• La gratitude est un sentiment d'une grande beauté, qui peut devenir une des plus lumineuses qualités de l'âme... Pour qu'elle ne soit pas qu'une posture mais la source de grandes joies, il faut l'incarner, car seule la pratique change l'être en profondeur.
    Reconnaissance envers ce qui nous fait du bien, mais la gratitude s'accomplit lorsqu'elle s'étend à ce qui fut une épreuve. Elle devient alors une relecture constante du monde et est en cela l'oeuvre de toute une vie.
    C'est donc à l'exercice quotidien de la gratitude que nous éveille Olympia Alberti, par la poésie de sa langue, la pertinence de ses références littéraires et philosophiques, et la richesse de ses exemples personnels dans lesquels chacun peut se retrouver.
    Olympia Alberti est romanciére, poétesse, essayiste, nouvelliste, critique et chroniqueuse littéraire, spécialiste de sémantique et de sémiologie spirituelle. Elle est docteure en littérature comparée, spécialiste de Rilke, Colette, Giono, Woolf et Duras.

    Olympia Alberti est une romancière, poétesse, essayiste, nouvelliste, critique et chroniqueuse littéraire, spécialiste de sémantique française et sémiologie spirituelle (lecture des signes). Elle est docteure ès lettres en littérature comparée, spécialiste de Rilke, Colette, Giono, Virginia Woolf et Marguerite Duras. Elle anime des ateliers d'écriture et donne des conférences en France et dans le monde.

  • Un petit livre illustré, intérieur quadri, pour ressentir la gratitude (à seulement 3,99 €)Un petit livre pour dire se reconnecter à la gratitude et dire merci à la vie : le concept même de la gratitude, la pensée positive au quotidien, être reconnaissant, apprécier les relations avec les personnes autour de nous, être en pleine conscience, apprécier la nature, se faire du bien, faire plaisir aux autres, célébrer les petits et grands bonheurs, dire " merci "...

  • La médaille

    Danielle Steel

    Le courage d'une vie.
    Seconde Guerre mondiale, dans un village de la région lyonnaise, Gaëlle de Barbet assiste horrifiée à l'arrestation de sa meilleure amie par la police française. Rebecca Feldmann et sa famille sont internés dans un camp avant d'être déportés. Pendant ce temps, le commandant des troupes allemandes locales établit ses quartiers dans la demeure des Barbet. Gaëlle voit son père tué par l'occupant et sa mère sombrer peu à peu dans la folie.
    Parce qu'elle ne supporte pas de n'avoir rien pu faire pour sauver ses proches de leur funeste destin, Gaëlle s'engage corps et âme dans la Résistance. Dans le plus grand secret,
    elle sauvera de nombreux enfants juifs des griffes des nazis. À la fin de la guerre, accusée à tort d'avoir collaboré, elle part tenter sa chance à Paris.
    Des années plus tard, sa petite-fille livre son propre combat pour que Gaëlle soit reconnue comme l'héroïne de guerre qu'elle fut dans sa jeunesse.

  • Faire et refaire quelque chose afin que cela soit parfait... Agir soi-même, quitte à prendre trop en charge, plutôt que confier une tâche à une personne qui l'accomplirait différemment... Repousser la mise en oeuvre d'un projet tant qu'il n'est pas irréprochable, ou bien y renoncer par peur d'échouer...
    Le perfectionnisme ne présente pas que des avantages, il rime souvent avec stress, fatigue et sentiment de culpabilité, qui nuisent à nos actions, nos projets, nos rêves...
    Juliette Marty nous invite à découvrir un programme inspiré des thérapies comportementales et cognitives pour se libérer du perfectionnisme en 9 étapes, à travers un cahier à la fois pratique, ludique et thérapeutique. Il s'agira d'identifier les inconvénients du perfectionnisme, de comprendre les mécanismes qui l'entretiennent, d'assouplir les règles et les croyances inutiles, d'apprendre à réévaluer ses objectifs pour se libérer de la peur de mal faire et enfin réaliser ses rêves.

