• États Unis de la Terre 2119, les réplicants meurent dans des crises de folie meurtrière tandis qu'une main anonyme corrige les Archives Centrales de la Terre pour réécrire l'histoire de l'humanité et la rendre manipulable.
    Bruna Husky, une réplicante guerrière, seule et inadaptée, décide de comprendre ce qui se passe et mène une enquête à la fois sur les meurtres et sur elle-même, sur le mémoriste qui a créé les souvenirs qu'elle porte en elle et qui la rapprochent des humains. Aux prises avec le compte à rebours de sa mort programmée, elle n'a d'alliés que marginaux ou aliens, les seuls encore capables de raison et de tendresse dans ce tourbillon répressif de vertige paranoïaque.
    Rosa Montero choisit un avenir lointain pour nous parler de ce qui fait notre humanité, notre mémoire et notre identité, la certitude de notre mort et de celle de ceux que nous aimons. Ses personnages sont des survivants qui s'accrochent à la morale politique, à l'éthique individuelle, à l'amitié et à l'amour.
    Elle construit pour nous un futur cohérent, une intrigue vertigineuse et prenante pour nous parler de notre mort et de l'usage que nous faisons du temps qui nous est imparti. Elle écrit avec passion et humour, les outils essentiels pour comprendre le monde.
    Rosa Montero est née à Madrid où elle vit. Après des études de journalisme et de psychologie, elle devient journaliste puis chroniqueuse à El País. Elle est l'auteure de nombreux romans traduits dans plusieurs langues, parmi lesquels Le Territoire des Barbares, La Folle du logis, La Fille du cannibale (Prix Primavera et best-seller en Espagne), Le Roi transparent et Instructions pour sauver le monde.

  • Hors sol

    Pierre Alféri

    Ravissement : envol, en 2063, des lauréats d'un concours en ligne.
    N. Ami : Navire Amiral en panne sur l'orbite géostationnaire.
    Lâcher : lâcher, en 2065, de satellites et de nacelles.
    Corolle : couronne de 360 nacelles habitées (par les Corollaires) suspendues à 13 km d'altitude.
    Calice : couronne de 130 satellites habités (par les Caliciens) tournant à 30 000 km d'altitude.
    Chibani : né·e sur terre. Auturane : né·e au ciel.
    Sojalent : aliment universel à base de soja et d'insectes broyés.
    Jacuzzine : baignoire pour l'imprégnation du sojalent.
    TRAIN : TRaitement Algorithmique de l'INformation.
    MER : Mise En Relation électronique.
    VIS : Vie Suspendue.
    OuïeFine : connexion radio à la MER.
    L'OffiCiel : bulletin permanent.
    Internasses : deux navettes desservant l'ensemble de la Corolle.
    Hélimilice : milice héliportée.
    Glacelles : nasses dédiées à la conservation des corps malades.
    Nasserres : nasses dédiées à la culture et à l'élevage.
    Ruchelle : partie de nasserre dédiée à l'élevage de coléoptères comestibles.
    Archelle : ménagerie aérienne.
    Épistémonopause : réorientation de toute la recherche vers la Synthèse.
    Synthèse : production imminente d'un nouveau carburant.
    Massiste : Masturbation ASSISTéE d'images animées en 3D.
    Clinasse : hôpital de campagne.
    Rétinal : écran rétinien.

  • Un fléau oublié surgit du passé... et cette fois, l'humanité pourrait en être à jamais transformée. La course contre la montre pour enrayer le fléau Atlantis est lancée.

