• Un recueil écrit après le séisme de janvier 2010, "à mi-chemin entre décombres et étoiles".Une plongée dans les réalités contrastées de la vie haïtienne.Des mots pour coudre le ventre déchiré de la terre et susciter l'espoir.

  • Tragiquement connue pour son histoire violente et chaotique, ainsi que pour la catastrophe qui l'a frappé en 2010, Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques - et l'un des plus riches sur le plan littéraire. Cette anthologie de dix-huit nouvelles, projet lancé avant le tremblement de terre, réaffirme le talent des auteurs contemporains haïtiens, qu'ils vivent sur place ou qu'ils soient issus de la diaspora, sur un terrain où ils ne sont pas forcément attendus : le genre noir. Sont représentés des auteurs aussi bien francophones qu'anglophones. Auteurs : Kettly Mars, Gary Victor, Evelyne Trouillot, Madison Smart Bell, Edwige Danticat, Louis-Philippe Dalembert, Yanick Lahens, Rodney Saint-Eloi, Marvin Victor, Marie Lily Cerat, M.J. Fievre, Mark Kurlansky, Josaphat Robert-Large, Nadine Pinede, Patrick Sylvain, Marie Ketsia Theodore-Pharel, Katia D. Ulysse, Ibi Aanu Zoboi.

  • Il ne faut pas ruser avec le rose. C'est une couleur douloureuse.
    La poésie m'a appris que j'étais une lesbienne transversale, un punk métaphysique, un bluesman aveugle, un partouzeur timide et un ascète à hélices. Et que sans doute, nous nous ressemblions...
    Poète, romancier et slameur, Julien Delmaire fait peau et paroles neuves. Rose-Pirogue est un cocktail poétique détonnant, qui navigue entre érotisme, mélancolie et révolte.

  • Un livre étrange et libre, qui rassemble entretien, photos, textes divers, documents d'archives et inédits de l'auteur haïtien le plus mystérieux, le plus fou et le plus libre. Auteur de plus d'une quarantaine d'ouvrages en tous genres : roman, poésie, théâtre, Frankétienne est aujourd'hui une des plus grandes figures de la littérature des Caraïbes. Pour l'écrivain Dany Laferrière, Frankétienne se présente de plus en plus comme un auteur « nobélisable ».

  • Histoire du style musical d'Haïti représente l'ouvrage le plus considérable
    qui ait jamais été écrit sur la musique haïtienne et sur la diversité de ses pratiques. L'auteur y aborde les traditions paysannes - le vaudou, les instruments coutumiers, le conte chanté rural -, la musique populaire de danse urbaine, les genres et les formes de la musique classique.
    Écrire sur la musique d'un pays, c'est être attentif aux répertoires, aux instruments, aux conceptions du beau et de la création ainsi qu'aux moments charnières de l'histoire. Ouvrage fondamental pour découvrir et comprendre la musique des Haïtiens, Histoire du style musical d'Haïti
    conjugue recherche, analyse, anthologie et réflexion critique.

  • Le légendaire Frankétienne présente Chaophonie, un ouvrage testamentaire, réflexion sur le temps, l'écriture et la ville, sous la forme d'une longue lettre à son fils Rodney Saint-Éloi. De Port-au-Prince à Montréal, la voix du vieil écrivain de Port-au-Prince roule en échos, éclatant en mille saveurs et délices cette langue dont lui seul connaît les folles arcanes.

  • Face à la souffrance de tout un peuple, n'est-il pas temps, désormais, de prendre les armes et de renverser toutes ces institutions barbares ?
    Haïti 2009 - Dans un pays meurtri, marqué par le mépris, ravagé par la misère et la corruption, sous perfusion onusienne permanente, cette « fiction humanitaire » retrace l'odyssée d'une belle journaliste aux yeux pers, d'un activiste basque en rupture, d'un humanitaire en « cherchance », d'un baroudeur québécois et d'une bande d'haïtiens « habités » en quête de liberté et de changement. Sur fond d'atmosphère vaudou, de douceur créole et de violence sauvage, ils vont s'aimer, rêver, s'engager et fomenter une révolution.
    De l'humour à l'érotisme en passant par le suspense, Gilles Petitdemange nous offre un roman-reportage qui met en lumière les problèmes sociétaux, politiques et économiques d'Haïti.

