• Le métier de psychomotricien est une profession de santé réglementée, reconnue par un diplôme d'État depuis 1974. Dans cet ouvrage très complet, Catherine Potel la présente sous ses diverses formes, ses différents moyens d'action, sa diversité d'application et d'adaptation selon le contexte dans lequel elle s'exerce, ses évolutions aussi. Avec une grande clarté, elle expose les bases d'une psychomotricité en mouvement, devenue un partenaire important dans l'arsenal des réponses thérapeutiques et préventives.

    La multiplicité des approches, la diversité des pratiques dans un champ clinique actuellement très élargi - éducation, rééducation, prévention, thérapies et psychothérapies - ainsi que les interventions aux différents âges de la vie (du nourrisson prématuré aux personnes âgées), font de la psychomotricité une discipline en plein essor. L'auteure montre comment le corps - vu dans ses différentes déclinaisons - y est considéré comme  un « corps psychique » en relation, pivot central sans lequel, la construction identitaire du sujet ne peut se faire. Elle présente les concepts fondamentaux - le tonus, le corps dans l'espace et le temps, les fonctionnalités du corps, la construction d'une enveloppe et d'un intérieur - qui sont les bases du travail des psychomotriciens. Dans cette nouvelle édition, elle fait un bilan des avancées de ces dix dernières années, notamment dans le champ complexe des troubles du comportement, de l'anorexie mentale, du travail auprès des adolescents, enfin dans tous ces secteurs de médecines somatiques et sociales où la problématique du corps est centrale.

  • À partir de cas concrets où chacun, professionnel ou parent, peut reconnaître sa pratique, les auteurs mettent en exergue le rôle essentiel des professionnels de la petite enfance qui participent à la construction psychique du sujet. L'art d'accueillir les bébés est un subtil vademecum. Il évoque, avec légèreté et finesse, le quotidien des enfants à la crèche et déploie en autant de situations emblématiques - l'alimentation, le jeu, le langage, les limites, l'accueil - les grandes questions qui effleurent dans tout précis de puériculture raisonné. Écrit à quatre mains par une pédiatre et une psychomotricienne, cet ouvrage s'adresse à tous les professionnels de la petite enfance, aux étudiants, mais aussi aux parents et à tous ceux qui s'intéressent à l'accueil du jeune enfant en dehors de sa famille.

  • Loin des espaces médiatiques, des professionnels s'engagent dans l'accompagnement  de personnes vulnérables (du fait de leur âge, de leur santé, de leurs conditions de vie), fragiles, souvent postées aux marges de notre société. Ces professionnels sont désignés sous le vocable de travailleurs sociaux, même s'ils ne forment pas une catégorie homogène et s'ils sont en passe de devenir des « intervenants sociaux ».

    Ce sont justement ces travailleurs de l'ombre, souvent discrets, occupés à tisser des liens avec des enfants ou des adultes défaillants, malades, vieillissants, exclus, en situation de handicap ou en danger, qu'Arlette Durual a souhaité mettre en lumière. De manière sensible, sous la forme de « petites histoires », elle révèle ce qui se joue au quotidien dans ces situations de face à face où il s'agit d'accueillir, de soulager, de prendre soin, d'aider mais aussi de garder espoir, de croire qu'une autre situation est possible, de renforcer le pouvoir d'agir, et/ou de décider, des personnes qui pourraient en être privées.

  • Quelles sont les ressources pour l'action en milieu de travail ? Autour de cette question centrale en clinique du travail, diverses approches alimentent des perspectives communes.

    Cet ouvrage contribue au développement de la clinique du travail entendue comme métaphore de l'engagement de l'homme dans le monde, comme confrontations aux réalités matérielles et symboliques, comme espace où le lien social, l'intersubjectivité ont pour centre et mobile l'action, les objets et les fins poursuivies. Référés à la clinique de l'activité, à la psychodynamique du travail, à la psychologie sociale clinique, à la sociopsychanalyse, à la sociologie clinique..., les auteurs rendent compte de recherches réalisées dans des secteurs professionnels variés - hôpitaux, industrie, restauration, banque, aide à domicile, élevage industriel, animation et éducation, services publics...

  • Dans le cabinet de l'orthophoniste, Léa entre, inquiète, parce qu'elle n'arrive pas à lire en fin de CP, monsieur R. consulte car il ne trouve plus les mots ni ses clefs, Thomas a 3 ans mais il ne parle pas, madame V. vient de quitter l'hôpital et elle ne parle plus, Simon bégaie au collège et à table, Nathan ne veut pas articuler le « je »...