    Découvrez le nouveau thriller haletant de l'auteur du Gène Atlantis, phénomène mondial traduit dans une vingtaine de langues et vendu à plusieurs millions d'exemplaires.
    À Marbella, en Espagne, la généticienne Kate Warner met au jour une réalité terrifiante : la race humaine pourrait être au bord de l'extinction, alors qu'une pandémie sans précédent déferle sur le globe. Les survivants voient leur génome transformé. Certains évoluent rapidement. Les autres régressent inexorablement. Les pays industrialisés proposent un médicament miracle - Orchidée - distribué dans les camps de réfugiés, mais qui traite les symptômes sans soigner le mal. La firme Immari International quant à elle entrevoit un monde dominé par les survivants génétiquement supérieurs : une nouvelle race humaine.
    Avec pour enjeu le contrôle de la population, le bras de fer entre les Immari et l'Alliance Orchidée bascule dans le conflit ouvert. L'humanité n'a plus qu'un seul espoir : trouver un remède au fléau Atlantis avant qu'il ne soit trop tard...
    Kate Warner se lance alors dans un périple à travers les champs de ruine de l'Europe et de l'Afrique, mais ce sont ses recherches sur le passé qui vont la mener à une stupéfiante découverte. L'histoire de l'évolution humaine n'est pas ce qu'elle semble être, et rétablir l'équilibre pourrait bien exiger d'elle un sacrifice impossible...
    « Un récit bourré d'action à la Da Vinci Code, mêlant révélations historiques, sociétés secrètes et une intrigue haletante autour du globe. » MTV.com (sur Le Gène Atlantis)
    « La rencontre de Dan Brown et de Michael Crichton. » The Guardian (sur Pandemic)
    « Bien construit, doté d'une mécanique digne d'une montre suisse, un roman plein d'action, une intrigue captivante, et bien sûr des engrenages à n'en plus finir. » Diana Gabaldon, autrice de la série Outlander (sur Departure)
    « Riddle reste au plus près de ses personnages en plus de faire la part belle aux merveilles de la technologie. » Publishers Weekly (sur Departure)

  • Le monde enfin Nouv.

    Une Pandémie a frappé la Terre et celle-ci s'est ainsi vidée de ses habitants. Ne subsistent que quelques vieillards dans les ruines de nos civilisations.

    Un vieil homme parcourt à cheval la France pour voir la mer une dernière fois. Sur son chemin : des villes en décrépitudes, une nature qui reprend ses droits, mais aussi ses souvenirs, quelques survivants et des destins qui se croisent...
    Le Monde enfin est une fin de l'humanité très douce et pleine de sens. Un roman bouleversant de Jean-Pierre Andrevon, auteur notamment du Travail du Furet, que nous proposons dans une nouvelle version enrichie...

  • Les pluies T.1

    Vincent Villeminot

    Kosh sortit sous le déluge, courut le long de la rue nationale. Les rares voitures en stationnement avaient déjà de l'eau au ras de leurs caisses. Le courant était fort. Quand il arriva au nord du village, il comprit que c'était foutu. Il n'y avait plus de pont, ici non plus. Le tablier, le parapet apparaissaient encore parfois dans la boue écumante. Rien de plus. L'eau rugissait et roulait à hauteur du haut des digues. De l'autre côté, sur l'autre rive : plus de prairie, plus d'herbe - juste un fleuve immense large comme un bras de mer.On est coupés du monde... Il revint en courant vers la maison. Que faire ? L'eau pouvait-elle monter jusqu'aux étages ?- On va à l'église. Suivez-moi !- À l'église ? demanda Lou.- Ouais, dans le clocher. C'est l'endroit le plus haut du village. Pressez-vous, l'eau arrive...

  • Maudits

    Laurent Maurin

    XVIIe siècle, une terrible pandémie sévit dans toute la France : la peste noire. Les malades sont confinés et isolés, ce sont les « maudits »...

    Mêlant à la fois personnages fictifs et réels tels que le doyen Jean Mesneau ou Hélie Guillebaud, une religieuse qui se consacre à « nos seigneurs les pauvres », ce récit historique relate la vie des petites gens qui essaient de survivre et comment les politiques tentent de freiner le développement de l'épidémie.
    De 1629 à 1636, des familles entières, des communautés villageoises, en Angoumois et Saintonge sont frappées par « le mal contagieux ». Pour les hommes de ce temps, ce mal est le fruit de la volonté de Dieu. Certains soulignent tout de même que nous sommes six mois après la fin du siège de La Rochelle et que les survivants ont quitté la place avec des infections graves...
    La pandémie n'épargne personne : les apothicaires et professeurs de médecine promoteurs de remèdes aussi multiples qu'inefficaces, les marchands qui cherchent à ne pas perdre trop d'argent, les ecclésiastiques qui comptabilisent les effets du désastre,les grands aristocrates locaux, les autorités locales qui font pour le mieux avec leurs moyens et le roi.


