• Le bien commun

    Noam Chomsky

    Doit-on revendiquer l'égalité des revenus pour tous les citoyens? La mondialisation est-elle inéluctable? Les termes «gauche» et «droite» ont-ils encore un sens? Les médias peuvent-ils être progressistes? Devons-nous avoir une idée claire de nos objectifs à long terme pour élaborer une stratégie politique? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles tente de répondre «Le bien commun».

    Construit à partir d'entretiens avec le journaliste indépendant David Barsamian, cet ouvrage constitue un véritable condensé de la pensée politique de Noam Chomsky. De la philosophie d'Aristote à la montée en puissance des multinationales, en passant par la rectitude politique de la gauche américaine ou la logique des relations internationales, il couvre un large spectre de sujets ayant fait la renommée de cet intellectuel engagé.

    Fidèle à sa posture rationaliste, Chomsky ne voit pas dans les phénomènes qu'il analyse les résultats d'un complot, mais plutôt ceux «d'un capitalisme d'État ordinaire» contre lequel il appelle à résister. «Le bien commun», publié en anglais pour la première fois au tournant du millénaire, développe un propos encore criant d'actualité.

  • « Je suis un cannibale, habillé en costume ou avec une blouse blanche, je fabrique des traitements pour des gens plutôt riches avec la matière corporelle de gens pauvres, vous appelez ça comment ? »Un cannibale en costume : ainsi Georges, ingénieur dans lindustrie pharmaceutique, se décrit et décrit son travail un travail qui le dégoûte, mais quil ne sait pas quitter.Le monde de lentreprise est un monde cannibale où tout le monde mange tout le monde : engloutissement des ressources naturelles ; les salariés se dévorent entre eux et se dévorent eux-mêmes. Beaucoup seffondrent ; dautres bricolent, pour retisser des liens de solidarité nécessaires à la vie en communautéUne enquête qui met au jour les tragédies vécues chaque jour dans le secret des ateliers et des bureaux.

    David Courpasson est sociologue, professeur à lEM Lyon Business School et à lUniversité de Cardiff (UK). Il est lauteur de plusieurs ouvrages (notamment, avec Jean-Claude Thoenig, Quand les cadres se rebellent, Paris, Vuibert, 2008, et LAction contrainte. Organisations libérales et domination, Paris, Presses universitaires de France, 2000).

  • Priorité à la lutte contre le chômage : d'un bout à l'autre de l'échiquier politique, tous les partis ont, aujourd'hui, fait leur ce mot d'ordre. Mais, s'agit-il vraiment d'autre chose que d'un simple slogan ? Pour en avoir le coeur net, Gérard Filoche propose dans ce livre une analyse critique des principales propositions pour l'emploi faites par les responsables politiques français. Il dresse ainsi un bilan édifiant des soixante mesures de la loi quinquennale pour l'emploi du gouvernement d'Édouard Balladur : pression accrue sur les emplois existants pour les flexibiliser et en diminuer les coûts, dérèglementation insidieuse du droit du travail... L'étude des programmes d'action de MM. Chirac, Séguin, Barre et Giscard d'Estaing n'est guère plus encourageante : au-delà des grands discours, ils réaffirment leur confiance dans les vertus du libéralisme, dont l'échec est pourtant avéré. Et si la gauche continue à refuser tout volontarisme, et à s'en tenir au traitement social du chômage, le résultat sera à peine meilleur. C'est donc pour une politique radicalement différente que plaide ici Gérard Filoche, de façon claire et argumentée : réduction massive du temps de travail, sans réduction du salaire direct, institution d'un Parlement social pour le contrôle des salaires différés que sont les cotisations sociales, aménagement du droit du travail pour s'adapter à cette nouvelle donne, mesures fiscales pour réduire les inégalités - 10 % de la population possède 54 % du patrimoine - et pour favoriser la relance en redistribuant du pouvoir d'achat.

  • Présente les techniques permettant d'être sélectionné par les recruteurs et obtenir un emploi : identification des sujets abordés dans le cadre d'un entretien pour réfléchir à l'avance aux grands axes de ses réponses, entraînement à la pratique de l'entretien pour présenter au mieux sa candidature.

  • Les analyses traditionnelles de politiques publiques de l'emploi portent, généralement, sur les objectifs ou l'impact des mesures sur l'emploi, le chômage et les bénéficiaires. Elles portent plus rarement sur leur mise en oeuvre. Cet ouvrage traite précisément de ce dernier aspect de l'évaluation et, par là même, est amené à prendre en considération la dimension territorialisée du marché du travail. Il en ressort que la capacité mobilisatrice des acteurs institutionnels chargés de l'application des dispositifs pour l'emploi peut influencer l'efficacité des mesures.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Situés au coeur des problèmes de l'emploi et des aides gouvernementales, les plans sociaux s'inscrivent dans la logique de la procédure de licenciements économiques alors même que leur objectif est de les éviter. Quelle place sera accordée à la négociation sociale dans l'entreprise avec les syndicats, au-delà de la simple consultation du comité d'entreprise ?

