• Il est d'usage, aujourd'hui, de distinguer un bon libéralisme politique et culturel - qui se situerait « à gauche » - d'un mauvais libéralisme économique, qui se situerait « à droite ».
    En reconstituant la genèse complexe de cette tradition philosophique, Jean-Claude Michéa montre qu'en réalité, nous avons essentiellement affaire à deux versions parallèles et complémentaires du même projet historique : celui de sortir des terribles guerres civiles idéologiques des XVIe et XVIIe siècles, tout en évitant simultanément la solution absolutiste proposée par Hobbes. Ce projet pacificateur a évidemment un prix : il faudra désormais renoncer à toute définition philosophique de la « vie bonne » et se résigner à l'idée que la politique est simplement l'art négatif de définir « la moins mauvaise société possible ». C'est cette volonté d'exclure méthodiquement de l'espace public toute référence à l'idée de morale (ou de décence) commune - supposée conduire à un « ordre moral » totalitaire ou au retour des guerres de religion - qui fonde en dernière instance l'unité du projet libéral, par-delà la diversité de ses formes, de gauche comme de droite.
    Tel est le principe de cet « empire du moindre mal», dans lequel nous sommes tenus de vivre.

  • Un outil de référence pour les étudiants de CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles), d'IEP et des universités dans la préparation des concours et examens.Les thèmes 2021-2022 des Grandes Écoles de commerce et du groupement des 7 IEP de province  : fiches rédigées et  deux sujets types corrigés par thème.50 fiches thématiques accompagnées de QCM corrigés.La présentation des épreuves des concours Ecricome, BCE et IEPLa méthode pour réussir la dissertation et répondre aux questions de culture générale8 sujets de concours commentés et intégralement traités

  • Le temps est venu

    Jeffrey Archer

    • Les escales éditions
    • 11 Mai 2017

    Le Temps est venu est l'avant-dernier épisode de la chronique des Clifton, une saga captivante menée par " un conteur de la trempe d'Alexandre Dumas " (New York Times).
    Le roman s'ouvre sur un procès opposant Emma Clifton, présidente de la célèbre compagnie Barrington et son ennemie de toujours, Lady Virginia.
    Lady Virginia semble pouvoir convaincre les jurés et la cour, mais c'est sans compter la publication dans la presse d'une mystérieuse lettre. Elle est signée du Major Fisher qui l'a écrite avant de mettre fin à ses jours.
    Si la lettre innocente Emma Clifton, elle se révèle dévastatrice pour Giles Barrington, son frère, déjà tourmentés par d'autres affaires.
    Harry Clifton se dresse seul, quant à lui, face à l'Empire soviétique, plus que jamais déterminé à libérer le dissident russe Babakov du goulag de Sibérie dans lequel il est enfermé suite à la publication de son livre sur Staline.
    Giles est sur le point de tout quitter pour tenter de retrouver Karin, la jeune femme à l'identité mystérieuse dont il est tombé amoureux à Berlin. La tension est à son comble alors qu'il ne sait pas si il peut lui faire confiance. Est-elle une espionne de l'Est engagée pour lui soutirer des informations ou la jeune femme honnête et amoureuse qu'elle prétend être ? Sebastian Clifton, quant à lui, est plongé dans un profond désarroi quand il tombe sous le charme de Priya, une jolie Indienne qui se destine à un mariage arrangé...
    L'amour, l'intégrité et l'honneur viendront-ils à bout de la perfidie et de l'injustice ?
    Un page-turner qui nous emmènera, hors des frontières de l'Angleterre, en Allemagne de l'est, Italie, Russie, Inde et Nigéria.