  • C'est par ses récits majeurs que Dazai Osamu a laissé une empreinte considérable sur la littérature japonaise moderne, suscitant encore de nos jours une immense admiration. On le lit dans les écoles, on le commente, on le cite : il est maintenant un classique du XXe siècle au panthéon littéraire du Japon.

  • La fibromyalgie, qui touche 2 à 3 % de la population, est une maladie complexe, caractérisée par des douleurs musculaires et articulaires intenses, ainsi qu'une grande fatigue. Cette affection se double souvent d'une souffrance psychologique liée à la déconsidération des personnes atteintes, alors qu'elle est reconnue par l'Organisation mondiale de la santé et la Haute autorité de santé.Les docteurs Jean-Luc Renevier et Jean-François Marc vous donnent les clés pour comprendre le fonctionnement de cette maladie et pour mieux la vivre au quotidien (gestion de la douleur, soulagement du stress, thérapies complémentaires...).Associant rigueur scientifique et approche bienveillante et empathique, les auteurs abordent le sujet sans tabou. De nombreux cas cliniques et témoignages complètent le livre, apportant aux explications médicales un regard humain et pratique sur cette maladie.

  • Pour parler aujourd'hui non des puissants, comme certaine histoire, ou du pouvoir, comme certaine philosophie, mais des jeux sociaux, les champs, où se produisent les différents enjeux de pouvoir et les différents atouts, les capitaux, nécessaires pour y triompher, il faut mobiliser toutes les ressources de la statistique, de la théorie anthropologique et de l'histoire sociale. Comment s'est constituée la configuration singulière de pouvoirs, intellectuels, politiques, bureaucratiques, économiques, qui domine les sociétés contemporaines ? Comment ces pouvoirs, notamment ceux qui s'autorisent de l'autorité conférée par l'École, obtiennent-ils notre reconnaissance ? Qu'est-ce que la compétence dont se réclament les technocraties ? Le travail de consécration qu'accomplit l'institution scolaire, notamment à travers les grandes écoles, s'observe dans l'histoire, à des variantes près, toutes les fois qu'il s'agit de produire une noblesse ; et les groupes socialement reconnus, en particulier les grands corps, qui en sont le produit, fonctionnent selon une logique tout à fait semblable à celle des divisions d'Ancien Régime, nobles et roturiers, grande et petite noblesse. La noblesse d'État qui dispose d'une panoplie sans précédent de pouvoirs, économiques, bureaucratiques et même intellectuels, et de titres propres à justifier son privilège, titres d'école, titres de propriété et titres de noblesse, est l'héritière structurale - et parfois généalogique - de la noblesse de robe qui, pour se construire comme telle, contre d'autres espèces de pouvoirs, a dû construire l'État moderne, et tous les mythes républicains, méritocratie, école libératrice, service public.
    Grâce à une écriture qui alterne l'humour de la distance ethnographique avec la rigueur du raisonnement statistique ou de la construction théorique, Pierre Bourdieu propose une réalisation accomplie d'une anthropologie totale, capable de surmonter l'opposition entre l'évocation et l'explication, la description qui fait voir et le modèle qui fait comprendre. Déchirant l'écran des évidences qui protègent le monde familier contre la connaissance, il dévoile les secrets de la magie sociale qui se cache dans les opérations les plus ordinaires de l'existence quotidienne, comme l'octroi d'un titre scolaire ou d'un certificat médical, la nomination d'un fonctionnaire ou l'institution d'une grille des salaires.

    Cet ouvrage est paru en 1989.

