• Continent présentant une grande diversité de climats, l'Afrique regroupe aussi une formidable richesse de produits et de recettes. On parlera d'ailleurs plutôt de cuisines africaines, au pluriel, tant le patrimoine culinaire est riche et varié !Anto Cocagne - le Chef Anto - nous fait découvrir les meilleures recettes subsahariennes : Gabon, Côte d'Ivoire, Cameroun, Sénégal..., et nous emmène pour un voyage gourmand unique. Découvrez les grandes caractéristiques de ces cuisines, les spécialités par régions, les produits phares, le placard idéal, les bases, ainsi que des recettes d'entrées, de plats, d'accompagnements, de street food, de desserts et de boissons. Et comme personne n'évoque mieux une cuisine que ceux qu'elle a bercés, des personnalités nous parlent de leurs plats favoris, de leurs souvenirs de cuisine en Afrique et de ce que cela représente pour elles aujourd'hui.Une ode à la convivialité, à la générosité, à la positivité !

  • Carl Vausier est un adolescent en pleine agitation sexuelle. Ses étreintes imaginaires dans la bibliothèque paternelle et ses folles virées dans les bas-fonds de Port-au-Prince au début des années 1970 vont lui faire découvrir à la fois sa propre nature et le monde qui l'entoure. Carl entre en contact, grâce à un jeu de correspondance avec la mystérieuse Coeur qui Saigne. C'est le début de son éducation sentimentale. Tout bascule alors dans la folie et la cruauté.
    Un roman d'une rare conviction qui rappelle la vérité sur l'ambiguïté des postures politiques et les contradictions d'une société où le réel et le fictif se recoupent parfaitement.

  • Masi

    Gary Victor

    On chuchote que, grâce à La flûte enchantée de Mozart, le citoyen Dieuseul Lapénuri est nommé ministre aux Valeurs morales et citoyennes, avec le mandat d'arrêter la dégradation des moeurs et l'abomination qui gangrènent la République. L'île sombre dans la luxure. Le président se croise les bras et s'amuse à jouir, en criant Whitman, Rimbaud et Baudelaire. Entretemps, la première édition du festival gay et lesbien Festi Masi est annoncée. Les autorités s'y opposent de toutes leurs forces. Le festival, devenu affaire d'État, prend des proportions inimaginables. Cette ruée vers la vertu, on le sait bien, n'est que chimères et effronteries. Un roman qui nous propulse dans les bas-fonds de l'âme humaine.

  • Soro

    Gary Victor

    L'inspecteur Dieuswalwe Azémar dont on connaît le grand penchant pour l'alcool arrangé, le soro, est de retour. On le retrouve avec ce côté atypique, et ses combats contre la corruption. À l'instar de Saison de porcs, Gary Victor nous entraîne dans les méandres de l'histoire populaire haïtienne, jouant habilement avec les mythes, les diverses facettes de la réalité haïtienne et de l'imaginaire vaudou.
    L'histoire commence par le séisme qui a ravagé Port-au-Prince.
    La femme du commissaire Solon a été retrouvée morte dans un hôtel de la ville. L'inspecteur Azémar est cet amant qui a osé défier l'autorité du commissaire Solon, son meilleur ami, et aussi son protecteur. Ironie du sort, Dieuswalwe sera chargé de mener cette enquête douloureuse pour débusquer l'amant. Drame où se mêlent amitié, loyauté et amour. Saura-t-il faire la part des choses ?

  • L'inspecteur Dieuswalwe Azémar, alcoolique impénitent, ne pourra conserver son poste dans la police qu'à la seule condition de se soumettre à une cure de désintoxication.
    Hanté dans ses cauchemars par les truands de la ville, Azémar reçoit la visite d'une Brésilienne, Amanda Racelba, prête à tout pour l'assassiner afin de venger son père, ancien général des Nations unies en Haïti. Les preuves sont accablantes même quand l'enquête officielle avait conclu au suicide du général. L'inspecteur Dieuswalwe Azémar ne se rappelle pas avoir tué le général. Il s'engage alors dans une lutte sans merci pour élucider les faits. Ses jours sont comptés. Saura-t-il retrouver ses droits, sa voix et sa dignité dans ce pays, otage des gangs et des Nations unies où le bien et le mal se ressemblent étrangement ?
    Le roman Cures et châtiments poursuit avec brio le cycle des polars vaudou de Gary Victor.

  • Inspiré de faits vécus, Nuit albinos est l'histoire d'un chien blanc qui, la nuit de la Saint-Sylvestre, se sauve de chez lui et terrorise toute la ville. Le chien blanc serait envoyé par le Diable pour décimer le genre humain. Cette nuit maudite et mémorable montre la confusion entre réel et imaginaire. Un peuple fou se met, pour survivre, à inventer les pires chimères et à y croire.

  • « Dites au piment que vous ne l'aimez pas, mais laissez-lui, au moins sa rougeur et son piquant ».
    Ce proverbe de chez nous illustre à merveille l'histoire de cet homme qui marque sa Côte d'Ivoire natale et son continent l'Afrique.
    Guillaume Soro est une légende vivante qui a déjà fait - à sa manière - son autobiographie, une sorte de livre blanc.
    Mais en Afrique comme ailleurs dans le reste du monde, « le couteau ne saurait éplucher son propre manche ».
    C'est ce qui m'a conduit à écrire cet essai sur cet homme au destin exceptionnel en phase d'écrire la nouvelle page de la Côte d'Ivoire d'aujourd'hui.
    L'ancien Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire un est homme aussi controversé qu'adulé.
    Et comme «aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années», même si on n'aime pas quelqu'un, on se doit de lui reconnaître tout de même ses qualités et sa valeur intrinsèque.

empty