• « Qu'est-ce qui vaut le plus cher ? Une oeuvre de jv ou le risque de devenir la sixième victime connue d'une entreprise qui nous dépasse ? Comportement suicidaire ou génie des affaires ? La distinction entre les deux se révèle de plus en plus mince. Risquer sa vie, c'est aussi excitant que risquer sa mise, pour des individus riches et peut-être blasés. »Le narrateur, un expert en art contemporain, est chargé par un groupe de collectionneurs surnommé « le consortium de l'angoisse », d'enquêter sur des incidents étranges ayant entraîné la mort de certains d'entre eux. Il constate que le seul point commun entre les victimes serait leur passion pour les créations d'un certain « jv »...Provocation ? Bluff ? Manigance d'une organisation criminelle d'ampleur mondiale ou d'un serial artiste doublé d'un serial killer ?François Vallejo avec Efface toute trace embarque son lecteur au coeur d'une enquête palpitante où les apparences sont autant de trompe l'oeil s'éclairant les uns les autres. À la question de ce qu'est une oeuvre d'art, se révèle la contemporanéité d'un monde avec ses fantasmes et ses réalités dans toute leur cruauté et leur vanité. Talentueux et féroce.

    François Vallejo sait de mieux en mieux d'où il vient et cherche de moins en moins à savoir où il va.La seule voie qu'il persiste à suivre est celle du roman, et c'est pour lui un chemin de traverse.Il a exploré une dizaine d'itinéraires singuliers, depuis Vacarme dans la salle de bal, en 1998 jusqu'à Hôtel Waldheim en 2018.Il considère que, sur ces routes secrètes de la vie et des romans qu'il découvre comme elles viennent, le plaisir d'aller dépasse le bonheur d'arriver.

  • La saveur de nos vies

    Deborah Elmalek

    • Ecriture
    • 15 Octobre 2020

    Quand Jacques Kahn, chef star multi étoile, est emprisonné pour opération de blanchiment, c'est toute sa famille qui se retrouve happée par le scandale. À sa fille Eva de faire la lumière, malgré elle, sur cette affaire qui les dépassent tous... et qui va révéler de lourds secrets familiaux. Une satire familiale entre Paris et Marseille.Jacques Kahn, chef star multi-étoilé, mène sa famille comme ses entreprises : à la vitesse de ses ambitions boulimiques. La poursuite du rêve de sa vie - l'ouverture d'un hôtel à Marseille - le rend suspect d'une gigantesque opération de blanchiment qui manque de faire vaciller son empire et le conduit en prison. Eva, la plus distante de ses filles, galeriste à Paris, se trouve à son tour prise dans la tourmente. Cherchant à faire la lumière sur les affaires de son père, elle va rencontrer l'amour et se heurter à de lourds secrets familiaux. Née en 1976 à Paris, Deborah Elmalek est une pionnière du street art : elle expose et peint ses mots depuis plus de vingt ans. La Saveur de nos vies est son premier roman

  • Van Gogh brûle la cité

    Fatou Dosso

    "Voir la beauté des choses là où nous sommes et non là où nous aimerions qu'elle soit, telle était devenue ma devise après mon excursion scolaire à Auvers-sur-Oise..."

    "À l'instar d'un peintre qui fixe sa toile sur son chevalet pour traduire ses pensées, je commençais à arpenter ma cité à la recherche du beau. J'avais décidé d'extraire sa beauté de la même manière qu'on extrait l'or : en fouillant, en creusant... J'étais en quête de poésie visuelle..."

    Fatou DOSSO née en 1989 à Paris, a grandi en banlieue parisienne. Van Gogh brûle la cité est sa première nouvelle. Elle imagine une autobiographie liant méditation et poésie dans laquelle des toiles de Van Gogh et de Basquiat sont réunies pour la meilleure des causes... Atteindre le Bonheur... en mettant en scène une héroïne qui, émulsionnée par la créativité, décide de peindre sa vie en couleurs et celle des autres.

  • The city is cracking down on graffiti and guerilla art. Between that and cutbacks to the local art gallery it seems like nothing is safe. But Oswald, masquerading as a graffiti artist known as The Wiz, is fighting back—by painting elaborate murals in public places and planting art in the galleries, and then by taking on the mayor himself. As the fight escalates and the stakes become higher, Oswald gets in deeper than he meant to and needs to rely on his friends to get him out of his latest mess.

  • Straight Punch

    Monique Polak

    Tessa McPhail has a bad habit—tagging—that lands her at New Directions, an alternative school in Montreal's toughest neighborhood. The school is far from Tessa's home and full of troubled kids. To make matters worse, half of every school day is devoted to boxing. The other students think boxing is cool. Not Tessa, who cannot handle violence of any kind. But when a neighbor starts a petition to have New Directions closed down, Tessa discovers something worth fighting for, both in and out of the ring.

  • « Il n'y a rien à voir, c'est n'importe quoi », « Mon fils de 5 ans en fait autant ! », « L'art est réservé à une élite », « L'art contemporain va à l'encontre du Beau », « Il se résume à la provocation et à la violence », « Le marché de l'art surestime l'art contemporain » ...
    En décrivant la diversité des pratiques et le rapport au public qui le caractérisent, l'auteure explique ici pourquoi l' art contemporain bute sur tant de scepticisme et d'incompréhension.

empty