• Mara Galanta est La Dame des murs, chanteuse d'opéra célèbre pour avoir chanté au pied du mur de Berlin en 1972. Depuis, des anonymes du monde entier lui écrivent pour lui parler de « leur mur ».

    Rebelle, riche et talentueuse, Mara est aussi une grand-mère peu attentionnée, irritable et solitaire.
    Emma est sa petite-fille. Impétueuse et ne manquant pas d'humour, elle aussi a la sensibilité artistique, elle ressemble plus à sa grand-mère qu'elle ne voudrait le reconnaître.
    À 14 ans, elle cherche encore à dessiner les contours de son identité, à se définir comme amie, comme jeune fille. Il lui manque un morceau du puzzle, un morceau tenu secret par Mara : à 18 ans, sa grand-mère s'est enfuie de Lettonie, un pays soumis à la dictature soviétique.
    Depuis, elle n'y est pas retournée, bien que le rideau de fer soit tombé. Et elle n'en parle jamais. Quand Emma demande à Mara de l'emmener en Lettonie pour découvrir ses secrets, elle s'est assuré que la vieille dame ne pourrait pas le lui refuser. Ce dont elle ne se doutait pas, par contre, c'est qu'une vieille dame mystérieuse et un souffle de magie allaient s'en mêler.

    C'est le début d'un voyage dans le temps qui va réveiller bien des souvenirs.

  • Après sa traversée de l'Atlantique en 1924 (Seul à travers l'Atlantique, TohuBohu éditions, novembre 2019), Alain Gerbault quitte New York pour le Pacifique et la Polynésie. Toujours à bord du Firecrest qu'il vient de remettre en état.

    À la Poursuite du Soleil est le premier des deux tomes de son journal de bord qui narrent son retour vers la France. Il y parvient cinq années plus tard, après avoir navigué autour du monde au gré de son humeur et de ses escales. Bermudes, Panama, Galapagos, Polynésie française (premier tome)...
    La suite de son journal de bord est relatée dans le second tome : Sur la Route du Retour (sortie prévue en octobre 2021).


    L'AUTEUR.

    Ingénieur des Ponts et Chaussées, joueur de tennis, pilote d'escadrille durant 1914-1918, Alain Gerbault est le premier navigateur à traverser l'Atlantique à la voile en solitaire d'Est en Ouest, il est le premier Français à achever un tour du monde en solitaire à la voile.

  • Les cruels Aenirs ravagent le territoire au sud des montagnes, semant la mort et la terreur dans tous les villages. Retranchés dans les hauteurs, les clans se croient à l'abri. Caswallon, voleur et guerrier solitaire, sait qu'ils seront les prochains à subir les assauts des terribles barbares. Mais les fiers highlanders refusent d'entendre la voix de la raison, et de s'unir pour contrer la menace. Pire, le chef du clan de Caswallon invite son ennemi à participer à leurs jeux d'été. Son geste pourrait bien condamner tous les clans. C'est alors que Sigarni, la Reine Faucon, surgit à travers le temps et l'espace...

  • Roland est mort. Quand les sapeurs-pompiers l'ont retrouvé, il avait la tête dans la gamelle du chien.
    Son voisin de palier, un homme proche de la quarantaine, au chômage, très seul, ne le connaissait pas vraiment. Il aurait dû s'en douter : il n'entendait plus les chansons de Mireille Mathieu, derrière le mur. C'est lui qui hérite du chien, puis de l'urne contenant les cendres du défunt. Qu'en faire ? Le voisin va tout tenter pour s'en débarrasser, mais en a-t-il vraiment envie ?
    "Une pépite d'humour noir." - François Lestavel, Paris Match.
    "C'est formidablement écrit, plein d'une malice naturelle et d'une délicieuse imagination." - Pierre Vavasseur, Le Parisien.
    "La sensibilité est toujours en embuscade dans ce roman extrêmement original." - Delphine Peras, L'Express.