  • Ce livre s'adresse à toutes les personnes concernées par la petite enfance, tant parents que professionnels. À partir d'un rappel clair des points importants de développement de l'enfant au cours des trois premières années de sa vie, L'Explorateur nu propose de nombreuses activités de jeu aptes à l'accompagner, à tout moment, dans ses multiples explorations motrices, sensorielles et sociales, qu'il soit à la maison ou dans toute structure d'accueil.Une précision très importante : ce livre a été publié voici presque quarante ans ! On pourrait donc légitimement imaginer que les enseignements de cet ouvrage sont désormais pleinement assimilés. Or, hélas, il n'en est rien ! En effet, à l'époque, l'innovation extrême de son contenu était liée au fait que les compétences des tout-petits étaient en grande partie ignorées, voire niées. Entre-temps, celles-ci ont été reconnues et prises en compte ; mais, depuis une dizaine d'années, deux déferlantes anxiogènes envahissent le monde de la petite enfance : l'hygiène et la sécurité qui, bien qu'essentielles, deviennent très nocives et compromettantes pour l'ensemble des explorations de l'enfant quand elles sont poussées à l'extrême, parfois jusqu'à l'absurde, en prétendant le surprotéger à tout prix !D'où l'incroyable actualité, de nouveau, aujourd'hui, des activités multiples présentées dans ce livre, permettant à chaque enfant, en toute quiétude et confiance, de multiplier les jeux de tous ordres indispensables à son bon développement... et aux adultes de l'accompagner avec sérénité !

  • "Manager avec bienveillance ? Cela tombe sous le sens ! Et pourtant.. On perd souvent de vue l'importance du sens, du lien, de l'écoute, du feedback, de la remise en question... Un guide nécessaire pour tous les managers, qu'ils travaillent dans le public ou le privé !"
    Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances

    "C'est de générosité, de transparence, de sincérité, de collectif qu'il s'agit. Un manuel résolument optimiste et accessible pour développer et muscler sa propre bienveillance et insuffler cette vertu dans son organisation."
    Jean-Claude Legrand, DG des relations humaines L'Oréal

    "Les auteurs, forts d'une maîtrise conceptuelle incontestable, parviennent à dépasser les discours pour nous proposer un guide très bien construit de la mise en oeuvre de la bienveillance en entreprise. L'exercice est réussi : non seulement on y croit, mais on sait désormais comment faire !"
    Bernard Ramanantsoa, DG honoraire de HEC

    "La bienveillance en pratique, théorisée... avec bienveillance pour le lecteur grâce à une démarche pédagogique des plus heureuses !"
    Dag Rasmussen, PDG de Lagardère Travel Retail

  • Comment soigne-t-on aujourd'hui les personnes malades ? Ces dernières années, la médecine a fait des progrès énormes. Les soins que l'on apporte aux patients sont de plus en plus savants et techniques. Peut-on pour autant rabattre l'épreuve de ceux qui souffrent à une simple série de « signes cliniques », seuls censés être objectifs, neutres et rationnels ? Quelle est la place du malade au sein de l'hôpital ?
    En analysant des situations délicates et complexes (cancer, fin de vie...), Jean-Philippe Pierron s'interroge sur la signification des soins que la médecine offre aux personnes qui souffrent. L'homme malade a besoin d'être reconnu et cette reconnaissance exige du temps. Prendre soin de lui, le soigner, c'est l'accompagner au quotidien : c'est donc et tout d'abord prendre en compte l'extrême vulnérabilité dans laquelle nous plonge la maladie.


  • La méthode Coué invite chacun à se projeter vers la réussite par l'exercice de l'autosuggestion consciente. Conçue par un pharmacien, Émile Coué, qui rencontra d'importants succès thérapeutiques, elle fut publiée la première fois en 1905 avant d'ê

  • "Voir la vie en rose", "prendre les choses du bon côté" sont des expressions usées et pourtant, il y a beaucoup d'avantages à être optimiste. Une meilleure santé, une meilleure relation à autrui, une meilleure façon de travailler. Qu'est-ce que l'optimisme ? Comment changer notre regard sur les situations que nous vivons ? Comment cultiver cette attitude ? À l'aide d'exercices et d'exemples qui s'appliquent au quotidien, ce guide documenté, illustré et outillé nous met sur la voie d'une vie plus épanouie, étape par étape.

    Un ton léger - Une approche pragmatique - Des conseils de pros

  • Donner et recevoir du feedback, c'est échanger sur les actions menées pour développer la qualité de la relation de travail. Correctement mis en oeuvre et réciproque, le feedback crée la confiance entre managers et managés ; les problèmes sont traités à la racine, la communication est plus apaisée, tout le monde progresse... Ce BASIC montre toute la puissance du feedback pour apprendre, pour motiver, pour réguler et enrichir les relations :


    Donner un feedback qui atteint son but.

