Au vent des îles

  • Dans un accident de voiture, un bébé meurt. Lorsque son corps perdu est enfin retrouvé dans une poubelle à l´hôpital, il est sans yeux. Pour les deux familles réunies afin de soutenir la mere, Te Paania, et de faire le deuil du père, Shane et du bébé, cet incident choquant et mystérieux - pourquoi les médecins ont-ils volé les yeux de l´enfant ? - déclenche une réflexion troublante sur leur parcours historique, leur place dans la société néo-zélandaise, leurs perspectives d´avenir et sur tout ce qui leur a été volé - langue, terres, respect de leurs traditions culturelles, histoire(s), voire jusqu´à leurs gènes... Quatre personnages, quatre voix entretissées dans cette histoire émouvante, allant de l´époque coloniale à nos jours : Kura, la vieille femme, appartient à cette génération à qui sa langue, te reo, a été interdite en lieu public, avec des conséquences parfois tragiques ; Mahaki, jeune avocat ambitieux, renonce au succès matériel pour offrir son appui à son peuple ; Tawera, frère cadet d´une enfant mort née, sert d´intermédiaire entre le monde des esprits et celui de vivants ; Te Paania, cette jeune mère exilée de la petite ville où elle a grandi, apprendra à défendre sa culture et ses droits. Désormais la soumission, la sagesse, cette `bonté´ si péniblement acquises devront faire place à la révolte raisonnée et retentissante d´un peuple jusque-là sans voix, sans yeux, sans langue qui dira enfin tout haut sa résistance.
    D´une écriture souvent lyrique, parfois onirique, Patricia Grace nous livre ici un récit extraordinaire, plein de douleur et de révélations, raconté avec humour, tendresse et énergie.

  • Revenant sur le parcours personnel du fondateur du mouvement intellectuel et indépendantiste kanak, les Foulards Rouges, ces entretiens avec Nidoïsh Naisseline apportent un éclairage original sur lhistoire comme sur lévolution de la Nouvelle-Calédonie contemporaine.

empty