• Face à la complexité croissante du mouvement systémique et des thérapies familiales, ce livre offre des repères théoriques largement illustrés par la pratique des auteurs. Pour chaque modèles de thérapie familiale, six rubriques : les concepts-clefs ; sur quoi porte l'intervention ; comment le problème est-il défini ; l'objectif de l'intervention ou de la thérapie ; les outils utilisés ; la position de l'intervenant ou du thérapeute.

    Muriel Meynckens-Fourez est psychiatre ; Marie-Cécile Henriquet-Duhamel, est psychologue (Centre Chapelle-aux-Champs, Bruxelles).

  • Cet ouvrage se propose de baliser quelques-uns des enjeux de l'adoption, dans des registres tant sociétaux que culturels et psychiques. Comment le débat actuel autour d'un primat à donner à l'un des registres de la filiation - biologique, juridique, psychique - ravive-t-il l'interrogation sur les origines ? Mais aussi quelles seraient les conditions favorables à ce que parents et enfants puissent tisser ensemble la trame commune dans laquelle se réalisera l'ancrage généalogique ?

  • Des groupes comme agents thérapeutiques La thérapie multifamiliale (TMF) consiste à rassembler plusieurs familles autour d'une pathologie donnée dans un contexte thérapeutique. Elle constitue un outil thérapeutique novateur qui mérite d'être mieux connu des thérapeutes familiaux et des professionnels de santé mentale et physique : très appréciée des familles, elle s'avère particulièrement efficace avec certaines pathologies psychiatriques et somatiques. Cet ouvrage rassemble des expériences internationales de thérapie multifamiliale relevant de théories et de pratiques plurielles et issues de contextes cliniques et culturels également très divers (hôpitaux, cliniques, PMI, cabinets de généralistes, écoles, foyers, prisons...). Se refusant à tout dogmatisme, il donne aux cliniciens francophones désireux de se lancer dans l'expérience multifamiliale le cadre et les outils de base pour le faire.

    Solange Cook-Darzens est docteur en psychologie, thérapeute familiale, psychologue référente de l'Unité des troubles des conduites alimentaires du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Robert Debré à Paris.

  • Le génogramme est un outil qui permet de représenter graphiquement une famille dans son histoire. Il crée une forme contenante qui rassemble les souvenirs épars, les histoires partielles, les liens de toute nature. Son maniement technique est simple et il peut enrichir considérablement le travail clinique. Il se travaille en famille et individuellement. Cet ouvrage présente la multiplicité de son utilisation, incitant le lecteur à construire son approche personnelle.
    Anne-Marie Garnier est pédopsychiatre (Vincennes), Francesca Mosca est psychologue clinicienne.

  • Des histoires qu'enfant on entend raconter, aux histoires que racontent les grands-parents, en passant par les histoires que chacun se raconte ou dont se nourrissent le roman, le cinéma, les actualités et les feuilletons, la vie est tissée d'histoires. Tout comme cet ouvrage. Qu'il s'agisse de celles des professionnels ou de celles qu'ils relatent, ce sont des histoires graves. Elles sont ici transcrites dans un souci d'analyse et de formation, leur charge émotionnelle ayant été métabolisée pour autoriser une prise de distance formative et ne pas court-­circuiter le jugement. Le lecteur est mis dans la position du stagiaire en formation qui est amené à se situer par rapport à elles.
    Ce livre foisonnant décrit une pratique souvent dérangeante au sens où elle met en question notre confort et nos habitudes de pensée. Riche en concepts et enseignements concrets, il constitue un remarquable outil de formation. Mony Elkaïm dans sa préface

    Avec la collaboration d'Alain Boyer

  • Autrefois absent du temps de la grossesse, de l'accouchement et parfois même des premiers mois de vie, l'homme a vu sa place changer. Il s'ouvre aujourd'hui à davantage de proximité avec son enfant. Cependant, l'intérêt porté aux pères par les professionnels du soin reste encore insuffisant. Travailler en périnatalité nécessite l'écoute du bébé, de la mère mais également du père, tout comme de la famille au sens large. L'homme doit être soutenu dans son accès à la paternalité, pour lui-même, et aussi pour les conséquences que des difficultés psychologiques paternelles peuvent avoir sur le couple et sur le développement de l'enfant à court et long terme.

    C'est dans cet objectif que ce livre a été conçu. Il rassemble historien, sociologue, chercheurs et nombreux cliniciens, experts dans le champ de la périnatalité. Il présente la clinique et ses pratiques actuelles mais aussi les travaux de recherche les plus actuels, afin de mieux penser la place des pères en période périnatale et ainsi de mieux les accueillir dans les différents lieux concernés par la naissance des bébés.

    Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la Société Marcé Francophone.

  • Cet ouvrage consacré à l'ethnologue, sociologue, psychothérapeute, épistémologue anglo-américain Gregory Bateson (1902-1980) constitue une introduction à son oeuvre humaniste, scientifique et clinique et aux modèles relationnels qu'il a mis au point dans les années 1950, à Palo Alto (Etats-Unis). Ceux-ci ont eu une grande influence sur des modes de soins psychiques dans le traitement des troubles relationnels, affectifs et mentaux, utilisant l'appui des proches familiaux. Un vaste mouvement conceptuel et soignant a trouvé là ses bases théoriques.

    Jean-Claude Benoit est psychiatre, ancien chef de service en psychiatrie publique, ancien directeur d'enseignement clinique, président d'honneur de l'Institut d'étude des systèmes familiaux, à Versailles. Il anime depuis sa création la collection Relations .

  • L'anthropologue anglo-américain Gregory Bateson (1904-1980) a créé de façon décisive une vision différente des sciences humaines, adaptée à notre époque de grande mutations. Ce livre rend compte de l'apport de sa pensée dans le domaine de la clinique et de la psychothérapie. L'auteur décrit la découverte batesonienne dans l'approche familiale directe des psychoses. Il intercale des chapitres personnels illustrant ces faits positifs par des observations cliniques récentes auprès de patients vus avec leurs proches et leurs soignants référents.

  • A partir d'une série d'entretiens récents, les auteurs donnent la parole à l'un des tous premiers thérapeutes familiaux européens, Siegi Hirsch, qui a surtout enseigné par le contact direct. Déporté à 17 ans, survivant des camps de la mort, il participe dès l'après-guerre, à l'organisation de homes pour enfants juifs. Il trouve là sa voie dans l'aide aux jeunes en difficulté, thème qui dominera sa vie professionnelle. Bénéficiant d'une formation de psychologue aux USA, il transmettra les modèles relationnels, interactionnels, bases des thérapies familiales et institutionnelles actuelles. Il a développé une formation des juges de l'Education surveillée et des travailleurs sociaux dans le domaine de la délinquance juvénile et facilité l'évolution des soins institutionnels psychiatriques, par l'inclusion des approches familiales. Nombreux sont les thérapeutes familiaux et conjugaux qui lui doivent leur évolution professionnelle.

  • "Tous les thérapeutes familiaux sont confrontés aux mêmes types de situation : « Les garçons se chamaillent à longueur de journée » ; « Ma femme et ma fille se liguent contre moi » ; « Mon père est trop sévère »... Dans ces actions thérapeutiques collectives, il s'agit de modifier le système relationnel global et le travail est beaucoup plus efficace quand le thérapeute réussit à ce que les enfants se sentent libres de parler et d'agir pendant les séances. Premier ouvrage entièrement consacré à la place des enfants dans les thérapies familiales, il nous fait entrer au coeur même de séances vivantes et animées grâce à de nombreux récits de séances thérapeutiques. La participation des enfants au processus thérapeutique est vécue en direct.
    Psychologue clinicienne d'origine américaine, Carole Gammer est présidente de l'Association de thérapie familiale par phases (Paris)."

empty