Mame

  • Apparu à la face du monde le soir du 16 octobre 1978 au balcon de Saint-Pierre de Rome, Jean-Paul II était bouleversant dans sa simplicité et impressionnant dans sa force. Il était là, devant nous, sur nos écrans, ce pape qui venait d'être élu à 58 ans. On sentait le poids de cette nouvelle charge tombant sur ses épaules.Mais jamais dans l'Église on n'avait vu quelqu'un incarner à ce point le charisme de Pierre. Pierre s'appelait Simon, et Jésus, « la pierre angulaire », a changé son nom à dessein. Pour bâtir son Église, il lui fallait la force et la disponibilité d'un disciple prêt à devenir « le rocher de l'unité ». C'est justement ce qui m'a toujours frappé dans la personne de Jean-Paul II : la clarté de la foi, la solidité des fondations. Oui, on peut dire que Jean-Paul II a entendu et mis en oeuvre la consigne de Jésus à Pierre : « Fortifie tes frères dans la foi ! »Voilà donc le regard personnel que je propose : Jean-Paul II, c'est Pierre au tournant du nouveau millénaire.Cardinal Philippe Barbarin

  • À partir de la visite métaphorique d'une ville fortifiée (la ferme, le réfectoire, le salon, la chambre, la salle des cartes, la chapelle, etc.), le père Guy-Emmanuel Cariot fait le tour de notre vie humaine et spirituelle et propose une méthode très simple pour identifier les lieux de souffrance et de péché dans notre vie, résister aux attaques de l'ennemi et exercer pleinement notre liberté d'enfants de Dieu.Fruit de l'accompagnement spirituel de l'auteur auprès de personnes en souffrance qui viennent le solliciter en tant qu'exorciste diocésain, cette méthode très concrète s'adresse bien évidemment à ceux qui pensent être victimes - à tort ou à raison - des attaques du Tentateur, mais plus largement à tout chrétien qui prend au sérieux la vie spirituelle en général et le combat spirituel en particulier.

empty