  • Cette édition entièrement actualisée du manuel de préparation au concours commun des IEP et au concours de  Grenoble intègre le nouveau programme d'histoire du concours, conforme au nouveau Baccalaureat, ainsi que les nouvelles épreuves du commentaire de document et d'anglais.
    Le manuel le plus complet !Le cours complet en histoire et en anglaisUne synthèse sur les thèmes 2020 de questions contemporainesLa méthodologie de toutes les épreuves15 sujets d'annales corrigés pour toutes les épreuves des deux concoursPréparez-vous à toutes les épreuvesConcours commun des IEP d'Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes,Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse :  Questions contemporaines, Histoire, AnglaisConcours de l'IEP de Grenoble : Histoire, Anglais15 sujets de concours blancs corrigés

  • Sociologie politique de la menace et du risque

    Marc Milet

    • Armand colin
    • 23 Mars 2022

    Le moment historique de la pandémie de coronavirus a indéniablement placé la gestion publique des crises au centre des agendas politiques mondiaux. Si la question de la gestion des crises par les pouvoirs publics n'est pas nouvelle, la mutation des menaces intentionnelles comme le terrorisme, et l'avènement de nouveaux risques (technologiques ou sanitaires) viennent cependant renouveler leur analyse. Cet ouvrage présente, de manière syncrétique, les grands auteurs, modèles analytiques et approches permettant d'appréhender ces phénomènes dans nos sociétés contemporaines. Quels sont les usages politiques du risque dans le cadre de la compétition politique, de la gestion publique ? Quelles conséquences les menaces et les risques ont-ils sur les résultats électoraux ? Quel est le rôle des acteurs de la société civile dans la construction des risques (le cadre des mobilisations collectives) ? 
    Un ouvrage assorti de nombreuses études de cas (menace terroriste, affaire du sang contaminé, rôle de l'OMS dans la gestion de la crise du coronavirus, etc.).

  • Semblable au pauvre Orphée, le nouvel Adam libéral est condamné à gravir le sentier escarpé du « Progrès » sans jamais pouvoir s'autoriser le moindre regard en arrière.
    Voudrait-il enfreindre ce tabou - « c'était mieux avant » - qu'il se verrait automatiquement relégué au rang de Beauf, d'extrémiste, de réactionnaire, tant les valeurs des gens ordinaires sont condamnées à n'être plus que l'expression d'un impardonnable « populisme ».
    C'est que Gauche et Droite ont rallié le mythe originel de la pensée capitaliste : cette anthropologie noire qui fait de l'homme un égoïste par nature. La première tient tout jugement moral pour une discrimination potentielle, la seconde pour l'expression d'une préférence strictement privée.
    Fort de cette impossible limite, le capitalisme prospère, faisant spectacle des critiques censées le remettre en cause. Comment s'est opérée cette double césure morale et politique ? Comment la gauche a-t-elle abandonné l'ambition d'une société décente qui était celle des premiers socialistes ? En un mot, comment le loup libéral est-il entré dans la bergerie socialiste ? Voici quelques-unes des questions qu'explore Jean-Claude Michéa dans cet essai scintillant, nourri d'histoire, d'anthropologie et de philosophie.

  • - 55%

    Possession

    Antonia Susan Byatt

    • Le livre de poche
    • 10 Janvier 2018

    La destinée du jeune chercheur Roland Michell paraît étrangement liée à celle du poète victorien Randolph Henry Ash, dont il est un des plus grands spécialistes. Le jour où, d'un livre poussiéreux, il exhume deux lettres d'amour de l'illustre écrivain adressées à une inconnue, cette découverte bouleverse le cours de ses travaux... et de sa vie. Sur les traces d'Ash, le jeu de piste est ouvert : documents volés, amours clandestines, suicide romantique peuplent l'aventure qui dépasse bientôt le simple cadre d'une recherche universitaire.
    Couronné en 1990 par le prestigieux Booker Prize, adapté en 2002 au cinéma par Neil LaBute avec Gwyneth Paltrow et Aaron Eckhart, Possession est un récit haletant, subtil mélange d'érudition, de romance et de suspense, qui a été traduit dans de nombreux pays et a rencontré un succès mondial.
     
    Possession est un tour de force. The New York Times.

