• Dans une ferme du nord du Wisconsin, Billy Lucas, un petit garçon sensible, grandit
    dans l'admiration de son frère aîné James, qui s'efforce de les protéger de la violence
    de leur père alcoolique. Heureusement pour eux, leurs voisins Ernie et Rosemary, un
    couple sans enfant, les aiment comme leurs fils. Mais James s'engage dans les Marines
    et part au Vietnam et Billy se retrouve en première ligne face à son père. Quand James
    est porté disparu au combat, c'est son souvenir et son esprit qui soutiennent Billy pendant
    les difficiles années de l'adolescence, propices à l'errance et aux tourments. Mais
    aussi à l'apprentissage d'une certaine sagesse.

  • Quand on est balancés dans le dehors du monde, oubliés par les bruits de la ville, quand, d'une façon ou d'une autre, on est morts. Alors, comme le dit Dante, on est là où le soleil se tait. Des hommes, en prison. Deux clochards, habitants du froid et de l'ombre, qui ne demandent rien. Une jeune femme un peu folle, qui piétine sa vie avec grâce parce que, dit-elle : 'Moi, tu sais, en dehors de l'amour...' Une princesse oubliée dans la légende d'un saint, qui a peur, parce qu'elle croit que les hommes vont 'laisser faire la déchirure de son corps et de l'été'. Les malentendus entre hommes et femmes, drôles, inusables, mortels. L'imbécillité d'une guerre, un chien qui mord parce qu'on l'a oublié. Et l'enfance immobile au bord de la nuit.

  • La jalousie nous met dans des états extraordinaires. Comment aimer quand des rivaux imaginaires (ou réels) s'acharnent à détruire le bonheur de liens amoureux à peine ébauchés ? Comment vivre quand la jalousie fait obstacle à l'amour et entraîne ses victimes dans le vertige de la perte de soi ? La jalousie, notre plus ordinaire et plus commune folie, témoigne de désarrois complexes et secrets.
    Attirantes et inquiétantes, les diverses figures de la jalousie, déclinées ici à travers autant d'incursions dans le cabinet du psychanalyste, démasquent les raisons surprenantes qui conduisent quelqu'un à refuser d'affronter les incertitudes du désir. Marcianne Blévis propose d'audacieuses analyses de ces inévitables jalousies qui jalonnent l'existence et de celles qui se révèlent plus cruellement vénéneuses. Elle tisse ainsi, au gré des subtils détours qui ponctuent les échanges entre le jaloux ou la jalouse et son analyste, une réflexion inédite sur ces relations étrangement familières, infernales et excitantes.

  • Recueil de nouvelles. Nouvelles à la fois poétiques et évocatrices. Elles sortent de l'ordinaire tout en venant de l'ordinaire. Ses textes parlent de sensualité, une sensualité qui implique tous les sens et toute la gamme des émotions. L'auteure sait raconter une histoire et tenir en haleine.

  • Ce recueil comporte quinze nouvelles subtilement liées les unes aux autres, dessinant autant de portraits de femmes troublants : de la femme passionnée à la femme criminelle, en passant par la femme meurtrie, la femme désabusée... Des femmes singulières et plurielles à l'âme tourmentée et au coeur enflammé. La femme est un mystère qui ne cesse de captiver...

  • Tissé de souvenirs, de poésie et d'interrogations, ce récit nous livre un lourd témoignage. L'auteure y raconte sa jeunesse bouleversée par un croqueur d'enfants, un « Ogre » comme elle se plaît à l'appeler. Adolescence tourmentée, addictions diverses, troubles de la concentration, phobies, comportements autodestructeurs, suicides... telles ont été les conséquences dramatiques d'enfances traumatisées.
    De grandes interrogations traversent ce livre et traduisent une extrême solitude et un désarroi qui pourrissent une vie. Les enfants des Ogres se reconnaissent-ils entre eux ? Peut-on un jour oublier et recommencer une vie socialement et professionnellement quand, enfant, on a été croqué par un Ogre ? Comment et à qui parler de ce traumatisme ? Comment expliquer les comportements révoltants de certains proches, sourds et aveugles sur la réalité de la situation ?

empty