    Où est le lien entre toutes ces histoires, ces symptômes différents ? Qu'ont-ils en commun pour pousser la porte de l'orthophoniste ? Que peut proposer l'orthophoniste ?

    Des orthophonistes présentent leur métier, sa formation initiale, ses modes d'exercice, sa pratique mais aussi leur propre conception de leur fonction, leurs choix professionnels et les références qui les sous-tendent, les théories du langage auxquelles ils souscrivent et les pratiques qui en découlent.

    Si l'orthophoniste connaît le langage et ses sciences, il ne sait rien du patient qui s'adresse à lui avec son symptôme. Chaque rencontre est originale, l'orthophoniste est à l'écoute de tout ce qui parle sans forcément se dire. Il se laisse surprendre par un coup d'oeil, une mimique, un geste, une réflexion qui pourrait sembler anodine ou décalée. C'est donc du patient, de sa manière d'aborder son symptôme et des possibilités de s'en défaire dont il va être question tout au long de cet ouvrage.

  • Le travail occupe une part considérable de notre journée, et à plus grande échelle, de notre vie ! Malheureusement il est aussi bien souvent source de stress et de mal-être : travail dans l'urgence, prises de risques, sollicitations permanentes, surcharge de travail, fatigue physique et psychologique... Prenez conscience de votre relation avec le travail, identifiez les problèmes et organisez-vous en conséquence : gérez votre temps, définissez des priorités claires, autorisez-vous à éteindre votre messagerie, limitez les comportements multitâches, réduisez les heures supplémentaires...Ce guide vous accompagne sur la voie de l'organisation et du bien-être professionnel. Conseils et astuces sont au rendez-vous pour vous aider à rester zen au quotidien. Faites le choix de la sérénité au travail !

  • Certains milieux de travail connaissent une véritable inflation des normes. Leurs finalités sont multiples : instaurer de la transparence, garantir au « client » un service de qualité, orienter et contrôler les comportements, responsabiliser les acteurs et les inciter à « l'excellence », mieux évaluer le personnel. En constituant un véritable corset, voire un carcan, ces normes peuvent empêcher les salariés de réaliser un travail de qualité, être une source de démotivation -  voire de souffrance au travail - et fragiliser les collectifs de travail en place. Elles peuvent aussi générer des actions de résistance, individuelles et/ou collectives.

    Damien Collard invite le lecteur à un véritable voyage au centre des organisations. A travers trois univers professionnels différents (les agents d'ambiance ou d'escale à la SNCF, les agents au contact avec les usagers d'une préfecture, les enseignants-chercheurs de l'université), il essaie de comprendre pourquoi et comment de nouvelles normes ont été instaurées. Sur la base d'exemples concrets, il en analyse les effets induits, pointe les risques de dérive potentielle pour la société toute entière et esquisse quelques pistes de réflexion pour repenser la question de l'évaluation du travail.

  • Le travail social est « un sport de combat ». Devant les réformes qui modifient l'exercice de leurs métiers, les auteurs se mobilisent collectivement pour défendre leur histoire, leurs pratiques et leurs formations.

    Notre modèle social, nourri d'égalité et de solidarité, n'est pas qu'affaire de droits, d'allocations et de services. Pour les différents métiers du travail social, qui sont, quoi qu'en disent certains, bien adaptés aux exclusions et souffrances actuelles, la qualité de la relation doit rester centrale dans une clinique singulière du quotidien et des circonstances. La parole dédiée en est l'outil de base, elle s'impose et mérite considération. La relation clinique, tout comme la relation éducative, est et doit rester l'exact opposé de la relation client.

    Contre le social bussiness et pour une solidarité organisée et durable, les professionnels du travail social souhaitent légitimement faire bouger les lignes depuis qu'il est question de « réingénieriser » de façon autoritaire leurs professions, sans doctrine globale faisant projet commun, ni véritable engagement public sur le sens et la nécessité de la protection sociale aujourd'hui au XXIe siècle.

  • L'intelligence de la liturgie est un itinéraire spirituel. Une présentation simple et accessible de la liturgie en acte, placée dans une perspective historique pour mieux dégager le sens de nos célébrations, interroger nos pratiques et reconduire au Mystère célébré.
    Un ouvrage très fécond pour tous les chrétiens, et indispensable pour tous ceux, prêtres et laïcs, responsables de la mise en oeuvre de la liturgie.

  • Comprendre l'émergence et le développement exponentiel des groupes d'analyse de pratiques aujourd'hui dans les évolutions du monde du travail, repérer la place qu'ils occupent, les rôles qu'ils jouent, les contextes organisationnels dans lesquels ces groupes se multiplient ou au contraire sont empêchés, tels sont les principaux enjeux de cet ouvrage collectif.

