. Ni Marco, ni Gabriela, ni Serena : personne ne l'attendra, cette fois, à l'aéroport de Rangoun. C'est tous ses repères, de femme sans homme, de mère sans enfant, d'Occidentale en Asie, que Jeanne va devoir réapprendre... En plongeant à corps perdu dans les mystères birmans, y trouvera-t-elle la paix du passé, le goût de l'avenir ?
    " Un premier très beau roman où l'Asie et sa culture fleurent bon à chaque page, à chaque mot. "
    Charthémiss " Un beau livre d'apprentissage sur le deuil qui puise ses réponses dans la spiritualité bouddhique. "
    Marie Olivieri - Pleine VieEn sélection pour le Prix Hors Concours

  • Par les auteurs de Et je danse aussi.
    Après quatre ans de silence et ce qu'il appelle son " grand malheur ", Pierre-Marie Sotto décide d'écrire à Adeline Parmelan au sujet d'un certain carnet qu'il aurait laissé chez elle. Est-ce un prétexte pour reprendre contact avec celle qu'il n'a jamais oubliée depuis leur rupture ? En ce cas, le moment paraît très mal choisi. Occupée par son prochain déménagement vers le Canada avec l'homme qui partage désormais sa vie, Adeline a bien d'autres projets en tête que de renouer avec lui.
    Seulement, c'est sans compter sur le lien indéfectible qui les attache l'un à l'autre. De surprises en confidences, leur correspondance va les entraîner dans un tourbillon inattendu d'émotions.

  • Au temps des croisades, la Terre sainte a tout d'une terre maudite : Francs, Byzantins, Turcs et Assassins ne cessent de s'y affronter. Personne ne semble en mesure d'arrêter l'empereur Jean Comnène, ni le cruel Zengi, qui menacent l'un comme l'autre de déferler sur les royaumes francs. Pour le contrer, Foulque, le roi de Jérusalem, envisage de pactiser avec les Turcs de Damas. C'est sans compter sur son épouse, la reine Mélisende, qui juge cette alliance indigne de son royaume. Pour parvenir à ses fins, la terrible reine devra s'en remettre à des forces plus puissantes qu'elle, au risque d'éveiller des créatures depuis longtemps endormies... Ce roman, inspiré de faits historiques, dresse un flamboyant portrait de femme, au coeur de la tourmente des croisades.


  • Un incontournable de la S.F française à découvrir dans le label " Vintage 12-21 " !

    Pandémoniopolis, c'est une ville-monstre. Mais pas une ville-monstre comme les autres. C'est LA ville, l'unique ville terrestre, avec ses labyrinthes en béton, avec ses lois invraisemblables, avec ses tentations multiples, avec ses spectacles immondes qui feraient pâlir d'envie les acteurs d'un certain théâtre dit " d'avant-garde ". C'est aussi une arme ; une arme terrifiante manipulée par des robots de chair, lesquels sont eux-mêmes les jouets d'entités invisibles.
    Pandémoniopolis, c'est le reflet amplifié d'un monde qui se meurt mais qui n'a plus la force de crier. C'est l'aboutissement de près de deux siècles de destruction. C'est la victoire du mensonge et de l'involution.
    Mais l'homme est-il le seul responsable ?

empty