  • Au carrefour de la philosophie politique et de l'histoire des idées, la théorie politique est une sous-discipline centrale de la science politique, qui a pour objet l'étude des doctrines et idéologies contemporaines.
    Cet ouvrage dresse un panorama complet des théories politiques actuelles, en les regroupant par grands thèmes : en partant du libéralisme, qui constitue la doctrine dominante, il identifie ensuite plusieurs "familles" de théories qui se sont construites en critique des théories libérales (critiques morales, politiques, économiques, écologistes et féministes).
    Illustré de nombreux encadrés thématiques (le transhumanisme, le conservatisme de gauche, les accommodements raisonnables, le populisme de gauche, le socialisme libéral, le revenu universel, la cause animale, le féminisme cyborg), ce manuel sans équivalent sur le marché permettra également aux étudiants de mieux comprendre les phénomènes politiques actuels et d'en mesurer la portée.
     

  • En dépit des efforts de la propagande officielle, il est devenu difficile, aujourd'hui, de continuer à dissimuler le déclin continu de l'intelligence critique et du sens de la langue auquel ont conduit les réformes scolaires imposées, depuis trente ans, par la classe dominante et ses experts en " sciences de l'éducation ".
    Le grand public est cependant tenté de voir dans ce déclin un simple échec des réformes mises en oeuvre. L'idée lui vient encore assez peu que la production de ces effets est devenue progressivement la fonction première des réformes et que celles-ci sont donc en passe d'atteindre leur objectif véritable: la formation des individus qui, à un titre ou à un autre, devront être engagés dans la grande guerre économique mondiale du XXIe siècle. Cette hypothèse, que certains trouveront invraisemblable, conduit à poser deux questions.
    Quelle étrange logique pousse les sociétés modernes, à partir d'un certain seuil de leur développement, à détruire les acquis les plus émancipateurs de la modernité elle-même ? Quel mystérieux hasard à répétition fait que ce sont toujours les révolutions culturelles accomplies par la Gauche qui permettent au capitalisme moderne d'opérer ses plus grands bonds en avant ?

  • Repères et clés pour décrypter l'actualité

    Comment Daech s'est-il imposé au Moyen-Orient ? Quel impact a-t-il eu localement et à l'échelle mondiale ? Comment les États luttent-ils ? Ces questions traversent l'actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Inspiré des recherches les plus récentes sur le sujet, il propose 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de ce phénomène mondial. L'ensemble est illustré de cartes, graphiques et tableaux.


    "Ce livre constitue une précieuse mise en perspective. Il permet d'appréhender le phénomène Daech dans sa globalité, d'en saisir les nombreuses ramifications et d'en comprendre les multiples impacts."
    Pascal Boniface

  • Géopolitique de Jérusalem

    Frédéric Encel

    • Flammarion
    • 11 Août 2011

    Jérusalem cristallise haines et passions. Plus ou moins sanctifiée par deux milliards et demi de chrétiens, de musulmans et de juifs, disputée par deux nations antagonistes, l'antique cité fait ici l'objet, cartes à l'appui, d'une analyse authentiquement géopolitique : stratégies territoriales israéliennes, armes diplomatiques palestiniennes, représentations mystiques, faiblesses au sein de chaque camp. Ainsi sont présentées, de façon sérieuse et objective, les aspirations et les thèses des différents protagonistes.
    Un outil de compréhension précieux pour aborder l'extraordinaire complexité de Jérusalem.

  • La sociologie politique analyse les acteurs du fonctionnement politique des sociétés. Elle étudie les rapports des individus à la politique et décrypte le fonctionnement des principales organisations politiques. En prenant pour cadre les démocraties représentatives contemporaines, cet ouvrage traite des questions de participation (vote, abstention, militantisme...) et les organisations qui structurent la politique (les partis, les associations, les syndicats, les media). 

