• Fernando Pessoa a beaucoup écrit sur lui-même. Un singulier regard peut être vu comme un prélude à son oeuvre et le complément de son chef-d'oeuvre et livre total, Le Livre de l'intranquillité. Les textes qui composent le présent volume révèlent en effet des aspects méconnus de l'auteur à travers des textes et correspondances. Ils constituent un journal de sa vie intérieure, tout entière tournée vers l'auto-analyse.
    On trouvera dans cet autoportrait passionnant, souvent impitoyable, la lente progression d'une personnalité en pleine gestation, depuis une adolescence chaotique jusqu'à une maturité magistrale. Les écrits très intimes rassemblés ici montrent l'angoisse, la solitude et la lucidité de l'écrivain et la genèse de sa personnalité.

  • La pandémie de COVID-19 a secoué le monde entier, mais elle a aussi été une crise personnelle, intime pour plusieurs d'entre nous.

    Rupture abrupte du fil de nos vies, solitude, confrontation à nous-mêmes, conscience soudaine de notre fragilité et de notre finitude, autant d'expériences qui nous laissent ébranlés, en quête de sens et de nouveaux repères. En sortirons-nous diminués ou plus humains ?

    Alors que nous sommes privés autant des richesses du monde extérieur que de ses artifices, ce livre nous propose de renouer avec notre vie intérieure, terreau des valeurs sûres qui nous aideront à reprendre notre route. Il nous invite du même souffle à un dialogue avec l'histoire, la philosophie et la spiritualité, pour élargir nos perspectives et retrouver ainsi un regard confiant sur l'avenir.
    Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir transformateur d'une crise. Une parole intérieure l'habite et cache en elle un trésor à découvrir, un élan de vie à saisir. L'épreuve peut alors devenir un « moment d'éternité » qui transcende les circonstances particulières que nous vivons et nous relance vers de nouveaux horizons.

    Jean-François Gosselin, marié et père de famille, mathématicien de formation, a connu une riche carrière dans le monde de la statistique. La découverte de la théologie a profondément changé son regard sur la vie. Professeur auxiliaire à l'Université Saint-Paul d'Ottawa, il détient un doctorat en théologie qui lui a valu la Médaille du Gouverneur général du Canada. Il a publié plusieurs ouvrages dont L'éternité, rêve ou réalité ? (Médiaspaul 2018).

  •   « Habituez-vous à considérer votre vie quotidienne avec les actes que vous êtes obligés d´accomplir, les événements qui se présentent à vous, les êtres avec lesquels vous devez vivre ou que vous rencontrez, comme une matière sur laquelle vous devez travailler pour la transformer. Ne vous contentez pas d´accepter ce que vous recevez, de subir ce qui vous arrive, ne restez pas passifs, pensez toujours à ajouter un élément susceptible d´animer, de vivifier, de spiritualiser cette matière. Car c´est cela véritablement la vie spirituelle : être capable d´introduire dans chacune de vos activités un ferment susceptible de projeter cette activité sur un plan supérieur. Vous direz : « Et la méditation... et la prière... ? » Eh bien, justement, la prière et la méditation vous servent à capter cet élément plus subtil, plus pur qui vous permet de donner à vos actes une dimension nouvelle. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

  • Cet ouvrage propose 294 pensées efficaces et adaptées à notre vie de chaque jour, afin de devenir "acteur de notre quotidien", comme l'a souvent conseillé l'auteur. Dans ce premier titre l'accent est mis sur la nécessité de mesurer nos gestes, paroles et pensées, ainsi que nos relations avec autrui, l'impact du moment présent sur notre avenir, l'importance des efforts et la relativité des échecs, la signification réelle de chacune de nos activités, la santé physique comme psychique, surmonter le découragement et savoir dire non.
    Les éditeurs
    « Chaque fois que je vous parle, je cherche à ouvrir pour vous une fenêtre, à élargir vos horizons afin que vous puissiez un jour embrasser l'immensité. La vie est un monde vaste, infini, et nous avons l'éternité pour l'explorer. C'est à cela d'ailleurs que l'on juge de l'importance d'une question : au temps qu'il faut pour en faire le tour. Une question qui est rapidement résolue n'est pas une question essentielle. Les questions essentielles se confondent avec la vie, et la vie est sans limites. »
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

