• Les variations des meilleurs auteurs de littérature érotique sur le thème de Noël
    Les variations des meilleurs auteurs de littérature érotique sur le thème de Noël
    À quoi rêvent les grandes personnes le 24 décembre ? De Pères et Mères Noël coquins en étrennes luxurieuses, de rois mages lubriques en fantasmes neigeux, Noël suggère décidément des élans d'inspiration très différents. Érotisme, bien sûr, mais aussi amour, humour, nostalgie, perversité, parodie, rêverie sont les ingrédients de ce recueil, à lire une fois que le Père Noël des enfants sera passé...
    Avec des contributions de :
    Léo Barthe
    Virginie Bégaudeau
    Cécile Coulon
    Gil Debrisac
    Octavie Delvaux
    Esparbec
    Brigitte Lahaie
    Étienne Liebig
    Françoise Rey
    Stéphane Rose
    Carl Royer
    Anne Vassivière
    Carlo Vivari

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    12 nouvelles autour de Noël, par les plus talentueux auteurs de littérature érotique contemporaine.
    " Ah Noël... Noël et ses contes réunissant lutins, magie et paysages enneigés. Noël et ses traditions, où tablées familiales, crèche, sapin, bûche et foie gras côtoient le père Noël et sa hotte débordante de cadeaux. Peu d'érotisme, me direz-vous, dans cette fête oscillant entre célébration religieuse et glorification de l'enfance. Quelle place peuvent donc avoir les jeux entre adultes pendant cette période peu propice à l'isolement et aux rapprochements des corps ? C'est la question que j'ai posée aux auteurs de La Musardine. Leurs réponses prennent ici la forme de joyeuses histoires érotiques aussi piquantes que le houx, aussi brûlantes que les marrons chauds, et bien plus immorales que les péchés véniels entendus au confessionnal... ",
    Octavie Delvaux
    Retrouvez ou découvrez dans ce recueil de douze histoires les meilleures plumes de la littérature érotique contemporaine :
    Flore Cherry
    Eugénie Daragon
    Octavie Delvaux
    Michèle Larue
    Héloïse Lesage
    Étienne Liebig
    Éric Mouzat
    Guillaume Perrotte
    Christophe Siébert
    Camille Sorel
    Anne Vassivière
    Claire Von Corda

  • à fond les manettes

    Jan Thirion

    Les belles voitures peuvent donner lieu à de grands transports... affectifs.

  • Un cancre retrouve son institutrice et décolle en sa compagnie. Souvenirs, souvenirs...

  • Lêda

    Pierre Louys

    Du bon usage d'un col de cygne lubrique par une nymphe accueillante.

  • Bâton plaisir

    Jan Thirion

    Un coureur de 400 m se dope au... bâton. Un phénomène dans son genre !

  • Un écrivain désirant séduire sa rousse voisine devient son troubadour.

  • Plages interdites

    Collectif



    Variations littéraires et licencieuses en compragnie de 5 auteurs SKA, autour du thème des vacances à la mer ou ailleurs pour ceux qui ne partent pas en vacances

    Grain de sel, grain de sable
    Chez Ska, rien n'est interdit. Surtout pas de rêver.
    Alors que les vacances d'été se profilent, des auteurs Ska se sont laissés aller à évoquer leurs souvenirs ou à imaginer ce que serait leur plage idéale.
    Parfois, ils ne l'atteignent pas : trop loin, trop oubliée, trop douloureuse. Parfois ils s'y vautrent dans la douceur sensuelle d'une chaleur torride.
    Puisqu'ils vous y invitent, laissez-vous tenter par ce voyage estival.
    Avec Jan Thirion, vous allez remonter le temps vers un passé que des coïncidences réveillent (Le Bikini Jaune). Avec Francis Pornon, ce n'est pas l'enfance, mais la jeunesse d'homme et ses premiers émois (Bougnoule). C'est un présent intemporel que nous offre Max Obione, dans un déluge de lumière corse (Sagnolu) tandis que José Noce nous tire vers un futur redoutable (Voyages d'Affaires). On se remettra enfin de ces affres fictionnelles en se laissant glisser sur la pente des rêveries sensuelles de l'insatiable Oz, le personnage fétiche d'Ava Ventura. Oz, qui ne sait pas voyager sans se laisser emporter par les coutumes locales (Huile et Sable).

