Editions Ouest-France

  • A bientôt 95 ans, Franck Bauer est l'une des figures mythiques de Radio Londres avec Maurice Schumann, Pierre Dac et Pierre Bourdan. C'est sous la plume de Bernard Crochet qu'il a choisi de se livrer sur l'épopée de cette "radio libre".

    Radio Londres est souvent associée à l'appel du Général de Gaulle et à l'annonce du Débarquement par ces vers restés célèbres: "Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone".

    "La sincérité et l'humour des Français de Radio Londres étaient un puissant réconfort pour un nombre croissant de leurs compatriotes". En pleine guerre des ondes, ce sont des émissions comme "Les Français parlent aux Français" ou bien encore "Honneur et Patrie" qui, grâce à leur refus de la propagande et des mensonges ennemis, ont permis de redonner de l'espoir aux français pris sous une chape de plomb. Elles ont également contribué à galvaniser la Résistance.

  • Marie-Josephe Bonnet nous raconte le sombre parcours de criminels et de malfrats recrutés pour exécuter les bases besognes de la Gestapo pendant l'année 1944.

    Comme une histoire est une nouvelle collection qui propose de raconter des épisodes de lHistoire au grand public.

    Si lépopée de la Libération de Paris est aujourdhui bien documentée, il nen est pas de même de sa face sombre, cest-à-dire du tribut quont dû payer les résistants arrêtés par les gestapos durant les trois mois de la bataille de Normandie.
    Celle de la rue de la Pompe est très peu connue alors quelle na rien a envier à celle de la rue Lauriston, ou de la rue des Saussaies.
    En quatre mois, du 17 avril au 17 aout 1944, une équipe de 44 auxiliaires français dirigés par lAllemand Friedrich Berger a arrêté plus de 300 résistants, torturé la majorité dentre eux pour leur extorquer des renseignements, déporté 163 hommes et femmes, sans parler de ceux qui sont morts sous la torture ou fusillés. Au cours du procès de la Gestapo de la rue de la Pompe au tribunal militaire, on dénombrera 110 morts dont 60 fusillés à Paris, parmi lesquels se trouvent les 42 jeunes gens fusillés à la cascade du bois de Boulogne le 16 aout 1944.

    C'est cette sombre histoire, de l'installation de la bande rue de la Pompe à son procès en 1952, que raconte Marie-Jo Bonnet en se basant sur des documents et des témoignages d'époque.

  • Entre le Débarquement allié en Normandie et l'armistice de 1945, des "poches de résistance" allemandes subsistent sur le littoral français.
    Dunkerque, Lorient, Saint-Nazaire, La  Rochelle et Royan (appelées aussi "forteresses" par les Allemands) résistent aux attaques des Alliés et des maquisards.
    Pendant des mois, tandis que les armées alliées libèrent lEurope, les soldats et les civils enfermés dans ces poches vivent entre embuscades, bombardements et trêves.
    À lissue du conflit, certaines redditions trouveront une issue diplomatique, comme à La  Rochelle, dautres une issue tragique, comme à Royan, entièrement détruite par les bombardements alliés.

  • Voici réunis pour la première fois une soixantaine de documents inédits rédigés par des FFI, des résistants ou de simples témoins, sur leur action durant la bataille de Normandie. C'est une histoire bien différente de l'histoire officielle que nous racontent ces paysans, ces notables, artisans, mères de famille, instituteurs, gendarmes ou curés de village, telle qu'ils l'ont vécue de l'autre côté de la ligne de front, au coeur de la puissance ennemie et sous les bombes anglo-américaines. Pourquoi la résistance s'est-elle trouvée si désarmée à la veille de la libération ? Pourquoi a t-elle été ignorée si longtemps par les Alliés, quel est son rôle exact dans les opérations et surtout, comment a ?t-elle pris en main son destin, c'est ce que nous racontent ces récits passionnants, animés tout à la fois par la fierté de combattre pour sa liberté, la peur et le chagrin devant les morts et les destructions. À travers les questions qu'ils soulèvent, on se rend compte que la Normandie ne fut pas seulement le territoire où s'est jouée la victoire militaire sur le nazisme. Elle est aussi un terrain d'affrontement politique entre les alliés anglo-américains et la France combattante du général de Gaulle qui lutte pour retrouver sa souveraineté et sa grandeur.

  • Ce récit a pour fond historique la Résistance en Normandie pendant la seconde guerre mondiale. Il s'agit du témoignage d'un homme qui, par le biais de l'écriture, explique son implication dans la Résistance et raconte un fait authentique qui se déroule dans un hameau normand où un acteur du crime du marché noir est démasqué par l'un des responsables de la Résistance.
    L'auteur témoigne de la vie tragique de ce village et de ce qui en découle pour les membres de la Résistance qui seront dénoncés auprès du QG allemand. Ils seront torturés, certains exécutés et d'autres emprisonnés...

empty