• Émilie et Charlotte sont de nouveau séparées dans deux collèges différents. Les deux meilleures amies ont pourtant vraiment besoin d'être ensemble, elles ont tellement de choses à se raconter ! Mais lorsqu'elles se retrouvent réunies, c'est pour s'affronter lors d'une grande compétition inter-collèges. Compétition et amitié sont-elles compatibles ? Les deux jeunes filles vont vite devoir trouver la réponse...Plonge encore une fois dans la vie de ces BFF aussi attachantes qu'amusantes, qui sont loin d'avoir dit leur dernier mot. Des tonnes de textos, des dizaines d'e-mails et, surtout, une amitié plus solide que jamais !

  • La vengeance de la pelouse Nouv.

    Le monde de Richard Brautigan est peuplé d'antihéros maladroits, d'oncles menteurs, d'après-midi de pêche à la truite, de méditations au bord de la rivière Long Tom, de parties de chasse en Oregon qui virent au tragique ou d'adolescents qui menacent de devenir de « dangereux criminels » s'ils n'obtiennent pas une nouvelle télévision... C'est l'Amérique du drame privé, de la catastrophe ordinaire racontée à travers ces récits très personnels et teintés d'humour.
    La Vengeance de la pelouse est aussi une plongée dans la période californienne de la vie de l'auteur, sans doute la figure la plus étrange et excentrique de la Beat Generation : on y aperçoit son sourire malicieux, sa mélancolie rieuse, son regard à la fois tendre et moqueur sur son époque.

  • Juillet 1928. Le détective Jules Meyer, qui entre deux enquêtes corrige les épreuves des Neueste Nachrichten de Strasbourg, est intrigué par un sombre faits-divers. Une jeune fille de dix-sept ans s'est jetée du haut de la tour du Climont, dans les Vosges.
    Dès le lendemain, le père de la jeune fille arrive dans le bureau du détective. Pour lui, sa fille ne peut s'être suicidée. Elle a été assassinée.
    Est-ce le déni d'un père ravagé par le chagrin ? Ou le meurtre d'un tueur particulièrement sournois ? Aucune des deux hypothèses ne peut raisonnablement être écartée sans enquête : Jules accepte cette nouvelle affaire.

    Au fil de nombreux rebondissements et retournements de situation, Jules devra jouer de toute sa sagacité face à un adversaire machiavélique et sans pitié.

  • Notre système de retraite est particulièrement complexe : pas moins de 42 régimes existent aujourd'hui !

     

    Il est régulièrement modifié : 7 réformes en 11 ans sans compter la future création du régime universel.

     

    La retraite, longtemps espérée, souvent désirée, parfois incomprise...

     

    Quelle est ma date de départ à la retraite ? Combien vais-je percevoir ? Suis-je éligible à une carrière longue ? Ai-je droit au minimum vieillesse ? Quelles sont les démarches nécessaires pour déposer mon dossier ?...

     

    Opérationnel et illustré de cas concrets, ce guide répond à ces trois questions principales : quand, comment, combien ?

     

    Il présente avec clarté toutes les subtilités de la réglementation, pour vous aider à effectuer les meilleurs choix de carrière et à préparer activement votre retraite.

     

    Il permettra également aux professionnels des ressources humaines de maîtriser des notions complexes, pour avoir une vision précise et pratique de la retraite des salariés du secteur privé.

  • La journée commence mal pour Lew Archer. D'abord, un homme débarque chez lui au petit matin, le tire de son lit et lui demande de faire la lumière sur la mort soudaine de son père, sénateur de l'État de Californie. Puis, ce même type manque de l'étrangler avant de lui voler sa voiture. Et voici comment le détective se retrouve impliqué dans les affaires de la famille Hallman où les succès politiques côtoient escroqueries, infidélités, vengeances et morts suspectes. Il va sans dire que nombreux sont ceux qui préféreraient tenir Archer à l'écart des secrets de famille. Par soif de pouvoir et d'argent, les membres de la famille Hallman s'entredéchirent sans pour autant faire fuir les oiseaux de malheur qui planent audessus de leur têtes.

