• Un vieil homme s'en retourne au Vietnam, son pays natal, afin de comprendre les drames de son histoire familiale et personnelle. Ni autochtone, ni colonial, c'est lui, Do Thai de son nom de guerre, le Juif français persécuté qui a rallié le communisme avant d'achever sa course en paria du Parti.
    Philippe Papin, historien, épigraphiste, occupe la chaire « Histoire et sociétés du Vietnam classique » à l'École Pratique des Hautes Études.

  • Il existe bien des formes de deuil, au-delà de la perte d'un être cher, qu'il s'agisse d'un conjoint tant aimé, d'un parent ou d'un enfant. Se défaire d'un lien toxique, traverser une épreuve professionnelle, expérimenter la douleur de la rupture amoureuse ou vivre un abandon familial... Nombre de situations humaines nous ébranlent et font couler nos larmes. Comment consoler et transmettre l'espérance à ceux qui vivent cette terrible épreuve ?À partir de sa propre expérience du deuil, enrichie de nombreux témoignages, Élisabeth Mathieu-Riedel propose un cheminement intérieur qui permet de découvrir la présence de Dieu dans notre vie et nous invite à plonger dans sa miséricorde en toute confiance. Les larmes sont alors changées en joie lorsque nous réalisons que nous ne sommes pas abandonnés et que Dieu nous conduit par les justes chemins.

  • Depuis les premiers temps de l'humanité, les hommes montrent une curiosité dévorante pour l'univers dans lequel ils évoluent. En quête d'aventures, de découvertes, d'explications ou de richesses, ils arpentent le monde pour en révéler les moindres recoins. Hérodote, Erik Le Rouge et son fils Leif Eriksson, Marco Polo, Ibn Battûta, Zheng He,,Christophe Colomb, James Cook, David Livingstone, Mary Kingsley, Roald Amundsen, Jacques-Yves Cousteau. Voici le récit des aventures de ces douze audacieux qui ont traversé les terres et les océans, dépassant les limites, à la fois humaines et géographiques.

  • La randonnée pédestre est une activité physique ou sportive de pleine nature comportant des risques qu'il faut évaluer, dont il faut se protéger, et face auxquels il faut réagir quand ils se concrétisent sous la forme d'accident ou de blessure. Bien préparer sa randonnée, réagir efficacement en cas d'accident, adopter une attitude éco-responsable : tels sont les grands thèmes abordés dans ce manuel pratique et très pédagogique. Vous apprendrez également à réaliser les indispensables gestes de premiers secours en cas de malaise, de piqûre, d'allergie, d'entorse, ou même d'arrêt cardiaque.

  • à voix basse

    Charles Juliet

    En neuf chapitres, en neuf étapes, ce livre retrace l'itinéraire difficile, contrarié, de celui qui veut parler avec les seuls mots de l'intériorité, de celui qui veut atteindre sa propre vérité. Le dépouillement, la fermeté de l'écriture, la neutralité d'une voix qui ne se donne pas de repos mènent progressivement à ce murmure où se reconnaît le bruissement de la source. Ces poèmes s'adressent à "ceux qui n'ont plus la force d'avancer", ils leur suggèrent qu'il existe une possibilité de trouver la lumière au coeur des ténèbres, que la voie existe qui mène du malheur à l'ouverture.

  • « J'ai découvert l'inconnu d'un monde, étrange dépaysement, à mon arrivée sur la rivière de Saigon après cinquante-cinq jours de traversée ; je n'avais d'yeux que pour les centaines de paillottes sur pilotis, tout au long des berges, l'avancée lente, cérémonieuse, des buffles de la rizière, retenus à la corde par des paysans à chapeaux coniques, pantalons retroussés. J'ai entendu les premières rafales de la guerre à la Pointe des Flâneurs. Des miliciens viets isolés, cachés dans les hautes herbes, tiraient sur le bateau et nous étions sur le pont, comme au spectacle, déjà perdus par cette inconscience qui allait être ma sauvegarde. »
    Pour la première fois, Jacques Chancel revient sur son itinéraire dans les désordres de l'Indochine.

  • Un hommage vibrant à l'Italie et ses merveilles
    « ... J'aime Milan et son dôme, diamant solitaire au doigt d'une main calleuse, Turin et son diadème de musées comme autant de pierres précieuses, Bologne l'Italienne, Modène la surdouée, Sienne et son écrin du Campo - transcription urbaine de Printemps de Botticelli -, Florence la snob, Naples et Palerme, vieilles dames ruinées, mais jamais lassées de séduire, Montepulciano, sévère malgré son charme, empreinte de dignité. J'aime Parme sans bien la connaître, car la seule boutique un peu chic du village de mon enfance, la Metullum des Romains, à l'orée du Poitou, s'appelait « À la ville de Parme » teinte parfaite quand on hésite entre le lilas blanc et le lilas mauve. J'aime Venise bien sûr, mais là on n'est plus sur terre... »

  • Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, 47 ans, revient d'un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef-d'entreprise. La place à côté d'elle est libre. S'y installe, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s'est très mal passé. À leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s'installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend.

