• "Religion", ce terme partout galvaudé depuis plusieurs siècles, vient du latin relegere : rassembler de nouveau. L'art de réunifier l'individuel à l'universel, voilà une définition du yoga, auquel La Voie suprême selon le yoga tibétain constitue une porte d'entrée idéale.Sous la forme de brefs chapitres, ce traité transmis oralement depuis la plus haute Antiquité offre la quintessence de l'enseignement bouddhique : les dix causes de regret, les dix choses à accomplir, les dix choses à éviter, etc. On y retrouve les mêmes préceptes et avertissements légués par d'autres traditions : brahmanisme, taoïsme, bouddhisme, mystique juive, chrétienne ou musulmane...Ainsi, il n'est pas excessif de considérer cet ouvrage comme une véritable introduction générale à une démarche spirituelle universelle.

  • L'odyssée d'une femme éprise de libertéGyantsé  - Tibet, mai 1924. David MacDonald, agent de l'empire britannique, reçoit la visite d'un jeune lama et d'une européenne. Voilà 13 ans qu'Alexandra David-Néel parcourt l'Asie, accompagnée d'Aphur, son boy devenu fils adoptif. Un voyage hors-norme à la découverte de civilisations et de cultures qui dépassent l'Occident. Elle a rencontré des rois, des Maharajas, et même le Dalaï-Lama en personne ! Point d'orgue de son périple : elle a séjourné à Lhassa, la ville interdite, pendant plusieurs mois, déguisée en mendiante. Une prouesse qu'aucune Occidentale n'avait accomplie avant elle...Christian Perrissin et Boro Pavlovic nous font découvrir le parcours passionnant de l'une des exploratrices les plus célèbres de l'Histoire. Un nouvel album au goût d'ailleurs de la collection "Explora", toujours accompagné d'un dossier pédagogique éclairant le contexte historique et politique de l'époque.

  • Porc braisé

    An Yu

    Des mondes flottants... Un premier roman intense et onirique qui évoque les films de Wong Kar-Wai et les romans de Murakami.
    Un matin d'automne, Jia Jia pousse la porte de la salle de bains de son opulent appartement de Pékin et découvre son mari sans vie dans la baignoire. Il a laissé pour elle, sur le lavabo, le dessin énigmatique d'un homme poisson. Cette étrange figure aquatique ne cessera dès lors de la hanter. Perdue et sous le choc, Jia Jia déambule dans la ville, boit plus que de raison, et noue peu à peu une relation avec un barman, Leo, susceptible de lui donner l'amour qu'elle croyait impossible. Libérée d'un mariage asphyxiant, Jia Jia se redécouvre, renoue avec sa passion pour la peinture et affronte son passé et toutes ces choses que ceux qu'elle aime ont trop longtemps tues. Une odyssée intérieure qui la mènera jusqu'aux plateaux du Tibet et cet autre monde auquel elle aspire et qui la terrifie.

  • Conclusion d'une saga fantastique, sauvage et poétiqueDans son temple au sommet de l'Himalaya, l'esprit de Gabriel le lama blanc vient annoncer une grande nouvelle à ses fidèles : le tyran Chuan-Lao a été assassiné ! Pour autant, le cauchemar n'est pas fini... Car en secret, Hitler et son groupe de nazis cherchent à atteindre les profondeurs de la Terre où se niche une imposante et terrifiante armée, prête à se déverser sur le monde. Seul le Führer a le pouvoir de les réveiller. Le destin du Tibet est-il d'ores et déjà scellé ?

  • Une saga fantastique, sauvage et poétique1950. La République populaire de Chine envahit le Tibet. Ce sont des milliers de soldats rouges qui se déversent sur les neiges éternelles et immaculées de l'Himalaya, assassinant, violant et torturant à tour de bras. Les temples tombent en ruine les uns après les autres. C'est dans ce qu'il reste du monastère Chakpori que Tzu, Dondup, Topden, Tsndu et le maître chat Lin-fa décident de déjouer le destin funeste qui menace leur pays. Ils partent en quête de leur ancien guide spirituel : Gabriel Marpa, le « Lama blanc ». Retiré dans le Temple d'or, au coeur de la Vallée occulte, il est l'homme qui est parvenu à transcender l'existence, devenant, à force de méditation, l'égal d'un Dieu. Il est peut-être l'unique espoir de tout un peuple au bord de l'abîme : celui qui sera capable d'éteindre ce feu sous la neige...Mêlant illusion et réalité, spiritualité et histoire, Alejandro Jodorowsky nous embarque dans une grande aventure initiatique sur les cimes enneigées du Tibet, nous faisant découvrir son histoire épique et ses passionnantes traditions. Un scénario plus qu'abouti, formidablement mis en image par le trait virtuose d'un Georges Bess au sommet de son art.