  • José Zeledón, ex-guérillero aux réflexes encore bien rodés, débarque à Merlow City, ennuyeuse ville-campus du Wisconsin. Guerrier désoeuvré devenu chauffeur de bus scolaire, il tente de réprimer ses instincts d'homme d'action.
    Erasmo Aragón, professeur d'espagnol paranoïaque et aigri, obsédé par les shorts trop courts de ses jeunes étudiantes, part à Washington pour consulter les archives de la CIA et tenter de résoudre l'énigme de l'assassinat du grand poète salvadorien Roque Dalton.
    Ces deux survivants hantés par la guerre, inadaptés, solitaires, se désintègrent à petit feu dans un pays puritain obsédé par la surveillance perpétuelle et les armes, auquel ils ne comprennent rien.
    Avec son style rageur, son humour à froid, et une mauvaise foi à toute épreuve, Horacio Castellanos Moya passe les États-Unis au vitriol et poursuit son grand oeuvre autour de la violence, qui ronge ses personnages jusque dans l'exil.

    Un très grand roman qui ne rassure pas sur la nature de l'âme humaine.

  • Alain Gerbault est le premier homme à traverser l'Atlantique d'est en ouest, à la voile et en solitaire.

    Au-delà de la performance, ce texte est aussi le récit du voyage initiatique d'un homme qui devient marin.
    Dans ce carnet de bord, il nous raconte le combat constant contre les éléments à bord du Firecrest - un petit voilier peu préparé à affronter cent jours de mers - mais aussi ses questionnements philosophiques sur le monde.

  • Le fils de mille hommes

    Valter Hugo Mae

    Crisóstomo, un pêcheur solitaire, décide à quarante ans de prendre son destin en main. Il se construit une famille, puisque l'amour est avant tout la volonté d'aimer. Il choisit un fils en apprivoisant le petit orphelin abandonné par le village, puis une femme au passé tourmenté les rejoint, et autour de ce noyau se forme une famille peu commune de laissés-pour-compte et d'éclopés. Dans cette communauté d'êtres bizarres, tout droit sortis des fables, ce bricolage affectif se révèle inventif et profitable, et chacun finit par s'inventer une famille, même dans les cas les plus désespérés.

  • "J'ai construit des trous d'air, de l'espace, des zones de non-droit, des frontières entre les parties qui composent mon intérieur. J'ai plusieurs chambres, toutes roses et rouges, luisantes et fraîches, maintenues à température stable et dans lesquelles il fait toujours noir. On passe d'une pièce à l'autre en glissant dans des vaisseaux rutilants aux parois transparentes et à travers lesquelles on peut apercevoir la voie, ailleurs, sorte d'extérieur mouvant. Les différentes pièces de mon corps sont séparées par des limites et des mots, les effets de la réalité emmagasinés dans des parties que je ne contrôle pas. J'ai des souvenirs amoureux dans le fond de l'oeil, des traces de violence qu'on a portées contre moi entre les omoplates, un baiser encore imprimé à l'intérieur de la cuisse, un son gravé derrière mon oreille..." La narratrice emménage dans un nouvel appartement. Elle est seule, sort peu et. "plus la journée commence tard, moins elle est longue et mieux [elle se] porte". Elle apprend qu'elle aurait un demi-frère, Didier, et découvre qu'il est en prison, un peu comme elle d'ailleurs. Une correspondance s'instaure entre eux. Elle découvre également le couple d'artistes qui vit au-dessus d'elle. Voyeuse, obsessionnelle, elle traque chaque instant de leur vie. Lui, Claude Tissien, elle, Diane Toth, se sont rencontrés sur un des sites de Pôle emploi, où elle officie et trouve la matière de ses romans. Un jour, la narratrice entre en contact avec Tissien, qui l'invite à visiter son atelier. Une odeur nauséabonde la saisit : Tissien crée à partir de viande avariée. Son mode opératoire est vampiriste. Elle-même est rapidement rongée par le désir de dénouer ces liens énigmatiques. Qui crée ? Qui se joue de qui ? Mais y parviendra-t-elle ? L'emprisonnement n'est-il pas intérieur ?.

  • Prison house

    John King

    Jimmy se sait responsable d'un meurtre dont il ignore la nature. Voici Crime et châtiments dans l'horreur carcérale d'aujourd'hui, un roman noir magistral sur la rédemption. Lisez-le et soyez absous !