    Savoir accepter le feedback des autres.

    Surmonter les résistances au feedback.

    Instaurer une culture de feedback pour progresser ensemble.

  • Evaluer l'expérience en VAE

    Alex Laine

    Depuis plus de quinze ans, Alex Lainé s'est spécialisé dans l'accompagnement et l'évaluation en VAE (Validation des acquis de l'expérience). Il a développé une longue pratique de recherche sur ce que ce dispositif exige des candidats, des accompagnateurs et des membres des jurys. Il en a acquis la certitude que celui-ci requiert, de la part de ces trois acteurs qui n'y sont pas toujours préparés, de travailler sur la question du métier, de sa mise en mots et de sa mise en dialogue.

    Avec ce nouvel ouvrage, il se situe au plus près du travail réel et des problèmes concrets rencontrés par les candidats, les membres des jurys et les accompagnateurs. Il fournit à la fois des outils au service de ces trois acteurs de la VAE, et les éclairages théoriques qui leur permettront d'en construire de nouveaux.

    À travers l'analyse de nombreuses pratiques des jurys et d'accompagnement en VAE, il définit les conditions d'une évaluation rigoureuse et celles d'un accompagnement méthodique.

  • La capacité de se maintenir dans l'espace public ne repose pas uniquement sur les seules performances des sujets. Elle dépend largement des règles sociales qui légitiment une vie ou, au contraire, la précarisent. La visibilité et l'invisibilité ne sont ement des qualités naturelles mais des modes sociaux de confirmation ou d'infirmation des existences. Le déclassement, la relégation, l'absence de travail marginalisent les individus au point de les effacer en les retirant de toutes les formes de participation : le subalterne, le précaire, l'exclu sont alors de moins en moins audibles, de moins en moins visibles. Il est urgent que la philosophie prenne le parti des sans-voix et des invisibles si elle veut contribuer à une critique de la normalité sociale. Pour cela, elle doit repartir de ce que peuvent les vies ordinaires afin de penser au plus près de leur activité : car une vie cherche moins à être reconnue qu'à faire oeuvre, à pouvoir participer de manière irréductible à la cité.
    À la jonction de la philosophie sociale et de la philosophie politique, cet ouvrage propose, à partir de cette question, une discussion théorique des principales sources contemporaines de la théorie sociale (Honneth, Butler, Nussbaum) mais aussi de la phénoménologie (Ricoeur, Levinas, Merleau-Ponty).

  • La théorie de la reconnaissance constitue aujourd'hui un paradigme essentiel pour les sciences humaines et fait l'objet de multiples métamorphoses et controverses dans la pensée contemporaine, par exemple dans les domaines du droit, de la politique, de l'économie, de la morale, de l'éducation, de l'épistémologie. Le présent ouvrage de Hans-Christoph Schmidt am Busch offre l'exemple d'une réinterprétation active de la théorie envisagée aussi bien en rapport à l'exégèse de la tradition philosophique dont elle procède qu'au renouvellement du débat critique contemporain sur l'état de la société et du capitalisme. Le travail de Schmidt am Busch est représentatif de la façon dont une nouvelle génération de philosophes se confronte à la théorie de la reconnaissance en se rapportant à la fois aux textes fondateurs de Hegel et de Marx comme aux interprétations récentes d'Axel Honneth et Ludwig Siep, qui tous deux ont placé la philosophie hégélienne en général et la question de la reconnaissance en particulier au centre de leur investigation philosophique.


  • Face à la pression, aux changements de cap, à l'inertie, s'affirmer dans la vie professionnelle est un enjeu majeur.

    Cet ouvrage s'appuie sur les témoignages de cadres et offre une série d'entraînements pratiques conçus pour développer votre a

  • "Les managers normaux ne sont pas toujours reconnus.