  • Une bouleversante épopée à travers la Seconde guerre mondiale

    Si la vie était une question de probabilité, la famille Kurc n'aurait pas dû survivre à la Seconde Guerre mondiale. Seul 1% des juifs de leur ville de Radom, en Pologne, a survécu et 90% des juifs du pays ont été massacrés.
    Sur les ailes de la chance raconte l'extraordinaire histoire de cette famille. Séparés par six années de guerre et cinq continents, des jazz clubs du Paris des années 30 au Rio de Janeiro de l'après-guerre en passant par le goulag sibérien et le ghetto de Varsovie, les héros de ce roman choral sont poussés par la même rage de survivre et l'espoir, immense, qu'un jour, ils seront à nouveau réunis.
    « Georgia Hunter évite avec brio le sentimentalisme et le nihilisme pour révéler la magnifique complexité et ambiguïté de la vie dans ce bouleversant roman. » Publisher Weekly

    Déjà best-seller dans plusieurs pays

    À l'âge de quinze ans, Georgia Hunter a appris qu'elle appartenait à une famille de survivants de l'Holocauste - un véritable choc pour cette jeune Américaine du Connecticut.
    Sur les ailes de la chance est né de la quête qu'elle a menée depuis lors pour remonter le fil de cette histoire familiale extraordinaire.
    Ce roman, fruit d'un méticuleux et tentaculaire travail de recherche, a immédiatement connu un immense succès international.

  • Ce livre dresse le portrait d'une ville ce qu'elle fut, ce qu'elle ne sera plus jamais à travers les récits entremêlés de ses habitants, contraints à l'exil par les violences et la guerre.
    La ville, c'est Alep. La grande cité marchande, riche, cosmopolite. Alep la pieuse et la conservatrice. Plus précisément, c'est son coeur historique que l'on entend battre dans ces pages : les vieux quartiers du centre et de l'est qui, au terme d'un soulèvement populaire, eurent cette terrible arrogance d'imaginer qu'ils allaient pouvoir contrôler leur destinée.
    C'était le lieu de vie de milliers de familles. Une ville détruite, cassée, réduite à l'inexistence, sauf à la chercher dans la mémoire des vivants. Ce sont leurs voix que ce livre recueille, leurs souvenirs de ce monde disparu, de ses traditions perdues. Les récits d'enfance, des projets d'adolescents, du quotidien s'égrènent dans les ruelles du vieil Alep, se répondent parfois, sans jamais être à l'unisson. Cet effet kaléidoscope s'amplifie au moment d'évoquer la révolution, la guerre et la survie selon les moyens propres à chacun.
    Les mots de ceux qui ont embrassé la voie du changement, qui se sont engagés pour elle à n'importe quel prix, n'occultent pas les mots de ceux qui n'eurent d'autre choix que de subir.
    Joie, solidarité, amour, illusions, peur, confusion... L'arrivée des "soldats de la liberté" entraîna la division de la ville en Est et Ouest, telle une fracture irréparable, séparant amis, familles et amoureux. Désillusions, colère, dégoût. Dieu fit une entrée fracassante avec ses cavaliers noirs. Foi, enfermement, incompréhension.
    Puis le pilonnage au hasard des explosions de bombes barils faucha les vies, les foyers. Deuil, douleurs, abandon. La plupart du temps : se relever. Dans une trame d'événements surréalistes à force d'être monstrueux percent partout les élans vitaux d'une communauté.
    Dans ce livre, cette communauté se penche sur la terre où s'arrimait l'arbre de ses ancêtres et, par les paroles qu'elle choisit, le relève fragilement au-dessus des décombres tout en interrogeant le ciel et les hommes.
    "Un récit poignant." - ELLE
    "On ne peut s'empêcher de penser au travail de Jean Hatzfeld sur le Rwanda: une même force, un même respect de ceux qui vous confient le pire et l'indicible." - France Info
    "Un chef-d'oeuvre, un souffle à la Svetlana Alexievitch" - Livres Hebdo