  • Employé de classe internationale pour hôtel de classe internationale. L'hôtel Samarcanda recrute un nouveau groom. Máximo, dix-sept ans, trois poils de barbe, bien décidé à sortir de l'enfance, se porte candidat. Adolescent solitaire, obsessionnel, passionné par la lecture de revues scientifiques et fasciné par les mécanismes de sa pensée, il est convaincu que cette expérience sera sa véritable entrée dans le monde des adultes. Comme souvent rien n'est conforme à ce qui était prévu, et c'est tant mieux. Passé et futur se bousculent et forment un précipité subtil et drôle, où l'on résout à la fois le mystère de l'origine tout en sautant dans l'inconnu - l'amour peut-être ? Où l'on découvre aussi que personne n'est exactement celui qu'on croit : il faut être indulgent. Et même tendre. Ce court roman époustouflant de maîtrise, splendidement écrit, est une des plus belles choses qu'il nous ait été donné de lire sur l'art délicat de grandir.

  • Raymond est marinier, veuf et solitaire il parcourt les canaux au gré des chargements qui sont confiés à son bateau, le Gueule d'amour, magnifique péniche des années 30.
    Ce jour-là, à la Bourse de Conflans il a accepté un fret précieux et bien payé devant deux frères propriétaires de bateaux neufs et rapides. En route avec son chargement pour Arles, au gré des difficultés du voyage, orages et mauvais tours joués par ses deux concurrents, aiguillonné par l'orgueil d'arriver à temps pour sa livraison, il revoit sa vie le long des canaux avec sa femme et son fils, dont il ne sait plus rien, une vie qu'il va finir à la barre.

    L'auteur de ce roman sensible et émouvant, hors des modes, va à l'essentiel avec une tendresse palpable pour son protagoniste et un grand talent pour raconter les paysages naturels et humains.


  • À l'âge de huit ans, Eric Beauvilain choisit son destin : partir à la voile à travers les océans.

    Adolescent, il décide de construire lui-même son voilier. À 24 ans, il hisse les voiles pour plus de vingt ans de navigation, souvent solitaire.

    À l'âge d'homme, il écrit ce livre, pour partager son rêve, devenu réalité.

    Voici le récit de douze années de mer.

    Avec très peu de moyens, Eric Beauvilain trace sa route sur les océans Atlantique et Pacifique, de France en Polynésie, de Tahiti à la Terre de Feu, en passant par le cap Horn et la jungle de Guyane.

    /> Péripéties, humour, sensibilité et coups de gueule sont les ingrédients de cette passionnante autobiographie d'un marin qui sait faire rêver en racontant la mer et une vie d'aventure.

    Embarquez vite, les amarres sont larguées !

  • Il était une fois, dans une ruelle des quartiers pauvres de la Cité de Lockes, un jeune homme plutôt solitaire, du nom de Sam Haversford.
    Quand celui-ci transforme - tout à fait accidentellement - un groupe d'adolescents débiles en pierre, il attire bien malgré lui l'attention d'une puissance supérieure qui l'arrache au seul monde qu'il connaît pour devenir l'apprenti du plus important sorcier du royaume, Morgan des Ombres.
    À l'âge de quatorze ans, il pénètre dans la forêt de Bois Obscurs d'où il revient avec Gary, la licorne gay sans corne et un semi-géant du nom de Tiggy, ce qui lui vaut le surnom de Sam l'Indomptable.
    À l'âge de quinze ans, il comprend ce qu'est vraiment l'amour quand un nouveau chevalier arrive au château. Sir Ryan Foxheart l'incarnation du plus beau rêve qu'on puisse imaginer.
    Mais tout tombe à l'eau quand, au fil des ans, Ryan s'éprend du répréhensible prince Justin, que Sam ne peut pas contrôler sa magie, qu'un dragon sexuellement agressif kidnappe le prince, que le roi les envoie à son secours, et que Sam tombe de plus en plus amoureux de la seule personne qu'il ne pourra jamais avoir.
    Enfin, ça c'est ce qu'il croit.

