• Et si l'homme dont vous êtes amoureuse était adepte du SM ? Seriez-vous prête à vous soumettre à ses penchants dominateurs ?
    Alice est amoureuse depuis l'enfance d'Aiden Taylor, le grand frère sexy et arrogant de sa meilleure amie Liv. Depuis, Alice est devenue une jolie fille dont les amoureux successifs n'ont pas été très délicats. Le dernier en date l'a carrément quittée pour épouser sa colocataire !
    Quand elle voit Liv nouer une relation sérieuse et envisager de se marier avec Xander, Alice décide qu'il est temps de se jeter à l'eau et de tenter de séduire Aiden pour de bon. Mais ce dernier la voit encore comme une adolescente à protéger. Désespérée, elle tente en vain d'élaborer des plans pour le rendre jaloux.
    C'est alors que Xander lui confie un secret qui pourrait tout changer : Aiden serait tenté par une sexualité très SM... Troublée, Alice se renseigne et décide de franchir le pas. Jusqu'où sera-t-elle prête à aller pour séduire l'homme de ses rêves ? Ses manigances ne risquent-elles pas de se retourner contre elle ?
    L'auteur opte pour un ton à la fois moderne et dynamique, parfait reflet des conversations entre filles où l'on ose parler sans détour et avec humour de désir, d'amour et surtout de sexe...

  • Gustav Klimt (Baumgarten, 1862 Vienne, 1918)
    «Faire un autoportrait ne m'intéresse pas. Les sujets de peinture qui m'intéressent ? Les autres et en particulier les femmes » Aucune référence au monde extérieur ne vient contrarier le charme des allégories, portraits, paysages et autres personnages que l'artiste peint. Des couleurs et des motifs d'inspiration orientale (Klimt a été très influencé par le Japon, l'ancienne Egypte et la Ravenne byzantine), un espace bidimentionnel dépourvu de profondeur et une qualité souvent stylisée de l'image, autant d'éléments utilisés par le peintre pour créer une oeuvre séduisante, où le corps de la femme s'expose dans toute sa volupté. A 14 ans, il obtient une bourse d'Etat pour entrer à la Kunstgewerbeschule (l'Ecole viennoise des Arts et Métiers). Très vite, ses talents de peintre et de dessinateur s'affirment. Ses toutes remières oeuvres lui valent un succès inhabituellement précoce. Sa première grande initiative date de 1879 : il crée cette année-là la Künstlerkompagnie (la compagnie des artistes) avec son frère Ernst, et Franz Matsch. A Vienne, la fin du XIXe siècle est une période d'effervescence architecturale. L'empereur François- Joseph décide, en 1857, de détruire les remparts entourant le coeur médiéval de la ville. Le Ring, financé par l'argent du contribuable, est alors construit : de magnifiques résidences y côtoient de superbes parcs. Ces changements profitent à Klimt et à ses associés, leur fournissant de multiples occasions de faire montre de leur talent.
    En 1897, Klimt, accompagné de quelques amis proches, quitte la très conservatrice Künstlerhausgenossenschaft (Société coopérative des artistes autrichiens) ; il fonde le mouvement Sécession et en prend la présidence. La reconnaissance est immédiate. Au-dessus du porche d'entrée de l'édifice, conçu par José Maria Olbrich est inscrite la devise du mouvement : «A chaque âge son art, à l'art sa liberté. » A partir de 1897, Klimt passa pratiquement tous ses étés sur l'Attersee, en compagnie de la famille Flge. Durant ces périodes de paix et de tranquillité, il eut l'occasion de peindre de nombreux paysages qui constituent un quart de son oeuvre complète. Klimt exécute des croquis préparatoires à la plus grande partie de ses réalisations. Parfois, il exécute plus de cent études pour un seul tableau. Le caractère exceptionnel de l'oeuvre de Klimt tient peut-être à l'absence de prédécesseurs et de réels disciples. Il admirait Rodin et Whistler sans les copier servilement. En retour, il fut admiré par les peintres viennois de la jeune génération, tels Egon Schiele et Oskar Kokoschka.

