• Siège 7A

    Sebastian Fitzek

    Pour sauver sa fille, un psychiatre doit provoquer le crash de l'avion à bord duquel il a pris place. Le douzième suspense de Sebastian Fitzek, numéro 1 du thriller en Allemagne.
    IL EXISTE UNE ARME LÉTALE QUE CHACUN PEUT EMBARQUER SANS ENCOMBRE À BORD D'UN AVION.
    AUCUN CONTRÔLE AU MONDE NE PEUT LA DÉTECTER...
    Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
    Une passagère fragile psychologiquement.
    Un psychiatre contraint de la manipuler afin
    de provoquer le crash de l'appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu'il lui reste, mourra...

  • La plongée sous-marine est une pratique extraordinaire, accessible à tous. Mais vous n'osez pas vous y aventurer, craignant l'élément marin, la complexité théorique ou les difficultés techniques. C'est à vous que s'adressent les fiches réunies ici, pour vous faire découvrir pas à pas les différentes facettes de la plongée.Notre ambition : vous enseigner les notions essentielles sur le milieu marin, les espèces familières de la faune et de la flore sous-marines, le matériel de base, les rudiments de l'évolution aquatique en plongée libre comme en plongée en bouteille, et vous proposer des pistes pour vaincre vos inhibitions.Pour compléter cette « initiation », nous vous donnons une idée des étapes de formation en club, des différentes activités à la portée du plongeur autonome, et des plus belles destinations de plongée autour du monde.Notre voeu : vous offrir un sésame pour un univers aussi apaisant que fascinant, source de désirs et d'émerveillement.

  • Cet ouvrage répond à une nécessité contemporaine : à la dominance techno-scientiste de la médecine et au dogmatisme de nombre d'Écoles de psychanalyse, l'auteur oppose la subversion de la clinique psychanalytique.
    Jean-Richard Freymann reprend tous les tableaux cliniques à l'aune de la conflictualité du discours, pour essayer de rendre compte des enseignements de la pratique. En suivant l'ancienne nosographie, il saisit l'occasion d'un débat avec la psychiatrie d'aujourd'hui pour interroger les limites de nos classifications et ce qu'elles peuvent avoir de précaire.

    Chaque chapitre est organisé autour d'une question à partir de laquelle il revient aux fondamentaux en s'appuyant sur la clinique contemporaine. Il s'interroge sur la place de l'inconscient freudien aujourd'hui, malmenée par le discours dominant des DSM, et les conséquences que cela provoque méthodologiquement, culturellement, et dans la formation des nouveaux « cliniciens ».

  • Qu'est-ce que s'orienter dans la pensée, quand c'est le réel de l'expérience psychanalytique qu'il est question de penser, dans ce livre, avec Lacan ?

    S'orienter dans la pensée, puisqu'au dire de Lacan nous pensons avec nos pieds, c'est marcher. Ce que pratiquait Aristote. Marcher, comme dit écrivant Madame Bovary Gustave Flaubert, droit sur un cheveu. Mais pour marcher droit sur un cheveu que faut-il savoir ? Il faut savoir se faire fourmi, comme celle que dessine Escher traçant sa piste sur la ligne plus mince qu'un cheveu du ruban de Möbius. C'est sur son grand huit que se lance la parole dans l'expérience analytique, au bord du trou de l'inconscient où penser c'est perdre le fil. 

    D'où le vertigo d'OEdipe sur le grand huit de la vérité. Giorgio de Chirico l'a bien compris : devant la sphinge aux yeux clos, OEdipe n'a plus sa tête. C'est sur ce mannequin métaphysique d'OEdipe que Freud a taillé sur mesure son complexe normatif. 

    C'est au-delà de l'OEdipe qu'avec Lacan (mais aussi Bataille, Blanchot et Beckett) nous avons à penser l'inconscient et le symptôme, la passe et le contrôle, la jouissance et la féminité, l'angoisse et la phobie, la tristesse vicieuse et le déchet, la ségrégation et les camps.

    M. B.

  • L'angoisse est un étau qui affecte le corps de haut en bas. Elle serre la gorge, étreint la poitrine, contracte l'estomac, paralyse les jambes. Celui qui l'éprouve n'a pas de mots et pas d'images pour en rendre compte. Elle est la plus universelle conjonction du corps et de l'esprit, ce qui interroge le philosophe et pose un des problèmes les plus ardus à la psychanalyse dans sa pratique et dans sa théorie.

    Dans cette étude très complète, Jean-Marie Jadin propose un nouvel examen de l'angoisse, cet affect universel auquel nul humain ne saurait échapper. Il fait usage des outils théoriques de Freud et de Lacan, puise ses sources également du côté de l'astrophysique, de la peinture, de la littérature fantastique et bien évidemment de la philosophie avec Heidegger, Kierkegaard et Aristote, pour avancer des hypothèses personnelles nourries de nombreux exemples cliniques.