  • Aqua tm

    Jean-Marc Ligny

    En 2030, l'enjeu vital autour duquel se battent les peuples et les nations n'est plus le pétrole mais l'eau potable. Sécheresse et réchauffement climatique obligent. Aussi, quand un petit pays d'Afrique assoiffé découvre, grâce à une image satellite piratée, une nappe phréatique dans son sous-sol, c'est la survie assurée ! Assurée ? Pas évident : un grand consortium américain, à qui appartient le satellite, revendique la possession de cette nappe et ne recule devant rien pour l'obtenir. Chargés de convoyer du matériel de forage, Laurie et Rudy s'engagent dans une aventure dont ils sont loin de mesurer les conséquences. Dans cette lutte acharnée, sur fond d'harmattan et de tornades, tous les moyens sont bons, politiques et militaires, mais aussi la sorcellerie... surtout quand vient s'en mêler la Divine Légion, une secte apocalyptique qui voit dans le fils cloné du P.-D.G américain l'incarnation d'un nouveau Messie... ou bien de l'Antéchrist ? Un thriller fantastique, aux enjeux économiques et humains saisissants, où Jean-Marc Ligny stigmatise la folie destructrice de notre monde « libéral ».

  • Une enquête dans les archives enfin ouvertes de l'Union soviétique à la recherche de la mère de l'auteur.
    La découverte de l'un des évènements les moins connus de la Seconde Guerre mondiale : le destin de plus de 20 millions de personnes - non juives - exploitées comme esclaves pour l'industrie et l'agriculture allemande.
    À l'ouverture des archives en Russie, Natascha Wodin, troublée par ses souvenirs de sa mère qui s'est suicidée à 40 ans, dans son enfance, commence des recherches pour reconstituer son histoire. Sa mère a été déportée au cours de la Seconde Guerre mondiale d'Ukraine en Allemagne dans un camp de travail pour maintenir à flot l'industrie et l'agriculture allemandes et autrichiennes ; elle-même est née dans un camp de personnes déplacées après la guerre, en Allemagne, pays où ses parents sont contraints de rester car ils seraient traités comme des collaborateurs au retour en Ukraine...
    Le récit suit le rythme des recherches de l'auteur et leurs difficultés. Il y a les fausses pistes, la lenteur administrative des services concernés en Ukraine et en Russie, les témoins disparus ou survivants (mais qui refusent de parler), ou ceux qui ne savent pas, mais sont prêts à inventer.
    Elle croise les informations, vérifie, se déplace et finit par reconstituer non seulement l'histoire de sa mère, mais celle de toute une famille dont les membres l'emmènent de Riga en Italie et en Grèce. Son récit qui couvre un siècle raconte l'histoire d'une famille depuis l'époque tsariste jusqu'aux années 2000.
    Une traversée passionnante de l'Union soviétique à travers les biographies de quatre soeurs nées à Marioupol, un grand port de commerce dans le Donetz, où à travers sa prudence de chercheuse, l'auteur nous fait comprendre les tours que nous joue notre mémoire.
    « Natascha Wodin a écrit un livre qui est à la fois exceptionnel et classique. » - Süddeutsche Zeitung
    « Un document d'une valeur inestimable car il arrache à l'anonymat au moins l'une des nombreuses vies inimaginables jetées à la déchetterie de l'Histoire... Un livre qui ne peut pas nous laisser indifférents. » - El País

  • "A douze ans, je perds toute ma famille en quelques semaines. Mon grand frère, parti seul à pied vers notre maison de Phnom Penh. Mon beau-frère médecin, exécuté au bord de la route. Mon père, qui décide de ne plus s'alimenter. Ma mère, qui s'allonge à l'hôpital de Mong, dans le lit où vient de mourir une de ses filles. Mes nièces et mes neveux. Tous emportés par la cruauté et la folie khmère rouge. J'étais sans famille. J'étais sans nom. J'étais sans visage. Ainsi je suis resté vivant, car je n'étais plus rien."Trente ans après la fin du régime de Pol Pot, qui fit 1.7 millions de morts, l'enfant est devenu un cinéaste réputé. Il décide de questionner un des grands responsables de ce génocide : Duch, qui n'est ni un homme banal ni un démon, mais un organisateur éduqué, un bourreau qui parle, oublie, ment, explique, travaille sa légende.L'élimination est le récit de cette confrontation hors du commun. Un grand livre sur notre histoire, sur la question du mal, dans la lignée de Si c'est un homme de Primo Levi, et de La nuit d'Elie Wiesel.


