Editions de l'Aube

  • Rester jeune : c'est l'impératif catégorique de notre temps. Or, à le prendre au pied de la lettre, il exige­rait non seulement de renoncer à vieillir, mais aussi de refuser de grandir. Car l'adulte semble tellement ringard et dépassé ! Faudrait-il alors substituer, à l'idéal d'accomplissement, l'horizon d'un épanouissement permanent ? Sommes-nous voués au jeunisme ou à l'infantilisation ? C'est contre une telle lecture que cet essai entend plaider. L'âge adulte n'a pas disparu ; il a changé. Et sa métamorphose tient en grande partie à sa féminisation. Alors, faire ou ne pas faire son âge, c'est peut-être la grande question du XXIe

empty