  • La toute-puissance a mauvaise presse : on l'envisage soit comme pur mirage, soit comme dévoiement d'une surpuissance, alors qu'elle a d'abord été une façon d'affirmer une altérité irréductible.Théologique, elle a contribué à établir la liberté de Dieu au-delà de l'ordre dont il était le garant. Politique, elle a été au fondement de l'absolutisme royal à la française. Juridique, elle s'est immiscée dans l'état d'exception, en plein coeur des systèmes démocratiques. Dans tous les cas, elle repose sur l'existence d'une volonté tenue pour insondable, et donc : toute Autre.En destituant l'Autre d'une quelconque qualité subjective, Jacques Lacan a creusé l'espace d'une question inédite au regard de cette tradition : et si le monde de la toute-puissance ne recelait aucun agent ? Ne serait-ce point là le véritable athéisme ?

  • « Je ne monterai pas dans cet avion, j'ai trop peur » ; « J'ai peur de ne pas y arriver » ; « Je lui ai fait tellement peur qu'il ne reviendra pas »... Les situations dans lesquelles on éprouve de la peur se déclinent à l'infini, et il existe aussi d'innombrables façons de dire qu'on a peur : j'ai la frousse, la trouille, les chocottes, je suis vert de peur et j'ai une peur bleue... auxquelles s'ajoutent de multiples nuances : je suis angoissé, je m'inquiète, je m'affole... On a peur tous les jours, de tout et de n'importe quoi : des chiens, de souffrir ou de faire souffrir, de la bombe atomique, des autres... On fait peur aussi. Certaines peurs sont individuelles, d'autres sont universelles ; on a peur tout seul et on a peur en groupe... Bien qu'elle soit inhérente à la condition humaine, l'émotion de la peur est toujours vécue de façon négative, comme quelque chose dont a honte et que l'on voudrait cacher. Pourtant, la peur est avant tout un signal d'alarme et permet souvent de ne pas se jeter tête baissée dans le danger. Alors n'a-t-on pas malgré tout, raison d'avoir peur ? Voire même, dans certaines situations, besoin d'avoir peur ? Tour à tour frein ou moteur à l'action, la peur a peut-être beaucoup plus à dire sur elle-même qu'on ne croit !

    Après un cursus universitaire franco-italien, titulaire d'un doctorat en philosophie, Stéphanie Vermot-Petit-Outhenin a enseigné pendant quelque temps l'italien aux étrangers dans le Latium, dans le cadre d'un projet de médiation culturelle. Elle partage son temps entre l'Italie et la France, les traductions et l'écriture.

  • Cet ouvrage développe de manière rigoureuse et abordable des outils de pensée nécessaires aux adultes et aux professionnels confrontés aux phobies de l'enfant. Les manifestations phobiques de l'enfant envahissent la vie sociale. Elles sont comme une réponse à la labilité des repères symboliques du monde actuel. Les adultes et les professionnels confrontés à ces émergences d'angoisse se trouvent désemparés et ont besoin de repères et d'outils de pensée pour ne pas ni les banaliser, ni les dramatiser. Il s'agit plutôt de trouver les leviers pour éviter qu'elles invalident la vie de l'enfant comme celle de son entourage. La compréhension de la structure de ces symptômes peut être la condition de leur résolution.

  • Des professionnels confrontés sur le terrain au déni de grossesse explorent les différents enjeux de ce symptôme et offrent un panorama complet du sujet.

    Les auteurs de cet ouvrage ont tous rencontré ces gestations particulières, qui, loin s'en faut, ne se résument pas aux cas exceptionnels de « néonaticides » faisant l'objet de procès largement médiatisés. Ils font part de leurs découvertes pour nous aider à comprendre ce symptôme déroutant et à accompagner ces femmes qui, parfois jusqu'à la naissance, dénient leur grossesse.

  • Préface de Marcel Ritter Jean-Richard Freymann nous invite à un retour aux sources, aux fondements de la clinique psychanalytique. Cet ouvrage, profondément ancré dans un travail de recherche à partir de la théorie lacanienne, redéfinit la portée de la clinique psychanalytique par rapport à toutes les psychopathologies, donne des voies thérapeutiques. Il constitue un outil de formation incontournable pour tous les psys, quelle que soit leur obédience technique.  

