• C'est un été en Normandie. Le narrateur est encore dans cet état de l'enfance où tout se vit intensément, où l'on ne sait pas très bien qui l'on est ni où commence son corps, où une invasion de fourmis équivaut à la déclaration d'une guerre qu'il faudra mener de toutes ses forces. Un jour, il rencontre un autre garçon sur la plage, Baptiste. Se noue entre eux une amitié d'autant plus forte qu'elle se fonde sur un déséquilibre : la famille de Baptiste est l'image d'un bonheur que le narrateur cherche partout, mais qui se refuse à lui. Flanqué d'une grand-mère à l'accent prononcé, et d'une tante « monstrueuse », notre narrateur rêve, imagine, se raconte des histoires, tente de surpasser la honte sociale et familiale qui le saisit face à son nouvel ami. Il entre dans une zone trouble où le sentiment d'appartenance est ambigu : vers où va, finalement, sa loyauté ?
    Écrit dans une langue ciselée et très sensible, Un jour ce sera vide est un roman fait de silences et de scènes lumineuses qu'on quitte avec la mélancolie des fins de vacances. L'auteur y explore les méandres des sentiments et le poids des traumatismes de l'Histoire.

  • Un homme d'ombres

    Jeff Noon

    • La volte
    • 11 Février 2021

    Ici les horloges tournent et ne sont jamais les mêmes. Le temps s'emballe, se règle et se dérègle d'une rue à l'autre, sous un ciel que personne n'a jamais vu. À la place, une voûte gigantesque de pure lumière, un dôme d'éclairages artificiels supprimant toute zone d'ombre, sans interruption. Bienvenue dans l'enfer de cette ville embrasée où tous courent après les innombrables lignes temporelles.
    John Nyquist, détective privé, est engagé pour retrouver Eleanor Bale, une jeune fugueuse de dix-huit ans. Dans quel recoin a-t-elle bien pu se cacher, alors qu'il n'existe aucun lieu épargné par la lumière?? Dans les ténèbres de Nocturna ou bien plus loin encore, au-delà des frontières de cette cité double?? Pour Nyquist, il ne s'agit pas d'une affaire de routine?: à ses trousses, un serial killer invisible surnommé le Vif-Argent sème la panique. Au cours de son enquête, John Nyquist s'aventurera jusqu'au Crépuscule, cet entre-deux abominable où grouillent la menace et les silhouettes obscures, afin de sauver Eleanor... et probablement la ville tout entière.
    Un homme d'ombres est un roman construit par touches impressionnistes mais d'inspiration surréaliste. Ce polar new weird est éblouissant, flirtant avec l'étrange. Les lecteurs ne manqueront pas de se laisser emporter par ses contradictions temporelles et son fantastique angoissant, au fil d'une exploration poétique du temps, de la réalité, de l'humanité.

  • Une fois réconciliées avec notre âme de sorcière -; et ce nom lui-même collectivement intégré -;, une fois notre paysage intérieur transformé, alors que nous avons pu nous relier à notre colère, et parfois notre pouvoir, nous avons encore beaucoup à faire.
    Nous allons devoir renouer avec tout ce qui a été effacé, nié, oublié. Pour nous ouvrir au monde dans sa totalité. Nous reconnecter à ce qui constitue notre essence la plus profonde, prendre la vie à bras-le-corps, découvrir notre potentiel de création ainsi que de destruction, embrasser notre ombre. Et y aller !
    Ce n'est donc plus dans les bois (ou pas toujours...) que nous allons cacher nos rituels, mais bien au coeur de cités immergées dans la modernité. Grâce à la magie verte, la magie du chaos, la magie du sexe, nous allons poursuivre ici notre reconnexion à notre corps, à la nature, à la spiritualité et à nos soeurs, pour ensuite reconquérir ces espaces dont nous nous étions éloignées, qui nous faisaient encore si peur il y a peu : la place publique, la parole publique... Le moment est venu de s'engager. En fabriquant de l'espoir au bord du gouffre, en y insufflant de la joie, nous ferons notre part au coeur d'un monde qui divague, pour tenter de transformer la peur en conscience, et l'obscur en amour.
    La magie est un combat. C'est un art de la transformation, pour soi dans un premier temps, mais surtout pour le monde.