  • Simon Rose est un détective privé pas comme les autres. Il vit encore chez sa mère et dort au-delà de toute limite. Un éditeur l'engage pour assurer la protection de l'un de ses auteurs. Les meurtres se succèdent autour de lui à un tel rythme que le biographe a toutes les raisons de craindre pour sa vie.
    Du trafic de manuscrits à celui de tableaux, de la disparition d'un écrivain à celle de son biographe, Simon Rose rend coup sur coup... sans jamais résister aux charmes de Séverine, Caroline ou Anna.
    Autopsie d'un biographe est la première des enquêtes de Simon Rose, parues entre autres chez Zulma et en Série Noire. Max Genève y cultive avec bonheur son humour féroce et son style mordant dans le milieu littéraire qu'il connaît bien.

  • Fauchés, Valérian et Laureline arrivent à Point Central, le centre politique du cosmos, à la recherche d'une nouvelle occupation. Les deux complices vont pouvoir reprendre du service : le bi-prince Lininil a été enlevé à la veille de l'ouverture d'une session du ConSec, des révoltes et divers incidents menacent l'équilibre du pouvoir.Envoyés en mission par le président du ConSec, Valérian et Laureline doivent déjouer le complot qui menace l'équilibre de l'univers et retrouver le bi-prince. Cette mission les conduira jusqu'à Paradizac, la cité interdite des ultrariches, et à la rencontre de toutes sortes d'aliens qui les aideront ou les plomberont dans leur quête de la paix.Dans ce roman écrit par Pierre Christin, l'auteur de la bande-dessinée, Valérian et Laureline "vivent une aventure sans dessins mais non sans surprises".

  • "Je désire une Église qui sait entrer dans les conversations des hommes, qui sait dialoguer. C'est l'Église d'Emmaüs où le Seigneur « interviewe » les disciples qui cheminent, découragés. L'interview m'apparaît comme un élément de la conversation de l'Église avec les hommes d'aujourd'hui."
    Pape FrançoisCette série de huit entretiens, dont sept inédits, rassemblés par le jésuite Antonio Spadaro, vient éclairer les cinq premières années du pontificat de François. Des textes forts qui aideront les uns et les autres dans leur vie chrétienne, dans leur amour de l'Église et dans leur manière de se mettre au service du monde.Titre original : Adesso fate le vostre domande

  • À combien évaluez-vous votre capacité à comprendre, maîtriser, exprimer et utiliser vos émotions ? 

    Si nous redoutons que nos émotions provoquent des perturbations mentales et physiques, elles restent tout de même les boussoles de notre vie ! 

    Apprendre à s'en servir, c'est à coup sûr mieux se connaître, mieux comprendre l'autre, pour au final atteindre une liberté émotionnelle. 

    Car ce livre est avant tout un guide d'auto-coaching ! 

    Pour se sentir bien, pour éviter les situations gênantes, réduire les regrets, les frustrations, contrôler sa colère... Et surtout pour favoriser une meilleure communication avec les autres, être en paix dans ses relations professionnelles, personnelles, familiales, intimes... 

    Agrémenté de nombreux exemples et exercices, cet ouvrage vous permettra de développer de solides compétences émotionnelles, pour reprendre le leadership de vos émotions et en faire votre plus grande force ! 


  • Comment l'investissement public peut-il concilier service rendu, finances publiques et intérêt privé ?

    Bien que l'économie nationale repose sur la coproduction du public et du privé, opinions et habitudes provoquent très naturellement des

  • « Je ne sais pas ce que je veux vraiment. Je n'ai pas de projet. Je ne sais pas m'organiser. Je manque d'entrain, d'envie. Je me laisse trop influencer par les autres. Je passe à côté de ma vie... »

    Vous vous êtes sans doute déjà fait l'une de ces réflexions, et suite à ce constat, vous vous interrogez sur le moteur des personnes pleines d'énergie.

    La réponse tient en un mot : autodétermination !

    Des milliers d'études et recherches sur l'autodétermination apportent des explications de plus en plus précises.

    Développer votre énergie de vie grâce à cette approche, c'est le défi que l'auteur vous invite à relever.

    À l'appui de la méthode originale J.O.I.E. (Joyaux, Organisation, Implication, Évaluation), illustré d'exemples vécus, d'exercices et d'outils pratiques, ce livre présente des actions concrètes pour libérer votre énergie.