  • Nommé aux Eisner Awards 2019 "Meilleure Nouvelle Série"

    Les Sangerye étaient autrefois réputés pour être la plus grande famille de chasseurs de monstres de tous les temps. Leur spécialité ? Purifier les âmes infectées par la haine, qui transforme les êtres humains en démons hideux.
    Ce temps est révolu. Une terrible tragédie a décimé la famille, et les survivants sont désormais divisés par les blessures du passé et par leurs méthodes : sauver ou tuer ces créatures.
    Mais face à un nouveau type de monstre qui sévit dans les rues de Harlem, les Sangerye vont devoir s'unir et combattre, ou regarder l'humanité s'effondrer dans un mal plus profond encore...
    "Bitter Root regorge d'action, de tensions, d'humour et de dessins à couper le souffle. Mais cette histoire est avant tout un appel à combattre l'amère racine du racisme et de la haine." Chuck Brown et David F. Walker
    "J'ai adoré plonger dans le monde de Bitter Root : horreur, conjuration, et une dynastie de chasseurs de démon dans le Harlem des années 1920, tout y est !" Peter Ramsey
    "Bitter Root est un comics indispensable, créé avec un amour authentique par certains des meilleurs auteurs de la planète." Brian Michael Bendis
    "Dans la même veine que Get Out et Black Panther, Bitter Root est un récit qui sort incroyablement du lot." AIPT!
    "Bitter Root est le genre de comics qui me rend heureux à chaque nouveau numéro. Le mélange entre ville et campagne, surnaturel et science-fiction, ancien et contemporain est parfaitement équilibré." Reginald Hudlin

  • Ils ne sont plus nombreux à pouvoir témoigner des camps de concentration. À peine une centaine d'hommes et de femmes, qui se sont longtemps tus face à une France d'après-guerre peu encline à les écouter.
    Rescapés grâce à une succession de hasards avant tout, ils ont su se reconstruire avec un courage remarquable.
    Sophie Nahum est allée à la rencontre des « Derniers », ces résilients hors du commun, dont Ginette Kolinka et Élie Buzyn, pour une série de documentaires courts, de laquelle résulte ce livre choral.
    Leurs témoignages croisés se font écho tout en laissant apparaître la singularité de chaque destin. Ainsi, les derniers survivants de la Shoah nous offrent - 75 ans après la libération d'Auschwitz - un regard poignant sur leur vécu.
    « Bouleversant. Ces hommes et ces femmes se livrent à coeur ouvert. » Paris Match
    Sophie Nahum est réalisatrice de documentaires depuis plus de 15 ans. Après avoir travaillé pour les grandes chaînes, et notamment Arte, elle décide de produire ses films de manière indépendante.
    Young et moi (2015, primé au FIGRA) fut le premier, suivi par le projet « Les Derniers » auquel elle se consacre entièrement depuis trois ans.

