• Un écrivain célèbre remet en cause tous les principes qui ont gouverné sa vie lorsque sa femme disparaît sans laisser de traces. Au fil d'un périple qui le conduira de Paris jusqu'en Asie centrale, il traverse la steppe, son désert, sa magie et ses légendes pour retrouver celle qui donne plus que jamais un sens à sa vie.
    Paulo Coelho revisite mythes antiques et traditions lointaines pour évoquer les thèmes de la quête de l'amour, de la femme éternelle, du pèlerinage, de la recherche de soi et des origines de la croyance. Il recourt à l'autobiographie pour décrire avec ironie l'état du monde moderne, parler de la liberté et de la solitude, et s'interroger sur l'avenir de l'homme en quête de repères, d'amour et de spiritualité.

  • Brida, une jeune Irlandaise à la recherche de la Connaissance, s'intéresse depuis toujours aux différents aspects de la magie, mais elle aspire à quelque chose de plus. Sa quête l'amène à rencontrer des personnes d'une grande sagesse, qui lui font découvrir le monde spirituel : un mage habitant la forêt lui apprend à vaincre ses peurs et à croire en la bonté de l'univers ; une magicienne lui explique comment danser au rythme du monde et invoquer la lune. Brida part alors à la rencontre de son destin. Parviendra-t-elle à réconcilier sa vie amoureuse et son désir de tout quitter pour devenir sorcière ?
    Ce roman enchanté renoue avec des thèmes chers aux lecteurs de Paulo Coelho : le conteur y tisse un récit qui mêle amour, passion, mystère et spiritualité.

  • 'Cet ouvrage regroupe quatre recueils de poèmes parus à différentes époques chez un autre éditeur. La majorité de ces textes disent certains instants de cette interminable aventure qu'est la quête de soi. Nés pour la plupart d'un moment d'abattement, de révolte, de haine de soi, de perdition, il arrive malgré tout qu'ils traduisent parfois de brèves secondes de plénitude et d'exultation.' Charles Juliet.

  • écarte la nuit

    Charles Juliet

    Un homme mène une existence en apparence toute lisse. Mais un jour, soit parce qu'une déception, un revers, un deuil..., a brisé ses défenses et détruit ses appuis, soit parce qu'il éprouve le besoin de partir à la recherche de lui-même, il se trouve engagé dans une errance au terme de laquelle, bien des années plus tard, après avoir parcouru un interminable chemin, il aura le sentiment de s'être découvert, d'avoir rencontré sa vérité.
    Cette pièce a pour thème l'aventure de la quête de soi et de la radicale transformation qu'elle entraîne. Cette aventure est longue, douloureuse. Au début, elle est vécue dans la confusion, la détresse, une angoisse extrême. Loin de tout repère, tout chemin, l'être avance à tâtons dans des contrées inconnues, désertiques, où s'enchevêtrent la peur de se perdre et le désir de conquérir un accord avec soi et le monde. Contre toute attente survient pourtant l'instant décisif du lâcher-prise. L'être renonce à tout vouloir, consent à déposer les armes. C'est alors qu'il se trouve en mesure de se laisser guider et reconstruire par des forces qui vont faire de lui un être clair, unifié, apte à se tourner vers autrui.

  • Lorsque Léandro se réveille ce matin-là, elle a disparu. Elle s'est évaporée, comme si elle n'avait jamais existé.

    Où est Lila ? Pourquoi est-elle partie ?

    C'est en se lançant dans cette quête, dans cette tentative avide de comprendre l'impossible, que Léandro prendra le risque de se perdre.

    Mais finalement, se perdre, n'est-ce pas parfois mieux se retrouver ? 

  • Les jardins de la vie

    Jean-Luc Petit

    Un jour pluvieux de 1938, Mark Duvivier quitte Londres pour retrouver sa mère et ses amis d'enfance à Leith, son village natal en Écosse. Le géographe, Français de père, Écossais par sa mère et par nature, s'est réfugié dans une vie où l'amour est frivole et le bonheur illusoire. Rien ne semble suffire à racheter les blessures de jeunesse qui sclérosent ses sentiments. La réalité, cruelle et subite, emporta son père à jamais, brisant ainsi le serment qu'il lui avait fait de revenir, et enleva mystérieusement son premier amour. Sur les traces de son passé, Mark fait une rencontre qui le bouleverse et l'aidera à rouvrir le livre secret de sa vie et de ses mystères. Il finira par comprendre une réalité faite d'avidité et de pouvoir qui se cache au centre d'une conspiration machiavélique.

  • « Mes parents voulaient que je décroche la lune. Moi, ce que je voulais, c'était juste la contempler. »
    Atlanta était faite pour réussir. Depuis qu'elle est toute petite, on n'a cessé de le lui dire. Lorsqu'à vingt-quatre ans, Atlanta fait face à son premier échec professionnel, elle est anéantie : elle n'était pas programmée pour échouer. En rentrant chez Gabriel, son petit copain de l'époque, elle décide de tout remettre en question et rompt avec lui. À partir de là, démarre un parcours de vie chaotique. Comme pour revendiquer son droit à l'erreur, Atlanta enchaîne les expériences professionnelles ratées et les histoires d'amour désastreuses. À travers ses nouvelles rencontres, Atlanta cherchera de nouvelles croyances, de nouveaux idéaux auxquels se rattacher. Cela tombe bien : les personnes qu'elle rencontrera seront toutes, contrairement à elle, très sûres d'elles, habitées de profondes convictions. Entre Viktor, l'athée militant converti, Kristina, la jolie et pétillante amie russe lesbienne, Hadrien, l'artiste photographe aux manies de détraqué sexuel et Swan, le gourou mégalomane libertin, le cheminement d'Atlanta dans sa quête de vérité, d'identité et de liberté ne sera pas de tout repos.