    Raillés comme le sont la plupart des figures d'autorité, ils passent souvent pour responsables de toutes les difficultés du travail. L'objet de ce livre est de faire droit à la reconnaissance à laquelle peuvent normalement aspirer les managers en partant évidemment du principe que cette profession, plutôt cette mission, n'est pas actuellement honorée. Premièrement, les organisations modernes attribuent leur efficacité aux structures, systèmes d'information, règles et procédures plutôt qu'aux managers réduits au rôle ingrat de gardiens des règles. Deuxièmement, la tradition complaisante de critique du manager, et de toutes les figures d'autorité, tend à dépersonnaliser la fonction comme s'il n'existait pas une personne derrière le rôle ou l'uniforme. Troisièmement, la société dans son ensemble fait de ces managers les boucs émissaires faciles de tous les maux, en faisant d'eux les premiers responsables de la souffrance, du stress ou de la non prise en compte de signes avant-coureurs du suicide. Quatrièmement, les managers eux-mêmes en viennent à mépriser leur propre rôle ou du moins à le fuir comme en témoigne la difficulté croissante pour certaines entreprises à pourvoir des postes de manager dont la paie et le statut ne suffisent plus à attirer des candidats. Les managers souffrent donc d'un manque de reconnaissance tant de l'importance de leur rôle que de leur action. Il est temps que justice leur soit rendue."

  • Si vous êtes prêt à croire en vous et en votre étoile, si vous pensez mériter le droit de goûter au bonheur, si vous avez envie de connaître l'abondance plutôt que la pénurie, alors ce livre est pour vous !

    Souvent la chance est perçue comme une force invisible et fortuite qui frappe sans prévenir et où bon lui semble... Il n'en est rien. Elle est intimement liée à notre façon de percevoir le monde et de rentrer en relation avec autrui. Comme nous l'enseigne la physique quantique nous sommes de puissants créateurs et nos désirs peuvent être des ordres !

    Cet ouvrage vous aidera à croire suffisamment en vous et vous donnera les clés pour attirer sur votre chemin des circonstances et des situations heureuses. Vous aussi, saisissez l'occasion de porter un nouveau regard sur la vie pour faire du hasard votre allié et de la chance votre amie.

  • Vous manquez de confiance en vous ? Vous êtes souvent dans l'évitement et vous sentez que vos peurs entravent vos projets ? Vous craignez d'échouer, de ne pas être à la hauteur, d'être rejeté ? Ce livre est pour vous ! Il apprendra aux inhibés de tout poil et aux champions de la fuite à oser faire et à oser dire.

    Pas à pas, l'auteur vous aidera à surmonter vos peurs et à trouver la liberté qui vous permettra d'aller au bout de vos projets. Car les peurs ne sont pas une fatalité et toute peur porte un sens. Petites ou grandes, elles méritent votre attention et les comprendre vous offrira la possibilité d'être enfin vous-même.

    Au fil des pages, vous apprendrez à mieux les identifier et, d'exercice en exercice, vous pourrez vous entraîner à les transformer et à les modeler pour renverser la situation. Vos émotions seront ainsi vos alliées pour vous affirmer et affronter sans crainte toutes les situations !

  • La vie de tout homme, croyant ou non, se reflète dans les psaumes.
    Chacun y retrouve l'expérience personnelle de son existence. Ils sont devenus le patrimoine de la prière de générations de croyants et, pour eux, l'expression de la grandeur de l'action divine.
    Ce commentaire des huit psaumes de la Miséricorde saura guider la lecture des fidèles, seuls ou en communauté, dans leur pèlerinage vers la Porte sainte. Ils y découvriront la miséricorde de Dieu comme une proximité de tendresse et de consolation sans égal.

  •  « Liberté » et « bienveillance », voilà les deux mots qui reviennent le plus souvent à la bouche des médiateurs expérimentés qui découvrent avec étonnement la pratique singulière de la médiation transformative. Celle-ci met en avant la non-directivité du médiateur et son respect intégral de l'autodétermination des participants, de l'expression de leurs ressentis et points de vue, en particulier lorsqu'ils sont aux prises avec la déstabilisation et la fermeture engendrées par le conflit.