  • Une saga fantastique, sauvage et poétiquePlusieurs années ont passé depuis l'invasion du Tibet par les troupes chinoises. Le général Lao, basé à Lhassa, dirige le pays d'une main de fer et décide d'y instaurer la loi martiale. Son objectif : réduire à néant la moindre trace de tradition tibétaine. Mais le pays a peut-être encore davantage à craindre... Car des nazis, survivants de la Seconde Guerre mondiale, y développent en secret une arme terrible, plus puissante encore que la bombe atomique ! Qui serait capable de sauver le Tibet de l'apocalypse ? Les amants Issim et Mandarava, à qui le Lama blanc a confié ses pouvoirs ? Ou le quatorzième Dalaï-Lama, Tenzin, si jeune, mais déjà si sage ?


  • Naturel - Simplicité - Harmonie Détachement - Frugalité - Spontanéité - Longévité

    Le taoïsme ("enseignement de la Voie") est à la fois philosophie et religion chinoise. Plongeant ses racines dans la culture ancienne, ce courant se fonde sur de

  • Un grand classique d'une brûlante actualité ! 
    Au coeur de l'Asie centrale, le fascinant jeu de l'ombre qui opposa les Empires britannique et russe au dix-neuvième siècle.
    Un passionnant récit d'aventure, de guerre et d'espionnage sur l'un des épisodes les plus romanesques de l'histoire moderne Au coeur des montagnes isolées et des déserts brûlants d'Asie centrale, une lutte épique opposa au dix-neuvième siècle l'Empire britannique et la Russie tsariste. Cet affrontement fut connu sous le nom de « Grand Jeu » - et ses répercussions se font encore sentir de nos jours. Le vaste échiquier où se déploya cette rivalité s'étendait du Caucase à l'ouest jusqu'au Tibet à l'est. Lorsque le jeu débuta, les frontières de la Russie et des Indes étaient distantes de plus de trois mille kilomètres. À la fin, moins de trente kilomètres les séparaient par endroits. Les Britanniques étaient convaincus que les Russes ne s'arrêteraient pas avant de s'emparer des Indes, le joyau de l'Empire britannique. La guerre semblait inévitable. Ce livre raconte l'histoire du « Grand Jeu », l'un des chapitres les plus romanesques de l'histoire moderne, à travers les aventures de ses acteurs. De jeunes officiers des deux camps, pour qui participer au « Grand Jeu » était le sel de leurs rêves, l'occasion d'échapper à la monotonie de la vie de garnison et de se couvrir de gloire.
    Un ouvrage à classer dans les incontournables du genre.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE 
    Ce fascinant récit d'aventures, peuplé de personnages extravagants et fabuleux, est aussi un livre d'histoire. - Le Figaro
    Le livre de Hopkirk, d'ailleurs pillé tant et plus par tous ceux qui écrivent sur l'Afghanistan, est irremplaçable. - Libération
    Un livre passionnant ! - Les Inrockuptibles
    Un ouvrage éblouissant, vitaminé et iodé. Vous ne voulez qu'un livre cet été ? Vous le tenez ! - Le Soir
    Un passionnant récit d'aventure et d'espionnage. - Métro
    Le livre de Hopkirk, c'est tout cela, de l'aventure vécue, de l'extrapolation, un roman-récit de guerres passées ou à venir, un carnet de route impressionniste et impressionnant, qu'il faut lire par bribes pour mieux en savourer la portée, et s'imaginer juché sur un cheval lancé au galop ! - Olivier Weber 
    Totalement captivant et remarquablement écrit. Un récit de guerre et d'aventure haletant et impressionnant ! - Financial Times 
    Il y a peu de sujets aussi passionnants et peu d'auteurs mieux à même d'en parler. - The Independent
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
    Grand reporter et voyageur passionné par l'Asie centrale, Peter Hopkirk (né en 1930) a travaillé pendant de nombreuses années comme journaliste, puis directeur au grand quotidien londonien The Times. Ses ouvrages ont été traduits en de nombreuses langues et Le Grand Jeu est incontestablement son chef d'oeuvre.