  • Soixante-quinze ans ont passé depuis le débarquement de Normandie, la plus grande offensive par la mer de l'histoire de l'humanité. Ce jour-là, le 6 juin 1944, l'issue de la guerre s'est trouvée suspendue à un fil, car le succès ou l'échec de l'opération colossale du Débarquement ouvrirait la voie, ou non, à une victoire alliée. C'est l'histoire des soldats que raconte ici Giles Milton, ces hommes souvent très jeunes qui ont combattu jusqu'à la mort pour mettre fin à la Seconde Guerre mondiale.
    Pour évoquer le jour J, Milton rapporte les récits des survivants : le jeune conscrit allié, le défenseur d'élite allemand, le résistant français, les civils de Normandie. Depuis les stratèges des forces alliées jusqu'aux soldats de la Wehrmacht dans les bunkers du littoral, D-Day : les soldats du Débarquement décrit avec force la terreur absolue de ceux qui étaient pris au piège de la ligne de front de l'opération Overlord. Milton donne la parole aux personnes que l'on n'avait jamais entendues : la fille du boucher du village, la femme du commandant de panzer, le chauffeur du général - tous les protagonistes de cette bataille monstrueuse trouvent ici leur voix.
    Un ouvrage magistral.
    « Un récit exemplaire, animé par le sentiment d'une humanité commune subtilement exprimée par l'auteur. » Trevor Royle, The Herald
    « Incroyablement authentique, révélateur et magnifiquement écrit. Un tour de force captivant. » Damien Lewis
    Né en 1966, Giles Milton est spécialiste de l'histoire des voyages et des explorations. Il a publié plusieurs ouvrages de non-fiction, dont huit traduits en français aux Éditions Noir sur Blanc : La Guerre de la noix muscade (2000), Les Aventuriers de la Reine (2002), Samouraï William (2003), Captifs en Barbarie (2006), Le Paradis perdu (2010), Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis (2012), Roulette russe (2015) et Les Saboteurs de l'ombre (2018). Trois romans ont été traduits chez Buchet/Chastel, Le Nez d'Edward Trencom (2007), Le Monde selon Arnold (2010) et Le cadavre était presque parfait (2016), ainsi qu'un recueil d'histoires inattendues, Les Miscellanées (Libretto, 2016). Giles Milton a également écrit trois livres pour enfants, dont deux illustrés par sa femme Alexandra. Il vit à Londres.

  • Snowblind

    Christopher Golden

    « La terreur revient en force, et c'est en grande partie grâce à des écrivains comme Christopher Golden. » - George R.R. Martin
    « Ce livre vous glacera les os (et le coeur). » - Stephen King
    Au cours d'une terrible nuit d'hiver, la petite ville de Coventry fut frappée de plein fouet par une tempête de neige. D'une rare violence, celle-ci emporta avec elle plus d'une dizaine de victimes, à jamais perdues dans l'immensité blanche. Des familles entières furent brisées en une seule nuit, et l'existence des habitants de la petite ville en fut changée à jamais.
    Douze ans plus tard, la vie a repris son cours à Coventry, même si subsiste chez les survivants une angoisse aussi sombre qu'irrationnelle à l'approche de l'hiver. C'est alors qu'une nouvelle tempête s'annonce, plus terrifiante encore que la précédente... car cette fois, les disparus de cette fameuse nuit maudite sont de retour.
    « Un récit à vous glacer le sang et qui vous tient en haleine ! Frissons garantis ! » - Kirkus Reviews
    « Un thriller horrifique qui ravira les fans de Stephen King. » - Publishers Weekly

  • IL N'Y A PAS D'ESPOIR. PAS DE HEROS. PERSONNE NE VIENDRA VOUS SAUVER.

    Ils sont partout. Hommes, femmes et enfants, tous victimes d'une mystérieuse infection qui change les parents en tueurs et les amants en violeurs. Sans pitié, ils répandent le mal et traquent les derniers membres de notre espèce à l'agonie. Dans une Amérique désolée, un petit groupe de survivants cherche à rejoindre l'Alaska, espérant y trouver le salut. Ils vont découvrir le prix de la survie... et de leur propre humanité.

    Intégrale du cycle de Garth Ennis et Jacen Burrows.

    "Crossed est le récit le plus extrême et le plus dérangeant que j'aie jamais écrit." - Garth Ennis
    "Une oeuvre coup de poing" - Canard PC
    "A lire avant que l'humanité ne pète totalement les plombs." - PlanèteBD

  • Automne 1991 : une véritable fin d'été indien. Et soudain, c'est la tempête du siècle. Terrible, impitoyable, avec des vents de plus de cent noeuds et des vagues de vingt à trente mètres. « The perfect storm » - la tempête parfaite comme dira un météorologiste américain... À Gloucester, dans le Massachusetts, Bobby Shatford a longuement hésité avant d'embarquer sur l'Andrea Gail, un bateau de pêche à l'espadon, pourtant réputé pour sa robustesse, son efficacité et la compétence de son capitaine. Bobby Shatford et les cinq autres hommes constituant l'équipage de l'Andrea Gail ne reviendront jamais, broyés, dévorés par la tempête. C'est leur histoire et celle des autres équipages que Sebastian Junger a choisi de reconstituer fidèlement, pièce à pièce, à travers les témoignages des survivants et des proches des disparus comme à travers la méticuleuse analyse des données techniques et des rapports officiels. Et la vigueur de son style aidant, ce gigantesque travail, débouche à la fois sur un sommet du reportage et sur une authentique et puissante oeuvre littéraire, tirant de la simple et cruelle réalité des faits un récit digne des plus grands livres de fiction.