    Pour vous lecteur fidèle, un recueil dont les cinq histoires sensuelles et estivales raviront vos chaudes soirées d'été. Jeanne Desaubry - Juin 2013

  • Le galet froissé

    Claude Soloy

    « Galet froissé vaut queue de jade ». Proverbe chinois. Sur l'estran, il s'en passe de belle...

  • Le cri du scarabée

    Claude Soloy

    La fille qu'il appelle "Scarabée" a perdu sa langue, difficile de communiquer son désir...

  • Argile chaude

    Max Obione

    Les affres d'un écrivain célèbre en panne d'inspiration privé de plaisir sodomite...

  • OlympNique

    Jan Thirion


    Une frénésie naturiste s'empare des compétiteurs olympiques. La beauté des corps en action...

    Les Danoises qui ont décidé de faire le match entièrement nues. Elles courent sans chaussure. Elles sont magnifiques. Toutes superbement bien gaulées. Oh ces nénés ! Et ces culs ! Ah oui, elles ont de sacrés arguments, ces Danoises! Et elles marquent, les salopes ! But du Danemark ! Le match s'emballe. Vous m'entendez ? J'espère que vous m'entendez, parce que ça hurle dans les tribunes, ça hurle autour de moi. Je n'entends plus le retour. C'est de la folie au Super Dôme. Gérard, est-ce que vous m'entendez ? Nom de Dieu, j'ai la trique !
    Jan Thirion, avec son imagination débridée, nous livre un conte moderne de compétition ! Very hot, indeed !

  • Oz, la gourmande

    Ava Ventura

    Oz croque les hommes qui passent à sa portée, son appétit est féroce et en plus c'est un gourmet...
    Stupidement, il ramassa la robe, et la posa sur un fauteuil de rotin. Il sentait son pantalon se tendre douloureusement, et plus que tout il eût aimé se mettre nu. Laisser son érection se déployer à son aise dans la tiédeur de la nuit d'été, plonger à son tour dans l'eau fraîche... Il aurait voulu rejoindre la femme dont les seins luisaient comme deux collines sous la pluie, alors qu'elle faisait la planche au milieu du bassin.
    - Je n'ai pas mon maillot !
    Ava Ventura n'a pas son pareil pour nous entraîner sur les pentes délectables du péché de chair.

  • Chaud-room

    Marie Vindy



    Mila succombe aux charmes de ses modèles et de ses assistants durant les prises...

    Mila étreint un arbre, elle m'interpelle d'un regard, par-dessus son épaule. Je ne réfléchis pas, cela semble tellement évident. Je colle mon corps contre le sien, j'entoure son dos de mon torse, de mes bras, mes jambes s'insinuent entre les siennes. Ma main contre l'arbre, je sens dans mes doigts la sculpture de l'écorce, rêche sur ma paume. Alors que mon autre main éprouve la douceur de la peau de Mila, la fermeté de ses chairs, de son cul, le poids de ses seins. L'odeur du bois, de la terre sèche et des pins. Je crains de me piquer les pieds, mais à cet endroit, la mousse, fraîche, recouvre tout.

    Avec ce premier épisode Marie Vindy commence sa série érotique Mila. Son personnage de photographe de charme est riche de promesses coquines, on retrouvera Mila au fil des mois... dans ce feuilleton Culissime chez Ska. Un seul cri de ralliement : chaud, chaud, chaud !

