• La saison des feux

    Celeste Ng


    Quand le voile des apparences ne peut être déchiré, il faut parfois y mettre le feu.

    À Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland, tout est soigneusement planifié pour le bonheur des résidents. Rien ne dépasse, rien ne déborde, à l'image de l'existence parfaitement réglée d'Elena Richardson, femme au foyer exemplaire.
    Lorsque Mia Warren, une mère célibataire et bohème, vient s'installer dans cette bulle idyllique avec sa fille Pearl, les relations avec la famille Richardson sont d'abord chaleureuses. Mais peu à peu, leur présence commence à mettre en péril l'entente qui règne entre les voisins. Et la tension monte dangereusement à Shaker Heights.
    Après Tout ce qu'on ne s'est jamais dit (Sonatine Éditions, 2016), Celeste Ng confirme avec ce deuxième roman son talent exceptionnel. Rarement le feu qui couve sous la surface policée des riches banlieues américaines aura été montré avec tant d'acuité. Cette comédie de moeurs, qui n'est pas sans rappeler l'univers de Laura Kasischke, se lit comme un thriller. Avec cette galerie de portraits de femmes plus poignants les uns que les autres, c'est aussi l'occasion pour l'auteur d'un constat d'une justesse étonnante sur les rapports sociaux et familiaux aujourd'hui.

  • Edie Wilson est une jeune orpheline qui ne rêve que d'échapper à la cruauté de ses trois cousins. Alors quand son oncle Charles lui propose de l'envoyer au pensionnat de Knight's Haddon, Edie se croit sauvée ! Mais elle ne sera pas une pensionnaire comme les autres au sein de cette très ancienne et prestigieuse école : sa mission sera de garder un oeil vigilant sur Anastasia, la fille d'un riche prince russe qui, en contrepartie, finance sa scolarité.Quand un précieux oiseau de verre disparaît, Edie mène l'enquête : les hautes tours du pensionnat ne recèlent pas moins de secrets que les personnes qui entourent la jeune détective...Première publication en Angleterre en 2014 sous le titre The Glass Bird Girl par The Chicken House.

empty