  • En l'an 2050, une série de catastrophes chimiques et nucléaires ont rendu la terre inhabitable. Exclus des zones protégées où de tout-puissants bureaux directeurs font régner la propreté et la terreur, quatre irradiés entreprennent la descente du Rhin en quête d'une terre d'une pureté qui leur soit encore accessible.
    Une désagrégation des identités personnelles doublée d'une désagrégation du langage. Une pièce désespérée.

  • L'objet de cet essai porte sur les témoignages de personnes qui ont vécu l'horreur des camps nazis et qui en sont revenues. Celles et ceux qui en reviennent peinent à se définir comme des survivants : ce sont des spectres, des revenants, hantés par le souvenir des morts qu'ils ont laissés derrière eux.

  • Le silence de la cite Nouv.

    La civilisation humaine est presque détruite et dans la cité souterraine où ils sont enfermés, les scientifiques cherchent une solution aux désastres qui rongent la Terre. Dernier espoir, Elisa, l'une des rares enfants, fruit des expériences génétiques, apprend à connaître son corps et ses facultés d'autoregénération et reprend à son compte le projet des généticiens : réensemencer l'espèce humaine, à l'extérieur de la Cité trop dorée et corruptrice et lui transmettre ses nouveaux pouvoirs.
    Découvrez comment fut fondé le Pays des Mères et comment l'humanité a survécu aux catastrophes.
    Passionnant roman à ne pas rater pour tous les amoureux de SF.

  • Les passagers qui embarquent dans le train de 10 h 35 reliant Manchester à Londres ont tous une bonne raison d'espérer des lendemains meilleurs. Jeff se rend à un entretien d'embauche après des mois de chômage, Holly s'offre un peu de répit, Nick se rend à un mariage avec toute sa famille, Meg et sa compagne partent en randonnée, Caroline tente de se soustraire à sa vie compliquée, et Rhona espère rentrer le soir même pour retrouver sa fille. Huit solitudes se côtoient à bord de ce train. Et parmi elles, celle de Saheel, qui peine à trouver sa place dans une société dans laquelle il ne se reconnaît plus. Avec son sac bourré d'explosifs, Saheel n'attend plus rien de l'avenir, il attend le terminus.
    « Éprouvant et profondément humain. Un vrai coup de massue.» - Ian Rankin
    « Impitoyable et palpitant. » - Daily Telegraph
    Extrait :
    « Elle avait les larmes aux yeux. Elle n'aurait même pas dû être à bord de ce train. Si seulement elle n'avait pas raté le précédent! Tout ceci lui semblait irréel. Elle avait du mal à croire qu'elle était vraiment là, à chuchoter au sujet de... Elle s'efforça de chasser cette pensée de son esprit.
    Trouillarde.
    Une bombe, donc. Une bombe, ou une grenade. Un moyen de blesser des gens, de tuer des gens. Comment en était-elle arrivée à cette conclusion simplement parce que ce passager transpirait dans un train étouffant et refusait d'engager la conversation ? Elle-même était en sueur, terrassée par une nouvelle bouffée de chaleur.
    Le moment idéal, bon Dieu.
    Elle sentit ses joues la brûler, ses bras et ses cuisses, tout. Elle devait être rouge comme une tomate. Le vertige persista, ainsi que cette peur, intense, qui se répandait dans chacun de ses membres à chaque battement de coeur. Puis elle le vit - l'étudiant - revenir.
    - Il est là, dit-elle, rongée par la culpabilité. Je vais, hum...
    Elle désigna son siège du doigt. Noman esquissa une grimace. Caroline pensa qu'elle devrait peut-être se déplacer, s'asseoir ailleurs. Ce serait la réaction la plus judicieuse, non ? Mais si l'étudiant s'en alarmait ? S'il paniquait et passait à l'acte plus vite que prévu ? Caroline n'avait éprouvé une telle frayeur qu'une fois en quaranteneuf ans d'existence. C'était différent de l'inquiétude qu'elle avait parfois éprouvée pour les enfants quand ils étaient malades ou blessés. Même lorsque Paddy, avait été commotionné après avoir été renversé par une voiture à l'âge de neuf ans, et que, des heures durant, on n'avait pas su s'il y avait une lésion cérébrale. Différent parce qu'il s'agissait de terreur, pas de peur.»