  • Chantre de la négritude, Aimé Césaire est un maître de la poésie contemporaine, son oeuvre est capitale. Né en Martinique le 26 juin 1913, il est décédé le 17 avril 2008.

    Nègre fondamental, Aimé Césaire a deux patries, sa Martinique natale et la légendaire Haïti. Un séjour de six mois en 1944 au pays de Toussaint Louverture aura suffi à canaliser ses énergies cosmogoniques. Il vivra toute sa vie dans la sublime rencontre de cette terre, belle et magique, où la négritude se mit debout pour la première fois. Son oeuvre, chant ample et poignant, est marquée par cette saison en Haïti. Cet essai rend hommage à Césaire, à sa passion d'Haïti et de son peuple. Magistrale leçon de vie que cette poésie tellurique qui nomme les terres pour qu'elles soient au bout de leur matin gages de leur lumière.

  • Mort le 10 août 2010 à 53 ans à Paris, Bolya Baenga est l'écrivain le plus doué de sa génération. En 1986, il a reçu le Grand Prix littéraire de l'Afrique noire pour son roman Cannibale. Journaliste,
    essayiste, romancier, ce Congolais qui se définit comme « nomade cosmopolite mais sédentaire de l'éthique » est un esprit brillant, d'une culture prodigieuse, un briseur de tabous, un homme engagé.
    Bolya a consacré sa vie au développement du continent africain à
    travers plusieurs essais où il propose une approche inédite, voire révolutionnaire, une nouvelle voie de sortie du sous-développement (L'Afrique en kimono, 1991 et L'Afrique à la japonaise, 1995). Il a aussi contribué à fonder l'école congolaise du polar en mettant en scène l'inspecteur nègre dans La polyandre (1998) et dans Les cocus posthumes (2001). Ses derniers combats sont livrés contre le viol, arme de guerre (La profanation des vagins, 2005) après avoir
    dressé dans Afrique, le maillon faible (2002), un portrait pessimiste du continent africain, terre où se livre la plus barbare des guerres, celle de la mondialisation sauvage, de laquelle nul ne réchappe.
    Promenade biographique et érudite, cet ouvrage, souvenirs et études critiques, lui rend hommage.

  • En juin, j'irai au bal des finissants avec Lenny. C'est décidé ! Rien ni personne ne pourra m'en empêcher !

    Pour le séduire, j'ai besoin :

    - de noix et de raisins secs;
    - de billes;
    - de ficelles et de bouts de tissu;
    - de ma salive (beurk !);
    - de quelques-uns de ses beaux cheveux châtains-trop-parfaits-qui-sentent-si-bon !

    Pourquoi ? Pour faire de la magie vaudou. C'est ma grand-mère qui me l'enseigne ! Le vaudou, c'est la sorcellerie LA PLUS PUISSANTE du monde. À moi, le beau Lenny ! Et adieu, les mauvais coups d'Alexis ! Rien ne m'arrêtera ! (Même s'il faut que je me promène avec une crotte de chien dans mon sac d'école.)

    Un livre tordant qui fait place à l'amour, à la magie et à l'espoir.

  • Trois mois après le séisme survenu en Haïti en janvier 2010, Dany Laferrière a publié la chronique Tout bouge autour de moi. Ouvrage d'urgence qui montre l'écrivain face à l'extrême. Un citoyen debout qui interroge l'existence, avec gravité, revenant sur des questions existentielles : Comment dit-on la catastrophe ? Comment imagine-t-on demain ? Comment reste-t-on en vie quand tout s'écroule ? Comment garde-t-on l'élégance dans ces situations de délabrement ? Dans Tout bouge autour de moi, Dany Laferrière a décrit comme une leçon de vie la manière d'être debout quand tout tombe aux alentours.