  • Liv rêve encore de la nuit torride qu'elle a passée avec un sublime inconnu quand elle découvre, mortifiée, qu'il est le fiancé de sa soeur ! Déchirée entre culpabilité et passion dévorante, elle cède à la sensualité.
    Liv Taylor a 25 ans et commence à penser qu'elle a passé de trop longues années à attendre que les crapauds avec lesquels elle sort se transforment en princes charmants. Quand sa colocataire l'invite à son mariage, elle décide de jeter aux orties ses principes trop sages et de s'amuser un peu. Sur un coup de tête, elle se laisse séduire par un sublime inconnu et passe une nuit torride avec lui. Enchantée et persuadée que ce sera sans lendemain, elle part au petit matin sans lui laisser son numéro. Pourtant, en se rendant chez ses parents le week-end suivant, elle rêve encore de " Mister Miracle Tongue ".
    En arrivant, Liv découvre avec stupéfaction que son bel inconnu est assis dans le canapé de ses parents et qu'il est... Xander, le fiancé de sa soeur ! Passé l'effet de surprise, celui-ci a d'ailleurs l'air étonnement ravi de la situation. Déstabilisée, choquée et malheureuse, Liv tente de garder ses distances, mais l'attirance est si forte entre eux qu'elle ne peut lui résister. Est-il un véritable " salaud " ? Sinon, pourquoi se comporterait-il ainsi ? De surprises en rebondissements inattendus, Liv va construire malgré elle une histoire très forte avec Xander, qui ira bien plus loin qu'une nuit de passion.

  • J'étais le meilleur tireur d'élite de ma section d'infanterie. Blessé au combat, je suis maintenant au service d'une agence de protection. Je n'avais jamais connu autre chose que l'armée, pas même l'amour... Si, une fois seulement !
    Fou de cette femme qui se tient devant moi; je n'avais jamais revu Rachel Foster avant aujourd'hui. Celle-là même qui est la cause de tous mes ennuis et qui hante mes pensées depuis les quinze dernières années.
    Battue et meurtrie par les blessures qui lui ont été infligées. Je dois la protéger des griffes
    de son mystérieux agresseur qui a tenté de la tuer. Par chance, elle ne semble pas m'avoir reconnu et lorsque nous serons seuls tous les deux, je l'aurais enfin pour moi tout seul...

  • Gustav Klimt (1862-1918) war zum Ende des 19. Jahrhunderts nicht nur einer der einflussreichsten Künstler, sondern gründete zudem die Bewegung der Wiener Secession. Mithilfe dieser Bewegung übte er Kritik an der traditionellen Kunst, die sich durch ihren Widerstand gegen Veränderungen sowie Intoleranz gegenüber bestimmten modernen Vorstellungen auszeichnete. Klimt ließ sich durch den langsamen aber sicheren Niedergang sowie die Vielfalt der Kulturen der Österreichisch-Ungarischen Monarchie inspirieren. Bei Klimt spielten Erotik und Sinnlichkeit eine sehr große Rolle, und neben Schiele und Kokoschka zählte er zu den großen Meistern des Expressionismus. Das vorliegende Buch vereint eine erlesene Auswahl Klimts bekanntester Gemälde und einen Text, der den außergewhnlichen Eklektizismus dieses großen Künstlers zu vermitteln vermag.

  • Gustav Klimt (1862-1918) war zum Ende des 19. Jahrhunderts nicht nur einer der einflussreichsten Künstler, sondern gründete zudem die Bewegung der Wiener Secession. Mithilfe dieser Bewegung übte er Kritik an der traditionellen Kunst, die sich durch ihren Widerstand gegen Veränderungen sowie Intoleranz gegenüber bestimmten modernen Vorstellungen auszeichnete. Klimt ließ sich durch den langsamen aber sicheren Niedergang sowie die Vielfalt der Kulturen der Österreichisch-Ungarischen Monarchie inspirieren. Bei Klimt spielten Erotik und Sinnlichkeit eine sehr große Rolle, und neben Schiele und Kokoschka zählte er zu den großen Meistern des Expressionismus. Das vorliegende Buch vereint eine erlesene Auswahl Klimts bekanntester Gemälde und einen Text, der den außergewhnlichen Eklektizismus dieses großen Künstlers zu vermitteln vermag.