  • Le récit est construit comme une série de lettres de présentation pour des postes dans différentes firmes. Chaque lettre est à la fois un manifeste contre la multinationale et une entrée de journal intime révélant un aspect de la vie du candidat, un jeune acadien délinquant qui fait le deuil de son petit frère tué par un chauffeur ivre. Surqualifié est un texte inventif, drôle, caustique et subversif.

  • La théorie de la discrimination sur le marché du travail s'exprime en termes de discrimination statistique, fondée sur le comportement rationnel des employeurs et, à l'inverse des théories précédentes, la productivité des travailleurs ne constitue plus la variable unique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La loi n° 97-940 du 16 octobre 1997 a un double projet : celui de développer de nouvelles activités correspondant à des besoins émergents ou non satisfaits et de les pérenniser tout en permettant à des jeunes d'accéder à ces nouveaux métiers d'ici à fin 1999. Nouvel ouvrage paraissant dans la collection « le point sur... », il présente de façon claire le dispositif juridique mis en place pour permettre la réalisation de ce programme d'accession à l'emploi des jeunes. En remplaçant ces dispositions dans le Code du travail, il rend la lecture du projet plus simple et éclaire le lecteur grâce à une présentation détaillée de celui-ci en fin d'ouvrage. Ce recueil intéresse en particulier les élus des collectivités territoriales, les dirigeants d'associations, d'établissements de droit public ou qui assurent la gestion d'un service public, mais également tous ceux que le développement de l'emploi pour les jeunes concerne.

  • Utilisant les ressources techniques du marketing, l'auteur, fondateur de la Chambre syndicale régionale de l'enseignement privé, donne à chacun la possibilité de mettre en oeuvre le processus qui mène du premier contact avec l'entreprise à l'embauche.

  • Devenu une composante de notre vie quotidienne, le chômage n'est pas un phénomène nouveau ; massif dans les années 1930, endémique dans les pays en voie de développement, il frappe aujourd'hui pratiquement tous les pays.
    Ce sera, sans nul doute, le défi majeur des années à venir. Si l'on en croit les perspectives que tracent les organismes, tant nationaux qu'internationaux, chargés de la prévision économique, le risque est grand en effet que la montée du chômage se poursuive.
    C'est de tout cela dont il est question dans la première partie de cet ouvrage. La seconde partie porte, elle, sur les politiques d'emploi.

  • Sur un ton caustique, l'auteur entend démontrer que les politiciens ont tout fait pour créer du chômage. Pour parvenir à ce résultat, ils n'ont rien négligé : les lois, les charges sociales, la fiscalité, l'administration, tout a été mis en oeuvre pour encourager l'oisiveté et pénaliser le travail.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'Apothéose des termites, à la fois chronique politique et analyse économique, est une tentative d'explication de « l'exception française » du chômage. La France est en effet la lanterne rouge des pays développés en matière de lutte contre le sous-emploi, malgré toutes les incantations officielles rabâchées sans effet depuis 20 ans. Il est aujourd'hui de notoriété publique que le déficit d'emploi est directement lié au « trop d'état ». C'est le poids exagéré de la dépense publique qui étouffe la machine économique, décourage l'innovation et obère la création d'entreprises. Mais l'intérêt de cet ouvrage est de dénoncer ceux qui profitent de cette situation et empêchent qu'on y porte des remèdes véritables, malgré la convergence des diagnostics. C'est la triple collusion entre la haute technocratie conservatrice, le syndicalisme du « tout fonctionnaire » et les hommes politiques, interventionnistes pour être influents, qui bloque toute réforme véritable. Elle enfonce notre pays dans un socialisme rampant et malthusien. C'est un véritable « mur de Berlin » intérieur qu'il faudrait abattre pour retrouver le chemin de la prospérité et du plein-emploi. Dans le style de la « lettre ouverte », l'auteur pousse un cri d'alarme à l'adresse des plus hautes instances de la République. Il montre le danger que fait courir aux fondements républicains de notre société la situation actuelle. On ne peut prôner les valeurs de la République qui ont instauré le libéralisme politique et pratiquer sur le plan économique le système colbertiste de l'état prédateur. C'est ce système qui est responsable de toutes les dérives financières auxquelles nous assistons et qui n'attirent de réaction des pouvoirs publics que dans un camouflage embarrassé. L'impunité de caste dont bénéficient les responsables de ces dérives blesse la société civile dans son sentiment de justice et d'équité et lui donne l'impression de payer par son labeur les gaspillages ostentatoires des « princes qui nous gouvernent ». C'est sur ce sentiment de révolte larvée, qui conduit au rejet en bloc de tout le système politique, que prospèrent les thèses extrémistes et populistes.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • 24 juin 1981 : un ouvrier métallurgiste, ayant lui-même fait l'expérience du chômage et acquis métier et qualification au prix de nombreuses difficultés, devient ministre de la Formation professionnelle. Formation professionnelle des jeunes, mais aussi, plus largement, de tous les travailleurs. Comment va-t-il s'attaquer à ce problème aigu lié, d'un côté, à la sélection sociale dans le système éducatif, de l'autre, au chômage et à la crise ? Comment donner un métier, c'est-à-dire une place dans la société, à tous les jeunes ? Comment par ailleurs former les millions de travailleurs qualifiés dont la France a besoin, et mettre le progrès technique et scientifique, l'automation par exemple, au service de tous ? Sans éluder les difficultés, Marcel Rigout expose avec un enthousiasme lucide les solutions qu'il met en place. En même temps, avec franchise et chaleur, non sans quelque émotion, il nous raconte son propre « apprentissage » du métier de ministre.

