• Nous avons tous connu des problèmes de digestion, sommeil, gestion du stress, déficience immunitaire ou maintien du poids. L'objectif de cet ouvrage est d'éclairer sur la façon dont la naturopathie, discipline millénaire issue de l'observation de la nature, peut aider chacun d'entre nous au quotidien, en plaçant l'hygiène de vie à la première place.La première partie de cet ouvrage établit un état des lieux clair et objectif de la naturopathie : ses origines, ses outils spécifiques, ses cinq piliers (vitalisme, holisme, causalisme, humorisme et hygiénisme), ses techniques traditionnelles et les grandes constitutions qui nous caractérisent (nerveux, bilieux, sanguin et lymphatique). L'auteur présente également en détail le bilan de vitalité qu'effectue le praticien lors de la première consultation.La seconde partie entre dans l'aspect pratique des pathologies via les quatre grands thèmes des maux contemporains : le système digestif (problèmes de transit, flore intestinale, intolérances alimentaires, perméabilité intestinale, gluten, lactose...) ; - le système nerveux et la gestion du stress (système endocrinien, surmenage, burn-out, insomnie, chronobiologie, dépression, addictions) ; - Le syndrome métabolique (surpoids, flore intestinale, hypertension artérielle, bilan lipidique, diabète, index glycémique, régime paléo-cétogène) ; - l'inflammation (inflammation aiguë, acidose, allergies respiratoires, pathologies auto-immunes, cancérologie).Les pathologies sont examinées en détail à travers leurs signes cliniques et leurs causes possibles, en proposant pour chacune d'elles les clés naturopathiques adaptées : alimentation, exercices physiques, gestion psycho-émotionnelle, hydrologie, phytothérapie et aromathérapie, techniques manuelles, réflexes, respiratoires, énergétiques et de rayonnement. Ce livre est enrichi de conseils précis liés à la pratique du yoga, ainsi que de fiches pratiques qui résument concepts et techniques utilisés en cabinet.« La pertinence des thèmes abordés, l'abondance des conseils prodigués et la richesse des explications développées font de ce livre un outil très clair et précieux pour le grand public. » Daniel Kieffer, Fondateur du Cenatho

  • "Alors que le bonheur de travailler - ou cette nécessité d'être impérativement heureux au travail - n'a jamais été autant proclamé, c'est le mal-être et la souffrance qui s'accroissent statistiquement dans la réalité des entreprises, mais aussi des services publics. Probablement parce que le bonheur prescrit n'est qu'une coquille vide masquant un délitement des conditions de travail et surtout de la définition même du travail.

    La perte de sens de son travail, l'invisibilité progressive de ce qui constitue le coeur de son métier reviennent comme des arguments forts dans quasiment toutes les études en sciences sociales sur les liens entre santé et travail."

  • Passé la surprise de l'annonce, il faut se rendre à l'évidence : si vous allez avoir deux fois plus d'amour, de câlins, de premiers sourires... tout va se passer en même temps. Et c'est là tout le défi !L'auteure, maman de jumeaux adolescents, vous guide avec humour et bon sens, sans dramatiser ni rien occulter des difficultés à venir. Parce qu'elle est déjà passée par là, elle distille conseils avisés et retours d'expériences pour que votre parcours du combattant soit (presque) facile... De la grossesse à l'adolescence, vous aurez ainsi une vision complète et fidèle de l'aventure !Les illustrations de Marygribouille donnent vie à cet incroyable mélange de joie et de surprises.

  • Loin des représentations ordinaires qui font de l'individu une catégorie qui va de soi, les sciences sociales s'efforcent de mettre en évidence un processus relativement continu d'individualisation. L'individu est d'abord une construction façonnée par les institutions les plus diverses (État, Église, école...).
    Cette genèse de l'individu est explorée à travers l'histoire sociale et économique, l'histoire religieuse, l'histoire politique, l'histoire littéraire et artistique, et à travers les figures les plus diverses de l'individualisation : artiste, électeur, entrepreneur, croyant, élève.
    Synthèse sur la sociologie de l'individualisation, cet ouvrage permet de réfléchir à la façon dont la question de l'individu se pose. Qu'est-ce qu'être soi aujourd'hui alors que nos sociétés ne cessent de formuler des injonctions à l'authenticité individuelle, et que les identités collectives s'effacent ?
    À chacun de produire désormais son identité singulière. Mais cette individualisation émancipatrice quand les individus échappent aux identités prescrites, peut générer de nouvelles formes d'inégalités dans l'accès aux ressources identitaires. Selon leur position sociale, les individus sont en effet inégalement en mesure de réussir le travail toujours inabouti de construction de soi.

  • Pour François Ascher, professeur à lInstitut Français dUrbanisme, nous sommes à laube dune troisième révolution urbaine, après celle de la ville classique et celle de la ville industrielle. La société post-moderne (ou encore hypertexte), marquée par un usage accru des sciences et des techniques mais aussi le développement du risque, ainsi que par une individualisation plus poussée, voit apparaître une diversification des liens sociaux, plus fragiles mais aussi plus nombreux. Une tendance à la métapolisation est partout observable, qui résulte de lapprofondissement de la division du travail à léchelle mondiale. Lusage des TIC (technologies de linformation et de la communication) ne réduit pas la mobilité mais la transforme. Les conséquences en sont une individualisation des espace-temps et lapparition de nouvelles formes de ségrégations sociales.Ces changements sociaux représentent un défi pour lurbanisme, qui doit prendre acte du brouillage des distinctions entre villes et campagnes, entre public et privé ; et accompagner la réflexion visant à reconcevoir les services publics et équipements collectifs en sadaptant aux nouveaux besoins. Pour cela, une stratégie par projets sera préférable à la planification traditionnelle.


  • La religion en Europe ne s'est pas effondrée dans les ardeurs consommatrices des Trente glorieuses. Elle a profondément changé. Son pôle institutionnel, représenté par les Eglises catholique romaine et réformée, a été marginalisé mais n'a pas lais

empty