  • Dans Le Silence des mots, le temps est comme suspendu. Dans cet arrêt devant le gouffre, le ressac de la mémoire se déploie autour d'êtres esseulés, des « déportés de l'intérieur ». Des échos du réel nous parviennent, un ballet d'ombres malmenées par les rues.Il y a aussi un désir intact : la lumière, une femme, l'odeur de la pluie. Ces moments ne sont suspendus que par les vers qui les retiennent, avant qu'un oubli effrayant et libérateur ne les avalent.Composés de strates de visions, d'inscriptions relevées, peut-être, au dos d'un livre ou sur un mur, ces poèmes sont autant de balises pour nous mener au-delà des « vérités avariées », des mensonges et des faux semblants.Cet exil ne cessera qu'au terme du livre, une fois passé derrière les mots. « On ne se sépare pas du rien. »

    Né en 1950, Gérard Berréby fonde les éditions Allia en 1982. En 1985, il établit l'édition des Documents relatifs à la fondation de l'Internationale situationniste puis publie les oeuvres de Leopardi, dont le Zibaldone. Il a publié trois recueils de poésies : Stations des profondeurs (2010), Joker & Mat (2016) et La Banlieue du monde (2019). Fin 2014, a paru Rien n'est fini, tout commence, volume d'entretiens avec Raoul Vaneigem. Gérard Berréby a également une activité de plasticien.

  • « Je suis venu ici pour disparaître, dans ce hameau abandonné et désert dont je suis le seul habitant » : ainsi commence La Petite Lumière. C'est le récit d'un isolement, d'un dégagement mais aussi d'une immersion. Le lecteur, pris dans l'imminence d'une tempête annoncée mais qui tarde à venir, reste suspendu comme par enchantement parmi les éléments déchaînés du paysage qui s'offrent comme le symptôme des maux les plus déchirants de notre monde au moment de sa disparition possible. L'espace fait signe par cette petite lumière que le narrateur perçoit tous les soirs et dont il décide d'aller chercher la source. Il part en quête de cette lueur et trouve, au terme d'un voyage dans une forêt animée, une petite maison où vit un enfant. Il parvient à établir un dialogue avec lui et une relation s'ébauche dans la correspondance parfaite des deux personnages. Cette correspondance offre au narrateur l'occasion d'un finale inattendu. La petite lumière sera comme une luciole pour les lecteurs qui croient encore que la littérature est une entreprise dont la portée se mesure dans ses effets sur l'existence.

  • À l'aide de conseils pratiques applicables quotidiennement, boostez vos défenses naturelles pour lutter contre les maladies ! Un nouvel ouvrage santé dans la collection grand format des Nuls.
    Grâce à l'alimentation, l'exercice, la réduction du stress, les suppléments nutritionnels, ainsi que les bénéfices de l'eau, de la lumière du soleil et de l'oxygène, vous pourrez exploiter la puissance de votre système immunitaire et améliorer considérablement votre immunité face à la maladie.
    Dans cet ouvrage, partez à la rencontre de votre système immunitaire et apprenez à en prendre soin :

    Système immunitaire : découvrir le rôle et les fonctions de votre système immunitaire et comment mettre en place un mode de vie qui le stimule.
    Lorsque les choses dégénèrent : comprendre comment et pourquoi certaines conditions vont générer des allergies, des maladies auto-immunes et des cancers, et apprenez comment stimuler votre système immunitaire pour contrer les maladies déjà présentes.
    Manger, la clé pour une bonne santé : prendre conscience des propriétés immunitaires des super aliments - l'un des outils les plus étonnants que vous pouvez utiliser pour être moins malade.
    Cuisiner : profiter des 50 recettes immunisantes pour chaque repas de la journée, des petits déjeuners faciles et des déjeuners énergisants aux dîners destinés à renforcer l'immunité et le repos du corps.

  • Hotel Andromeda Nouv.

    Dans une maison du Nord de Londres, Helena s'attelle à écrire un livre sur l'artiste américain Joseph Cornell tout en s'interrogeant sur sa soeur Alice, qui travaille dans un orphelinat en Tchétchénie. Sa soeur qui la laisse sans nouvelles («Même dans mes rêves, elle ne m'en donne pas») et dont elle est convaincue du mépris quant au confort de sa vie privilégiée, loin des horreurs de la guerre. Survient Ed, un photo-reporter tchèque de retour de Tchétchénie, qui prétend connaître Alice et apporter de ses nouvelles, et qui souhaite être hébergé pour quelques jours.En tiissant des ponts inattendus entreles étranges boîtes-collages de Joseph Cornell et un pays livré à l'atrocité, Hotel Andromeda montre que l'art est une manière de faire face à la catastrophe, qu'elle soit intime ou collective. Et de la «boîte» élaborée par Gabriel Josipovici émerge une vision profonde et lumineuse de ce qu'est la création.«Gabriel Joispovici est l'un des plus brillants érivains - chaque nouveau livre est un événement attendu avec impatiencce.» Deborah Levy