  • Par devoir de mémoire et goût de l´aventure, Daniel de Roulet et quelques amis ont imaginé refaire par tronçons un chemin emprunté quatorze siècles plus tôt par des moines partis d´Irlande pour traverser l´Europe et fonder des monastères. Journal de bord de ce périple, antithèse absolue du voyage pédestre nécessairement rentabilisé à moindre effort par des beautés naturelles, architecturales ou historiques dûment estampillées dans un guide, Légèrement seul va à l´encontre du tourisme pédestre garantissant l´émerveillement balisé. Si le marcheur solitaire note les signes laissés par le temps, évite les embûches, découvre une ancienne route romaine ou les traces de Madame Bovary, il accepte aussi l´ennui d´une départementale morne, la surprise d´un pont absent de toutes cartes et l´aventure vécue sur un asphalte où plus personne ne se risque. Friches urbaines, zones rurales désertes, no man´s land... Daniel de Roulet sort une nouvelle fois des sentiers battus, au risque de se laisser étonner par la vie, d´être déçu et de rêver.

  • Pour certains, l'amour semble être un rêve impossible.

    En grandissant dans une petite ville du Missouri, Jace Holden se voyait déjà finir sa vie seul. Mais quand il rencontre Victor - un garçon sauvage qui a l'air aussi paumé que lui -, ses chances de trouver l'amour passent de nulles à probables. Tout en préservant son coeur, Jace décide de suivre ses désirs et espère ainsi trouver une main chaleureuse pour tenir la sienne.
    Un parfum d'automne raconte l'histoire de la vie de Jace avant Un parfum d'été, tout en revisitant son histoire avec Benjamin Bentley.

    Attention, ce livre aborde des sujets difficiles tels que la dépression ou le suicide, qui peuvent heurter la sensibilité de certains lecteurs.

    #Ownvoice #Romance #Petite ville #MM


  • Helvétie, XVe siècle. Sur les rives du lac Morat, la douce orpheline Élodie, recueillie par son oncle Herstall, habite un vieux monastère. Tout comme les villageois de la vallée d'Underlach, Élodie est à la fois effrayée et fascinée par le Solitaire, un homme mystérieux qui hante les montagnes surplombant la vallée. Qui est-il ? Pourquoi se cache-t-il ? Quels affreux crimes cherche-t-il à expier en secourant les nécessiteux, furtif comme une ombre, toujours drapé dans son manteau noir ?


    Le vicomte d'Arlincourt connut avec son Solitaire, paru en 1821, un succès colossal. Certains de ses contemporains ne lui pardonnèrent pas sa plume chatoyante et emphatique, et il fut bien vite mis au ban de l'histoire du romantisme. Il eût été dommage de ne pas offrir une nouvelle vie à ce superbe roman plein de charme qui mêle, sur une toile de fond historique « à la Walter Scott », lyrisme crépusculaire et romance gothique.

    Préface et adaptation : Vincent Tassy

  • Catherine O' Henry est partie marcher 1300 kilomètres à travers la France en solitaire plus de deux mois du 21 août au 28 octobre 2019 de Douarnenez (Bretagne) à Égliseneuve-d'Entraigues (Auvergne).
    Une décision impérieuse s'impose à sa retraite ; pour elle, la marche est un Art au même titre que la peinture, la danse ou le qi gong qu'elle pratique depuis longtemps.
    Randonneuse passionnée, elle vous raconte son périple avec sensibilité, bravant ses doutes et ses peurs autant physiques que psychologiques, exprimant sa joie pure de marcher sur les sentiers en femme libre.
    Son récit est sublimé par des citations d'auteurs, romanciers et poètes marcheurs, décrivant avec majesté leurs impressions de chemineaux.

  • Le soir de Noël, Armand enfila sa longue robe de chambre et ses chaussons fourrés. Il n'avait pas prévu d'aller à la messe de minuit, encore moins de voir des amis. Il était content de rester tout seul, bien au chaud. Mais soudain quelqu'un frappa à la porte.

  • Retour en pays natal Nouv.

