• Rome, 1er siècle avant J-C. Jupiter, le dieu protecteur de la ville, a été enlevé par Hécate, déesse maléfique qui veut prendre sa place. Grâce à la lune, elle transforme peu à peu les Romains en sorte de zombies terrifiants, les "masques", tous à sa solde...
    Harald et son frère sont les seuls à le savoir. Mais ils sont esclaves... Quand leur maître est à son tour transformé en masque, ils n'ont d'autre choix que de s'enfuir... Seuls contre tous, pourront-ils survivre, et sauver Rome ?

  • Par sa mère, Rhéa, le jeune Zeus apprend le sort de ses frères et soeurs : avalés par son père Cronos pour éviter une prophétie. Révolté, il parvient à libérer sa fratrie par la ruse et s'engage dans une bataille sans merci contre les anciens dieux. Au terme d'un combat "titanesque" de plusieurs années, il attribut un domaine à chacun de ses frères et soeurs et condamne ses opposants pour l'éternité. Ce mythe explique le règne de Zeus sur l'Olympe, la répartition des dieux et tous les mythes qui en découlent.

  • Pour délivrer leur maître du maléfice qui l'a rendu fou, Harald et son frère, Ursius, ne voient qu'une solution : consulter la sibylle. Car cette femme, qui vit non loin de Rome, sait parler aux dieux. Mais sur leur route, Harald et Ursius sont attaqués par une bande de brigands. Faits prisonniers et vendus comme esclaves, les deux frères se réveillent enchaînés et prêts à partir pour l'Afrique...

  • Devenu le maître d'armes du jeune Pullus, Harald doit l'accompagner à l'école militaire. Il parvient cependant, grâce à Flora, à se rendre chez la sibylle. La prophétesse promet d'interroger les dieux, mais elle tombe entre les griffes du flamine qui tente une fois encore de tuer Harald. Avant de devenir un masque, elle a eu le temps de graver une incantation, rédigée dans une langue très ancienne. Les enfants parviennent à s'enfuir avec cette incantation, grâce à Pullus qui les a suivis. Mis dans le secret, il parvient à en déchiffrer des passages : Jupiter est prisonnier d'une déesse maléfique dont il ne comprend pas le nom. Les enfants décident de prévenir leur père, mais il est trop tard : toute la famille Æmilius a été transformée en masques... Les enfants parviennent une fois encore à s'enfuir et, à la nuit tombée, assistent à une cérémonie au cours de laquelle la déesse Hécate apparaît. La divinité maléfique, c'est elle ! Mais ils sont repérés par les masques qui, sur ordre du flamine, se lancent à leur poursuite...

  • Voilà vingt ans que Pélias règne sur la cité d'Iolcos de façon illégitime. Devenu fort et courageux, Jason est prêt à l'affronter pour récupérer son royaume. Pélias accepte de lui céder la cité, à la condition qu'il récupère pour lui la merveilleuse Toison d'or. Après avoir réuni un équipage composé des plus grands héros grecs, Jason s'embarque à la conquête du trésor...

  • Mi homme-mi dieu, Hercule est l'esclave du roi Eurysthée. Depuis son plus jeune âge, il utilise son incroyable force pour remplir les missions impossibles que lui confie Eurysthée. Après avoir étranglé le terrible lion de Némée, il doit tuer l'hydre qui hante les marais de Lerne et qui terrorise toute la région. Mais chaque fois qu'on les lui coupe, les têtes du monstre repoussent... La force et le courage d'Hercule ne suffiront pas : il devra aussi faire preuve d'une grande intelligence...

  • Seth, le roi des déserts d'Egypte, voue une violente jalousie à son frère Osiris qui, lui, a hérité des terres fertiles du Nil. Rusé, il parvient à l'enfermer dans un coffre en bois afin de le faire disparaitre dans les eaux du fleuve. Mais Isis, l'épouse d'Osiris, se lance à la recherche du coffre, bien déterminée à sauver son mari. Les dieux veillent sur elle et l'aident à retrouver le précieux cercueil. Mais la partie n'est pas encore gagnée : Seth le diabolique découpe le corps d'Osiris en quatorze morceaux qu'il éparpille aux quatre coins du pays pour s'en débarrasser à jamais en régner enfin sur le Nil. Grâce à Anubis, le dieu des embaumeurs, Ibis la magicienne redonne le souffle de vie à Osiris, qui désormais régnera sur le Monde d'en bas.

  • « Trois jours de paix et de musique »
    Sur la route de Woodstock, John a rencontré le grand amour. Mais Penelope s'est évaporée au milieu de la foule... Comment la retrouver parmi le demi-million de spectateurs qui assistent au festival le plus mythique de l'histoire du rock ?
    Une épopée amoureuse et musicale, dans l'Amérique de toutes les utopies.

  • Après la Grèce et l'Amazonie, Anaïs découvre une Égypte de légendes avec son meilleur ami Ben et son chat Samba. Ils font la connaissance de Toutankhamon, un jeune pharaon dont le trône a été usurpé ! En découvrant le pays, son histoire, sa géographie et ses mythes, les trois comparses vont aider leur nouvel ami à reconquérir le pouvoir. Pour cela, ils devront se lancer dans une aventure pleine de péripéties : vol à dos de Phénix, combats contre des chiens affamés et des scorpions, sans compter le difficile apprentissage de la lecture des hiéroglyphes...

  • Un président de la République qui fait son jogging devant les caméras, un footballeur antillais qui interpelle la France sur son passé colonial... chaque jour le sport et la politique agissent l'un par l'autre. Avec un mélange d'érudition, de passion sportive et d'humour, treize écrivains contemporains explorent ce croisement entre deux mondes. Ensemble, avec François Bégaudeau, ils ont écrit ce livre multiple, foisonnant et drôle, qui réveille les mémoires, rappelle des événements essentiels comme la performance de Jesse Owens devant Hitler à Berlin en 1936, le Mundial des généraux argentins en 1978, ou encore La Marseillaise sifflée dans les stades depuis 2001. Chacun y pose forcément des questions dérangeantes (le rugby est-il collabo? le patinage artistique est-il démocrate-chrétien ? la Lazio est-elle vraiment fasciste ?) et plonge dans ces mythologies quotidiennes où le sport en dit beaucoup plus sur la politique que les politiques eux-mêmes.

  • " Les carnets de mythologies appliquées " sont trois recueils de poésie écrits et illustrés par Bertrand Nayet qui présentent une grande richesse de tons, de thèmes et de références. Ce sont des mythologies historiques, des voyages à travers les époques, des séquences d'ères révolues jusqu'au présent. Maintes remémorations de la vie, d'étrangeté et aussi d'intégration ou absorption culturelle, philosophique et sociale... Un ensemble parfois chevauché dans ses emportements et dans lequel divers personnages et narrateurs figurent adroitement dans de nombreux « ailleurs »; inventions lyriques, poétiques et surnaturelles puissantes.

    Voici donc le deuxième carnet, celui de l'éternel travail du présent qui me façonne et que je façonne en retour.

  • En Occidente, conocemos a Zaratustra gracias al filósofo alemán Friedrich Nietzsche, quien, en una de sus más conocidas obras, ha convertido en una figura eterna al amoralista y maestro. Pero, ¿quién era verdaderamente Zaratustra? Profeta del mazdeísmo (también conocido como zoroastrismo), religión de los antiguos iranios, consagrada al culto de Ahura Mazda, Zaratustra vivió hacia el año 1000 o 1200 a. de C. Su historia nos ha sido trasmitida a través de los libros sagrados del Avesta donde están escritos sus preceptos sobre el arte y la manera de vivir en el culto de Ahura Mazda, padre del cosmos y génesis del bien, y cómo ayudarlo en su combate frente al germen universal del mal: Angra Mainyu. Hoy en día, el mazdeísmo es todavía practicado por algunos cientos de miles de personas: los parsis, en la India; los zarduchtis, en Irán, y también en el mundo occidental. Es, además, una de las cinco religiones oficialmente reconocidas por las autoridades iraníes. Una obra fundamental para conocer la apasionante historia de este ilustre personaje.

  • Ce livre ouvre une réflexion sur le statut de l'exilé. Celui qui est banni de sa ville natale, Ovide (Rome), Dante (Florence). On l'imagine mendiant dans une autre ville, confiant dans ses carnets sa complainte. C'est un manuscrit inachevé, trouvé dans les buissons du centre-ville de Montréal. L'auteure a rêvé, imaginé ce conte poétique en faisant dialoguer la voix du narrateur avec les écrits trouvés du mendiant.

  • Recueil de mythes haïdas
    Traduction de The Raven Steals the Light

    « Avant qu'il y ait quoi que ce soit au monde, avant que les eaux recouvrent tout puis se retirent, avant qu'il y ait sur la terre des animaux, dans l'air des oiseaux, dans la mer des poissons, des baleines et des phoques, il y avait un vieil homme qui vivait dans une maison, au bord d'une rivière, avec son unique enfant, une fille. Qu'elle soit belle comme les branches du sapin ciguë sur un ciel de printemps au lever du soleil ou laide comme une limace de mer est à vrai dire de peu d'importance dans cette histoire qui se passe à peu près complètement dans l'obscurité. »

    C'est toute la richesse de la mythologie haïda qui éclate dans l'oeuvre Corbeau vole la lumière. À travers les mésaventures cocasses mais néanmoins profondes de Corbeau le filou, on découvre des récits à la fois poignants et pittoresques, dans un monde où les animaux parlent, où les rêves deviennent réalité, où les monstres et les hommes vivent côte à côte. Au-delà d'un échantillonnage de violence, de roublardise et de vindicte, c'est tout un monde où règnent l'amour et la communication entre les espèces qui se révèle à nous.

    précédemment publié sous le titre Le dit du Corbeau aux Éditions Atelier Alpha bleue (9782864690573)

empty