• Lorsque l'on débute, on hésite à représenter des bâtiments variés faute de maîtriser les règles de la perspective.Tours, châteaux, ponts, igloos et autres édifices sont pourtant constitués de volumes simples, qui sont simplement déformés quand ils sont soumis aux lois de la perspective. À main levée, vous pourrez reproduire ces effets pour donner à votre dessin un aspect réaliste. Pour vous aider à visualiser facilement chaque principe de construction, tous les modèles sont décomposés en 2 à 7 étapes simples. Pour finaliser votre dessin, diverses techniques vous sont expliquées, qui vous permettront de donner relief et caractère à votre sujet. Laissez-vous simplement guider !

  • Naomi Fontaine raconte à Shuni l'histoire du peuple innu avec amour, passion et dignité.

    Prix des collégiens 2020
    Finaliste Prix Voix autochtones 2020
    Finaliste Prix Une ville un livre (Ville de Québec) 2020


    Résumé
    Naomi Fontaine écrit une longue lettre à Shuni, une Québécoise venue dans sa communauté pour aider les Innus. Elle convoque l'histoire. Surgissent les visages de la mère, du père, de la grand-mère. Elle en profite pour s'adresser à Petit ours, son fils. Les paysages de Uashat défilent, fragmentés, radieux. Elle raconte le doute qui mine le coeur des colonisés, l'impossible combat d'être soi. Shuni, cette lettre fragile et tendre, dit la force d'inventer l'avenir, la lumière de la vérité. La vie est un cercle où tout recommence.

    Extrait
    « Elle avait l'écoute facile. Le jugement absent. J'avais la parole continue. Nos rêves de gamines en commun. Elle n'avait jamais peur dans la forêt, même en pleine nuit. J'avais la certitude qu'elle me protégerait des ours parce qu'elle était la fille du pasteur et que ses prières seraient exaucées, contrairement aux miennes, moi, fille de personne. Lorsqu'elle est partie, on s'est promis de s'envoyer des lettres. Mais on ne s'est jamais écrit. On avait peu à se dire, tout compte fait.
    Des années plus tard, après ses études en travail social, j'ai appris qu'elle reviendrait à Uashat en tant que missionnaire. Seule cette fois-ci.
    C'est aujourd'hui que je décide de lui écrire.

    L'auteure
    Naomi Fontaine est innue de Uashat. Elle a publié Kuessipan en 2011 (Mémoire d'encrier). Adapté au cinéma par Max Films (sortie en salle le 4 octobre 2019), Kuessipan a connu un véritable succès. Son deuxième roman Manikanetish, publié en 2017 (Mémoire d'encrier), raconte son expérience d'enseignante à l'école Manikanetish et a été acclamé par la critique. Le roman est en développement chez ZONE3 pour une série télé à Radio-Canada. Shuni est son troisième récit.

  • Et si tu créais plein d'objets amusants et utiles sans polluer notre belle planète ? Fabrique un joli tote bag, customise ta gourde, transforme tes lacets en un bracelet original...Ce livre te propose 50 activités manuelles pour récupérer des objets du quotidien et les personnaliser.

  • L'émissaire frappe trois petits coups secs sur la porte dérobée au fond de la boutique. Quelques secondes plus tard, la porte s'ouvre, actionnée par une main invisible ou un mécanisme caché. Comme à chaque fois qu'il franchit le seuil, l'homme est saisi par une sorte de malaise. Il se sent épié. Le maître de maison est debout près d'une fenêtre, immobile. Il regarde en bas, vers l'atrium, en jouant avec la lourde bague ornée d'une pierre verte qu'il porte à l'index- Magister, salue l'homme en s'inclinant légèrement. J'ai fait ce que vous m'aviez demandé. J'ai prévenu tout le monde. Ils disparaissent de la circulation tant que nous ne les rappelons pas.- Parfait. Je te ferai appeler quand tout sera rentré dans l'ordre. Cette nomination est une surprise. Il faut simplement que je m'adapte.Il a fallu des années au Magister pour mettre en place son organisation. Des années de louvoiement, de ruse, de calculs et de dissimulation. Il s'est rendu indispensable sans que personne ne se doute de rien. Et il a contrôlé le plus vaste réseau de fraude de toute la ville... Suivez les aventures de Maximus, de son esclave Aghilès et de Titus, son fidèle compagnon, dans le quatrième opus de cette série à succès : « Chrétiens des catacombes ».