  • Dès que son mal de vivre commence à l'anéantir, Arvo Pallas s'en va, fermant derrière lui les portes de ses vies antérieures. Arvo Pallas est le nom fictif d'un être intense dont la vie, bien réelle, reste énigmatique. Ce récit polyphonique le suit dans sa trajectoire douloureuse : l'invasion de l'Estonie par l'Armée rouge, les réseaux des services secrets pendant la Guerre froide, le rôle du jeu d'échecs dans cette nébuleuse, la flambée des mouvements contestataires puis leur extinction. Les femmes de sa vie racontent un combat plus intérieur. Mais quels que soient les éclairages, intimes ou pas, Arvo Pallas ne coïncide jamais avec les portraits que les gens dressent de lui.

  • Il ne se passe pas une journée sans que nous soyons sollicités par des images, des films, des livres, des messages appartenant à un autre monde: celui des esprits désincarnés.

    Le présent livre Quand l'au-delà se manifeste n'est pas là pour effrayer. Bien au contraire, il aidera le lecteur à mieux saisir toute la portée des nombreuses manifestations des pensionnaires de l'au-delà.

    Depuis la parution de son premier livre, Serge Girard a reçu plusieurs confidences de lecteurs et de lectrices. Depuis près de trente ans, monsieur Girard a aussi été témoin de manifestations quasi quotidiennes d'esprits désincarnés. Il est donc parfaitement en mesure de nous instruire sur les manifestations de l'au-delà et leur nature.

    Serge Girard a également consacré un chapitre, le dernier, à la prière, où il nous propose des textes très précis pouvant aider ceux et celles qui ont l'habitude de l'utiliser.

    L'esprit des morts est vivant. Ce livre nous en fournit incontestablement la preuve.

  • Penser que Dieu n'existe pas est une liberté que l'homme peut choisir. Penser le contraire, un choix tout autant légitime.
    La foi reçue n'est pas un point de vue intellectuel mais une expérience vécue que tout un chacun peut connaître. Ne convient-il pas de donner à notre vie intérieure la place qu'elle mérite, pour ne pas courir le risque de devenir un exilé de notre conscience personnelle dans la finitude du temps ?
    Notre ennemi c'est nous-même, le Kyrios est notre véritable ami que l'on peut ne pas vouloir connaître. Lui cherche sa créature comme la foi cherche notre raison. C'est pourtant Lui le premier son avec le premier mot, c'est toujours Lui le dernier acte avec la dernière note.
    /> C'est ce que l'auteur exprime et explicite car c'est pour lui un devoir de conscience de transmettre ce qu'il a reçu par grâce mariale.

  • Un texte de prose sur un individu en suspend "qui n'accorde pas crédit à l'existence, attend à peine, agit sans conviction, comme si rien dans ses actions ne portait à conséquence."

  •  La joie véritable n´a pour cause rien de visible ou de tangible, c´est une joie sans cause que vous donne la seule sensation d´exister comme âme et comme esprit. Alors, au lieu d´attendre de posséder quelque chose ou quelqu´un pour vous réjouir, au contraire, réjouissez-vous de l´existence des êtres et des choses, car c´est dans cette joie qu´ils vous donnent que vous avez la sensation qu´ils vous appartiennent. C´est ce qui vous donne de la joie qui vous appartient, alors que ce qui vous appartient ne vous donne pas nécessairement beaucoup de joie. Tout ce qui vous réjouit, vous le possédez, et beaucoup mieux que si vous en étiez le vrai propriétaire. 

  • « Dans l'univers du monde de la pensée, j'arrive parfois à y trouver des espaces pour me changer un peu les idées... Mais ce n'est pas la fête tous les jours, parce que certaines contrariétés n'arrivent pas toujours à se mettre à jour... Par contre, dans cet univers différé, j'y retrouve d'agréables pensées, ...

  • Prix des Caisses populaires 1999.

    Albertine explore et nous fait visiter le pays de sa vie interieure. Pays depeints d'une maniere realiste ou tantot voiles du brouillard de l'imaginaire. A propos de Tant que le fleuve coule : «Le lecteur lui aussi revient sur son passe, immanquablement. La fluidite du style et la purete des images lui permettent de glisser subrepticement dans le labyrinthe de la memoire. [...] Lisez ce recueil : les images ne s'evanouiront pas une fois que vous aurez ferme le livre.» Lise Gaboury-Diallo, Cahiers franco-canadiens de l'Ouest, 1997, p.201.

  • A l'écoute des autres avec son ressenti, son vécu, ses mots, ses phrases, elle nous livre ce livre comme elle se livre, elle-même, entière, clairvoyante, généreuse. Psychologue et philosophe à la fois, Mona nous fait franchir les portes du visible à l'invisible, de l'ombre à la lumière.
    Ses textes, ses livrets et ses poèmes viennent des profondeurs « d'hier, d'ailleurs, d'avant » pour se jeter dans demain... De sa plume bien à elle, poétiquement concrète Mona apporte aide et réconfort nous emmenant sur un chemin où l'amour serait la meilleure des thérapies.
    « Ces blessures qui rejaillissent pour en guérir, je souhaite à chacun, chacune de 'trouver à ses côtés la personne qui prendra le temps et le soin de l'écouter, de lui porter attention pour guérir et faire grandir l'amour de son coeur et de l'humanité. »

  • Courbe salée Livrée nue, l'intimité se laisse approcher, découvrir, envier... Le désir la tourmente et l'abandonne sans fard ni pudeur aux yeux du lecteur. Vibrer à l'unisson de la passion et n'être qu'un avec elle, c'est le voile du phantasme levé et le secret dévoilé : la femme mise à nu magnifiée.

  • À la fois dures et tranchantes comme des morceaux de verre, toutes les nouvelles de Marie-Victoire Velut, laissent passer des rais de lumière, des instants de grâce, des trouées vers des contrées plus belles où l'homme, échappant à la tragédie d'un monde qui se déshumanise, peut découvrir son salut.

    Marie-Victoire Velut a 24 ans et vit à Paris.

  • Associer la femme à une déesse perlée induit l'idée qu'elle possède en elle un trésor rempli de vertus cachées. Ce livre donne des clés pour découvrir les neuf perles précieuses participant au rayonnement de la féminité : les perles d'abondance, d'extase, de lumière, d'amour, de vérité, de beauté, de sérénité, de lune et d'or.

    Des réponses aux questionnements ordinaires des femmes sont communiquées dans chaque chapitre, ainsi que des invitations à explorer et nourrir sa vie intérieure à travers des mandalas, des danses, des méditations olfactives ou encore des approfondissements énergétiques.

  • Il y a plus de vingt ans, le Jonquiérois Serge Girard s'est présenté aux Éditions JCL, comme tous les autres auteurs, avec son manuscrit sous le bras et le coeur plein d'espoir. Une cinquantaine d'esprits, disait-il, l'avaient aidé et inspiré à rendre à terme ce travail sérieux de réflexion.

    Se pourrait-il que?
    Les morts sont silencieux, c'est bien connu. Très peu d'entre eux sont revenus sur la Terre, en chair et en os, pour nous raconter exactement ce qui se passe dans l'au-delà. Cependant, depuis la nuit des temps, plusieurs Esprits désincarnés ont confié des témoignages très intéressants aux médiums qui possédaient le don de les capter.

    Serge Girard est un de ces médiums que les Esprits ont utilisés sciemment comme intermédiaire, afin de livrer à tous leurs points de vue sur plusieurs aspects de la vie humaine et terrestre. Mieux encore, ces habitants de l'au-delà ont raconté avec précision quels individus étaient-ils sur la Terre, et ce qui leur est arrivé dans l'après-mort.

    Remise en question Maintenant disponible en format semi-poche, Messages de l'au-delà constitue un témoignage d'une grande honnêteté. Ce livre questionne très humblement nos attitudes en tant qu'être humain et surtout nous fait réfléchir sur l'idée que nous nous faisons de la mort et de ses suites.

  • Le nouveau livre de Serge Girard, son septième depuis 1990, lève le voile sur les échanges que l'homme peut entretenir avec le monde des morts. Il explique le phénomène de l'invocation en révélant le véritable processus énergétique qui y est associé.

    Mais que signifie « invoquer l'au-delà »? Que peuvent nous apporter ces demandes que nous adressons à Dieu, aux esprits supérieurs ou à nos défunts? Quelles sont leurs vraies valeurs?

empty