  • Les États-Unis l'appelaient « Unabomber ». De 1978 à 1996, il a défié le FBI et la CIA qui mirent sa tête à prix pour un million de dollars. Pendant dix-huit ans, Kaczynski a envoyé par la poste des colis piégés à des professeurs d'université, des vendeurs d'ordinateurs, des patrons de compagnies aériennes... Bilan : 3 morts et 23 blessés. En 1995, il obtient sous la menace la publication dans le Washington Post et dans le New York Times d'un manifeste intitulé L'Avenir de la société industrielle. En 1996, il est finalement arrêté grâce à son frère qui reconnaît dans le Manifeste de 1971 l'esquisse de ce texte. Influencé par les travaux de Jacques Ellul, Theodore Kaczynski voit dans la technologie « une force sociale plus puissante que le désir de liberté » et, diagnostiquant « l'impossibilité de réformer le complexe industrialo-technologique », appelle à sa destruction pure et simple. La folie, la radicalité de ses propos et de ses actes ne disqualifient pas pour autant l'évidence révolutionnairement incorrecte des deux textes contenus dans ce volume : Le Manifeste de 1971, inédit en français, et L'Avenir de la société industrielle. Ils sont préfacés et annotés par Jean-Marie Apostolidès, qui fut le premier en France à faire connaître les écrits de Theodore Kaczynski.

  • Ce manuel propose une synthèse inédite des récentes recherches menées en sociologie et en science politique sur le syndicalisme. Il apporte des éclairages originaux sur les enjeux et les transformations actuelles de l'action syndicale. La perspective adoptée permet de réinscrire le syndicalisme dans une analyse attentive à son mode de fonctionnement et à ses interactions, aux trajectoires de ses adhérents et aux formes plurielles de l'action syndicale. 

  • La fin de l'autorité

    Alain Renaut

    • Flammarion
    • 11 Août 2011

    Fragilisation de l'école, montée de l'individualisme, expérience toujours plus problématique de la parentalité : jamais les modèles d'après lesquels les adultes exercent leurs responsabilités à l'égard des enfants ne sont apparus aussi énigmatiques.
    Ni la posture réactive - il faut réarmer les formes anciennes de l'autorité - ni le discours progressiste - on ne doit à aucun prix brader les libertés acquises - ne s'attaquent frontalement à la question décisive : les formes de pouvoir qui, dans les sociétés traditionnelles, ont fonctionné sur le mode de l'autorité (éducative, mais aussi politique, judiciaire, médicale) sont-elles encore compatibles avec la logique de la démocratie ?
    Si l'exercice de l'autorité consiste à conférer au pouvoir une dimension mystérieuse qui le rende indiscutable, la crise de l'autorité n'est-elle pas inhérente aux sociétés qui considèrent qu'aucun pouvoir n'est légitime s'il n'a obtenu l'adhésion de ceux sur qui il s'exerce ? Curieusement, nos sociétés n'ont pas encore tiré toutes les conclusions de la conviction qui constitue leur pari le plus audacieux.
    Entre l'appel réitéré à réactiver purement et simplement l'autorité et l'affirmation illimitée des formes les plus spontanées de la liberté, cet essai tente d'ouvrir une voie originale : les interrogations qui traversent aujourd'hui la famille, l'école et plus généralement tous les lieux de pouvoir n'appellent-elles pas surtout à repenser les pouvoirs, voire à les consolider sur des bases renouvelées ?

  • Le test ultime de mémoire et de connaissances ! 
    Cet ouvrage de quiz n'est pas comme les autres : plus vous progressez, plus le nombre de réponses requises augmente.
    Chaque quiz est composé de 11 questions : la question 1 requiert 1 seule réponse, la question 2 comporte 2 réponses, et ainsi de suite jusqu'à la 10e question. La question n°11 est la question des boss : elle peut avoir une douzaine de réponses ! 
    Avec des sujets très variés, incluant l'histoire, la science, le sport, la nourriture, les arts, la culture générale, la géographie, la nature, et bien plus encore, ce livre vous aidera à faire un véritable test de votre mémoire et de vos connaissances et vous offrira plusieurs heures de divertissement (ou de frustration) en famille ou entre amis !

