• Gargantua Nouv.

    Programme Bac 2022 Première générale et Premières technologiques.
    Parcours  :  Rire et savoirLa bonne éducation
    L'oeuvre :
    Pour incarner l'homme nouveau de la Renaissance, Rabelais crée un géant, Gargantua, et nous invite à le suivre dans ses aventures extraordinaires. Tout en lui est gigantesque  : son corps, sa force, son appétit, son intelligence et son rire. Son esprit moqueur a deux ennemis  : les docteurs de l'ancienne école  ; les seigneurs qui répandent la guerre. Gargantua croit en la liberté  ; il prône une éducation et un art de vivre qui respectent la nature humaine et concilient christianisme et bonheur. Pour raconter les prouesses de son héros, Rabelais invente une langue jubilatoire où se retrouvent poésie et prose, langues et dialectes, mots savants et mots grossiers, carnaval et philosophie. Avec Gargantua, Rabelais donne pour toujours un visage et un corps à l'humanisme du XVIe siècle.
    DOSSIER SPÉCIAL BAC 2022 :Deux groupements de textesDes sujets d'écrit
    AVANT DE LIRE L'OEUVRE :L'essentiel sur l'auteurL'essentiel sur l'oeuvreSituer l'oeuvre 
    AU FIL DE L'OEUVRE :  Des questionnaires d'explication linéaire  d'extraits de l'oeuvre, pour se préparer à l'oral du bac
     
    LE DOSSIER BIBLIOLYCEE  :Structure de l'oeuvreBiographie de l'auteurContexte de l'oeuvreGenèse et réception de l'oeuvreGenre de l'oeuvreThèmes et enjeuxProlongements artistiques et culturelsÉtude des documents de couverture

  • Un lourd destin

    Charles Juliet

    La vie et l'oeuvre du poète allemand Friedrich Hlderlin (1770-1843) sont devenues Outre-Rhin un véritable mythe. Une mère au coeur sec que son fils vénérait et dont elle a décrété qu'il serait pasteur. De quatorze à vingt-trois ans, Friedrich dut donc se morfondre dans les séminaires protestants. Des années qui l'ont meurtri, brisé, lui ont fait perdre foi en la vie. Hanté par le besoin d'écrire, il put éviter de porter l'habit noir et devint à quatre reprises précepteur dans des familles fortunées. Chaque fois ces expériences se soldèrent par un échec. Différentes déceptions, son amour malheureux pour Diotima, sa soif d'absolu, la maladie mentale, firent de lui un perpétuel exilé, incapable de s'enraciner dans l'existence. Il n'eut que de brèves années pour produire son oeuvre et resta trente-six ans prisonnier de sa démence, enfermé dans cette tour de Tübingen qui s'élève sur les rives du Neckar. Cette pièce de théâtre donne la parole à trois de ses amis et à sa soeur, et ce sont eux qui le font revivre, dépeignent sa personnalité, retracent le parcours de ce poète qui eut un destin de maudit.

  • Le scribe Ramosé vient d'être injustement emprisonné à Thèbes, victime d'un complot !
    Son fils Méry, aidé d'Anouket, doit à tout prix rétablir la vérité afin de le sauver. Leur folle aventure les amènera à descendre le Nil, à aller de ville en ville pour échapper aux bandits, et les conduira jusqu'au somptueux palais du fils de Pharaon...

  • Le prince Qaan n'a que faire du trône impérial. Le pouvoir, les honneurs, il s'en moque. Seule lui importe l'amitié de Bâabur, un yak blanc. Son frère de lait, son compagnon d'enfance. Mais Qaan est l'héritier du royaume Mügüul. Ainsi l'a voulu l'empereur, son père. Ainsi l'exige la tradition. Le garçon doit s'y plier. Pourtant, une nuit de printemps, tout va basculer.

  • Un fjord, une lande immense, des hivers implacables, des oiseaux qui jouent et rejouent la symphonie du Grand Nord : tel est le cadre naturel grandiose qui sert de toile de fond aux convulsions politiques d'Odinsey. Cette chronique imaginaire d'une île qui ne l'est pas moins s'enracine pourtant dans une civilisation très typée, celle du Moyen Âge scandinave. La société aristocratique et païenne des sagas agonise. La victoire du christianisme et de l'ordre monarchique paraît inéluctable. Ginnarr, le dernier prince d'Odinsey, vit avec une serve ukrainienne un amour intense et sans issue. Le tableau serait désespéré si, dans la splendeur des paysages arctiques, les mythes primitifs ne resurgissaient sans cesse. Où qu'il vive, l'homme sera toujours un pionnier, un explorateur des confins. Le Grec Hérodote trace un chemin que prolonge le Viking Éric le Rouge. Ainsi ce récit bref, à la fois réaliste et symbolique, débouche-t-il sur une philosophie de la lucidité et du détachement qui, à travers le personnage de Stephan Arnarsson, annonce l'humanisme moderne.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty