FeniXX réédition numérique (ESF éditeur)

  • « Éveil du printemps » (Wedekind) pour les poètes, « Temps d'avril » (Remplein) pour les chercheurs et les cliniciens ; les métaphores saisonnières ne manquent pas pour parler de la préadolescence, terme français choisi pour rendre compte de la période s'étendant entre 11-12 ans et 14-15 ans, et que les Anglo-Saxons nomment « early adolescence ». On s'accorde à voir dans cette période un moment important et critique de la vie de chacun, confrontant le jeune au difficile passage entre le monde de l'enfance et celui de l'adulte. La construction d'une nouvelle identité s'accompagne de la distanciation des parents et d'un nouveau rapport avec les groupes de pairs. Changements au niveau du corps, nouveaux rôles sociaux à assumer, nouveau programme scolaire, tels sont les principaux facteurs stressants rencontrés par les jeunes de cet âge. On décrit généralement cette phase de la vie avec des termes à connotation plutôt dramatique : crise d'identité, comportement antisocial, narcissisme, ambivalence émotionnelle, période de deuil qui s'installe due au désinvestissement nécessaire des objets d'amour incestueux, phase de réactivation de l'égocentrisme qui se manifeste dans la pensée comme dans les relations sociales. Le présent ouvrage présente au public francophone des contributions scientifiques récentes portant sur le vécu de la phase pubertaire, sur les problèmes psychologiques, mineurs ou majeurs, rencontrés à la préadolescence, ainsi que sur les facteurs protecteurs qui assurent la réussite de cette traversée entre l'enfance et la vie adulte. C'est en tout cas une phase d'entre-deux, conjugant parfois maturité physique et immaturité sociale, où l'on est tantôt enfant, tantôt adulte.

empty