  • L'Etat ; droit et politique

    Béligh Nabli

    • Armand colin
    • 23 Août 2017

    Qu'est-ce que l'État ? Au-delà de la formule prêtée à Louis XIV - «  L'État, c'est moi  ! »  - cette question fondamentale se pose dans des termes sans cesse renouvelés. Construit mais inachevé, l'État n'est pas un produit fini ou un modèle absolu et définitif. Au contraire, il est foncièrement appelé à évoluer dans l'espace et dans le temps. «  On nous change notre État  !  », s'exclamait déjà Maurice Hauriou à la fin du XIXe siècle. Aussi ce manuel vise-t-il à appréhender l'objet étatique dans ses traits ontologiques (et immuables ?) comme dans ses mutations contemporaines.
    À partir essentiellement du cas de la France, l'État est ici étudié à travers sa construction (théorique, historique, politique et juridique), son organisation (répartition verticale et horizontale du pouvoir), son action (via les finalités et les moyens de ses missions et fonctions) et son statut (sur le plan international). Non seulement, ces approches se veulent didactiques et complémentaires, mais elles mobilisent à la fois les sciences juridiques et politiques. Autant de caractéristiques qui font l'originalité de ce manuel sur l'État.

  • Cet ouvrage se propose d'aborder, sous ses différentes facettes, une pratique essentielle dans la recherche en sciences humaines et sociales  : le travail sur archives.
    Il vise à former aussi bien les étudiants en histoire à cette technique d'enquête privilégiée dans leur discipline qu'à la faire connaître aux étudiants mais aussi aux enseignants-chercheurs des autres domaines et à les sensibiliser aux enjeux et aux atouts de cette méthode de recherche.
    Les lecteurs trouveront des renseignements sur les centres et les services d'archives et des conseils pratiques sur la consultation et l'analyse des archives. En présentant les nombreux types de documents (imprimés ou manuscrits, privés, officiels, journalistiques, iconographiques, numériques...), les auteurs souhaitent proposer ici un outil de travail complet et efficace.
     

  • Ramsès 2020 ; un monde sans boussole ?

    , ,

    • Dunod
    • 4 Septembre 2019

    Trois enjeux décisifs pour l'avenir immédiat  :Les mers dangereuses  L'Amérique latine en fusion  Le multilatéralisme a-t-il un avenir  ?Dans un esprit prospectif, Ramses 2020  propose également un appareil documentaire et pédagogique reconnu  : chronologie  des événements 2018-2019, cartes inédites, données statistiques, 8 vidéos.

  • Crise sanitaire mondiale, multiplication des chocs climatiques, guerres commerciales, impuissance européenne, chaos moyen-oriental  : tout se passe comme si la planète mondialisée découvrait des défis inimaginables, la contraignant à des révisions déchirantes. L'heure des choix fondamentaux semble avoir sonné.
    L'édition 2021 du Ramsès interroge ce monde nouveau que les bouleversements de 2020 nous poussent à imaginer  :
    Face aux catastrophes sanitaires et climatiques, qui mettent durement en cause la désorganisation du monde, quelle gouvernance inventer pour demain  ?
    Quelle part l'expérience européenne peut-elle prendre à cette redéfinition des règles  ?
    Quant au monde arabe, dix ans après la fausse promesse des «  printemps  », est-il en train de sortir de l'histoire  ? Ou restera-t-il un perturbateur redoutable des années à venir  ?

