• Quand la police a recours à l'invisible..." Les policiers font parfois appel à des gens comme moi, médiums, pour les aider là où toute leur logique, toutes leurs compétences pragmatiques ont échoué. Si j'ai souvent été demandée en renfort dans le cadre d'une enquête, on a parfois aussi recours à moi comme la dernière chance pour retrouver un criminel ou un disparu. "
    Geneviève Delpech possède un don incroyable : celui de communiquer avec les défunts, de pouvoir ressentir, voir ou entendre des informations, des signes, venus d'ailleurs. Depuis ce jour de vacances d'été dans les Landes où, fillette, elle permit de retrouver le corps d'un ami de la
    famille qui avait disparu, ses capacités de médium se sont développées, parallèlement à une envie d'aider ceux qui souffrent.
    Aujourd'hui, elle apporte son soutien aux familles désespérées face à la disparition d'un proche et travaille aux côtés des enquêteurs sur des dossiers en cours, avec des réussites impressionnantes (affaires Pauline Lafont, Estelle Mouzin, Michel Fourniret, Nordahl Lelandais...). C'est cette collaboration hors du commun qu'elle met en lumière à travers les nombreux cas relatés dans ce livre bouleversant.

  • « Même prise au saut du lit au beau milieu de la nuit, dans sa tenue de combat d'enquêteur de la Criminelle, Jike est très sexy. Elle saisit son SIG 9 mm qui se trouve dans le tiroir de la table de nuit, engage un chargeur, chambre une cartouche et le positionne instinctivement dans son étui de ceinture, le cliquetis de la rétention résonnant dans l'appartement silencieux. Puis elle récupère une paire de menottes, un modèle spécial ultracompact conçu pour la police de Boston qu'elle s'est acheté lors d'un précédent voyage aux ÉtatsUnis. Dix minutes après le coup de fil, elle est opérationnelle. Elle quitte son domicile en prenant soin de ne pas réveiller les enfants, accompagne doucement la porte d'entrée qui grince un peu et la verrouille tout aussi silencieusement. Jike sait se glisser très rapidement dans chacune de ses peaux : mère, épouse, maîtresse... Maintenant elle est flic, sans se poser trop de questions. »
    Femme libre, indépendante et passionnée par son métier, Jike Cooper est flic à la PJ parisienne. Ce n'est pas une mince affaire pour cette enquêtrice qui veut concilier vie de famille et vie professionnelle. Surtout quand on lui annonce à 3 heures du matin qu'un macchabée a été retrouvé dans le parc des Buttes Chaumont... Un polar saisissant, qui nous plonge dans la réalité nue d'enquêtes criminelles inspirées d'histoires vraies, racontées par deux policiers : Pierrick Guillaume, chef d'un groupe d'enquête de la Police judiciaire de Paris, et Alexandre Fouchard, qui travaille auprès de la Direction générale de la Police nationale.

  • - 50%

    "Il y a des affaires qui te pourrissent la vie..., elles restent en toi, plantées dans ton coeur comme un clou qu'un mauvais plaisant s'amuserait à manipuler..." Miné par ses excès et la maladie, le commandant Revel crache le sang et sa haine de l'hypocrisie. Bourru, taiseux et rogue, il enrage devant les affaires non résolues à la PJ de Versailles : morts suspectes, disparitions...Comment la vérité pourrait-elle sortir de la bouche d'un enfant autiste ?Son équipe respecte les mystères du "patron" et, au-delà de la simple "vérité due aux familles", la vérité complexe d'un grand flic dont le courage en impose à la mort, celle des autres comme la sienne !PRIX DU QUAI DES ORFEVRES 2013

  • Le responsable de la sécurité de la centrale nucléaire d'Arschenheim a été enlevé. L'affaire est d'importance : l'homme détient les codes et modes d'accès à un site stratégique qui, bien qu'en voie de démantèlement, demeure extrêmement dangereux. Et on attend à Colmar un regroupement de chefs d'État.
    Cependant, alors que les autorités ont réussi à maintenir le secret sur la situation, ils reçoivent une quinzaine de revendications différentes, toutes plus fantaisistes que les autres.
    Ce n'est certainement pas pour autant une blague de potache, et le capitaine Schneckenbein, vieux flic d'expérience de la PJ de Strasbourg, se voit confier l'affaire en duo avec le lieutenant Glickel, une « petite nouvelle ».

    Un polar drôle, des personnages attachants, une enquête pleine de rebondissements, dans les milieux écolos, altermondialistes... ou très traditionnels.

  • En Écosse, un jeune thésard parti étudier un site mégalithique se volatilise. En Arménie, c'est un touriste niçois qui disparaît. Le commissaire Théo Payardelle part pour Édimbourg, Marthe Sénard, son ex-adjointe, s'envole vers Erevan. Les deux affaires ont-elles un lien ?
    L'Arménie et ses paysages aussi mystérieux que stupéfiants, l'Écosse et son histoire aussi curieuse que passionnante, Le Haut-Var et ses petits villages aussi charmants que secrets...
    Le commissaire Théo Payardelle, héros de Un charmant petit village et de La Caresse des orties, est de retour pour une enquête qui s'annonce aussi passionnante que dépaysante.

