• En 1906, une épidémie de fièvre typhoïde se déclare dans une famille de l'État de New York . Chargé d'en découvrir la source, George A. Soper enquête. En examinant les antécédents de Mary Mallon, la nouvelle cuisinière, il découvre que sept des huit familles pour lesquelles elle a travaillé ont été frappées par la maladie.

    La voici désormais identifiée comme la première porteuse saine de la fièvre typhoïde. Elle se voit confinée pour trois années sur l'île North Brother. Finalement, en 1910, Mary Mallon est libre à condition de changer de métier. Elle reprend néanmoins du service sous divers pseudonymes. Démasquée, la voici de nouveau en quarantaine à compter de 1915, où elle restera confinée jusqu'à la fin de ses jours, en 1938.

    George A. Soper (1870-1948) était un éminent ingénieur et épidémiologiste américain, docteur de l'université Columbia. Il s'est notamment illustré en 1938, en identifiant Mary Wallon comme le premier humain porteur sain de la fièvre typhoïde. Il est l'auteur de Leçons d'une pandémie paru chez Allia.

  • Épidémiologiste et ingénieur sanitaire en avance sur son temps, George A. Soper fut l'un des premiers à tirer les leçons du désastre sanitaire de la grippe espagnole. Dès 1919, face à l'incapacité de dégager un point de vue consensuel sur la nature de l'épidémie, il parvient à synthétiser en seulement quelques pages, les connaissances et les débats de l'époque sur le sujet.

    Soper, avec une prudence et lucidité remarquables, y dénonce l'indifférence avec laquelle les maladies respiratoires sont habituellement observées, cause selon lui de notre incapacité à nous en prémunir. Il apparaît ainsi comme un véritable lanceur l'alerte et un précurseur. On est finalement frappé de constater qu'un siècle plus tard, la recherche n'a que peu avancé dans la compréhension de telles maladies...

    George A. Soper (1870-1948), était un éminent ingénieur et épidémiologiste américain, docteur de l'université Columbia. Il s'est notamment illustré en 1907, en identifiant Mary Mallon comme le premier humain porteur sain de la fièvre typhoïde. Il est l'auteur de plusieurs articles scientifiques, notamment parus dans la prestigieuse revue Science, où il publia en 1919 The Lessons of the Pandemic.

  • De l'amour

    Stendhal

    « Ce livre, écrivait Stendhal à un ami, est une monographie de la maladie nommée Amour. C'est un traité de médecine morale. » Cette maladie, Stendhal, toute sa vie, en a fait ses délices favorites. La définir, la comprendre, en repérer les symptômes, en analyser les phénomènes déclencheurs - dont la célèbre cristallisation -, en redire les paradoxales jouissances, tel est l'objet de ce « livre d'idéologie ». Né d'un drame intime, il est à la fois la somme des expériences d'Henri Beyle, amoureux éconduit de la froide Matilde, et, par les nombreuses anecdotes et les brèves nouvelles italiennes qui l'émaillent, la préfiguration des romans à venir.
    OEuvre fétiche, luxuriante et subtile, De l'amour (1822) dresse la carte du Tendre selon Stendhal.

  • La cystite

    Sophie Conquy

    • Mango
    • 20 Janvier 2021

    La cystite, plus connue sous le nom d'infection urinaire, est une maladie sans gravité et pourtant particulièrement gênante par ses symptômes et son caractère fréquemment récidivant. Cette affection est, de plus, très répandue : une femme sur deux souffre ou souffrira de cystites aiguës dans sa vie.Le docteur Sophie Conquy, spécialiste de la question, vous donne les clés pour comprendre le fonctionnement de cette maladie et pour mieux la vivre au quotidien (diagnostic, traitements, thérapies complémentaires, éviter la récidive...).Associant rigueur scientifique et approche bienveillante et empathique, l'autrice aborde le sujet sans tabou. De nombreux cas cliniques et témoignages complètent l'ouvrage, apportant aux explications médicales un regard humain et pratique sur cette maladie.

  • Bouche pâteuse, mal aux cheveux, hypersensibilité stomacale, fatigue diffuse... Les symptômes de la gueule de bois sont bien connus.
    En 1 001 conseils, parfois judicieux, parfois loufoques, pour lui survivre, le sujet est traité avec pragmatisme - et non

  • On ne plaisante pas avec la santé de ses enfants : quand un petit appelle la nuit, brûlant de fièvre, à quel remède faire confiance ?
    Ce dictionnaire des 110 maux les plus courants de l'enfance donne aux parents le choix : médecine classique ou médecine alternative.
    Dans chaque article : la description des symptômes, le recours nécessaire ou non à un médecin, la contagion du mal, sa guérison, le remède pharmaceutique, le remède alternatif qui peut venir en complément ou le remplacer, et des conseils pour en assurer la prévention.
    Un outil indispensable, d'une grande clarté, servi par une mise en page claire et pratique (système de picto) pour retrouver dans l'urgence l'information dont on a besoin. Avec en annexe des recettes de crèmes, antiseptiques et cataplasmes à faire soi-même.

  • Pour la première fois, et avec la coopération de sa fille Claire, Christian Flèche s'adresse aux jeunes pour expliquer le sens de leurs maladies.
    Et si la grippe, les allergies, l'acné, ou l'angine étaient reliées à une émotion ?... et si en fait chaque maladie avait son émotion à elle ? une émotion qui n'a pas trouvé de chemin d'ex-pression...

  • Cet ouvrage pratique, qui comporte plus de 200 photos, vise à accompagner les conseillers dans la réalisation de profils de sol, une technique permettant d'évaluer l'état des sols et de diagnostiquer les problèmes de croissance des cultures et d'égouttement des champs. En développant cette expertise, ils pourront mieux guider les producteurs dans leur prise de décisions et contribuer à l'amélioration de la performance des entreprises.

  • Crises de tétanie, attaques de panique, malaise vagal, angoisses... la spasmophilie, qui concerne environ 20 % de la population des pays occidentalisés, reste un concept mal défini par la médecine officielle. Hypersensibles, c'est ainsi que l'on peut avant tout caractériser les personnes concernées, hypersensibles à leur environnement physique et psychologique. Les spasmophiles maintiennent prisonnières leurs émotions, ne s'autorisant pas à lâcher prise et à laisser libre cours à leurs talents, leur créativité, leurs penchants naturels... Les symptômes de la spasmophilie pourraient être comparés aux vapeurs qui s'échappent de la cocotte-minute pour l'empêcher d'exploser. Ce sont des signes annonciateurs à prendre en compte pour ne pas les laisser évoluer vers une maladie chronique dont il sera plus difficile de se relever. Le rythme de vie trépidant des pays occidentalisés ainsi que l'évolution des modes de vie multiplient les risques d'une manifestation de la spasmophilie. Pour le Dr Dupire, cette maladie résulte d'un conflit entre le corps sensoriel et l'esprit chez une personne hypersensible sur les plans physique, émotionnel et psychologique. Dans cet ouvrage, il tente de donner à chacun les clés pour résoudre ce conflit et reprendre en main les rênes de sa santé. L'auteur Jean Dupire est médecin homéopathe, nutritionniste, co-fondateur de l'association Pommes et Sens. Il est également à l'origine de la méthode « spiruline-poisson » et de recherches sur la malnutrition. Il a fondé en 1991 l'association humanitaire NSB (Nutrition Santé Bangui) dont il est directeur de projet. Auteur de plusieurs livres sur la nutrition, La Spiruline : un Superaliment, Le régime plaisir avec la méthode Pommes et Sens, Le goût retrouvé d'une alimentation saine, Objectif : Malnutrition.

empty