  • Pendant sept ans, Louis Suarez a vécu les tourments du second grand conflit mondial. Sept années au cours desquelles il a d'abord subi les mois d'attente de la « drôle de guerre » et les tragiques semaines du désastre de mai 1940, de la Blitzkrieg, de l'effondrement de la France et de la débâcle ; puis il a connu les années d'exil et de captivité dans un camp de Prusse Orientale - Stalag 1B à Hohenstein - et le travail en commando dans un grand domaine agricole allemand. Il a enfin survécu à trois mois de terreur dans le piège des atrocités et des crimes que les « libérateurs » soviétiques infligèrent à la population civile et aux prisonniers alliés dans les territoires d'Europe de l'Est.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • C'est un fait reconnu, les attraits naturels indéniables du Saguenay-Lac-Saint-Jean favorisent la pratique de nombreuses activités de plein air. L'une de celles-ci est l'escalade de rocher, pratiquée depuis près d'une cinquantaine d'années, surtout en bordure du fjord du Saguenay. À cet endroit, les massifs rocheux abondent et le potentiel de développement, ainsi que les défis techniques, demeurent énormes.

    Premier répertoire vraiment complet des sites où l'on peut pratiquer ce sport de plus en plus populaire dans la région, Parois d'escalade du Saguenay fournit plusieurs renseignements techniques fort utiles aux grimpeurs, débutants comme expérimentés. Il comble une lacune importante, en présentant un guide actualisé, compte tenu de la fragmentation des informations relatives à l'accès aux parois, aux voies d'escalade ainsi qu'à leurs niveaux de difficulté. L'utilisation de pictogrammes tranche radicalement avec ce qui a été fait auparavant dans ce type d'ouvrage.

    Abondamment illustré, Parois d'escalade du Saguenay met également à jour les informations relatives aux équipements, et à la qualité des différents itinéraires, en terme de progression et de protection. Ces compagnons de cordée aguerris, Pierre-Yves Plourde et François-Xavier Garneau, membres depuis longtemps du Club de montagne du Saguenay, partagent dans cet ouvrage leurs connaissances des lieux acquises au fil des ans.

    *** English Guidelines Included ***

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le Québec à moto, guide pour les amateurs de plein air et motocyclistes. Contient des propositions de circuits à travers la province québécoise et de nombreux renseignements pratiques.
    Le Québec à moto, rédigé par deux motocyclistes aguerries, propose une soixantaine d'itinéraires de courte ou longue durée pour un voyage à moto au Québec, incluant trois circuits qui se rendent jusque dans le nord-est des États-Unis. Le guide Le Québec à

  • À la recherche d'une sagesse millénaire éprouvée et non dogmatique ? D'un itinéraire spirituel ouvert à tous ? D'une approche plus harmonieuse de la vie ? Ce livre est fait pour vous !
    Redécouvert en 1945 en Égypte, au milieu de textes plus tardifs, l'Évangile selon Thomas, qui date du début de notre Ère, contient des paroles de Jésus déjà présentes dans les évangiles officiels mais aussi bon nombre de paroles inédites. L'auteur va vous aider à découvrir leur sens caché et un tout autre Jésus que celui du catéchisme officiel va apparaître au fil des pages, un maître de sagesse plutôt qu'un messie. On accède alors à un enseignement spirituel puissant, universel et toujours actuel. On en retrouve même des traces dans les évangiles canoniques, mais sous une forme voilée.
    L'auteur nous donne les clés de ce texte et dévoile des techniques permettant d'accéder au bonheur et à la plénitude. Au lieu d'aller chercher Dieu ailleurs ou dans le futur, le postulat de l'Évangile selon Thomas est que nous pouvons le trouver en nous, dans notre « Royaume Intérieur ». Chacun possède en lui cette étincelle divine, cette perle précieuse qu'il s'agit de faire briller au grand jour.
    La grande force de cet enseignement primordial, appelé la Gnose, c'est qu'il est vérifiable. L'auteur nous fait rencontrer des personnes de différentes origines, époques et traditions qui l'ont mis à profit. On y trouve des similitudes frappantes avec l'approche non-dualiste indienne, l'Advaita Vedanta. L'Évangile selon Thomas est le dépositaire d'une sagesse éternelle, à l'image du Dhammapada bouddhiste, des écrits de philosophes grecs comme Platon ou Héraclite d'Éphèse, des oeuvres de Thérèse d'Avila, de poèmes soufis ou de la Bhagavad Gîtâ hindoue.
    Ce n'est pas une approche religieuse qui est proposée dans ce livre mais une démarche individuelle et une philosophie de vie.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Se soucier de l'autre et de ses souffrances, c'est ce que revendique Ianik Marcil dans son travail. L'observation des phénomènes économiques n'est pas ni ne doit être désincarnée. Faire un élan vers l'autre est un engagement que doit prendre quiconque occupe une place dans l'espace médiatique. S'y intéresser, véritablement, non pas froidement ni avec distance.

