• Barcelone, de nos jours. Raquel, Cristian et Bruno vivent d'une arnaque dans laquelle ils excellent : ils font chanter les couples illégitimes. De l'argent facile, une organisation bien rodée, menée de main de maître par Bruno, malgré quelques passages à tabac lorsque les choses dérapent. Merche et Max sont amants. Elle est mariée, il est divorcé ; tous deux font partie de la classe moyenne catalane. Un jour, Cristian va repérer le couple et noter le numéro de plaque d'immatriculation de Max. L'engrenage diabolique est enclenché... mais rien ne va se passer comme prévu. Deux mondes se côtoient dans ce roman où l'on croise une galerie de personnages marquants, durement touchés par la crise et par la vie.

  • Alonzo Carbone est un masseur très consciencieux. Surtout quand la dame est jolie, qu'elle s'abandonne bien à ses mains... et à ses yeux. Voyeur, tripoteur, ce kinési exerce un métier rêvé pour assouvir tous ses fantasmes. Ce qu'il aime le plus : dépraver une oie blanche. Et voilà qu'on lui envoie des photos compromettantes d'une de ses jeunes patientes. Devinez un peu à quels chantages crapuleux il va se livrer sur la belle ! Exercices aux espaliers ou sur cyclorameurs vont devenir (dans le plus simple appareil) prétextes à mille jeux sexuels plus scabreux les uns que les autres... Mais ces photos, qui les a envoyées ? Et pourquoi ? Ah, c'est là que l'histoire se corse...

  • Léon Pradel, un infâme maître chanteur, est retrouvé mort, assis devant son bureau, deux balles dans la tête.
    Chargé de l'affaire, le commissaire Odilon QUENTIN ne tarde pas à retrouver l'assassin, une jeune femme que la victime faisait chanter et qui menaçait de mettre en péril son heureux mariage. Cette dame a été vue par la concierge, fuyant les lieux du crime, une arme à la main.
    Bien que le policier obtienne des aveux, le dossier va prendre une tournure inattendue grâce à l'axiome : « Un cadavre, ça ne saigne pas ! »...

  • Minuit !
    L'heure du crime ! Celui d'Arsène Courteau, un immonde maître chanteur, abattu d'une balle dans la tête par une personne à qui il avait ouvert les volets et la fenêtre de son bureau.
    L'inspecteur MACHARD, chargé de l'enquête, n'ignore pas que les ennemis de ce genre d'individus sont nombreux... ce qui multiplie les suspects potentiels.
    Pourtant, MACHARD va parvenir à démasquer le coupable en une journée !
    Minuit, l'heure du crime, mais également celle de l'arrestation de l'assassin !

empty