  • Les 100 voix Nouv.

    Les 100 voix

    Elen Icreis

    2043. Les hommes n'ont pas su enrayer la catastrophe climatique pourtant annoncée depuis des décennies.

    Le 23 avril, le mystérieux manifeste des 100 voix leur est diffusé : ce groupuscule condamne l'humanité à un virus dévastateur. En quelques heures, l'espèce humaine n'est plus. Quelques millions de personnes survivent pourtant, immunisées contre leur gré de cette mort programmée.

  • Tout ce que le coeur n'oublie jamais Nouv.

    Depuis la naissance de son deuxième enfant, Eddie, la vie d'Alice a complètement basculé.

    Face à ce garçon autiste devenu sa priorité, tout le reste passe au second plan, y compris sa fille et son mari.
    Mais quand Hanna, sa grand-mère adorée, lui demande de se rendre en Pologne pour retrouver des êtres chers de sa jeunesse, elle ne peut lui refuser cette dernière volonté et se sépare de son fils pour la première fois.
    Sur la terre de ses ancêtres dont elle ignore tout, Alice va combler les silences douloureux de sa bouleversante histoire familiale.
    1940, Pologne.
    À quinze ans, heureuse et fiancée à Tomasz, son ami d'enfance, Alina ne se sent pas concernée par les troupes nazies amassées à la frontière. Mais peu à peu l'Occupation se met en place.
    La peur et la haine déchirent le petit village et quand Tomasz disparaît, le monde d'Alina s'écroule.
    Kelly Rimmer est l'autrice de plusieurs romans historiques vendus à plus d'un million d'exemplaires dans le monde et traduits en vingt langues. Ses ouvrages sont souvent dans les listes de best-sellers du New York Times, du USA Today et du Wall Street Journal. Elle vit en Australie avec sa famille et ses deux chiens.

  • La Trilogie Atlantis - L'Intégrale Nouv.

    Découvrez les Intégrales Bragelonne !
    Des séries complètes en numérique pour une durée limitée !
    Cette édition exclusive numérique contient les ouvrages suivants :
    1. Le Gène Atlantis
    2. Le Fléau Atlantis
    3. Le Monde Atlantis

    Le plus grand mystère de tous les temps : les origines de l'homme...

    Au coeur de l'Antarctique, des chercheurs mettent au jour une mystérieuse structure millénaire. La puissante secte des Immari est bien décidée à en exploiter les ressources, susceptibles de changer l'histoire de l'humanité... ou de déclencher son extinction. Or, dans un laboratoire en Indonésie, la brillante généticienne Kate Warner vient de faire une découverte essentielle à leurs plans.
    L'agent David Vale enquête sur les Immari au péril de sa vie. Lorsqu'une source anonyme lui fait parvenir un message codé, il est prêt à tout pour sauver Kate - la seule qui détienne la clé de l'énigme...

    La course pour s'emparer du gène Atlantis est lancée.

    « Un récit bourré d'action dans la veine de Da Vinci Code, mêlant révélations historiques, sociétés secrètes et une intrigue haletante autour du globe. » MTV.com
    « La rencontre de Dan Brown et de Michael Crichton. » The Guardian sur Pandemic
    « Bien construit, doté d'une mécanique digne d'une montre suisse, un roman plein d'action, une intrigue captivante, et bien sûr des engrenages à n'en plus finir. » Diana Gabaldon, autrice de la série Outlander sur Departure
    « Riddle reste au plus près de ses personnages en plus de faire la part belle aux merveilles de la technologie. » Publishers Weekly sur Departure

empty