  • Gustav Klimt (Baumgarten, 1862 Vienne, 1918)
    «Faire un autoportrait ne m'intéresse pas. Les sujets de peinture qui m'intéressent ? Les autres et en particulier les femmes » Aucune référence au monde extérieur ne vient contrarier le charme des allégories, portraits, paysages et autres personnages que l'artiste peint. Des couleurs et des motifs d'inspiration orientale (Klimt a été très influencé par le Japon, l'ancienne Egypte et la Ravenne byzantine), un espace bidimentionnel dépourvu de profondeur et une qualité souvent stylisée de l'image, autant d'éléments utilisés par le peintre pour créer une oeuvre séduisante, où le corps de la femme s'expose dans toute sa volupté. A 14 ans, il obtient une bourse d'Etat pour entrer à la Kunstgewerbeschule (l'Ecole viennoise des Arts et Métiers). Très vite, ses talents de peintre et de dessinateur s'affirment. Ses toutes remières oeuvres lui valent un succès inhabituellement précoce. Sa première grande initiative date de 1879 : il crée cette année-là la Künstlerkompagnie (la compagnie des artistes) avec son frère Ernst, et Franz Matsch. A Vienne, la fin du XIXe siècle est une période d'effervescence architecturale. L'empereur François- Joseph décide, en 1857, de détruire les remparts entourant le coeur médiéval de la ville. Le Ring, financé par l'argent du contribuable, est alors construit : de magnifiques résidences y côtoient de superbes parcs. Ces changements profitent à Klimt et à ses associés, leur fournissant de multiples occasions de faire montre de leur talent.
    En 1897, Klimt, accompagné de quelques amis proches, quitte la très conservatrice Künstlerhausgenossenschaft (Société coopérative des artistes autrichiens) ; il fonde le mouvement Sécession et en prend la présidence. La reconnaissance est immédiate. Au-dessus du porche d'entrée de l'édifice, conçu par José Maria Olbrich est inscrite la devise du mouvement : «A chaque âge son art, à l'art sa liberté. » A partir de 1897, Klimt passa pratiquement tous ses étés sur l'Attersee, en compagnie de la famille Flge. Durant ces périodes de paix et de tranquillité, il eut l'occasion de peindre de nombreux paysages qui constituent un quart de son oeuvre complète. Klimt exécute des croquis préparatoires à la plus grande partie de ses réalisations. Parfois, il exécute plus de cent études pour un seul tableau. Le caractère exceptionnel de l'oeuvre de Klimt tient peut-être à l'absence de prédécesseurs et de réels disciples. Il admirait Rodin et Whistler sans les copier servilement. En retour, il fut admiré par les peintres viennois de la jeune génération, tels Egon Schiele et Oskar Kokoschka.

  • Erotic photo art has lost much of its exquisite soul since Playboy and other girlie monthlies repackaged the human body for mass-market consumption. Like much painting, sculpture and engraving, since its beginning photography has also been at the service of eroticism. This collection presents erotic photographs from the beginning of photography until the years just before World War II. It explores the evolution of the genre and its origins in France, and its journey from public distrust to the large audience it enjoys today.

  • Gustav Klimt (1862-1918) war zum Ende des 19. Jahrhunderts nicht nur einer der einflussreichsten Künstler, sondern gründete zudem die Bewegung der Wiener Secession. Mithilfe dieser Bewegung übte er Kritik an der traditionellen Kunst, die sich durch ihren Widerstand gegen Veränderungen sowie Intoleranz gegenüber bestimmten modernen Vorstellungen auszeichnete. Klimt ließ sich durch den langsamen aber sicheren Niedergang sowie die Vielfalt der Kulturen der Österreichisch-Ungarischen Monarchie inspirieren. Bei Klimt spielten Erotik und Sinnlichkeit eine sehr große Rolle, und neben Schiele und Kokoschka zählte er zu den großen Meistern des Expressionismus. Das vorliegende Buch vereint eine erlesene Auswahl Klimts bekanntester Gemälde und einen Text, der den außergewhnlichen Eklektizismus dieses großen Künstlers zu vermitteln vermag.