    Dans ce recueil de chroniques choisies qu'il a publiées au magazine de rue montréalais L'Itinéraire au cours des quatre dernières années, Ianik Marcil s'indigne des injustices sociales, des divisions ethniques, des décisions de nos gouvernements et du pouvoir démesuré que s'accaparent une poignée de privilégiés. Une invitation à la réflexion autant qu'à l'action citoyenne. Un appel à la solidarité et au vivre-ensemble pour nourrir l'espoir.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Inutile de vouloir jouer au plus fin avec les bouchons. L'embouteillage est à Paris ce que la pluie est à Londres ou la pollution à Mexico : i-né-vi-ta-ble ! Peut-on tirer un quelconque bénéfice de cette calamité ? Sans doute, si l'on songe que rouler au pas n'est pas la plus mauvaise situation pour visiter Paris. Alors, profitez-en ! Ce manuel s'intéresse, en bonne logique, aux dix parcours les plus bouchés de la capitale. Qui ne s'est jamais demandé d'où vient tel nom de rue incongru, quelle est l'origine et l'histoire de tel monument qu'on a tout loisir de détailler chaque matin, quel est ce drôle d'immeuble au coin de cet infernal carrefour ? La réponse se trouve désormais dans votre boîte à gants. En prime, de bons conseils, comme les meilleures excuses pour expliquer son retard ou les mille façons d'occuper son temps, coincé dans sa voiture. Pour un peu, on en redemanderait ; décidément, Paris vaut bien un embouteillage.

  • 8 promenades à Québec et à Montréal et plus de 50 bonnes adresses

    Déjà vingt-cinq ans de carrière pour la célèbre détective Maud Graham, personnage culte des romans de Chrystine Brouillet. Vingt-cinq ans d'enquêtes, mais aussi vingt-cinq ans à arpenter sa ville, Québec.

    Épicurienne reconnue et dénicheuse de bonnes adresses, Chrystine Brouillet s'associe avec Marie-Ève Sévigny, directrice de la Promenade des écrivains, pour présenter huit balades gourmandes. Que l'on soit sur les pavés de la capitale ou à la maison, on explore les lieux mythiques de la série Maud Graham, des scènes de crime aux restaurants préférés de l'enquêtrice. Et grâce aux images saisissantes du photographe Renaud Philippe, on découvre Québec comme on ne l'a jamais vue.

    /> Cette publication ePub3 à mise en pages fixe a été testée sur tablette iPad iOS 7.1

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le Ténéré est, dans le Sahara, la zone la plus désertique que l'on puisse imaginer. Il est possible de marcher en direction nord-sud, pendant 1 200 km, sans trouver d'eau. Quelques petits pitons rocheux émergent çà et là, vestiges usés d'un relief autrefois plus accusé. Un seul arbre se trouve au milieu du désert infini, il est porté sur la carte : c'est l'arbre du Ténéré, devenu si célèbre : un malheureux acacia rabougri qui déploie ses racines jusqu'à 35 m de fond pour trouver l'humidité nécessaire à sa survie. La vie animale est exceptionnelle. Bien entendu pas d'hommes. Le Ténéré c'est le désert intégral, le désert dans le désert. Il faudra huit ans pour achever son exploration. Lorsqu'elle sera terminée, on s'apercevra que le Ténéré était traversé autrefois par un immense fleuve de 1 300 km de long qui descendait des montagnes du Tassili-n-àjjer et du Hoggar et allait jusqu'au Tchad. Des villages humains sont encore en place avec leurs haches de pierre et leurs pointes de flèche taillées dans un jaspe vert qui fait de ces pièces de véritables bijoux. Des hommes gisent là, enfouis sous le sable depuis 6 000 ans. « L'épopée du Ténéré », qui s'inscrit à l'actif des méharistes algériens et soudanais, est une des plus belles pages de l'exploration du Sahara. C'est de l'exploration authentique, conduite par des purs, dans un désert vrai, à une époque où le pétrole ne servait pas de prétexte.

  • Antananarivo. Vendredi 3 janvier. Étrange envoi. Sans désir. La trouille de me barrer. Tout me poussait à rester. À m'incruster. À ne pas céder la place. Ma place ! J'avais tellement clamé. « Je fous le camp ! Les amarres sont usées... » Impossible de reculer. Freddie s'était mollement proposé de m'accompagner, avec le même manque d'enthousiasme qui caractérisait tout ce que nous vivions. Une mollesse assassine. Simon monopolisait son temps, ses regards et son cul. Mon départ ne la touchait plus. Je me dégottais une envie de partir seul. Foutaises. Fuite sans issue sur la plus grande île du monde. Retrouver, la quarantaine ébréchée, la sensation de la Route. Connerie ! Le blues s'est glissé en lui et le passé lui allume les neurones telle une ligne de coke. Mais la magie de Madagascar joue, malgré une mémoire destructrice. Peu à peu, il s'abandonne aux hommes rencontrés et à leur histoire, au parfum de l'ylang-ylang, au rhum de Dzarmandzar, jusqu'à ce que la silhouette qu'il fuyait devienne aussi floue que la douleur.

empty