• La gratitude est un sentiment d'une grande beauté, qui peut devenir une des plus lumineuses qualités de l'âme... Pour qu'elle ne soit pas qu'une posture mais la source de grandes joies, il faut l'incarner, car seule la pratique change l'être en profondeur.
    Reconnaissance envers ce qui nous fait du bien, mais la gratitude s'accomplit lorsqu'elle s'étend à ce qui fut une épreuve. Elle devient alors une relecture constante du monde et est en cela l'oeuvre de toute une vie.
    C'est donc à l'exercice quotidien de la gratitude que nous éveille Olympia Alberti, par la poésie de sa langue, la pertinence de ses références littéraires et philosophiques, et la richesse de ses exemples personnels dans lesquels chacun peut se retrouver.
    Olympia Alberti est romanciére, poétesse, essayiste, nouvelliste, critique et chroniqueuse littéraire, spécialiste de sémantique et de sémiologie spirituelle. Elle est docteure en littérature comparée, spécialiste de Rilke, Colette, Giono, Woolf et Duras.

    Olympia Alberti est une romancière, poétesse, essayiste, nouvelliste, critique et chroniqueuse littéraire, spécialiste de sémantique française et sémiologie spirituelle (lecture des signes). Elle est docteure ès lettres en littérature comparée, spécialiste de Rilke, Colette, Giono, Virginia Woolf et Marguerite Duras. Elle anime des ateliers d'écriture et donne des conférences en France et dans le monde.

  • Chacun de nous a en soi des ressources puissantes pour avancer, rebondir et atteindre ses objectifs de vie.Le nouveau livre de Fabien Olicard : 225 000 ex. vendus (GFK), + 1,5 millions d'abonnés sur YoutubeFabien Olicard n'a pas toujours "réussi" ; il a connu plusieurs échecs, que certains auraient pu qualifier de cuisants, mais qu'il a préféré considérer comme des étapes d'un chemin de vie. Et de succès !
    Il compte ici ses expériences, ses décisions, sa philosophie de vie, ses convictions. Celles qui lui ont permis d'avancer et de rester souple, tout au long du chemin, en s'adaptant aux étapes rencontrées.
    Construit autour de 6 thèmes que seront
    le plaisir, l'échec, l'énergie, les émotions, le chemin et la destination, ce livre est plus qu'une méthode. Il entend redonner confiance aux lecteurs qui douteraient : chacun a en soi des ressources intérieures puissantes pour avancer, rebondir et atteindre ses objectifs de vie.
    "L'échec n'existe pas, la route n'existe pas, il n'y a que les raisons du départ et le prochain voyage qui comptent."

  • Symbole de liberté et de beauté, le cheval nous inspire une nouvelle philosophie de vie en accord avec la nature et montre le chemin de l'écologie intérieure. Enseignements, spiritualité et clés pratiques pour retrouver notre essence libre et puissante, rééquilibrer nos vies et se reconnecter au vivant.
    Grâce à sa rencontre avec le cheval, il y a cinq mille ans, l'humanité a pu accélérer son développement et se moderniser. Pourtant, à chaque regard, le cheval semble nous rappeler ce que nous avons oublié en route : la liberté vient de notre unité avec la nature et donne du sens à la vie. Parce qu'il n'a pas perdu le contact avec l'intelligence naturelle du vivant, le peuple cheval nous ouvre à l'art de vivre auquel l'évolution nous avait naturellement préparés et nous aide à reprendre le chemin des lois naturelles de ce monde que nous partageons.
    À l'heure où l'on parle de crises existentielles autant que de crises environnementales, il se pourrait bien que le cheval nous permette à nouveau de faire basculer notre destin, à condition d'entendre ce qu'il nous murmure à l'oreille : il est temps de rééquilibrer nos vies en retrouvant cette connexion organique au vivant et de nous appuyer sur des valeurs d'intégrité, de responsabilité, de solidarité et d'authenticité pour devenir des humains conscients, créateurs et libres. Révéler sa raison d'être, retrouver sa vraie nature, aller vers l'autre, cultiver le vide fertile et redonner sa place au non-agir sont autant de chemins de liberté, là où tout commence, que ce grand sage à crinière, qu'il soit tout près ou blotti dans notre imaginaire, nous invite à emprunter pour participer à l'équilibre du monde.
    Un éloge de soi, du respect et du vivant...