  • « L'important, c'est ce qu'on choisit de croire. »Harry, lui, il croit en lui, et il croit en Jade. Il est venu de son Angleterre natale jusqu'au Tibet pour rencontrer cette femme mythique, comme son père des années auparavant... Il veut se prouver que la magie peut exister, que son père n'a pas disparu en Himalaya pour rien ! Peu importe s'il doit s'opposer à des dizaines de Tibétains et de Chinois communistes en chemin. La route sera périlleuse, et sa rencontre avec la culture tibétaine, si riche et si spirituelle, l'emmènera dans une aventure qu'il n'aurait pas imaginée...Ulysse Malassagne nous emporte, par la force de son découpage et le dynamisme de son dessin, dans un voyage initiatique violent et éclairant, évoquant à merveille l'invasion du Tibet et son incomparable spiritualité... Jade ne se contente pas de surprendre le lecteur par de multiples rebondissements, mais parvient aussi à lui ouvrir les yeux sur une autre façon de voir le monde...

  • Nous sommes en 1280. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde... Adamov et Cothias décrivent à la perfection les traditions et la beauté violente du Japon ancestral.

  • Nous sommes en 1280. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde... Gioux et Cothias décrivent à la perfection les traditions et la beauté violente du Japon ancestral.

  • Fin du XIIIème siècle, Tchen Qin, Pimiko et Kaï poursuivent leur rude traversée des cimes enneigées de l'Asie. Après le massacre de la famille de Tchen, celui-ci semble prêt à pardonner à son amante Pimiko et son mari Kaï. Ce triangle amoureux se déchire forcément, et de manière tragique, puisque Kaï tranche la tête de son épouse. Kaï et Tchen se retrouvent seuls au monde... Ils songent au suicide, « la plus noble façon d'en finir et de tout recommencer dans un autre corps », mais se rétractent... Faisant preuve de l'abnégation la plus totale, Tchen va reprendre goût à la vie de manière étrange : devenir le fidèle serviteur de Messire Po-lo, mercenaire de la pire espèce et brigand au service de son ennemi, le Kha-Khan Kubilai, ordonnateur du complot qui a décimé sa famille...
    Toujours plus d'action, de suspense et de tragédie dans ce nouveau volume d'une des grandes séries de la collection Vécu. On ne se lasse pas de ce récit orchestré brillamment par Cothias qui permet à Thierry Gioux de renouer avec les décors fabuleux de l'Asie médiévale.

  • Yéti, Bête du Gévaudan, monstre du Loch Ness, grand serpent de mer... le bestiaire de la cryptozoologie fascine autant qu'il hérisse. Coincée entre scepticisme et crédulité, science pour les uns - les découvertes de l'okapi ou du saola témoignent de la validité de la démarche -, pseudo-science pour d'autres, la cryptozoologie n'en finit pas de faire débat. Pour tenter d'y voir plus clair, il est donc important de passer en revue certaines des « causes célèbres » de la cryptozoologie et, au-delà de l'existence ou non de ces animaux, de s'interroger aussi sur l'édifice culturel, sociologique et ethnographique qui s'est construit autour. Car quand bien même certains de ces êtres mystérieux n'auraient pas de réalité biologique, il n'est pas interdit d'introduire une part d'imagination, voire de rêve, dans la recherche scientifique. Si le rêve est maîtrisé, la recherche n'en devient que plus créative.

    Docteur ès sciences, Eric Buffetaut est Directeur de Recherche émérite au CNRS (Laboratoire de Géologie de l'École normale supérieure, Paris), spécialiste de la paléontologie des vertébrés. Son intérêt pour la cryptozoologie, remonte à la lecture, pendant son adolescence, des livres de Bernard Heuvelmans sur ce sujet.

  • Pimiko prend le Khan Koubilaï en otage afin de pouvoir fuir en compagnie de Tête-noire et Tchen Qin. La jeune femme souhaite que les deux ennemis de toujours s'affrontent dans un ultime combat. Dans un premier temps, Tchen Qin refuse mais, sa femme et sa fille étant menacées, il est contraint d'accepter le duel. Va-t-on enfin connaître le secret que Tête-noire cache sous son étrange masque ?
    Dernier épisode de ce cycle, le prochain chapitre du Vents des Dieux ne sortira qu'en 1999, Thierry Gioux se consacrant à une nouvelle série à paraître l'année prochaine.