  • Un trou dans l'Ohio

    Nigel Greyman


    Karl Gut traque les criminels et les « poulettes »... La troublante Butterface lui joue un mauvais tour... Premier épisode de la série.
    Je venais de quitter Gulch City, en quatrième vitesse, la glace au cul. Le mec de la donzelle que j'avais sautée cette nuit-là est rentré du boulot avant l'heure du laitier. Je n'ai pas attendu que la trotteuse de ma tocante fasse le tour du cadran, j'ai pris mes cliques et mes claques, pour dire plus court, je me suis cassé à toute blinde. La dernière fois, c'était à Zemy, un faubourg de Tampa. Certes je suis un champion de sauter de fenêtre, à poil, liquette, jean et santiags à la main. Mais comme j'accumule des ans au compteur, arrivera le jour où la raideur de mes articulations me jouera un sale tour de vache. C'est le sort qui attend un queutard invétéré comme moi ; ce coup-ci, il a été moins une que je prenne une décharge dans le dos comme un traître à qui on règle son compte. La gerbe de plombs a sifflé juste au-dessus de ma tête avant d'éclabousser les feuillages de mille impacts. Heureusement, ma caisse a démarré à la première sollicitation. Pied au plancher, direction : ailleurs, et loin. Dans le rétroviseur, j'ai vu le cocu sur la route agitant au-dessus de sa tête un méchant fusil à pompe. J'ai rigolé de cette guignolade et juré que j'étais un sacré fumier de veinard, un méchant enculé de baiseur !
    Nigel Greyman nous présente un nouveau personnage récurrent :Karl Gut, chasseur de primes. Voici le premier épisode de la série de ces aventures érotico-rocambolesques aux States durant les années « Peace and love », version Cul...issime, bien entendu ! Greyman, traduit par Max Obione, c'est comme un shoot, on devient immédiatement accro. Prochain épisode : « Chica go home ! »

  • Phone sex

    Jérémy Bouquin

    L'oreille est une zone hautement érogène quand la voix à l'autre bout du fil y dépose vos fantasmes.
    J'OUVRE MA VESTE, je tire sur un bouton. Puis un autre. J'ai vraiment très chaud, Michel. Je retire mes chaussures. Je pose mes pieds nus sur votre tapis. Je peux m'asseoir ?
    Elle saccade sa description, prend son temps, marque des pauses.
    Silence.
    Les accents d'une voix humaine au téléphone peuvent enflammer votre imagination et vos nuits. Un client disposé à la bagatelle à distance veut percer l'anonymat de la voix qui l'envoûte. Un suspense signé Jérémy Bouquin.

  • Bas les gants

    Jose Noce



    Pour décontaminer Momo des rings, son manager monte une machination... bien roulée.

    Dans son lit, sur le matelas par terre, il y avait une jeune fille nue ensanglantée.
    Les yeux bleus déformés par du rimmel macadam fondu et un gros hématome violet.
    Les cheveux blonds en meule de foin explosée à la fourche.
    Le corps aussi nu que celui d'un poster de film de cul, mais aussi vrai qu'un fantasme en trois D, exhalant la mer et le jasmin sauvage.
    La jeune fille le regardait, effarée, baignée de larmes, implorante et apeurée, les mains agrippant un bout de duvet pour cacher ses seins piriformes d'une beauté canonique.


    /> Où l'on retrouve avec plaisir le style de José Noce dans cette histoire d'amour fou d'un manager pour son poulain boxeur au point qu'il veuille qu'il abandonne les rings. La belle Circé, chargé de cette mission, engeolera Momo, et de belle manière sexy.

  • Esmeralda

    Pascal Pratz




    Il devient chèvre à force de s'envoyer en l'air avec une jolie foraine.


    ELLE M'EMMENE DANS SA CHAMBRE, deuxième étage, vue sur la fête. Une chèvre dort sur le lit. Elle la pousse de la main et la bête se réfugie dans la salle de bains, gentiment, sans broncher. Pendant que je suis en train d'admirer les dernières lumières sur la grand place, la fin des réjouissances, lente et anarchique, les stands s'éteignant sans ordre et sans logique, la demoiselle s'est mise nue et m'attend sur le lit.

    Pascal Pratz instille quelques épices de fantastique dans cette histoire qui ravira les amateurs de beauté fatale. La belle bohémienne du père Hugo n'a pas fini d'enflammer les fantasmes de nos Quasimodo contemporains.

  • La chatte bottée

    Max Obione

    Chaussée de ses bottes rouges, la petite chatte fait des prodiges pour couronner son maître. Librement inspiré du Chat botté de Charles Perrault.

  • Transports amoureux

    Jose Noce

    Il y a, dans tous les moyens de transports, des routes qui peuvent mener au plaisir des sens.

  • Troubles

    Camille Orval

    Désirs, caresses, frissons,... tous les ingrédients d'un plaisir troublant.

  • Peau de zeb

    Claude Soloy

    Les amours enfantines se déguisent d'une peau de zèbre de parkigne.

  • Brûlant devant

    Roland Sadaune

    Les tribulations sexuelles conduisent le héros au cimetière de la passion amoureuse.

  • A deux c'est mieux, les gueules ont plus de crocs. Leur appétit est féroce, la chair fraîche les rend fous !

empty