    Avec les 4 clés proposées par l'auteur, vous pouvez maintenant choisir de vous autodéterminer et reprendre la direction de votre vie !

  • Stella est aux anges lorsqu'elle apprend son admission au lycée Saint-Joseph, où elle pourra exprimer pleinement sa passion pour le karaté dans un club réputé. Mais très vite, le rêve tourne au cauchemar : plusieurs élèves de sa classe se liguent contre elle et la harcèlent sans raison apparente. Au plus mal, la jeune fille cherche simplement à survivre à son année scolaire, mais elle n'est pas au bout de ses peines... Une prise de conscience bouleversante qui met en lumière les dangers du harcèlement scolaire.

  • La manière française de diriger les hommes se traduit par des comportements hiérarchiques que la plupart des enquêtes déplorent et que personne n'a de mots assez durs pour dénoncer !

    Dans le secteur privé, les salariés sont tenus d'atteindre des objectifs toujours plus irréalisables sans prendre le temps de réfléchir sur la possibilité de faire autrement et sans stress.

    Dans le secteur public, pour tenter de diminuer son déficit, l'État fait pression sur les fonctionnaires sans pour autant que la hiérarchie se soit donné la peine de réfléchir à la simplification des procédures administratives.

    Nos cadres, bardés de diplômes mais impuissants à mobiliser leurs collaborateurs, se focalisent sur la technique ou la gestion. Ils distinguent à tort le « business » du « social » qu'ils négligent et sous-traitent aux ressources humaines.

    Illustré par une cinquantaine de situations vécues, ce livre explique les causes et les conséquences de ces dérives, sans complaisance, sans tabou et sans a priori, avec l'unique objectif de dégager des pistes d'amélioration.

     

  • "La question de la place de l'État dans notre société est évidemment économique mais elle est aussi sociale et culturelle. Car si les Français sont déprimés et grincheux, c'est sûrement parce que, depuis des décennies, leur sphère d'autonomie s'est réduite à peau de chagrin.
    Au cours des quarante dernières années, nous avons accepté que l'État prenne de plus en plus de décisions et dépense toujours plus à notre place. Depuis les années 1980, le poids des dépenses publiques est devenu supérieur à la moitié de la richesse produite en France. Les Français sont confrontés à un fardeau fiscal et social de plus en plus lourd et à un endettement public sans précédent.
    Ces choix que les Français ne peuvent plus faire, ce sont les pouvoirs publics qui les font à leur place. C'est vrai en matière de santé, de retraite, de travail, de technologies, d'éducation, d'immobilier et dans bien d'autres domaines-clés. Nous avons été dépossédés de notre responsabilité et de notre pouvoir à gérer nos vies. Cela n'est pas sans incidences. Notre société s'est grippée et crispée et les Français sont de plus en plus inquiets vis-à-vis de l'avenir.
    La crise que nous traversons aujourd'hui n'est donc pas seulement financière ou économique. Elle a des conséquences humaines et morales bien réelles. Mais cette crise offre une formidable opportunité de repenser le rôle de l'État dans nos vies. Les pouvoirs publics doivent en faire moins pour nous laisser en faire plus.
    L'enjeu est de nous laisser construire nos vies plutôt que de subir des choix imposés. Oser remettre l'État à sa place, c'est redonner à chacun un espace de libertés et d'espoir. "

  • « On ne peut plus avoir le même métier toute sa vie », « La durée du travail en France est une des plus faibles du monde », « Le droit du travail décourage les patrons d'embaucher. Il faut le réformer », « Les fonctionnaires sont des privilégiés, ils ne savent pas ce que travailler veut dire », « Le travail ne paie plus » ... Les auteures analysent ici les bouleversements qui ont profondément modifié le monde du travail au cours de ces dernières décennies.

