• Cet ouvrage s'intéresse à la vie quotidienne de la Clinique de la Borde comme à ce qui la structure depuis le départ : la mise en place d'un collectif soignant. En quoi le fonctionnement collectif est-il particulièrement pertinent pour traiter les psychoses en institution ? Ce texte est traversé par une double exigence : penser la pratique, apprendre à penser à partir de la pratique. L'auteur propose des outils permettant de comprendre ce qu'est le collectif pour pouvoir l'inventer ailleurs. Ces outils sont philosophiques et issus des sciences sociales ; ils se mêlent ici à la présentation de ce qui fut l'expérience de La Borde.

  • Cet ouvrage a pour ambition d'apporter sa contribution aux débats actuels autour de la pertinence des différentes modalités de prise en charge des troubles du spectre autistique. Dans le contexte actuel polémique et fortement médiatisé, ce livre apporte un éclairage sur les différents enjeux, divergences et convergences entre les formations d'origine de nos équipes pédopsychiatriques et médico-sociales sur le terrain, qui se réfèrent essentiellement à l'enseignement psychanalytique, et les nouvelles approches issues d'autres champs de la connaissance. Ce livre s'adresse aussi aux parents, actuellement très informés, mais pas toujours avec l'indépendance, la rigueur et la clarté que requiert un sujet aussi grave que le devenir de leur enfant.

  • Fidèle à  sa vision globale et intégrative, au carrefour des cultures française et nord-américaine,  Michel Lemay s'attache non seulement à décrire les manifestations psychopathologiques de l'enfant et de l'adolescent  mais à les repenser dans une perspective de dynamisme psychique où sont prises en compte tant les forces que les difficultés du sujet.

    Bien qu'étant la suite logique du premier tome paru en mars 2014, ce volume s'intéressant aux aléas du développement infantile peut se lire séparément. Avec sa longue expérience et son ouverture d'esprit, Michel Lemay aborde les perturbations psychiques de l'enfance sans s'enfermer dans des classifications ou des partis pris théoriques ou idéologiques. Son objectif est pragmatique : offrir aux praticiens de la santé mentale des repères pour proposer des démarches thérapeutiques qui tiennent réellement compte des forces et des limites d'un sujet présentant à un moment donné de son évolution des manifestations qualifiées de symptômes, voire de syndromes dont les étiologies sont si difficiles à cerner.

  • L'auteur se refuse à considérer les personnes avec handicap comme ayant une sexualité elle-même handicapée. Dans un objectif de bientraitance, ce livre est un engagement personnel et professionnel contre les violences qui entourent trop souvent la sexualité dans les institutions. La vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap ou de vulnérabilité pose, dans notre pays, un problème de maltraitance quasi généralisé. Une maltraitance active ou « en creux » surtout quand les personnes doivent vivre en institution. Les professionnels de l'accompagnement sont le plus souvent gênés dans leur action dès que cette question surgit. Cet ouvrage se veut un guide pour comprendre ce qui vient faire frein à cette reconnaissance et propose un soutien pratique, méthodologique et éthique pour tous ceux qui ont le désir et la volonté de ne pas en rester là.

  • Lire l'entretien avec l'auteur (propos recueillis par Audrey Minart)

    Peut-on considérer les fous, non plus comme des personnes à part, mais comme des personnes à part entière ? Aujourd'hui, le mouvement des usagers en santé mentale revendique de faire entendre sa voix, à l'égal d'autres publics défavorisés. Au sein du mouvement des personnes handicapées qui proclame  « Rien à notre sujet sans nous », le mouvement Advocacy France a pour devise : «  Le jour où des personnes peu habituées à parler seront entendues par des personnes peu habituées à écouter, de grandes choses pourront arriver. » L'ambition de l'ouvrage est de dépasser la pétition de principe pour interroger les fondements de la démarche.

    L'auteur analyse le chemin parcouru par les intéressés eux-mêmes entre la disqualification des « fous » et la prise de parole des « usagers » afin d'éclairer les concepts en oeuvre dans le mouvement d'émancipation des personnes en souffrance psychique. S'appuyant sur leurs témoignages et sur une recherche historique et philosophique, l'ouvrage s'inscrit dans le mouvement des madstudies qui reste, en France, à développer. Si la disqualification a longtemps été le sort des « fous », comment la comprendre pour mieux la contester ?

  • « Il était une fois des êtres aux confins du monde... »

    Tout s'imagine, tout se justifie, tout arrive face au handicap. Les communautés humaines, volontiers fabulatrices, composent des feuilletons existentiels qui mêlent indistinctement naturel et surnaturel. De tous côtés, l'imaginaire prend le pas sur le savoir.

    Par-delà la seule question du handicap, ce dépaysement au fil des 5 continents montre combien les hommes vivent sous contrainte culturelle. Rien ne les rapproche autant qu'un répertoire de croyances, de superstitions et de tabous communs.

    Ce livre met en lumière cet éternel roman autour d'un événement à dimension individuelle et collective, particulièrement propice aux débordements de l'imagination.

     

    Anthropologue, professeur à l'université Lumière Lyon 2, Charles Gardou consacre

    ses travaux à la diversité humaine, à la vulnérabilité et à leurs multiples

    expressions. Il est l'auteur d'une vingtaine de livres, aux éditions érès où il a créé

    et dirige la collection « Connaissances de la diversité ».

    Pour réaliser cet ouvrage, il a rassemblé autour de lui 20 chercheurs des 5 continents :

    Atakpa Atchikiti, Alioune Bah, Beata Borowska-Beszta, Pascale C. Brogna, Obrillant Damus, Irina Degil, Christa Stéphanie Fanchette, Prachatip Kata, Tatiana Kostykova, Lenka Ková?ová, Aggée Célestin Lomo Myazhiom, Souha Mansour-Shehadeh, Galina Petrova, Frédéric Reichhart, Monique Selim, Jean Simon, Elena Tanti Burlo, Vitaly Tchirkov, Roberto Domingo Toledo, Célestin Wagoum.

     

    Variations anthropologiques :

    1. Le handicap au risque des cultures.

    2. Le handicap dans notre imaginaire culturel

    3. Le handicap et ses empreintes culturelles

empty