  • Un million de chômeurs ? Vous n'y pensez pas, c'est économiquement impossible... Deux millions ? Vous plaisantez, ce serait l'explosion sociale ! Et pourtant ! Nous en sommes maintenant à deux millions et demi. Trois millions et demi de chômeurs, demain, est-ce si absurde, puisque rien n'indique que la tendance soit prête à s'inverser ? Prenant appui sur l'Indicateur de Gravité du Chômage - un instrument de mesure statistique qu'il a mis au point -, Philippe Vasseur nous oblige à regarder la réalité en face ; le changement politique, nous dit-il, est insuffisant : alternance ou pas, le chômage n'a cessé de progresser depuis cinq ans. Les remèdes-miracles ont fait long feu ; même si la France retrouvait une croissance forte, cette éclaircie inespérée ne permettrait pas de surmonter toutes les difficultés. Quant aux espoirs placés dans les progrès technologiques et les secteurs de pointe, on en est déjà revenu : c'est souvent là que l'on supprime le plus d'emplois ! Alors, peut-on dire, pour parodier une formule célèbre, qu'avant 1981, on était au bord du gouffre et que, depuis, on a fait un grand pas en avant ? Aujourd'hui, en tout cas, il est trop tard pour tergiverser, il faut agir. Un livre à lire, d'urgence. Parce que nous sommes tous, désormais, des chômeurs en sursis.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La croissance est-elle un remède efficace et durable contre le chômage ? Non, elle n'est qu'un Mirage ! Ce livre est une démonstration, compétitivité automatisation et mondialisation à l'appui, qu'un retour comparable aux 30 Glorieuses, est utopique, malgré quelques éphémères sursauts qui font retentir les alléluias triomphants de « La croissance est de retour ! » depuis 1973. La substitution accrue de l'Homme par la Machine, nous donne donc rendez-vous avec une forte réduction du temps de travail. Les 35 heures apparaîtront comme une mesurette... Cette analyse à contre-courant débouche sur une nouvelle approche : la solution argumentée d'une para-économie pour plus d'harmonie par une importante réinsertion. Sinon les exclus le resteront. « Les bras serviront à travailler ou à casser ».

  • Mise au point, démystification d'une difficile situation, voilà ce que tente une spécialiste du recrutement dans « Les coulisses de l'emploi ». Tentative utile en cette période où le nombre de chômeurs va sans cesse croissant et, paradoxalement, où les entreprises trouvent difficilement le candidat idéal. Dans « Les coulisses de l'emploi », Corinne Van Loey livre le fruit de son expérience, vécue dans un état d'esprit particulier. En effet, attentive à ne pas placer un candidat en position d'infériorité, elle s'attache en outre à lui donner des outils pour mieux affronter la recherche d'emploi. Cet ouvrage, prolongement de sa pratique quotidienne, constitue en quelque sorte sa profession de foi. « Les coulisses de l'emploi » met en scène les trois partenaires en présence : le candidat, l'entreprise et le recruteur, et fournit un grand nombre d'informations, dont certaines inédites. Au-delà de l'indispensable apport pratique, ce livre a pour ambition d'aider chacun à porter un autre regard sur le combat pour l'emploi. Même si cet ouvrage semble plus particulièrement destiné aux candidats, nul doute que les chefs d'entreprise, responsables du personnel et recruteurs en tout genre tireront aussi profit de cette incursion dans « Les coulisses de l'emploi ».

  • Un guide qui utilise le droit du travail pour l'expliquer selon les différentes phases de la vie du salarié : intégrer une entreprise, s'épanouir dans son travail, faire évoluer sa carrière, repos et congés, quitter une entreprise.

  • Les aides à l'embauche ont pour objet soit d'inciter au recrutement de demandeurs d'emploi en difficulté sur le marché du travail, notamment par des exonérations de charges sociales et des primes, soit de soutenir le développement de l'emploi par des aides à la création d'emplois. Ce guide a été conçu pour répondre au besoin d'information des chefs d'entreprise.

empty