    C'était le séisme. Et le regard blessé d'un enfant du pays.
    Un an et trois mois après, avec la réédition de Tout bouge autour de moi, l'écrivain
    Dany Laferrière revient sur la catastrophe et intègre ce livre de circonstances à son univers familier, le retravaillant selon sa manière, en misant davantage sur l'angle serré : la famille, les visages, les rues, les paysages intimes, les rituels, les petits événements qui font le bonheur de la vie quotidienne.

  • Une histoire peu banale;
    à donner des frissons dans le dos !

    Vous êtes-vous déjà demandé comment vous réagiriez si on devait vous enterrer vivant? Sérieusement, que feriez-vous?
    « Je hurlerais », dites-vous? Impossible, car on vous a administré un poison qui vous empêche de parler et, même, de respirer. Vous ne pouvez même pas bouger un simple doigt tellement la drogue est efficace.
    Une fois sous terre, alors que tous vous croient mort, vous êtes confronté à votre pire hantise. De tout votre être, vous espérez que tout ça n'est qu'un cauchemar duquel vous vous extirperez bientôt. Mais hélas, ce que vous vivez est tout sauf un cauchemar. Terrible, pas vrai?
    C'est l'histoire de Jérémie, un éleveur de coqs de combat. Un ennemi l'a fait passer pour mort aux yeux de tous, dans l'intention de le déterrer et d'en faire un zombi.
    Sachez qu'un zombi n'est pas une créature chimérique. C'est une personne déclarée morte, inhumée puis déterrée pour être asservie, grâce à une drogue qu'on lui fait absorber sur une base régulière. Ce phénomène existe en Haïti depuis deux siècles, bien que puni par un article presque aussi ancien du Code pénal, l'article 246.
    Pour la première fois en Haïti, ce crime donne lieu à un procès. La plaidoirie vous étonnera. Quel sera le verdict ?
    Après le jugement tant attendu, la juge fait solennellement une recommandation aux dirigeants du pays.

  • Je garderais, de toutes ces années d'entraves et d'isolement, une soif insatiable de déplacement et de vitesse, de villes et de voyages, un besoin inextinguible de mobilité, de courant, une pulsion de fuite en avant. Jusqu'au jour où je n'ai plus eu le choix, pour continuer d'avancer, que de retourner amont et d'entreprendre ces coulées, par lesquelles j'allais avoir à remuer des fonds d'inavouable, à déplacer des masses de temps inertes, qui encore me retenaient et me tiraient arrière. Que dans plus grand et plus fort, plus fluide, tout cela soit emporté et noyé - et ne demeurent finalement empreints, pour chaque territoire retraversé que la couleur et le mouvement vifs d'une rivière.

    Coulées: la Patapédia, l'Outaouais et le Bas-Saint-Laurent. Trois récits, trois lieux, trois traversées. Dans l'enchevêtrement des rangs, des villages et des villes, se font et se défont les rêves jusqu'à l'éclatement du territoire. Écriture de la voix. Écriture de la route. Une prose portée par l'amitié et la force des paysages.

  • Cette anthologie rassemble les livres de poésie de l'énigmatique poète haïtien
    Magloire-Saint-Aude.
    Saint-Aude : c'est un regard, idéologiquement, politiquement et littérairement irrécupérable. Une haute exigence poétique. Une concentration extrême. L'image parfaite de la rupture.
    À l'occasion du 100e anniversaire de naissance de Magloire-Saint-Aude (2002-2012), Mémoire d'encrier met en circulation l'intégrale de son oeuvre poétique, avec de nouveaux éclairages dont les dessins de Davertige. L'essentiel est d'être au coeur de la poésie de Saint-Aude. Et de trouver le pacte de lecture.

  • Nous réclamons
    pleine possession
    du territoire de notre corps
    Pleine jouissance
    de tous les créoles
    qui nous fondent et nous animent

    Souverains et dignes, ces poèmes chantent Haïti.
    Debout, première République noire, dit le poète dont la voix mêle à dessein incantation et réalité dans ce chant qui conte Haïti, terre immensément blessée,
    terre immensément belle, offrant au monde sa part d'histoire, d'imaginaire et d'insoumission.

empty