  • Diane est une femme enjouée, performante et appréciée de tous. Ses amis, ses collègues et Réjean, son mari, en témoignent. Elle travaille à la DPJ, prend tout à coeur et vit à cent mille à l'heure. Dans une quête de perpétuel dépassement de soi, aux prises avec des blessures d'enfance comme nous en
    portons tous, Diane couche ses réflexions dans ses carnets intimes. Dualité oblige, elle y dévoile ses questionnements, ses angoisses, mais aussi ses bilans et ses engagements.
    Une première alerte cardiovasculaire aurait dû la convaincre de vivre autrement. Elle le sait. « J'avais besoin d'arrêter le cauchemar ... Je roulais à toute vitesse, celle de l'être désespéré.
    J'ai bien essayé de ralentir, mais j'avais le pied pris dans l'engrenage. »
    À 47 ans, le verdit du cancer du cerveau est fatal, un Glioblastome. Un an tout au plus. Ne faisant rien comme les autres, Diane apprivoise ce « nouvel ami ».
    « Il est moi. Il est en moi. Ce n'est pas mon ennemi. C'est la partie de moi qui est blessée. Ma souffrance. J'ai enfin appris à aimer autant le bon que le mauvais en moi... cessé de m'angoisser puisque je pouvais me pardonner. »
    Réjean et elle font équipe et adoptent une nouvelle philosophie de vie. La leur. Étonnante et parfois dérangeante. C'est le « RESET, un de concept leur permettant de vivre l'instant présent. Chaque nouveau stade de la malade devient la normalité à partir de laquelle ils organisent leur nouvelle vie et ils en profitent durant quatre ans. Diane développe des perceptions sensorielles hors du commun.
    Ressentant l'énergie divine, en communion avec l'univers, elle devient une sorte d'ange lumineux et répand autour d'elle une aura de joie et de bonheur comme en témoigne une dizaine d'amis et membres
    de la famille.
    L'histoire de Diane, c'est notre histoire à tous. La quête du bonheur universelle. La souffrance vient de nos attentes, des modèles qui empoisonnent notre existence et auxquels nous adhérons, dociles. La
    Vie ne nous en demande pas tant.
    « Un papillon s'est posé sur moi, effleurant à peine ma peau. Légèreté affolante. Il m'a adoptée. Au lieu de virevolter impatient dans la nature, il a posé ses ailes sur moi durant plus de vingt minutes. Je ne bouge pas, complètement subjuguée par ce petit miracle. Je sens la vie. Je fais partie du tout. Mes anges sont là. De petits signes, sortes de clins d'oeil, me rassurent dans ce cheminement conscient vers ma mort. »
    Voici un cri de l'âme authentique. Une formidable leçon de vie.

  • Chacun de nous a en soi des ressources puissantes pour avancer, rebondir et atteindre ses objectifs de vie.Être heureux peut aussi s'apprendre ! Vous ne le saviez pas, mais les échecs ont fait partie intégrante du chemin de vie de Fabien Olicard et ne l'ont pourtant pas empêché de trouver ce qu'on appelle le " bonheur ".
    En effet, chacun de nous a en soi des ressources puissantes pour avancer, rebondir et atteindre ses objectifs de vie. Voici ce que Fabien Olicard vous propose ici :

    Commencez par décontaminer votre cerveau, et entrevoyez alors une nouvelle réalité !
    Assouplissez vos pensées, transformez vos échecs en réussites.
    Découvrez les 10 cachettes de votre bonheur (dans le début de votre journée, dans la joie pour les autres, dans la communication bienveillante...). Dans ce nouvel ouvrage, l'homme derrière l'artiste se confie sans fards pour mieux vous guider dans cette aventure.En teminant ce livre audio, vous serez la même personne... mais en bien plus heureuse !