  • Frédéric SOMON
    QUAND LA DOMBES TUE

    Un visage pâle rehaussé par un maquillage outrancier, une coupe au bol, un même et étrange accoutrement souligné d'une rose rouge, de toutes jeunes filles sont retrouvées mortes au sein des mille étangs. L'enquête piétine.
    Ceci étant dit, qui est le monstre qui se cache au sein de la Dombes au nord de Lyon?
    Sept ans plus tard, Dominique Deschamps, jeune gendarme, officier de police judiciaire au caractère bien trempé, relance l'affaire et ne lâche rien. Il ira jusqu'au bout.
    Gendarmes et policiers devront, parfois dans la douleur, unir leurs forces afin d'achever une enquête jusque-là inaboutie.

    Frédéric SOMON
    Retraité de la gendarmerie, a consacré presque exclusivement sa carrière à l'exercice de la police judiciaire. Il a rencontré des hommes et des femmes formidables, passionnés et entièrement dévoués à leur métier.
    Il s'appuie sur cette expérience pour leur rendre hommage et pour rappeler un fait souvent méconnu : la police judiciaire est intimement liée à l'activité de la gendarmerie.




  • Pour la première fois un avocat au barreau de Paris livre son expérience dans l'assistance des personnes placées en garde à vue, un moment critique qui place l'individu en situation de privation de liberté alors qu'il n'est pas encore jugé. La tension nerveuse de ces situations est extrême, et le stress des mis en cause, parfois même des enquêteurs dans certaines circonstances, est palpable. C'est dans cette atmosphère très particulière que Thierry Chevillard intervient en notant de façon clinique les transgressions sociales et psychologiques, mais aussi la part d'humanité qui existe chez tout un chacun. Ainsi, à travers son expérience de plusieurs années comme commis d'office, il donne dans cet ouvrage une analyse indirecte de la société en racontant près d'une vingtaine de gardes à vue. Une plongée hallucinante dans les abysses de la nature humaine.


  • Un siècle d'histoire et d'histoires... C'est à un voyage palpitant dans les archives du mythique Quai des Orfèvres que nous invite Claude Cancès, l'une des figures les plus emblématiques et originales du " 36 ". Bien qu'à la retraite, ce grand flic " pur produit PP ", n'a pas tout à fait coupé les ponts avec ses anciens collègues et participe chaque année au jury du Prix du Quai des Orfèvres. En 35 ans de carrière dans la PJ parisienne, Claude Cancès a tout connu ; de l'Antigang à la Crim' en passant par la Brigade Mondaine avant de devenir le tout puissant patron du 36 Quai des Orfèvres. Dans ce livre, il ne se contente pas de raconter les affaires - nombreuses et retentissantes - qu'il a eu à traiter (François de Grossouvre, Jean de Broglie, le Baron Empain, les Irlandais de Vincennes, Thierry Paulin, Guy Georges, attentats de 1995, etc.) mais aussi celles qui ont marqué l'histoire de la police parisienne : la bande à Bonnot (qui a propulsé la PJ dans l'ère du XXe siècle), l'affaire Stavisky, l'affaire du Docteur Petiot. Cette réédition propose de nouveaux chapitres allant de 2015 à 2018 et couvrant notamment la période des attentats de 2015 à 2017, sans oublier le déménagement de la PJ au 36, rue du Bastion.

  • Été 2003.
    La canicule fait rage dans Paris vidée de ses habitants. Des températures supérieures à 40 °C sont atteintes. La surmortalité explose chez les personnes âgées et les individus les plus faibles. Plus de 15 000 décès seront attribués à cette vague de chaleur.
    Le commandant Delestrant est chargé d'accueillir la fraîchement diplômée Victoire Beaumont. Il emmène donc la jeune lieutenant à l'institut médico-légal de Paris, où les légistes sont littéralement débordés par la situation sanitaire.
    Là, alors qu'un médecin entrouvre un sac à corps, l'officier renifle une odeur caractéristique d'amande amère. Il en est certain : la jeune femme dont le corps sans vie vient d'arriver à la morgue n'est pas morte d'un coup de chaleur.

    /> Jean-François Pasques, capitaine de police, nous invite à suivre une enquête , comme si on y était, et même mieux que si on y était. On se documente, on apprend, on découvre, on se passionne !
    Mortelle canicule est une formidable plongée au coeur de la police judiciaire et de la médecine légale. On dirait du Simenon, c'est dire !

  • Rouen, 1982. L'Inspecteur principal Georges Mallet était un flic expérimenté et respecté que les hasards de l'existence ont brutalement conduit sur un chemin abrupt et tortueux. Soudainement sevré d'amour, baigné de haine et de douleur, il découvre ce qu'il advient quand la routine meurt. L'auteur, cadre administratif, a travaillé au sein de la Police Nationale pendant plus de quatre décennies. Au travers du récit imaginaire de la vie bousculée d'un inspecteur de la PJ, s'inspirant de son propre vécu professionnel, il rend un hommage appuyé aux hommes et aux services dont il a longuement partagé les peines et les joies, les succès et les échecs. L'aimable préface rédigée par un "patron" de la Direction Centrale de la Police Judiciaire témoigne du réalisme entourant l'histoire que l'auteur a imaginée.

  • Lorsqu'un squelette est découvert sous les fondations d'une école primaire, c'est le commissaire Charles Gérand qui est chargé de l'enquête. Très vite, des pistes le mènent à des faits et rumeurs liés à la diaspora chilienne ayant fui la dictature... il y a quarante ans. Suivez une nouvelle enquête de Charles Gérand et son équipe, guidés par la plume toujours aussi efficace de Liliana Di Pietro.

empty