  • Nous sommes en 1280. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde... Gioux et Cothias décrivent à la perfection les traditions et la beauté violente du Japon ancestral.

  • Nous sommes en 1280. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde... Gioux et Cothias décrivent à la perfection les traditions et la beauté violente du Japon ancestral.

  • Nous sommes en 1280. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde... Gioux et Cothias décrivent à la perfection les traditions et la beauté violente du Japon ancestral.

  • La dynastie mongole règne sur la Chine où le vénitien Marco Polo est le conseiller de Koubilai, le Khan. C'est à Khan-Balig ou encore Cambaluc que nous retrouvons le capitaine Tchen Qin, bien décidé à récupérer sa femme Mara et son enfant avant de quitter le pays sur l'ordre du Khan. Capturé, alors qu'il s'était introduit dans le harem, Qin est condamné à se livrer à la chasse au Gherkek. Notre héros se demande qui est ce mystérieux Gherkek qui semble partout inspirer la terreur.
    Ce dixième volet du Vent des Dieux témoigne de l'imagination débordante de Patrick Cothias bien décidé à poursuivre cette saga au succès de plus en plus grand. Créé graphiquement par Philippe Adamov, Le Vent des Dieux est depuis cinq albums dessiné par Thierry Gioux qui respecte l'oeuvre tout en y apportant sa propre originalité.

  • Tchen Qin est un homme puissant à la cour du Khan Kubilai qui règne en maître absolu sur d'immenses territoires. Officier supérieur et commandant de la garde personnelle du Khan, il est l'objet de bien des jalousies. Ainsi, Tête-Noire et Sire Ahmed, le trésorier du Khan, conspirent pour le détruire. Tchen Qin jure fidélité à sa femme Mara mais il a bien du mal à résister aux provocations de Pimikozu qui veut le reconquérir. Va-t-il continuer à profiter des honneurs en terres chinoises ou, comme le souhaite Mara, repartir pour le Japon où il devra se justifier ? Patrick Cothias signe un scénario dense et passionnant mis en images par Thierry Gioux dont le trait continue de progresser.

  • Nous sommes en 1280. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde... Adamov et Cothias décrivent à la perfection les traditions et la beauté violente du Japon ancestral.

  • Nous sommes en 1280. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde... Adamov et Cothias décrivent à la perfection les traditions et la beauté violente du Japon ancestral.


  • Après avoir présenté l'histoire, les concepts et les principes de la philosophie taoïste, ce guide complet propose une méthode et des exercices sur trois semaines.

    Initiation concrète à la méditation quotidienne, il vous invite à mieux vivre e

  • « Après dix-sept années de séjour fructueux chez le Khan Kubilaï, Marco Polo, son père et son oncle ont demandé leur congé. Le Khan Kubilaï, qui aimait tant ses trois latins, se fit un peu tirer l'oreille pour le principe, mais n'osa pas s'opposer à leur départ. Car il s'agissait d'aider cette ambassade à regagner la Perse et de servir d'escorte à une jeune princesse de la dynastie Sung. Il les chargea de messages pour l'apostolle de Rome et pour tous les rois de la chrétienté. Puis il avait fait préparer treize navires, chacun pourvus de quatre hauts mâts capables de déployer douze voiles... Mais les voiles ne vont que lorsque le vent est bon... »
    C'est ce fantastique et dangereux voyage qui nous est brillamment conté par Patrick Cothias et Thierry Gioux. Toujours plus d'action, de suspense et de tragédie dans ce nouveau volume d'une des grandes séries de la collection Vécu.

  • Fin de l'automne 1283. Au Tibet, la cité de Van-Tchao a été dévastée par le prince mongol Nogodar. Arrivé trop tard sur les lieux du massacre, Tchen Quin y découvre les corps sans vie de sa femme et de sa fille. Seule la présence d'un être mystérieux baptisé Yéti par les Tibétains le tire de sa douleur. Accompagné par Marco Polo et Pimiko, il va partir à l'assaut de l'Himalaya, guidé par le rire de cette créature monstrueuse et vénérée.
    Avec ce nouveau titre du Vents des Dieux, Patrick Cothias propose une histoire complète et permet à Thierry Gioux de renouer avec ces personnages attachants et les décors fabuleux de l'Asie médiévale.

empty