  • Comprendre Weber

    Laurent Fleury

    • Armand colin
    • 22 Novembre 2017

    Responsabilité de l'homme devant les défis de son temps, responsabilité du savant devant la science, responsabilité du politique devant l'histoire : qui entreprend de lire Weber saisit la centralité de la responsabilité, mieux, la découvre comme une tonalité propre à son oeuvre.
    Inversement, qui entend s'intéresser à la responsabilité rencontre Weber, mais aussi la charge d'inquiétude de sa pensée, et discerne l'intellectuel qui allie responsabilité et conviction. Weber s'engage dans les batailles scientifiques et politiques de son siècle, sans pour autant renoncer aux principes qui le guident : probité, rigueur, refus du prophétisme.
    Contre le discours des démagogues et le « sacrifice de l'intellect », il nous invite à regarder en face la réalité et à adopter une démarche scientifique pour penser l'action. Son oeuvre offre un modèle d'exigence critique et nous lègue cette interrogation première et ultime : quelles sciences sociales peuvent rendre possible l'avènement d'un homme responsable ?
    Ce livre propose des clés pour comprendre Weber, penseur des ambivalences de la modernité, penseur par excellence des sciences sociales, mais également fondateur de la pensée politique moderne. En tous points frappe l'actualité de ses enseignements pour nos sociétés contemporaines.

  • Une crise silencieuse frappe aujourd'hui les démocraties du monde. L'éducation se plie aux exigences du marché de l'emploi, de la rentabilité et de la performance, délaissant la littérature, l'histoire, la philosophie et les arts : les humanités. Pour Martha Nussbaum, l'une des plus grandes philosophes américaines, celles-ci ne sont ni un vestige du passé ni un supplément d'âme pour happy few.
    Dans ce manifeste original et argumenté, Martha Nussbaum montre comment les humanités nous font accéder à la culture des émotions, à l'« imagination narrative ». C'est grâce à l'empathie que nous sommes capables de nous mettre à la place d'autrui, de nous identifier au « faible » au lieu de le stigmatiser, de développer de la compassion et du respect en lieu et place de l'agressivité et de la peur qui naissent inévitablement de la vulnérabilité, et de défendre l'intérêt commun.
    Ce n'est pas à coup de débats d'idées abstraites que s'imposeront l'égalité et la liberté... C'est en formant, par le biais des « émotions démocratiques », le citoyen du XXIe siècle.

  • La société intégrale

    Cédric Lagandré

    • Climats
    • 13 Avril 2010

    Nous partageons malgré nous avec les totalitarismes le rêve utopique d'une sociabilité pure, d'une société intégrale et sans histoire, dans les deux sens du terme.
    Jamais les sociétés ne se montrèrent moins violentes et plus dociles, et jamais pourtant la tranquillité, et la police qui la garantit, ne furent à ce point désirées. Le totalitarisme s'assignait pour but de produire un corps social intégral, parfaitement soudé, saturé de coutures, c'est-à-dire une société sans sujets, sans conflit ni diversité, immédiatement mobilisable dans son intégralité. Or, c'est à certains égards ce même but que la société de contrôle à laquelle nous consentons quotidiennement est tentée, en vertu de sa structure propre, de poursuivre.
    De quelle anormalité nous sommes-nous accommodés ? Quelle est la bizarrerie de notre normalité ? Quel sera l'inouï sous lequel les temps futurs, s'il y en a, percevront les temps actuels ?

  • Orwell anarchiste tory ; à propos de 1984

    Jean-Claude Michéa

    • Climats
    • 3 Août 2011

    Anarchiste tory, c'est-à-dire anarchiste conservateur, c'est ainsi que George Orwell se présentait parfois, lorsqu'il était invité à se définir politiquement. Mais suffit-il qu'une position politique soit inclassable pour être incohérente ? Cet essai s'efforce précisément d'établir qu'il est possible d'être l'un des analystes les plus lucides de l'oppression totalitaire sans renoncer en rien à la critique radicale de l'ordre capitaliste ; que l'on peut être à la fois un défenseur intransigeant de l'égalité sans souscrire aux illusions « progressistes » et « modernistes » au nom desquelles s'accomplit désormais la destruction du monde.
    En établissant la cohérence réelle de cette pensée supposée inclassable, cet essai met en évidence quelques-unes des conditions de cette indispensable critique moderne de la modernité, dont George Orwell est le plus négligé des précurseurs.

empty