Littérature générale

  • Il y a d'un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un "gros déglingo", dit sa fille, un vrai punk avant l'heure. Il y a de l'autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixelisé de feu son épouse. Mon père, dit sa fille, qu'elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy, et un monde anciennement rural et ouvrier. De cette maison il faut bien faire quelque chose, à la mort de ce père Janus. Capharnaüm invraisemblable, caverne d'Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille, la narratrice, qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Et puis, un jour, comme venue du passé et parlant d'outre-tombe, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

  • Vimbai est la meilleure coiffeuse du Zimbabwe. Fille-mère au caractère bien trempé, c'est la reine du salon de Madame Khumala; jusqu'à l'arrivée de Dumi, surdoué, beau, généreux, attentionné, très vite il va détrôner Vimbai.
    Quand Vimbai comprend enfin le secret de Dumi, elle fait un chemin intérieur que le pouvoir au Zimbabwe est loin de suivre.

    Le meilleur coiffeur de Harare ne se contente pas d'une romance aigre-douce et des cancans d'un salon de coiffure. Outre la dénonciation de l'homophobie, il propose une peinture légère, mais implacable de la vie quotidienne et politique au Zimbabwe.

  • Vivre caché

    Bram Westbrook

    Pourquoi "vivre caché" ???
    Si le harcèlement est une cause qui vous tient à coeur, si vous l'avez subi ou le faites subir, alors je vous conseille de plonger dans ce recueil du ressenti crescendo d'un harcelé. 

  • Inversion

    Sabine Ornon

    À partir de ce jour, je décide de vivre dans un monde inversé, un univers de ma propre invention, dans lequel j'enfreins toutes les règles qui régissent ma vie jusqu'à présent. Construire ma vie avec ce que j'ai mais aussi avec ce qui me manque pour lui donner un sens. Ne plus mener ma vie en fonction d'êtres et d'événements que je fuie. Je m'efforce de remonter loin dans mes souvenirs, dans le temps. Là y repose piégée ma vérité. Elle gît n'attendant qu'une main tendue pour resurgir et me délivrer de ce puits sans fond dans lequel je suis tombée. 
    J'y suis presque... Je ferme les yeux et me raccroche à ces bribes de souvenirs, me laissant entraîner vers une douce journée ensoleillée où l'ombre déverse sa fraîcheur. Avant Alex, j'étais immergée dans un quotidien ni chaud, ni froid. Tout en moi était assoupi. Avant elle.
    Élargissement corporel et psychique quand elle a posé ses lèvres sur les miennes. J'étais à la fois dans mon corps et hors de mon corps. En accord avec moi-même et avec elle. La peur a disparu. Depuis ce premier désir de sentir ses lèvres sur les miennes, je me sentais intranquille. Une peur m'avait inondée et avait dilué mes nuits dans des nappes noires d'angoisse. Alex m'a poussée sur le fil : j'ai joué les équilibristes pendant des mois. La première fois que j'ai senti son corps contre le mien, ivresse de la plénitude. Ma féminité s'accordant à la sienne. Douceur de la réciprocité. L'histoire enfin peut commencer.

  • Rachid doit mourir. Les chasseurs sont à ses trousses. Rachid, c'est M. Petit-Mec-des-Cités : débrouille, glande, les barres HLM comme horizon, la fuite comme seul espoir, mais peut-on fuir quand la fatalité vous tient entre ses pattes ? Les chasseurs, c'est le Groupe Mérovée, une poignée de flics qui veulent imposer par la violence la suprématie de la race blanche. Rien ne peut les arrêter. Sauf que Jean, la dernière recrue, jeune provincial projeté en pleine guerre urbaine, est tombé amoureux de Rachid. Dans ce monde ravagé par la haine, que Nicolas Jones-Gorlin décrit avec une précision et une force implacables, tout n'est peut-être pas encore joué. L'amour s'est invité, et il n'a pas épuisé ses surprises.

  • Djihad ?

    Frédéric Lemonnier

    Dans leur immeuble résonne l'ouverture de Tannhaüser : cela signifie pour Mohamed et ses cousins qu'il est temps de se rassembler autour du Cheikh. 
    Dans le plus grand secret, ils travaillent à la préparation d'une attaque terroriste. Bientôt, ils passeront à l'action...
    Si les deux frères sont totalement acquis à la cause, Mohamed se montre plus réservé... Et surtout, il y a cette rencontre avec Julien qui le bouleverse. Mohamed sait pourtant que sa religion condamnerait une relation plus intime avec cet inconnu. Doit-il choisir entre sa foi et l'amour ? Pourra-t-il mener sa mission jusqu'à son terme?
    Un roman audacieux et saisissant d'actualité. 

empty