• Elle entend leurs cris, Elle ressent leur peur, Elle est désormais leur seul espoir.
    Don ou malédiction ? D'un simple échange de regards, Kassie est capable de voir quand et comment vous allez mourir. Un lourd fardeau à porter pour une jeune fille de 15 ans...
    Elle croise la route d'Adam Brandt, brillant psychologue, alors qu'une série de meurtres frappe Chicago. Kassie semble toujours avoir un lien avec les victimes.
    Coïncidence malheureuse ou terrible manipulation ? Intrigué par cette adolescente un peu perdue, Adam est tenté de croire à ses troublantes déclarations. D'autant que le danger se rapproche et que Kassie est la seule à savoir où il va frapper...
    Après le succès du cycle Helen Grace inauguré par
    Am Stram Gram, M. J. Arlidge signe ici un thriller psychologique haletant hors-série.

  • Que ce soit grâce à sa bonne étoile ou à un mauvais assassin, le juge Crowdy Lobbett de New York est toujours en vie. On ne peut pas en dire autant des quatre hommes décédés à sa place. Deux autres tentatives contre sa personne, l'une au milieu de l'Atlantique, l'autre dans une rue animée de Londres, suffisent pour convaincre Albert Campion que le juge sait quelque chose qu'il devrait ignorer... quelque chose au sujet du chef de l'organisation criminelle Simister. Pour le mettre hors de danger, Campion attire le juge et sa famille dans le pittoresque village de Mystery Mile. Mais lorsque meurtre, suicide et chantage les rattrapent, le gentleman détective sait que la légende de Simister est vraie  : aucun homme ne lui échappe, même un homme comme Campion.
     
    Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Laurence Kiéfé.
     
    À propos de l'autrice
    Margery Allingham (1904-1966) est une grande dame des lettres britanniques, rivale d'Agatha Christie en son temps, qui a marqué de son empreinte des générations d'auteurs de roman policiers.
     
    « Il y a un humour, une légèreté chez Margery Alligham... » Télérama, Cercle Polar
    « Margery Allingham mérite d'être remise au goût du jour. » P. D. James
    « Le meilleur de l'intrigue à l'anglaise. » The New Yorker
     

  • Novembre 1950. Les manteaux sont boutonnés, les cols relevés, tandis qu'un épais brouillard s'insinue dans les ruelles londoniennes. Meg Elginbrodde, veuve depuis cinq ans, annonce son intention de se remarier. Depuis, elle reçoit des plis très étranges : des photos récentes de son premier époux, bien vivant. Serait-ce un avertissement, une tentative de chantage, ou quelque chose de bien plus sinistre encore ? Alors qu'elle se tourne vers Albert Campion et l'inspecteur Charles Luke pour découvrir la vérité, les rumeurs enflent au sein des pubs défraîchis de Londres : le Tigre serait de retour en ville, libre. De nouveau prêt à bondir hors du smog et à tuer. Et il appartient au gentleman détective de l'arrêter...
     
    À propos de l'autrice
    Margery Allingham (1904-1966) est une grande dame des lettres britanniques, rivale d'Agatha Christie en son temps, qui a marqué de son empreinte des générations d'auteurs de roman policiers.
    « Un roman phénoménal ! » J. K. Rowling
    « Margery Allingham est exceptionnelle. » Agatha Christie
    « Une inoubliable analyse du mal. » Telegraph
    « Un chef-d'oeuvre. » A. S. Byatt

  • «  L'autre reine du crime  », Le Monde
    Londres, 1911. La famille Barnabas, à la tête d'une prestigieuse maison d'édition, subit un premier coup du sort lorsque l'un des neveux du fondateur, Tom Barnabas, s'évapore en pleine rue, sans laisser de trace. Vingt ans plus tard, c'est un autre neveu, Paul Brande, qui disparaît dans des circonstances tout aussi mystérieuses. Son corps est retrouvé peu de temps après dans la salle des archives de la maison. Les regards se tournent alors vers les cousins des victimes, les seuls à tirer profit de la mort de Paul. Pour se laver de tout soupçon, ces derniers font appel au détective Albert Campion. Mais certains membres de la famille Barnabas ne sont pas prêts à voir leurs secrets révélés au grand jour...
     
    Traduit de l'anglais par Laurence Kiéfé
     
     
    À propos de l'auteure  :
    Margery Allingham est une célèbre romancière britannique, rivale d'Agatha Christie en son temps, et figure de proue de la littérature policière du «  whodunit  ». Elle doit sa renommée à sa très populaire série policière mettant en scène le gentleman détective Albert Campion, qui lui inspirera dix-huit romans et une vingtaine de nouvelles.

  • «  Margery Allingham possède une qualité d'ordinaire peu associée au roman policier, l'élégance.  » Agatha Christie
    Wyatt Petrie, jeune aristocrate, organise un week-end festif dans son château ancestral de Black Dudley. Mais, alors que ses invités décident de rejouer un rite initiatique autour d'une dague dans le manoir plongé dans l'obscurité, l'un des participants est retrouvé mort. Accident  ? Assassinat  ? Les convives, dont un mystérieux jeune homme répondant au nom d'Albert Campion, tentent de faire la lumière sur cette étrange affaire. Très vite, les invités comprennent qu'ils ne sont pas au bout de leurs peines. Il s'avère en effet beaucoup plus facile de se rendre à Black Dudley que d'en repartir...
     
    Traduit de l'anglais par José Noiret
    /> À propos de l'auteure  :
    Margery Allingham est une célèbre romancière britannique, rivale d'Agatha Christie en son temps, et figure de proue de la littérature policière du «  whodunit  ». Elle doit sa renommée à sa très populaire série policière mettant en scène le gentleman détective Albert Campion, qui lui inspirera dix-huit romans et une vingtaine de nouvelles.
     

  • Le roman policier allemand - ou Krimi - était prolifique sous le Troisième Reich. Longtemps dédaigné par les autorités, il recueillit des auteurs indociles et prit en charge la critique que la « haute » culture n'assumait plus.
    Mais la censure se faisant de plus en plus pressante, et le régime cherchant à imposer le « bon roman policier allemand », les auteurs durent s'acclimater de diverses manières aux injonctions officielles.
    Inédite en Allemagne même, cette anthologie se fait l'écho des disparités d'une littérature sous contrainte.
    Si quelques écrivains vantent la police du Reich ou se conforment à l'idéologie nazie, d'autres trompent la censure en situant leurs intrigues hors des frontières nationales, ou en imaginant des confessions ironiques du criminel : car au fond, qu'est-ce que le crime et la justice dans une dictature ? Littérature populaire, le Krimi fait ainsi entendre une autre voix de l'Allemagne. Et s'il reflète le pouvoir policier au quotidien, il esquisse aussi un portrait du petit peuple et de la pègre - réelle ou fantasmée.


  • Ce recueil de textes de l'écrivain et journaliste argentin Roberto Arlt nous plonge dans les bas-fonds du Buenos Aires des années 1930. Grand chroniqueur de rue, Arlt nous fait partager les anecdotes collectées au fil de ses investigations dans les quartiers marginaux, dans le milieu du petit banditisme ou encore dans les prisons. Il nous retranscrit certains courriers échangés avec de vrais bandits. Vous suivrez ici les histoires de Juancito le Cogneur, du braqueur solitaire ou des petits chapardeurs de rue, dans une ville et une société en pleine mutation.

empty