  • Gustav Klimt (Baumgarten, 1862 Vienne, 1918)
    «Faire un autoportrait ne m'intéresse pas. Les sujets de peinture qui m'intéressent ? Les autres et en particulier les femmes » Aucune référence au monde extérieur ne vient contrarier le charme des allégories, portraits, paysages et autres personnages que l'artiste peint. Des couleurs et des motifs d'inspiration orientale (Klimt a été très influencé par le Japon, l'ancienne Egypte et la Ravenne byzantine), un espace bidimentionnel dépourvu de profondeur et une qualité souvent stylisée de l'image, autant d'éléments utilisés par le peintre pour créer une oeuvre séduisante, où le corps de la femme s'expose dans toute sa volupté. A 14 ans, il obtient une bourse d'Etat pour entrer à la Kunstgewerbeschule (l'Ecole viennoise des Arts et Métiers). Très vite, ses talents de peintre et de dessinateur s'affirment. Ses toutes remières oeuvres lui valent un succès inhabituellement précoce. Sa première grande initiative date de 1879 : il crée cette année-là la Künstlerkompagnie (la compagnie des artistes) avec son frère Ernst, et Franz Matsch. A Vienne, la fin du XIXe siècle est une période d'effervescence architecturale. L'empereur François- Joseph décide, en 1857, de détruire les remparts entourant le coeur médiéval de la ville. Le Ring, financé par l'argent du contribuable, est alors construit : de magnifiques résidences y côtoient de superbes parcs. Ces changements profitent à Klimt et à ses associés, leur fournissant de multiples occasions de faire montre de leur talent.
    En 1897, Klimt, accompagné de quelques amis proches, quitte la très conservatrice Künstlerhausgenossenschaft (Société coopérative des artistes autrichiens) ; il fonde le mouvement Sécession et en prend la présidence. La reconnaissance est immédiate. Au-dessus du porche d'entrée de l'édifice, conçu par José Maria Olbrich est inscrite la devise du mouvement : «A chaque âge son art, à l'art sa liberté. » A partir de 1897, Klimt passa pratiquement tous ses étés sur l'Attersee, en compagnie de la famille Flge. Durant ces périodes de paix et de tranquillité, il eut l'occasion de peindre de nombreux paysages qui constituent un quart de son oeuvre complète. Klimt exécute des croquis préparatoires à la plus grande partie de ses réalisations. Parfois, il exécute plus de cent études pour un seul tableau. Le caractère exceptionnel de l'oeuvre de Klimt tient peut-être à l'absence de prédécesseurs et de réels disciples. Il admirait Rodin et Whistler sans les copier servilement. En retour, il fut admiré par les peintres viennois de la jeune génération, tels Egon Schiele et Oskar Kokoschka.

  • L'ouvrage prend le contre-pied des magazines comme Play Boy qui ont contribué à développer des images du corps féminin formatées et liées à la consommation de masse. Il est ici question de photographies coquines, de femmes dénudées et offertes au regard. L'auteur, Alexandre Dupouy, résume la situation de la photographie érotique à ses débuts et fait émerger une véritable « École française de la photographie érotique ». Cet ouvrage est un long voyage à travers un siècle de photographies de collectionneurs. Chacune de ces images d'une grande qualité artistique est marquée par la pudeur et la tendresse du cliché.

  • Inscrit sous le signe de la sensualité, traversé de musique et de voyage, ce recueil signale le retour de Gérald Leblanc à la poésie suite à un détour côté roman. « ... j'entre en 1999 presque naïvement j'ouvre la fenêtre juste avant minuit pour que sortent les mauvais esprits et que rentrent les bons génies l'image d'Isis me revient je tire une carte du jeu de Tarot l'Amoureuse sixième arcane majeur une possibilité infinie de jeu ... »

  • 1913 : La jeune Graziella démontre davantage d'ambition que ce qui était permis à une adolescente de seize ans à cette époque. Sa mère, qui la juge trop volontaire et dérangeante, de connivence avec le curé qui ne tolère aucune conduite scandaleuse dans sa paroisse, la fait engager comme servante chez les Grenier, une famille bourgeoise de Saint-Jean-Baptiste. Mais dès l'année suivante, elle est congédiée par ses employeurs pour avoir prétendument séduit l'ainé de la famille. Dans le train qui l'amène vers Chicoutimi, la vie de la jeune fille prendra une direction différente grâce à la rencontre de Kate Davis. Sous la tutelle de sa nouvelle bienfaitrice, protestante de surcroit, Graziella aura l'opportunité de frayer parmi la haute gomme de Chicoutimi, cette ville qui bouillonne alors à tous les points de vue. Comment sera reçue la jeune femme au passé si lourd par ces hauts placés qui font l'orgueil de cette localité que l'on qualifie alors de Reine du nord?

empty