  • Zoé Webster, 16 ans, ne cherche pas les ennuis... Elle les attire malgré elle !Après le divorce de ses parents, Zoé et sa mère déménagent. Nouvelle maison, nouveau quartier, nouvelle école. Comme elle le dit elle-même, elle passe la moitié de son temps à se poser des questions sur son futur et l'autre moitié à envisager l'intérêt du maquillage et des régimes. Toutes ces questions restant bien entendu insolubles. Elle rencontre Digby, un adolescent énigmatique qui semble avoir pour principe de sécher tous les cours et d'être un justicier des temps modernes. Sa devise dans la vie : « La vérité est presque toujours décevante. » Marina Miller, une fille du lycée, disparaît mystérieusement. Volatilisée. Digby décide de mener l'enquête et d'entraîner Zoé dans cette folle aventure. Huit ans auparavant, Sally, la petite soeur de Digby, a été elle aussi enlevée et n'a jamais été retrouvée...Titre original : Trouble is a friend of mine

  • Le spécialiste français de l'EFT vous livre ses secrets pour une pratique effi cace. Contre l'anxiété, les phobies, le stress, le trac et les douleurs physiques, l'EFT peut faire la différence et changer votre vie. Le principe de base est simple_: des stimulations avec le bout des doigts sur des points spécifi ques du corps, tout en maintenant votre attention sur ce qui vous dérange (émotion diffi cile, douleur, souvenir désagréable, etc.). Mais pour en tirer toute la puissance et obtenir des résultats durables,mieux vaut être guidé par un vrai spécialiste. Jean-Michel Gurret met ici toute son expérience à votre service. Il vous livre véritablement les clés de l'EFT, vous installe aux commandes pour que cette technique marche vraiment pour vous. Vous saurez comment_: • préparer effi cacement vos séances • vaincre les résistances • accélérer les résultats grâce aux recadrages • désactiver les souvenirs perturbateurs • trouver de nouvelles ressources quand vous êtes dans l'impasse BONUS : Des cas concrets et de multiples exemples qui vous permettront de mieux analyser votre problème et de le traiter plus effi cacement.

  • Le sujet est accordé a son monde, tout comme son monde est accordé à lui. Cet accord se signifie a lui, sans qu'il en soit pleinement conscient, comme la source de ce plaisir apaisant et apaisé qu'il trouve précieux dans sa vérité d'evidence.

    L'angoisse va venir rompre ce familier. Elle va battre en brèche l'unité logique de cet univers. Une crise peut en effet surgir, les coordonnées du paysage se brouiller, la pente devenir traitresse, l'appui du pied se dérober, le ravin se révéler abîme et un invisible nous y attirer... Le phobique, angoissé d'un genre particulier, va inventer sa parade. Il va donner un contour (le vide, l'espace, les animaux...) à la peur qui le saisit, car l'angoisse est une peur sans contour.

    Cet essai étudie le parcours de la phobie, souffrance énigmatique, depuis sa découverte psychiatrique par Westphall (1872) jusqu'à sa reinterprétation par Freud et les psychanalystes d'aujourd'hui. Confrontée à la psychanalyse comme à l'art, la phobie éclaire en retour les mécanismes fondamentaux du psychisme. Faisant appel aux paroles mêmes de sujets phobiques, cet ouvrage illustre cliniquement les voies de la guérison de cette peur le la peur.

  • La constance d'objets culturels dans l'organisation des phobies d'animau ouvre d'emblée la problématique a la fois du côté des contes, des représentations plastiques et graphiques populaires et du côté de la ressource "animalière de l'interprétation analytique. L'auteur, à partir de sa double expérience de psychothérapeute et d'enseignante, rend compte des potentialités organisatrices des conflits que contient la figure animale dans le psychisme de l'enfant.

    Elle accorde une importance toute particulière aux relations mythe-fantasmes originaires ainsi qu'a la transmission du conte. L'ouvrage se concentre sur les modalités de l'aire maternelle et les fonctions de l'angoisse orale. S'ancrent alors de nouvelles perspectives sur les angoisses phobiques et sur le recours aux formes animales à la fois comme contenus des phobies mais aussi comme offrant une extraordinaire lisibilité imaginaire au fonctionnement de l'angoisse. Les avancées qui sont ici produites sur les défaillances narcissiques sont étayées sur la théorie psychanalytique et sur la clinique psychologique et psychothérapique.

  • Tout le monde connaît au moins une personne phobique, qu'elle ait une peur maladive des araignées, du sang, des ascenseurs ou encore des avions ! Et parmi ces phobies, il y a celles dont on parle et sourit volontiers et celles, plus nombreuses, que l'on garde secrètes. Par pudeur, embarras, honte parfois car ces angoisses sont incontrôlables.
    Les tentatives d'explications sont légion, des plus personnelles aux plus générales, associées à des croyances variées sur la signification, les conséquences et les solutions à y apporter : « Il faut chercher la cause des phobies dans l'inconscient », « Les phobiques sont surtout des femmes », « Les parents transmettent leurs phobies à leurs enfants », « Il faut se confronter à sa peur », etc.
    Antoine Pelissolo passe ici en revue les nombreuses idées reçues sur les phobies et les analyse à la lumière des connaissances psychologiques et neuroscientifiques actuelles, mais aussi des observations issues de son expérience de praticien.