  • "Nada, presque rien" est l'histoire d'une femme qui s'en va. Dans sa fuite, elle emporte ses angoisses et ses névroses, représentant une proie facile pour les prédateurs en tous genres. La rencontre avec Rose et Simon l'aidera à poser ses bagages et à tenter de se reconstruire...

  • Azania

    Minsili ZANGA

    « Je suis indifférent aux mains qui m'agrippent, essayant de me faire lâcher prise. Je ne me soucie aucunement de ses suffocations ni des cris des clients. Je me fous du scandale que j'ai fait naître. Je serre ! Je serre de plus en plus fort. J'en ai marre de cette infidèle ! J'en ai ma claque de cette femme jamais satisfaite ! » Dans Azania, six visages de femmes se dévoilent, six personnalités fortes parfois vues à travers le regard des hommes qui les côtoient. En décor de ces tranches de vie, la ville de Yaoundé, actrice à part entière de ce chassé-croisé.

  • Les Anges imparfaits

    Stéphanie Chaulot

    Toulouse,  février  2019.  Alex  attend  sur  un  banc  face  à  la  Garonne.  L'occasion  pour  elle  de repenser  à  son  parcours,  sa  vie,  ses  rencontres,  ses  amours. L'occasion  de  sourire  et  d'être émue, de réfléchir à ses choix également.  
    Mais au fait, qu'attend-elle ?

  • Un an jour pour jour après avoir divorcé de sa femme, Dubreuil apprend qu'une tumeur maligne s'est logée dans son cerveau et que ses jours sont comptés. Se sachant condamné à mort, il refuse les traitements de chimiothérapie qui auraient pu prolonger sa vie et quitte tout pour aller s'installer dans un chalet au bord de la mer, à Saint-Perrin, où personne ne le connait. Là, sur un cap de roc escarpé donnant sur une plage bourrée de touristes, Dubreuil se lance dans une quête de soi-même qui l'amène à poser un regard à la fois très dur et humoristique sur la manière dont il a mené son existence. Paradoxalement, alors que son corps dépérit chaque jour, le narrateur n'a jamais semblé aussi vivant : l'écriture thérapeutique lui permet en effet de faire la paix avec son passé et d'accueillir la mort en toute sérénité.

  • Confinées à Chisasibi, réserve amérindienne dans le Nord du Québec, les bêtes traquent les bêtes et survivent comme elles le peuvent à leurs solitudes. Une dentiste candide, un professeur blasé, un père en dépression, un adolescent malicieux, un poète fantôme. Cinq vies, aussi agitées et fragiles que des flocons avant la tempête.

    Dans les premières pages, ce roman oscille entre le reportage et la comédie de murs; bientôt, on a droit à des doses de surréalisme et de mystère; puis, ça bascule vers le thriller dans une toundra hostile quand se déchaîne le blizzard.

    Les Bêtes est un roman sur la naïveté et la condescendance, sur l'amitié et l'espoir aussi. Un roman résolument moderne, original, rafraîchissant. Et juste assez déroutant.

  • Voici un homme en quête de lui-même. Est-ce l'auteur? Est-ce un personnage? Nul ne le sait, mais, avec sa plume minimaliste, l'écrivain nous entraîne dans un univers oriental, le sous-continent indien, où nous devenons les témoins silencieux du plus grand mystère qui soit: celui de la découverte de soi-même.

  • « Je croyais savoir ce que le bonheur voulait dire, et surtout, j'avais l'impression d'avoir fait une véritable rencontre. » Le narrateur, un homme que 40 ans d'existence ont abimé, part, seul, se ressourcer dans la forêt du Jura. Il y croise une femme, sans âge, qui vit retirée de la société. Seuls et ensemble, ils entament une discussion sur la rencontre, évoquant non seulement les artistes et les intellectuels qui ont abordé le thème, mais surtout leurs expériences personnelles. Nourri de la Consolation de Philosophie, ce court dialogue tente de cerner comment l'on ne parvient à soi, à la connaissance de soi ainsi qu'à la sérénité intérieure, qu'en nous réfléchissant dans le miroir que l'autre nous tend. Accessible et intime, cette conversation philosophique propose une réflexion ouverte, documentée et partageable.

  • Cinq femmes. Elles ne se connaissent pas.
    Une maison à la campagne, loin de tout, nulle part.
    Un univers enveloppant, régressif parfois, et les voici face au miroir.
    Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles ici ?
    Simple parenthèse de repos ou véritable quête, à la (re)découverte d'elles-mêmes ?

    Avec elles, on rit, on pleure, on s'engueule, on médite, on savoure le plaisir d'un bon repas, on s'interroge, on maudit la vie qui nous accable, on aime la vie et ses surprises, on regarde le ciel dérouler ses couleurs, on écoute la pluie, on se réchauffe au soleil, on se regarde les un(e)s les autres, on se découvre, on se rejette, on désire, on quitte, on aime.

    À la recherche du temps qui reste... à vivre.

empty