• Et si l'on vivait nos vies à l'envers ?
    Depuis quelque temps, plus rien ne va dans la vie de Benjamin Teillac. Quitté par sa femme, rejeté par son fils, il risque maintenant de perdre son travail d'ambulancier. En cause : ses crises d'épilepsie, qui ont recommencé brutalement et que les traitements conventionnels ne suffisent plus à contrôler. Lorsque sa neurologue lui propose de tester un nouveau médicament révolutionnaire, il décide d'accepter, malgré la réticence de David, son meilleur ami. C'est alors que d'étranges visions commencent à l'assaillir, des rêves récurrents au réalisme troublant. Sur un chemin enneigé, le voilà qui fait le guet en compagnie de soldats qu'il ne connaît pas et à qui, pourtant, il s'adresse comme à des familiers... Par quel phénomène singulier s'est-il soudain retrouvé en 1944, au beau milieu du maquis ? Là, alors que le danger rôde, une autre existence s'ouvre à lui, un autre possible. Se pose alors la seule véritable question : qui Benjamin veut-il être ?

  • - Je suis désolé de ne pouvoir autoriser ce nouveau prêt.


    - Je suis client de cette banque depuis vingt-cinq ans.


    - Les temps ont changé, que voulez-vous ?


    - Vous foutre ma main au travers de la gueule !


    Ce qu'il fait.


    Alfred, trente ans passés à l'ESAD, Etude Scandinave d'Architecture Domestique, autant dire Eat Shit And Die, une mise à la retraite anticipée et un prêt refusé. Il entre dans le premier bistrot venu avec la ferme intention d'y boire.
    Et s'il avait su ?
    S'accouder au bar ou... déguerpir ?

  • An American hero

    Frederique Trigodet

    • Ska
    • 1 Juin 2017

    Un écrivain velléitaire se rêvant en Stephen King se réveille dans une peau inconnue.... rencontre du 3eme type en prime.
    « - Dis-moi qui tu souhaiterais être. Je n'ai pas voulu le vexer, alors j'ai hasardé : « Stephen King ? »
    - Ah non désolé, il est vivant ! Tu dois choisir une personne morte.
    J'ai réfléchi, repensé à tous mes échecs. Aux livres qui m'avaient permis de continuer à avancer. Je me suis vu sur la route ou sur les rails, jouant le Jack aventurier, à l'image de Kerouac et de London. J'ai choisi le second. Étrangement, le hippie croulant n'avait pas l'air de connaître. Ou alors, il était un peu dur de la feuille.
    /> - Parfait ! »

    Le plus fort dans l'humour littéraire, c'est lorsqu'il flotte, qu'il caresse l'esprit à fleur de phrase, sans effets lourdauds, seulement à l'aide, d'un effluve, d'un écart de perspective. Frédérique Trigodet possède cet art difficile et nous assène un plaisir de lecture qui trouve son acmé dans une chute hilarante et noire du plus bel effet.

empty