    Première édition en français de l'ouvrage de référence théorique et pratique de ce modèle de médiation en pleine expansion dans le monde anglo-saxon, ce livre présente les principes fondamentaux et les concepts-clés de la « transformation des interactions conflictuelles » : empowerment individuel et reconnaissance mutuelle. Il en décrit avec précision les outils et leur utilisation dans des contextes d'intervention très différents.

    Au-delà des médiateurs, confirmés ou débutants, qui y trouveront matière à questionner et enrichir leur pratique, ce livre s'adresse à toute personne intéressée par la communication, le management et l'accompagnement dans les organisations.

    Les auteurs ont cofondé l'Institute for the Study of Conflict Transformation (l'ISCT), groupe d'étude qui veille au développement de l'approche transformative. Ils ont reçu le prix William Kreidler 2017 décerné par l'Association for conflict resolution en reconnaissance des meilleurs praticiens dans le domaine de la résolution des conflits.

  • Le patrimoine est aujourd’hui multiscalaire, présent à toutes les échelles territoriales, depuis le quartier, voire la rue, jusqu’à l’espace globalisé par la mondialisation et le tourisme. Le présent ouvrage invite à une réflexion sur les variations du sens du patrimoine et des dimensions qu’il prend dans diverses situations, de même que sur ses enjeux au point de vue praxéologique ou théorique – particulièrement dans le contexte quotidien. Plutôt que de présenter une succession de cas de patrimonialisation, les auteurs privilégient l’analyse de tensions entre des conceptions patrimoniales issues des milieux territorial, politique ou culturel. Les textes rassemblés ici permettent à ceux qui étudient le patrimoine, qui cherchent à le protéger ou qui, simplement, s’y intéressent, d’explorer :
    - les discordances entre des perceptions du patrimoine et des modes de gestion de cet héritage 
    - les différenciations linguistiques des représentations et des cultures différenciées du patrimoine 
    - la transformation de la notion et des objets patrimoniaux sur un territoire ou au sein d’une communauté 
    - la perméabilité des conceptions du patrimoine entretenues par des communautés culturelles variées.

    Né d’une volonté d’explorer les conceptions du patrimoine, cet ouvrage nous entraîne ainsi aux confins et dans les confins de cette notion.
    Martin Drouin est professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG UQAM).
    Lucie K. Morisset est professeure au Département d’études urbaines et touristiques à l’ESG UQAM et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain.
    Michel Rautenberg est professeur de sociologie à l’Université Jean Monnet Saint-Étienne et membre du Centre Max Weber.

  • La Fouine est un phénomène. Sa vie vaut tous les romans.
    Avec plusieurs millions d'albums vendus, autant de fans sur les réseaux sociaux, une exposition médiatique conséquente, il est un des artistes de musique urbaine les plus populaires. Son différend avec le rappeur Booba a enflammé la toile. Le cinéma le courtise.
    Originaire de Trappes, Laouni Mouhid, pour son contrôleur judiciaire, a tout connu : la galère, la délinquance, la prison. Son père transmet à ses sept enfants son amour de la musique. On écoutait Brel, Brassens, Gainsbourg, Coltrane et Billie Holiday dans le salon familial. Laouni apprendra tôt à chanter et à jouer de plusieurs instruments. Sa mère, trop vite disparue, lui inculque des valeurs fondamentales. Mais la famille implose. S'ensuivent expulsions et déboires. Laouni sombre.
    Avant que La Fouine n'obtienne gloire, argent, reconnaissance et qu'il ne vive sous le soleil de Miami, il aura été balloté de foyers en maisons d'arrêt. Il aura aussi forgé des amitiés fraternelles. Ce récit est l'autobiographie intimiste et inédite d'un artiste qui se livre sans tabou, avec une lucidité, une sincérité et une autodérision étonnantes. Du ghetto au gotha, des quartiers disciplinaires aux plateaux télé, des mandats de dépôts aux trophées, ce « drôle de parcours » constitue un témoignage passionnant et débordant d'humanité.
    Un document que Laouni Mouhid a souhaité écrire avec deux journalistes, scénaristes et écrivains : Karim Madani, spécialiste des cultures urbaines et Christian Séranot, spécialiste des questions judiciaires et sociétales.

empty