  • Grâce à la sophrologie ludique, aidez vos enfants à se sentir mieux, à connaître leur corps et leurs limites, à mieux appréhender leurs peurs, leurs colères et leurs angoisses. Rendez-les tout simplement plus autonomes en tout confiance et en toute sécurité ! L'auteur, sophrologue spécialiste de l'enfant, a souhaité rendre accessibles à tous les parents des activités très simples pouvant être pratiquées chez soi, à n'importe quel moment de la journée. Parce qu'il n'est pas toujours simple d'être parent, elle vous donne également les clefs pour apprendre à vous détendre en même temps que vos enfants. Véritable moment de bien-être pour toute la famille, ces séances de relaxation et de jeux vous permettront de dépasser les petits tracas du quotidien et de profiter de l'instant présent. Découvrez ainsi une nouvelle manière de se ressourcer auprès de vos enfants.

  • L'objectif de ce vade-mecum est de fournir à chaque psychologue un outil de réflexion et d'information pragmatique et concis sur les questions éthiques déontologiques, administratives ou juridiques qui l'engagent inéluctablement dans sa pratique quotidienne.

    Qu'ils exercent en secteur privé ou public, qu'ils soient cliniciens, psychologues du travail, psychologues scolaires, psychothérapeutes, chercheurs, experts ou universitaires, qu'ils interviennent au niveau de situations individuelles, familiales, groupales ou institutionnelles, les psychologues se trouvent au quotidien confrontés à des questions éthiques, déontologiques, administratives, juridiques. La complexité des situations rencontrées s'oppose à l'application automatique de règles, mais nécessite une connaissance suffisante des références qui balisent la profession. Cet abécédaire les présente de manière synthétique.



  • Votre projet est-il bien défini ?

    Par où commencer ?

    Qui peut vous aider ?

    Combien ça coûte ?


    Secteur ultra dynamique, la restauration inspire de nombreux créateurs d'entreprise. Mais il ne suffit pa


  • Une analyse éclairante du mal-être policier, dans un milieu traditionnellement très secret.

    Exposition systématique à la violence, organisation du travail défaillante, appartenance à une institution directement liée au pouvoir politique, absen

  • La vie de tout homme, croyant ou non, se reflète dans les psaumes.
    Chacun y retrouve l'expérience personnelle de son existence. Ils sont devenus le patrimoine de la prière de générations de croyants et, pour eux, l'expression de la grandeur de l'action divine.
    Ce commentaire des huit psaumes de la Miséricorde saura guider la lecture des fidèles, seuls ou en communauté, dans leur pèlerinage vers la Porte sainte. Ils y découvriront la miséricorde de Dieu comme une proximité de tendresse et de consolation sans égal.

  • L'auteur nous livre ici une réflexion stimulante sur la signification de la persistance et de l'amplification du phénomène corporatif, en s'efforçant d'échapper aux jugements de valeur simplistes récurrents le concernant.Insistant d'abord sur l'importance de la dimension identitaire de la crise "multipolaire" du monde du travail, Jacques Capdevielle met en relation le corporatisme avec la réapparition des identités de métier depuis plus d'une dizaine d'années. Puis, s'attardant plus particulièrement sur le détail des événements de 1986-1987 et de 1995, l'auteur entend montrer en quoi ce retour du corporatisme est un processus en renouvellement, qu'on ne saurait lire de façon univoque : au milieu des années 1980, il faisait écho au "silence des responsables politiques qui caractérise notre modernité" ; avec le mouvement de 1995, un nouveau cycle idéologique s'ouvre, où l'on voit les interrogations d'habitude implicites (notamment sur le rôle de l'État) se transformer en "questions sociétales explicites adressées au pouvoir politique ".Dès lors, J. Capdevielle s'interroge sur l'avenir du corporatisme, et notamment remet en cause son caractère supposé d'"exception française". Il voit dans les événements de Seattle un réveil des sociétés civiles contre l'auto-légitimation de la mondialisation, et constate à l'échelle internationale une re-légitimation générale des intérêts particuliers. Le regain du corporatisme se traduirait pour l'avenir par un élargissement inédit de l'espace public. La vertu du corporatisme, remarque l'auteur, est d'agir comme un révélateur des manques politiques.

  • « Médecin de famille » L'expression en dit beaucoup plus qu'on ne l'imagine. Cette figure est chargée de symboles, de souvenirs d'enfance, d'émotions intenses et d'expériences de vie marquantes. Elle véhicule son poids d'histoire et de réalité contemporaine. Et, parce que l'expression est riche, il est difficile d'en faire le tour en quelques mots ou quelques pages.