  • Depuis un an déjà, Édouard est à la tête de la patrouille des Loups, secondé par son ami Ange. Cette année encore, les Loups vont devoir faire preuve de courage car les chefs ont concocté un camp bien particulier ! Direction la Beauce, sur les traces du trésor perdu des Templiers. Une vieille légende parle même d'une citadelle enfouie dans laquelle les derniers Templiers se cachèrent. Mais n'est-ce vraiment qu'une légende ?Afin de mettre à l'épreuve les scouts, un nouveau challenge est proposé : le Grand défi ! Les CP et leur cul de pat' arriveront-ils à former un tandem assez soudé pour remporter cette ultime épreuve ? Le plus fort devra aider le plus faible, et pour Édouard, le challenge risque d'être de taille ! Il apprend quelques jours avant de partir qu'il devra accueillir un nouvel élément chez les Loups : Paulin ! Ce fils de stars de cinéma, toujours dans la lune et à l'imagination débordante, ne connaît absolument rien au scoutisme ! Saura-t-il faire face aux épreuves de la vie dans la nature ? Et quelle est cette ombre folle et dangereuse qui rôde derrière Paulin ?

  • Nées en 1966 de la complicité de Pierre Barouh, Francis Lai et Claude Lelouch, les éditions Saravah deviennent, via leur label et studio installés aux Abbesses, un vivier d'expérimentations et de rencontres : Jacques Higelin et Areski, Brigitte Fontaine et l'Art Ensemble Of Chicago, et tant d'autres. Benjamin Barouh a contemplé l'intense activité et les mutations de ce studio. Pour éclairer les zones d'ombre, il a interrogé les artistes, techniciens et collaborateurs qui l'ont connu et animé. Les témoignages collectés, dont ceux de Francis Lai, Claude Lelouch, Areski Bel Kacem alimentent cette histoire et le portrait central de Pierre Barouh, producteur, poète cinéaste et visionnaire discret, dont le témoignage manquant en raison de sa disparition récente est comblé par ces textes inédits.

    Né en 1970, en plein épanouissement de la communauté d'artistes Saravah, Benjamin Barouh fait ses premiers pas sur les vibrations du banjo de Jacques Higelin et du berimabau de Nana Vasconcelos. Il dirigera une collection chez Saravah « Popo Classic Collection » avant d'intégrer la petite équipe Saravah à la fin des années 90.
    Après avoir créé une boutique de disques à Guéméné-Penfao en Loire-Atlantique, Benjamin Barouh prend le statut de bouquiniste itinérant, spécialisé dans le livre ancien.

  • La stimulation du Clitoris reste le seul moyen d'obtenir facilement l'orgasme pour toutes les femmes. Or, pour plus de 80 % d'entre elles, le pénis ne touche pas le Clitoris pendant l'Amour. C'est cette absence de contact entre le pénis et le Clitoris qui est responsable de l'absence d'orgasme ou de l'anorgasmie pour toutes les femmes concernées ! Cependant, la compréhension de tous les mécanismes de stimulation possibles du Clitoris suffit à elle pour résoudre ce problème qui n'en est pas un ! En effet, toutes les femmes qui le savent peuvent jouir quand elles le veulent et quand elles ne le veulent pas ! Les autres s'empressent toujours d'incriminer leur âge ou leur corps alors qu'ils n'y sont absolument pour rien ! Ce Guide contient toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre et en finir avec cette misère sexuelle qui touche quatre femmes sur cinq !

empty