  • Edie Wilson est une jeune orpheline qui ne rêve que d'échapper à la cruauté de ses trois cousins. Alors quand son oncle Charles lui propose de l'envoyer au pensionnat de Knight's Haddon, Edie se croit sauvée ! Mais elle ne sera pas une pensionnaire comme les autres au sein de cette très ancienne et prestigieuse école : sa mission sera de garder un oeil vigilant sur Anastasia, la fille d'un riche prince russe qui, en contrepartie, finance sa scolarité.Quand un précieux oiseau de verre disparaît, Edie mène l'enquête : les hautes tours du pensionnat ne recèlent pas moins de secrets que les personnes qui entourent la jeune détective...Première publication en Angleterre en 2014 sous le titre The Glass Bird Girl par The Chicken House.

  • La sécurité restera-t-elle longtemps un bien public ? Le rôle des États garants de la protection des personnes, des biens et de l'information ne va plus de soi.
    L'expansion phénoménale de l'industrie et des services de protection privés oblige à repenser de fond en comble cette prérogative traditionnellement monopolisée. Le fonctionnement des polices d'État est mis à l'épreuve à la fois par la concurrence des opérateurs du marché et par l'impératif d'adaptation aux normes de productivité du management privé. Enfin, la multiplicité des opérateurs rend complexe le pilotage des politiques de sécurité collective.
    Jusqu'à quel point et comment les États s'accommoderont-ils de cette nouvelle donne ? A la faveur de nombreuses enquêtes empiriques, cet ouvrage analyse les mécanismes de promotion et de légalisation de différents segments du marché de là protection, discute la notion de " privatisation policière " et la mise en cause du "monopole étatique" au sein des mécanismes de production de sécurité. Cette approche politique, sociologique et économique s'adresse aux professionnels et aux politiques, aux chercheurs et aux étudiants en sciences sociales, soucieux de mieux comprendre l'impact des politiques de sécurité sur la régulation des risques, vulnérabilités et désordres, dans les sociétés contemporaines.

  • Dans son journal La Vérité, Jules-Paul Tardivel entretient d'incessantes querelles avec ses contemporains qui osent s'éloigner de l'orthodoxie telle qu'il l'entend. Catholique convaincu et fervent nationaliste, il écrit, en 1895, un roman d'anticipation, Pour la patrie, où il imagine l'indépendance du Canada français comme le meilleur moyen de préserver la langue française et la religion catholique.

  • Le Théâtre en l´état, c´est l´état des lieux du théâtre aujourd´hui, la description concrète des conditions dans lesquelles il s´exerce - secteur privé, secteur public - dans le début des années quatre-vingt-dix : subventions, cahiers des charges, missions assignées. Pour comprendre où nous en sommes, il est bon de savoir comment on y est arrivé, d´où une analyse des rapports du théâtre et de l´État depuis 1968, à travers la succession des ministères de la Culture.

    Cet ouvrage s´adresse particulièrement à ceux qui exercent le théâtre ou s´y destinent, mais rendra également service à tous ceux qui, acteurs, spectateurs, ou collectivités sont concernés par les réalités du théâtre d´aujourd´hui.

  • La Barre haut

    Eric Marty

    La Barre haut, roman inspiré d'une expérience vécue, relate le parcours des élèves d'une prépa aux concours d'entrée à l'École Nationale d'Administration confrontés à des situations cocasses, surprenantes et parfois incongrues qui illustrent les embûches de ces bûcheurs.
    Au fil des pages, joue la sélection naturelle. À l'arrivée, peu d'élus. Des deux personnages principaux, l'un réussit le concours, l'autre pas. Entre public et privé, passion et politique, amour ou amitié se déroule un chassé-croisé jusqu'à l'aboutissement ultime : l'annonce de la suppression de l'école par le président de la République. Préfacé par Denis Tillinac, il ne s'agit pas d'un énième opus sur les happy few des grands corps (Conseil d'État, Inspection des finances, Cour des comptes) et de la politique sortis dans "la botte", même si leur ombre plane sur tout le récit, mais d'une galerie de portraits d'apprentis énarques qui rejoindront la cohorte des administrateurs civils dans l'anonymat et la grisaille administrative.