    Nicolas Crousse assemble ici les pièces éparpillées du puzzle de son enfance.
    Au fil des pages, il convoque ses souvenirs d'enfant rêveur et solitaire, hypnotisé par les oeuvres de Marc Chagall, et s'interroge sur ses relations familiales. Notamment celle qu'il entretient avec son père, poète égaré, voyageur, souvent absent.
    À travers cette quête identitaire, l'écrivain interroge la notion de paternité, d'abord en tant que fils, puis dans son rôle de père. Par l'écriture, il parvient à se détacher progressivement de la figure paternelle pour retrouver sa propre identité.
    Retour en pays natal est l'histoire d'une enfance portée par l'amour et le respect d'un fils pour son père.

  • Parce qu'il a des boutons d'acné et ne porte pas de vêtements griffés, Vincent, 12 ans, est victime d'intimidation à l'école secondaire. Alors que tout ce qu'il désire est d'être accepté des autres, c'est exactement le contraire qui se produit. Ses pires

  • Le laveur de vitres de Trifouilly-les-Oies : Victor a 30 ans. Il est laveur de vitre à Trifouilly-les-Oies et vient de se faire larguer par sa copine.Le monde s'effondre! C'est le temps pour lui de se remettre en question. Il décide de tout quitter pour faire le tour du monde à bord de sa vieille Ford. Arrivera-t-il à oublier son chagrin d'amour?Un homme et une femme se croisent quotidiennement dans le métro. Ils se jettent des regards, s'apprécient visiblement... Faut-il aller plus loin? Qui fera le premier pas? Mon petit écureuil : Benjamin a brillamment réussi ses études d'avocat et il exerce dans un prestigieux cabinet. Tout pourrait bien aller. Sauf que sa mère a quitté la maison lorsqu'il avait 10 ans. Pourquoi sent-il toujours un malaise persistant malgré toutes ces années sans elle ?
    Agnès Ruiz est l'autrice de best-sellers vendus à plus de 360 000 exemplaires dont « Ma vie assassinée », « Oublie la nuit », « L'ombre d'une autre vie », et le roman policier qui met en scène la détective Rachel Toury pour la première fois « La main étrangère »... Elle écrit aussi bien pour la jeunesse que pour les adultes. Nombreux de ses écrits sont traduits en plusieurs langues.

  • Contraintes de fuir Seattle et un lourd passé, Malia et sa mère s'installent à High Beach, une petite ville de Caroline du Sud, sous de fausses identités.
    Désireuse de faire profil bas, la jeune femme solitaire espère se fondre dans la masse. C'est sans compter sur les filles populaires du lycée qui l'intègrent dans leur groupe et l'invitent à leurs soirées.
    Les choses se compliquent quand Jase, le bad boy du lycée, commence à lui tourner autour. Difficile de résister à cette attraction tout en continuant à mentir sur son histoire !
    Entre amitiés, trahisons et premiers émois amoureux, Malia va connaître une année mouvementée. Tout pourrait basculer quand une menace de son passé refait surface et met sa vie et celle de ses proches en danger...

  • « Existait-il un livre dans lequel on expliquait à un type de gens comme moi, comment ne pas réagir de façon totalement idiote et puérile à ce genre de situation ?! Parce que si c´était le cas, j´aurais bien voulu l´apprendre par coeur. » À seize ans, Florine porte en elle le mal-être adolescent et les tourments de cet âge charnière. Complexée et réservée, cette jeune fille, pourtant érudite, brille par son incapacité à se lier à ses camarades. Sa discrétion tranche même avec la frivolité de sa meilleure amie, Cloé, celle-ci possédant tous les attributs faisant défaut à Florine. Mais la rencontre avec Sami, garçon communicatif et dynamique, viendra néanmoins sortir l'adolescente de ses replis afin de la mener à l'épanouissement auquel elle aspire intimement. Entre désir et retenue, expériences et rencontres, la réalité pourrait bien être à l´antithèse de ses rêves...

  • Le 24 décembre au matin, Nathan a découvert qu'il avait enfin neigé. Il sort dehors à l'insu de ses parents pour aller admirer la blancheur et la douceur de la neige. Des surprises l'attendaient...

empty