Langue française

  • Yéti, Bête du Gévaudan, monstre du Loch Ness, grand serpent de mer... le bestiaire de la cryptozoologie fascine autant qu'il hérisse. Coincée entre scepticisme et crédulité, science pour les uns - les découvertes de l'okapi ou du saola témoignent de la validité de la démarche -, pseudo-science pour d'autres, la cryptozoologie n'en finit pas de faire débat. Pour tenter d'y voir plus clair, il est donc important de passer en revue certaines des « causes célèbres » de la cryptozoologie et, au-delà de l'existence ou non de ces animaux, de s'interroger aussi sur l'édifice culturel, sociologique et ethnographique qui s'est construit autour. Car quand bien même certains de ces êtres mystérieux n'auraient pas de réalité biologique, il n'est pas interdit d'introduire une part d'imagination, voire de rêve, dans la recherche scientifique. Si le rêve est maîtrisé, la recherche n'en devient que plus créative.

    Docteur ès sciences, Eric Buffetaut est Directeur de Recherche émérite au CNRS (Laboratoire de Géologie de l'École normale supérieure, Paris), spécialiste de la paléontologie des vertébrés. Son intérêt pour la cryptozoologie, remonte à la lecture, pendant son adolescence, des livres de Bernard Heuvelmans sur ce sujet.

  • Dans la vallée du Te Papanui au sud de la Nouvelle-Zélande, à quelques encablures d'un sentier balisé, les corps brûlés au troisième degré d'un jeune couple de Hollandais sont repêchés dans les eaux turquoise du lac Mahinerangi. Lac connu pourtant pour ses vertus curatives.

    Au même moment, à des milliers de kilomètres de là, une jeune étudiante en archéologie précolombienne poursuit ses recherches qui la conduisent dans le sous-sol d'une chapelle vétuste au centre de Paris. Dans la pénombre, et sans le savoir, cette dernière foule un dallage à partir duquel une voix rauque et vibrante lance : « katori levetuc hiro », la laissant pleine d'effroi et en proie aux interrogations.

    Par ailleurs, l'apparition d'un nouveau géoglyphe au Pérou coïncide avec d'autres phénomènes géologiques, tous aussi étranges.

    Étaient-ce l'accomplissement des prédictions de John ? Un journaliste néo-zélandais, raillé par ses pairs mais connu pour ses prédictions considérées à la fois farfelues et visionnaires... Ou est-ce la réalisation d'une prophétie ancestrale ?

    Quoi qu'il en soit et dans la noirceur du vide sidéral, le regard d'Ouranos s'est posé sur la Terre, alors que les derniers grains tombent dans le sablier argenté...

    Selon toute vraisemblance, le monde a été pesé et jugé, et jusqu'au dernier acte, un verdict incertain s'annonce pour les 7.

empty