    Marc Zaffran raconte ici comment la médecine générale est devenue, sous ses yeux, une spécialité à part entière qui exige de hautes compétences scientifiques et relationnelles, ainsi qu'une ouverture d'esprit et une créativité importantes. On ne naît pas médecin de famille, on le devient. Le livre est dédié à tous les étudiants en médecine, dans toutes les spécialités, à leurs professeurs, et aussi au grand public qui connaît, et aime, les livres de Martin Winckler.



    Né en Algérie et médecin de formation, Marc Zaffran a exercé en France comme médecin de famille en milieu rural et en milieu hospitalier. À partir de 1987, il publie sous le pseudonyme de Martin Winckler des ouvrages dans des styles très différents : romans, récits autobiographiques, contes, recueils de nouvelles, articles scientifiques, analyse filmique de séries télévisées, essais sur le soin, manuels médicaux pour le grand public. Il vit maintenant à Montréal, avec sa famille.

  • Tant par le nombre que par le rôle qu'elles jouent dans le système de santé et par le respect que leur témoigne la population en général, les infirmières représentent l'une des professions les plus importantes au Québec. Elles sont parvenues à cette reconnaissance au terme d'une histoire étonnamment mouvementée, qui remonte à un peu plus de cent ans et qui déborde largement le cadre habituel des revendications syndicales et des réformes législatives. Évoquant les paradoxes qui l'ont marquée, Yolande Cohen souligne à juste titre que l'histoire des infirmières est aussi tout à la fois l'histoire des savoirs féminins et de leur transmission, l'histoire de la santé publique, l'histoire du travail et l'histoire des pratiques sociales. De l'époque des mouvements philanthropiques jusqu'au « virage ambulatoire » de ces dernières années, ce livre retrace un parcours révélateur de la société québécoise dans son ensemble.

    Yolande Cohen est professeur à l'Université du Québec à Montréal. Elle a publié de nombreux travaux sur l'histoire des femmes.

  • « Ah, saura-t-on jamais la vérité vraie ? »... Depuis des décennies, sinon des siècles, cette interrogation exprime le doute populaire face aux vérités successives, vérités officielles dont la seule fonction fut, si souvent, d'enterrer les dossiers brûlants, d'éluder les questions gênantes. Et pourtant, il y avait bien, il y a bien, il y a toujours une vérité vraie. La vérité. S'efforcer d'y atteindre, tel est le but, tel est le seul souci des auteurs dont nous réunissons les ouvrages dans une collection au titre volontairement provocant, titre qui se veut aussi une devise : La vérité vraie. Vaste ambition, dira-t-on... Sans doute. Mais ambition réalisable quand la rigueur du chercheur, la sagacité du journaliste, la chaleur de l'écrivain, la sincérité de l'homme s'unissent pour aller jusqu'au bout d'un sujet, jusqu'au fond d'un problème. Les difficultés de toute enquête, l'impossibilité parfois d'être vraiment complet, nous entendons d'autant moins les dissimuler que les auteurs les font ici partager à leurs lecteurs. Ensemble ils vont. Ensemble ils avancent. Ensemble ils découvrent.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • On peut lire José Millas Martin sur deux plans : la protestation romantique de l'homme « traqué », abusé par une « société qui a tout prévu », même de le régler sur carte perforée ; l'exaltation du comique et de l'humour, qui crée un univers parallèle où respirer redevient possible. Méthode d'écriture : voici tantôt des télégrammes à la construction expéditive - à l'aide du magnétophone, ils ont raflé à l'homme consommateur, sur le zinc, dans la rue, les bribes de phrases qui échappent à sa misère ; tantôt des poèmes en prose plus personnalisés où mal d'enfance, lassitude innée, haine des religions et du garde à vous, illusions de l'amour croisent leurs cris profonds (ici José Millas Martin se révèle l'aîné de Venaille, Biga et autres poètes du Nouveau Réalisme, qui d'ailleurs ne l'ont peut-être jamais lu) ! tantôt une exploitation pure et simple (vraiment sans intervention de l'auteur ?) des prospectus commerciaux, des titres de la presse, des déchets des mass media, des exemples de « l'écriture de secte » - et là le collage façon J.M.M. donne des résultats à la limite, parfois, du supportable. J'ai choisi ces pages dans l'oeuvre d'un poète qui m'importe par son langage populaire parlé mais secoué de grandes images, par une qualité de bonté plus forte que l'amertume, par son inventaire rageur mais toujours critique (« Agiter avant de s'en servir ») de la liberté truc qu'on nous alloue. Jean Breton

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty