Entreprise, économie & droit

  • A une époque où l'État et la souveraineté occupent à nouveau l'actualité politique et juridique, cet ouvrage propose une réélaboration théorique de ces deux notions centrales. Il esquisse une théorie générale de l'État à travers la figure centrale de la souveraineté dont les deux modalités, monarchique et démocratique, sont examinées sous l'angle de la théorie générale du droit. Par là même, il voudrait contribuer à ce que les juristes, conscients de la richesse et de l'intérêt de leur savoir (notamment de la dogmatique juridique et constitutionnelle), se réapproprient leur propre territoire.

  • Quelle est la structure financière du groupe Paribas ? Quelles ont été les étapes de sa croissance ? Quelle est l'étendue de son influence et de son pouvoir sur le plan national et le plan international ? L'auteur, M'hamed Sagou, parce qu'il a pu rassembler le maximum d'information aujourd'hui disponible sur ce groupe financier répond avec autorité à ces questions. Il montre et démontre que l'ampleur du contrôle exercé sur les entreprises industrielles permet à Paribas d'agir de façon décisive dans la régulation de la croissance industrielle et d'intervenir dans le système politique et économique français comme un véritable centre de décision et de planification industrielle. Plus largement, cette analyse de l'un des plus grands groupes financiers européens, et sans doute l'un des plus originaux au monde par son histoire et par son expérience dans la banque d'affaires, permet de redéfinir les relations qui s'instaurent, dans le capitalisme contemporain, entre la banque et l'industrie.

  • Quels grands processus furent à l´origine du phénomène de mondialisation ?
    Comment les puissances européennes sontelles parvenues à exercer leur emprise sur le reste du monde durant des siècles ?
    Quel rôle joueront les pays émergents dans la future reconfiguration géostratégique mondiale ?
    À l´appui d´une chronologie détaillée, le lecteur est invité à s´interroger sur le concept de mondialisation, dont l´appellation récente et les contours indistincts ne doivent pas faire oublier les origines anciennes. Des premières conquêtes de l´empire ottoman au printemps arabe, des guerres européennes à l´adoption du traité de Lisbonne, cet ouvrage rassemble toutes les dates indispensables à l´appréhension d´une histoire de la mondialisation dense et complexe.

  • En droit, le pouvoir créateur de la volonté n'est pas, ou n'est plus, un objet de débat, mais une certitude. La volonté individuelle, sous ses diverses formes, est au coeur de l'activité juridique ; elle en constitue l'aiguillon dominant. Toutefois, sur ce terrain, l'intervention de l'homme doit être conciliée avec le respect de la norme qui l'encadre, et qui parfois l'entrave. Il appartient à la règle de droit de dire ce qui doit être ; par suite, il lui revient de fixer des bornes au pouvoir de la volonté. En dépit des soupçons qui pèsent communément sur lui, le droit n'est pas, pour autant, liberticide. Le couple formé par la loi et la liberté ne fait pas nécessairement mauvais ménage : la loi n'a pas pour vocation naturelle d'atténuer et encore moins d'éliminer la liberté humaine ; elle tend, au contraire, à la protéger et à la promouvoir afin d'en garantir l'efficacité technique. Dans la mesure où il est admis que la volonté d'un individu ou d'un groupe puisse modifier l'ordonnancement juridique, il importe que cette volonté soit placée, par sa soumission au droit, à l'abri des critiques. C'est en quelque sorte le prix à payer pour la reconnaissance de sa souveraineté... Fruit de la collaboration de l'Institut Fédératif de la Recherche "Mutation des normes juridiques" et de l'Ecole Doctorale "Sciences juridiques et politiques", le présent ouvrage rassemble, sous forme de "mélanges", les textes des conférences organisées à Toulouse, sur le thème de la volonté individuelle, au cours de l'année 2008. Il comprend également, toujours sur la même thématique, des contributions émanant de chercheurs toulousains qui ont accepté d'apporter leur concours à cette exaltante entreprise de recherche collective. L'ensemble est ordonné autour de trois piliers fondateurs : le premier traite des personnes, le second des autorités et le dernier des actes. Cette présentation, sur la base classique d'un déroulement en triptyque, témoigne des extensions multiples du champ d'intervention de la volonté individuelle. Celle-ci n'est plus circonscrite au seul droit des contrats, elle rayonne désormais sur des terres qui lui étaient naguère étrangères et réalise chaque jour de nouvelles conquêtes.

empty