  • Le Séminaire interdisciplinaire d'études juridiques des Facultés universitaires Saint-Louis a suscité la collaboration de juristes et de spécialistes en sciences humaines afin d'éclaircir les rapports multiples entre les notions de droit et d'intérêt. Ce thème s'est révélé si fécond qu'il est apparu nécessaire de publier les résultats de ces travaux dans trois volumes distincts. Le présent volume a pour titre: Entre droit et non-droit l'intérêt. Il part de l'idée que I'intérêt a toujours été, dans la pensée juridique traditionnelle, ou disqualifié (ramené au fait, rejeté dans le non-droit), ou surqualifié (assimilé au droit subjectif et ainsi «normalisé»). Comme s'il était impossible de reconnaître des effets juridiques spécifiques à l'intérêt entre droit et non-droit. Comme s'il fallait nécessairement raisonner dans les termes d'une logique binaire. À l'encontre de celle-ci, l'auteur plaide pour la prise en compte d'une « échelle des intérêts » qui, des intérêts illicites aux intérêts consacrés sous forme de droits subjectifs, ménage la diversité de leurs formes et la variété de leurs fonctions dans l'ordre juridique. Fonction créatrice qui consiste à transformer certaines prétentions en droits subjectifs et certaines personnes ou certains groupes en acteurs juridiques. Fonction limitative qui, à l'inverse, conduit à contrôler l'exercice des droits subjectifs et la toute-puissance des volontés individuelles. Fonction de régulation globale enfin, qui contribue à la mise en place d'un nouveau mode de production du droit qui fonctionne à I'intérêt et à la norme et se superpose au module classique fonctionnant au droit subjectif et à la loi. Cette analyse de droit positif conduit à poser des questions de théorie générale du droit (droit dont les frontières sont relativisées et les sources diversifiées), de philosophie politique (sur les tensions internes au libéralisme) et d'éthique (sur les apories d'une légitimité purement solipsiste).

  • Les élèves du Collège sont atterrés quand ils apprennent que leur voyage humanitaire au Guatemala n'aura pas lieu, à cause d'une crise politique majeure. « Et si on faisait notre aide humanitaire ici ? Dans le quartier d'en bas ? » Bien que des «T'es malade! À ce qu'il paraît, il y a des punaises de lit jusque dans les pupitres dans ce quartier-là!» fusent d'un peu partout, la professeure, elle, trouve l'idée géniale. C'est décidé: Tom, Sacha, Lucius, Sonia et Lee iront passer une semaine dans une école publique, dans le coin le plus pauvre de la ville, et ils seront même hébergés chez des élèves. De leur côté, Sympathy, Yannick, Tahfa et Kevin n'accueillent pas la nouvelle de cette visite avec plus d'entrain. « Combien de temps faudrait endurer une gang de snobs qui s'habillent avec des faux vieux vêtements pour avoir l'air cool ? » Ils accepteront tout de même l'épreuve : la promesse d'un A en français faite par le directeur est beaucoup trop alléchante.

  • En montrant les dynamiques sociales qui façonnent le travail, compris en tant que rapport social qui dépasse la seule sphère de production qu'est l'entreprise, cet ouvrage collectif a choisi de croiser l'étude des changements dans les milieux de travail et les institutions publiques qui « accompagnent » le retour à l'emploi. Il met en discussion ces deux domaines de recherche : les rapports sociaux dans le travail et en dehors, afin d'appréhender les similitudes et de définir les statuts et identités sociales des individus. Les injonctions à la responsabilisation comme les processus d'individualisation et la casse des collectifs de travail sont suivis à partir de différentes enquêtes qui entrent en résonance : dans le secteur public comme dans le privé, dans l'industrie comme dans le tertiaire, auprès d'ouvriers comme d'employés, dans les agences pour l'emploi et les cellules de reclassement, en appréhendant les fermetures de sites comme les restructurations internes aux entreprises.

  • Trois mois ont passé depuis l'affaire de New-York... et Axelle s'ennuie ferme ! Alors quand un photographe de mode prometteur se fait agresser sur les rives de la Tamise, comment résister à cette nouvelle affaire ? Avec une mystérieuse photo pour seul indice, notre mannequin-détective préféré tente de faire la lumière sur le passé tourmenté du créateur de mode. Mais entre défilés, castings et paparazzi, difficile de mener l'enquête. Le beau Sébastien ne sera pas de trop pour aider Axelle à contrer les sombres desseins de l'agresseur, et pour l'arrêter avant qu'il ne soit trop tard... Titre original : Deadly by design.

empty