• Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre
    Il était une fois une de ces jeunes nations nées de l'éclatement sanglant de l'ex-Yougoslavie. Un pays dont les racines puisent dans les tréfonds de l'Empire austro-hongrois et auquel ses dirigeants successifs n'ont cessé de promettre un avenir radieux.
    La Croatie a tant à offrir. Destination de villégiature prisée des touristes, elle reste l'un des poumons de cette Mitteleuropa qui inspira tant d'écrivains et de peintres. Mais voilà : renaître après la guerre d'indépendance puis rejoindre l'Union européenne ne s'est pas fait sans compromis. C'est ce morceau d'histoire que ce récit plein d'humanité s'efforce de raconter.
    Ce petit livre n'est pas un guide. C'est un décodeur. Écrit par un grand reporter, vétéran du tragique conflit des Balkans, il lève le voile sur ce que la propagande nationaliste occulte et sur ce que la volonté de convergence européenne néglige.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Slavko Goldstein (1941, l'année la plus tragique), Zarko Puhovski (Notre système politique bloque le désir de changement exprimé par le bas) et Snjezana Banovic (La crise, une chance de forger une culture postmoderne en Croatie).
    Un voyage-confession pour mieux cerner ce qu'être Croate veut dire aujourd'hui. Et donc mieux le comprendre
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - "(...) Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités (...). A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps
    - "Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir." - Librairie Sciences Po
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Grand reporter au quotidien français La Croix, spécialiste des questions internationales, François d'Alançon a notamment couvert les Balkans, un autre visage de l'Europe qui l'a toujours captivé.


  • Le 10 août 1792, avec le massacre d'un régiment de Gardes suisses dans le palais des Tuileries, en plein Paris, nous assistons à l'effondrement de la monarchie française, mais aussi, par contre-coup et du côté des Alpes, à l'ébranlement final de l


  • La Suisse, férue de sa neutralité, inquiète des retours de bâton de la démocratie directe, est décrite ici de 1947 à 1989, période dominée par la confrontation Est-Ouest. Sa politique étrangère, marquée surtout par Petitpierre, Schaffner ou Graber

  • Une sorte de « Lettre au père » originale où l'auteur évoque les figures paternelles de substitution qu'il s'est choisies et retrouve l'irremplaçable qui l'a marqué, bien qu'il lui ait fait cruellement défaut au quotidien. Est-ce parce que ce drôle de père a su être présent dans les moments décisifs ? Michel Contat se veut lucide sur leur petite histoire au sein de la grande Histoire dans un pays, la Suisse, qui semble vivre à l'écart. Tenant la part égale entre l'humour et la tendresse, le texte offre une évocation de ce personnage hautement romanesque.

empty