    Romancier, dramaturge et critique contemporain britannique, Gabriel Josipovici est né à Nice en 1940 de parents qui vivent les années de guerre comme réfugiés juifs dans un village des Alpes. De 1945 à 1956, il vit en Egypte et étudie au Victoria College du Caire. En 1956, il émigre avec sa mère en Angleterre. Il poursuit son éducation au St Edmund Hall d'Oxford. De 1963 à 1998, il enseigne à l'université du Sussex, Brighton. La critqiue a salué ses écrits pour leur caractère innovant.

  • Huit ateliers de bricolage, pour réaliser des objets qui jouent avec la lumière.Dans son atelier en Picardie, François a conçu des objets, des instruments, des jeux... simples à réaliser et expliqués en quelques étapes. Chaque bricolage est assorti de multiples variantes pour jouer avec les ombres et la lumière.Un ouvrage innovant pour des après-midi créatifs dès 7 ans.

  • J'ai pardonné

    Fouad Hassoun

    • Mame
    • 23 Octobre 2020

    A 17 ans, Fouad Hassoun est victime d'un terrible attentat au Liban, au cours duquel il perd la vue. Pour ce jeune homme brillant, fierté de sa famille et promis au plus bel avenir, c'est le noir complet, le désespoir, la colère. Pendant des années, il se reconstruit, soutenu par l'amour de sa famille, mais garde dans le coeur un désir profond de vengeance. C'est alors que l'impensable se produit : confronté au poseur de la bombe qui a bouleversé sa vie, sa rage disparaît. Il pardonne. Commence alors pour Fouad Hassoun un chemin de conversion et de grâces, dont il témoignera à de nombreuses reprises. Dans ce livre, il livre un témoignage inédit sur toutes ces années, sur la force et la grandeur du pardon, du plus impensable aux petits pardons de chaque jour, qui ne sont pas les plus faciles. Un récit magnifique, d'une profondeur spirituelle rare, qui nous pousse à nous interroger sur l'essentiel de notre vie, sur la vérité de nos rapports humains, sur la foi que nous avons en l'homme et en la réalité de la grâce de Dieu.

  • Laissez-vous tenter par cette nouvelle tendance végétale chez vous ! Découvrez comment sélectionner facilement vos plantes, comment les adapter dans leurs bocaux originaux et réaliser des compositions toutes aussi craquantes les unes que les autres.Flore Palix vous donne ici tous ses conseils pour créer vos terrariums en un clin d'oeil !

  • Ce classique de la littérature "fin de siècle" a inspiré Les Nourritures terrestres de Gide. Les paroles de Monelle, la femme-enfant, sont un appel à sortir du temps, à jouir du moment. Tout détruire, tout oublier sont les conditions d'une vie nouvelle.

    Marcel Schwob est né en 1867 à Chaville. Il étudie la philologie à l'école des Hautes Études et rédige une Étude sur l'argot français. Écrivain, journaliste, conteur, il est aussi traducteur (Les Derniers Jours d'Emmanuel Kant et de Will du moulin) et avant tout fasciné par François Villon - son oeuvre et sa vie qu'il tente d'élucider. Son "grand livre" sur François Villon est commencé, abandonné à cause de la maladie et repris. Marcel Schwob meurt en 1905 à Paris.

  • Par le jeu, l'enfant devient acteur de ses apprentissages ! Des activités ludiques et pédagogiques qui éveillent l'intérêt de l'enfant pour les sciences, renforcent ses acquis et développent sa confiance en lui.Jeux lumineux : avec des outils très simples (lampe torche, miroirs, table lumineuse) et des objets à construire ensemble (théâtre d'ombres, jeux d'optique, cadran solaire), laissez votre enfant expérimenter et initiez-le à l'optique et à la géométrie. Expériences sensorielles : par des exercices de classement, de motricité fine et des petites expériences scientifiques (flottabilité, aimants, vitesse, quantité, mesure), développez son esprit de déduction.

  • Vous souhaitez orner votre intérieur de jolies plantes, mais n'avez pas l'âme d'un jardinier averti ?Aussi robustes que graphiques, les cactus et succulentes seront vos alliés, à condition que vous sachiez en prendre soin.Dans cet ouvrage, découvrez une sélection variée de plantes, ainsi que tout ce que vous devez savoir pour les entretenir tout au long de l'année : installation, arrosage, multiplication, conservation...