  • Dans le monde féerique qu'est la spiritualité comme dans la vie quotidienne matérielle, il est bon pour l'élève de prendre son indépendance vis-à-vis de son maître pour devenir pleinement autonome. Tristan s'éloigne physiquement de Solène pour diffuser ses connaissances, fonder un groupe de thérapeutes et créer son propre foyer. Il doit d'abord trouver le lieu idéal pour s'enraciner, entrer en contact avec ceux qui vibrent en résonance avec lui et enseigner les grandes lois de la circulation de l'énergie dans les corps afin de mieux favoriser la santé à tous les niveaux. C'est ainsi qu'il dévoile ce qu'est le réseau ultra-lumineux et son implication dans les soins. Mais Solène n'est pas si loin...

  • Né d'un constat, celui de la surenchère actuelle d'incitations à la « positivité » et à l'universelle bienveillance, ce livre s'interroge sur les causes et les enjeux de ces obligations de bien-être dans nos sociétés productivistes. Le carcan de la « positive attitude » peut se révéler bien plus néfaste que salutaire. Mais cet essai entend aussi proposer une véritable philosophie de vie positive. Il s'agit alors non pas de nier l'évidence de la négativité, mais d'apprendre à la considérer autrement. Déjouer les pièges de la bienveillance intéressée, c'est aussi envisager d'autres manières de vivre, traversés par un élan vital qui nous dépasse et nous élève. Entre Schtroumpf grognons et bisounours, une troisième voie se dessine, loin des dualismes, mais elle exige de nous authenticité et ouverture d'esprit.

  • Chaque amour possède son histoire, chaque vie ses aventures grandes et moins grandes. Ainsi, en voulant flâner, s'exposer à la fatalité, avec un mélange de naïveté et d'audace, Simone ne cherchait pas une consolation, mais voulait simplement vivre une journée pour elle-même. Mais voilà! Au moment où elle part au Saguenay à la rencontre de son premier grand amour, une foule de questions s'agitent dans sa tête. Et lorsque le destin les empêchera de se séparer, devront-ils laisser la passion l'emporter sur la raison?

    Premier roman de Suzie Robichaud, Jour de folie est un texte intimiste et charmant qui conduit le lecteur dans les méandres de l'âme avec des mots simples, sentis et émouvants. Parsemé de pensées sages, il scrute de nombreux aspects de l'amour, sans oublier de poser plusieurs questions sur l'abandon, l'amour, la fidélité, la puissance des souvenirs. Ce récit au vocabulaire précis et à l'atmosphère feutrée fait ressortir l'importance de vivre le moment présent et rappelle la maxime de La Rochefoucauld: « Qui vit sans folie n'est pas aussi sage qu'on le croit. »

  • Cancer : La maladie du siècle (on a dit pareil pour les problèmes de dos plus jeune, mais on a changé de siècle parait-il, donc ça reste logique).
    Celle que certains nomment un crabe - ce qu'elle n'envisage pas, puisque c'est bon le crabe - d'autre le K, on dirait presque un nom de céréales, ou de boite de nuit, un truc matinal quoi.
    Sa boule, elle, elle l'a appelée Marguerite, c'est fleuri, plus joli.
    Parce que ce que ce cancer ne savait pas, c'est qu'en ce début d'été 2015, il prenait ses quartiers dans le sein d'une aventurière-guerrière aux humeurs-humours particulières.
    Elle a décidé de livrer sur bout de papier son quotidien farfelu pour montrer que l'on peut aborder les choses différemment, et même y trouver certains « avantages ». Elle en a caché 53 dans ces pages.

empty