  • Petit Pingouin est bien embêté. Il a peur du four de la cuisine, mais il ne sait pas pourquoi. Comment peut-il vaincre sa crainte s'il ne sait pas d'où elle vient? Par chance, ses amis ont plein d'idées pour transformer cet effrayant four en quelque chose d'inoffensif. À plusieurs, on est plus fort contre la peur! Mais les angoisses des uns ne sont pas celles des autres... Heureusement, les biscuits de maman, eux, font l'unanimité!

    Une histoire drôle et pétillante à lire absolument pour aider les enfants à mettre des mots sur leurs petites peurs et grandes frayeurs!

  • Décollage Imminent

    Jacques Vandroux

    • Bookelis
    • 9 Février 2019

    Bienvenue à bord
    « Décollage imminent ! » est une nouvelle basée sur le classique principe suivant : un paragraphe introductif commun, deux personnages, et trois courtes histoires au dénouement différent.
    L'intérieur : une cabine d'avion, classe affaires.
    L'extérieur : une tempête, où pluie et vents se déchaînent.
    Un homme installé dans son siège, une place vide à ses côtés.
    Qui va venir s'y installer et comment les évènements vont-ils tourner ?
    Trois histoires très différentes vous attendent :
    - Le contrat
    - Phobie
    - Neige sur New York.
    Ce livre est une Nouvelle, c'est à dire un texte court d'environ 55 pages au format poche.

  • Ce guide d'intervention cognitivo-comportementale, l'un des seuls en langue française, veut aider les intervenants oeuvrant auprès des enfants et des adolescents. Ce premier tome porte sur des troubles de nature intériorisée : la phobie spécifique, le trouble d'anxiété généralisée, le trouble obsessionnel-compulsif, les troubles de la conduite alimentaire, etc.

  • 13 peurs

    Collectif

    Entre craintes et phobies, hantises et autres démons intérieurs, chaque moment est une occasion d'avoir peur. Peur de rien ou de l'inconnu, peur de l'autre ou peur des mots, tout dépend du contexte et du profil. La peur est une émotion universelle qui provoque son lot de bouleversements. Elle se manifeste aussi bien dans une situation d'inconfort ou face à une menace.

    La violence, la maladie, le racisme, les apparences, la dictature, la popularité, l'intimidation et le ridicule sont autant de sujets à découvrir que de raisons de s'interroger sur ses propres angoisses.

    Et toi, quelle est ta peur?

  • À l'Insectarium, Inaya et ses deux soeurs ont observé des bestioles de toutes sortes. Le lendemain de leur visite, c'est la catastrophe à la maison : elles découvrent des trous dans leurs vêtements, les fleurs du jardin sont dévorées, et le potager est totalement dévasté. Vite ! Il faut neutraliser les coupables, et surtout, empêcher qu'ils envahissent tout le village !

  • Un homme et une femme en vacances aux Caraïbes.
    La torpeur des plages.L'espoir de reconquérir l'amour qui s'échappe.
    Les regards qui s'accordent, se désaccordent et, pour mieux fuir, se posent sur la singulière comédie humaine qui se joue au sein d'un luxueux hôtel, censé être un lieu de villégiature idéal.
    Le spectacle des autres estivants, l'observation des membres du personnel ou de la direction, en éloignant le couple de ses tourments, pourraient favoriser une forme de complicité, si les danses latines trop lascives ou l'envers de ce décor de carte postale ne venaient contrarier le rapprochement attendu.

  • Après une série sans fin de tragédies survenues depuis son adolescence, Marie-Paule McInnis subit en 1996 une épreuve que peu d'êtres humains ont connue, c'est-à-dire la mort de ses deux fils, assassinés par leur père, lequel s'est ensuite suicidé. Bien décidée à s'en sortir, madame McInnis se donne trois objectifs qui deviendront autant de raisons de continuer à vivre : étudier à l'université, écrire son histoire et surtout faire inhumer de nouveau ses enfants loin de leur père, afin qu'elle puisse se recueillir en paix sur leur tombe.

  • En moins de quatre années, Mélanie St-Germain a successivement perdu sa fille Naomy, décédée d'une méningite en 2001, fait une fausse couche et vu mourir sous ses yeux son fils Joshua d'un bête accident, deux ans plus tard. Elle déplore aussi la perte d'une amie proche. Un destin cruel pour cette toute jeune femme déjà hantée depuis son enfance par des problèmes physiques. Mais sa détermination et son amour pour les siens seront plus forts que tout et Mélanie comprendra qu'il ne sert à rien de s'acharner à changer les choses.

empty