  • Vous voulez faire de votre chez-vous un havre de verdure luxuriante ?Laissez-vous guider par une équipe d'experts et trouvez les plantes qui correspondent à vos envies et votre intérieur !Dans cet ouvrage, découvrez une large sélection de plantes, ainsi que tout ce que vous devez savoir pour les entretenir et les garder belles : emplacement, exposition, arrosage, multiplication...Michel Beauvais, Philippe Bonduel et Alain Delavie sont tous trois spécialistes en jardinage. Ils sont auteurs de nombreux ouvrages de référence sur les plantes et le jardin, notamment aux éditions Rustica.

  • Comment mon ordinateur sait-il tout sur tout ? D'où viennent les bulles de mon soda ? Pourquoi l'eau durcit les oeufs et ramollit les pâtes ? Pourquoi on ne sent pas la Terre tourner ?Gravité, énergies, Internet, réactions chimiques, lois de l'Univers... ce livre explique simplement les phénomènes scientifiques que nous rencontrons tous dans notre vie quotidienne. Écrit par Marie J. Guillet, journaliste multimédia et enseignante.

  • Et si tu apprenais les bons gestes pour protéger l'environnement ? Fabrique ton shampoing naturel, soigne tes petits bobos avec du citron, limite ta consommation d'eau... Ce livre te propose 50 gestes à ta portée pour préserver notre belle planète tous les jours !+ les dates importantes pour protéger l'environnement et soutenir ta planète !

  • Lawrence dénonce dans cet écrit sur l'art la maladie charnelle dont, selon lui, la Beauté est atteinte. Les arts y jetteraient un voile pudique en refusant de représenter le corps, surtout dans sa dimension sexuelle, et se spiritualiseraient en choisissant le paysage pour objet. L'art serait devenu ennuyeux, dénué de passion et de sensualité. Lawrence oppose ici les maîtres anglais, de Constable à Turner, aux Impressionnistes français qui, s'ils n'échappent pas au cliché, ont inventé la lumière, et entretiennent un rapport au corps, hygiénique certes, mais jouisseur. Seul Cézanne avec ses pommes échappe aux limites imposées par l'esprit et à célébrer la matière. Avec verve, ironie et cynisme, D.H. Lawrence plaide ici en faveur d'un art libéré de toute entrave.
    />

  • Tout pour réussir ses photos de paysage en s'adaptant aux différentes heures du jour (et de la nuit) ainsi qu'aux lieux et circonstances. Par deux spécialistes du genre abondamment primés en Grande-Bretagne. Une approche inédite des techniques propres à la photographie de paysage, qui suit les différentes heures du jour. De l'aube au couchant puis à la nuit, découvrez les techniques qui permettent de dompter l'éclairage environnant, en composant et en adoptant le style qui sied à chaque moment de la journée. Apprenez au final à maîtriser la lumière, cet élément-clé de toute photo de paysage.

  • « C'est exaltant de voir à quel point les couleurs sont différentes d'un pays à l'autre. On pourrait croire qu'il existe un nombre limité de jaunes, de roses ou de verts. Mais ici, les palettes de couleurs sont infinies. Je suis toujours surprise par un nouvel éclat doré que le soleil dessine sur un nuage en se couchant. Debjani ne m'avait pas menti : en Inde, tout a une couleur particulière. »La fin des aventures de Jade dont la vie ne cesse d'être trépidante! Cette fois, elle rejoint son amie Debjani à Calcutta pour créer une Fondation au coeur d'un bidonville. Parviendra-t-elle à mener à bien ce projet ? Son histoire d'amour avec Gaspard résistera-t-elle à l'éloignement ? Et quel est ce parfum de mystère qui plane sur la ville...

  • Apparu à la face du monde le soir du 16 octobre 1978 au balcon de Saint-Pierre de Rome, Jean-Paul II était bouleversant dans sa simplicité et impressionnant dans sa force. Il était là, devant nous, sur nos écrans, ce pape qui venait d'être élu à 58 ans. On sentait le poids de cette nouvelle charge tombant sur ses épaules.Mais jamais dans l'Église on n'avait vu quelqu'un incarner à ce point le charisme de Pierre. Pierre s'appelait Simon, et Jésus, « la pierre angulaire », a changé son nom à dessein. Pour bâtir son Église, il lui fallait la force et la disponibilité d'un disciple prêt à devenir « le rocher de l'unité ». C'est justement ce qui m'a toujours frappé dans la personne de Jean-Paul II : la clarté de la foi, la solidité des fondations. Oui, on peut dire que Jean-Paul II a entendu et mis en oeuvre la consigne de Jésus à Pierre : « Fortifie tes frères dans la foi ! »Voilà donc le regard personnel que je propose : Jean-Paul II, c'est Pierre au tournant du nouveau millénaire.Cardinal Philippe Barbarin

  • Que penser de Cronos dévorant ses enfants ? D'Athéna sortie de la tête de Zeus ou de Persée décapitant la Méduse ? se demande d'emblée Walter F. Otto. L'invraisemblance de ces mythes tend à maintenir une distance avec ce qu'ils entendent illustrer. Pourtant, le mythe est constitutif de notre être, il gît dans l'ombre quand la raison se déploie dans la lumière, comme le jour cède à la nuit. Il est aussi un garant de la poésie. Que l'on songe à Dante, Homère ou Goethe. Dynamique, le mythe apparaît créateur et appelle l'action. Avec passion, Otto révèle son essence et, par là, nous invite à comprendre ce qui, fondamentalement, nous anime, voire nous enthousiasme, au sens propre.

    Le philosophe et historien des religions Walter Friedrich Otto (1874-1958) est l'auteur de deux chefs-d'oeuvre, Les Dieux de la Grèce (1929) et Dionysos, le mythe et le culte (1933). Aux côtés de Karl Reinhardt, il est l'une des grandes figures de la philologie allemande. Son approche originale du paganisme et des mythes a permis de renouveler la connaissance de la civilisation grecque.

  • Avec l'enthousiasme et la curiosité des grands explorateurs, Caspar Henderson se fraie un chemin au coeur de l'émerveillement, dans les royaumes du fascinant et de l'effrayant. Il invite à comprendre et à célébrer les phénomènes prodigieux se déployant sous nos yeux : l'existence de la lumière et la mort des étoiles, la vie sur Terre et le fonctionnement du corps humain, sans oublier la technologie et les changements profonds qu'elle laisse présager dans notre existence. Convoquant la philosophie, l'art, la théologie mais aussi l'histoire naturelle et la recherche scientifique la plus actuelle, Ma carte des merveilles est un guide inspirant pour regarder le monde sous un jour nouveau.

  • L'adolescence heureuse de Maiko entre Bruxelles et Hong Kong a volé en éclat le jour où son père, microbiologiste de renommée internationale, a disparu. Revenue d'une plongée dans la drogue, la jeune femme se lance à corps perdu sur les traces de son père, même s'il lui faut arpenter les quatre coins du monde, talonnée par de mystérieux poursuivants, et affronter ses propres démons.

    Dans ce récit d'une fuite en avant autant que d'une reconstruction, Sonia Molinari instille son talent pour croquer atmosphères et personnages. C'est sans hésiter que l'on s'embarque à la suite de Maiko, héroïne rebelle, fragile et attachante.

    Sonia Molinari vit près de Neuchâtel, où elle enseigne le flamenco. Avant ça, elle a entre autres travaillé comme hôtesse de l'air et appris à parler cinq langues, un peu comme son héroïne, Maiko Saez. Ne pas laisser le temps à la nuit est son premier roman, qu'elle a porté et peaufiné pendant six ans. Sonia Molinari dit qu'elle est spectatrice de ses personnages et de leur vie. Elle les observe et les transcrit avec l'intuition puissante d'une conteuse.

  • Une aventure palpitante aux temps des premiers chrétiens ! Titus a obtenu ce qu'il voulait : embarquer à bord d'un navire pour aller chasser des bêtes sauvages que son père fournit à l'empereur pour les jeux du cirque. Maximus, son meilleur ami, accompagné de son esclave Aghilès, fait évidemment partie de l'expédition. Le sommet de leur mission : rapporter à Rome un lion pour l'empereur Dioclétien !Au même moment, dans une ville d'Afrique du Nord, un groupe de chrétiens se concerte : les fidèles de Rome ont besoin d'un prêtre pour accueillir les croyants, toujours plus nombreux malgré les persécutions, et les baptiser. Un jeune prêtre se propose d'embarquer sur le premier bateau qui se rendra dans la ville éternelle. L'aventure est risquée, il le sait. C'est un peu comme s'il se jetait dans la gueule du lion. Le jour du départ approche. À bord du bateau, les passagers s'observent. Certains sont hauts en couleurs et d'autres plus que louches, voire suspects. Face au danger, les caractères des uns et des autres se révèlent...

empty