Jeunesse

  • - 50%

    Un récit poignant et percutant sur l'amitié et sur l'adolescence à mettre entre toutes les mains.
    Meilleures amies depuis l'enfance, Faustine et Mélodie rentrent enfin en seconde. Pour marquer le coup, elles se jurent de sortir avec les deux garçons les plus populaires du lycée. Fred, quant à lui, voit cette rentrée comme un nouveau départ : après s'être fait harceler et agresser dans son ancien collège du fait de sa transidentité, il a décidé d'emménager chez son frère et de s'inscrire dans un lycée où il ne connaît personne. C'est donc la tête emplie de rêves et de grandes attentes que Mélodie, Faustine et Fred font leur entrée au lycée. Mais dans la vie, tout ne se passe pas toujours comme prévu...

    Au milieu de la tempête, leur amitié va se révéler.

  • New York, Lalie n'y est jamais allée. Elle n'a même jamais osé en rêver. C'est trop beau, trop loin, trop cher. Alors, quand Piotr lui propose de l'y accompagner, elle est prête à tout pour saisir cette chance. À tout ? Non. Car il y a des choses qu'on ne peut accepter. Des contreparties qu'on ne peut pas donner. Et maintenant la voici dans la rue, face aux regards de travers et aux mille dangers de la nuit, avec une seule obsession : rester éveillée. Résister. Tenir debout.

  • Orpheline, surnommée « la Rouge » en raison de sa chevelure flamboyante, Victoire est successivement engagée par de riches paysans, une famille bourgeoise puis un homme solitaire. Ces changements de place sont rythmés par ses grossesses, conséquences de viols, ses maîtres refusant tous d'employer une fille-mère. C'est la crainte d'être encore renvoyée qui amène Victoire à étouffer son deuxième enfant, après avoir abandonné son premier-né à l'Assistance Publique. Dénoncée par des voisins, elle est incarcérée cinq ans pour infanticide. À sa sortie de prison, Victoire tente de faire oublier son passé.

    Née en 1841 en Dordogne, fille non reconnue par son père, dont elle prendra le prénom, la fillette reçoit comme patronyme le nom de son hameau natal : Peyrebrune.Éveillée très tôt à l'écriture, elle se rend seule à Paris après quelques années d'un mariage malheureux. Elle publiera une trentaine de romans et connaîtra la notoriété. Dreyfusarde, elle est aussi féministe et fait partie du premier jury du prix Femina en 1904.Georges de Peyrebrune meurt dans la pauvreté et l'oubli en 1917.

  • "Nous n'avons pas de parents en ces murs, nous nous élèverons donc les uns les autres."Sam connaît par coeur le Code d'honneur de son nouveau lycée, la très sélecte académie Edward. Un campus digne de Harvard, des profs prestigieux, une coloc super sympa... Que demander de plus ?Quand Scully, LE beau gosse de quatrième année, l'invite à la soirée d'intégration, Sam a l'impression de rêver. Pourtant, derrière le faste et les jolies dorures se cache une réalité bien plus noire, et Sam déchante vite... Alors qu'elle se refuse à Scully, ce dernier la viole sans états d'âme.Bouleversée, la jeune fille ose pourtant élever la voix, déterminée à ne pas laisser son agresseur impuni. Mais briser la loi du silence n'est pas si facile. Sam doit faire face à toute une communauté unie par le mensonge et les faux-semblants qui ne reculera devant rien pour l'empêcher de faire éclater la vérité...Une lutte sans merci commence, dont le prix n'est autre que le droit à la dignité. Traduit de l'anglais (américain), titre original : Honor Code.

  • P'tit gros

    Benoît Grelaud

    Axel est un garçon en surpoids. Chaque jour, il doit affronter le regard et les moqueries de ses camarades d'école. L'adolescent trouve refuge dans les livres et les jeux vidéo, mais, bientôt, son mal-être croissant manque de lui faire commettre l'irréparable.
    À travers les pages de son journal intime, Axel raconte son combat contre l'obésité et contre les épreuves de la vie. Au fil des années, il est confronté au deuil et à la souffrance, mais il découvre aussi l'amour, le courage, et développe une passion pour la boxe.Et si c'était ça, la solution pour lui donner confiance en lui ?

  • Soumises au joug des extrémistes, les femmes n'ont pas un sort enviable sur la planète Kerphall. Élam, qui appartient aux modérés, arrache la jeune Sohane des griffes de la brute Tork et l'abrite momentanément chez lui. Sohane est prête à tout pour échapper aux fous de Dieu. Elle n'hésite pas à jouer les passagères clandestines lorsque Élam décide de partir dans l'espace afin de retrouver la planète Terre et ses trésors. Contraints de voyager ensemble alors que tout les oppose, Élam et Sohane s'entre-déchirent. Ils ignorent que des épreuves aussi extraordinaires qu'épineuses les attendent...

  • Un homme entre dans un bar. Il cherche une place et aperçoit un garçon. L'homme se revoit aussitôt à vingt ans: même visage, mêmes cheveux, même blouson de cuir, même regard. Comment est-ce possible? L'image d'une jeune fille le hante. Elle s'appelait Teresa. Elle était très attirante. Il ne l'a pas revue depuis vingt ans.

  • L'entretien

    Shawn Foster

    UN SUSPENSE FASCINANT
    QUI POURRAIT PRESQUE ÊTRE VRAI.
    « Si vous me croyez fou, c'est que vous ne connaissez rien. Nul médicament et nulle thérapie ne peuvent me faire altérer les faits. En m'écoutant, gardez un esprit ouvert, mettez de côté la rationalité, car ce que je vais vous narrer sort de la réalité. Et n'oubliez jamais... je ne suis pas fou. »
    De l'auteur au lecteur: Avec le mouvement me too, qui a fait le tour de la planète, l'idée de mettre en lumière les dures conditions de vie d'un jeune adolescent victime d'abus en tous genres me semblait plus que pertinente. Si j'entoure ce récit de fiction, en respectant mes genres de prédilection, c'est que je ne voulais pas rédiger un essai sur le sujet. Oui, l'histoire de Charles est explicite, parfois outre mesure, mais ce n'est que pour mieux conscientiser les gens à la dure réalité de certains. Non, en exploitant ce sujet, je n'affirme guère savoir comment l'on se sent lorsqu'on est victime d'abus et de maltraitance. Cependant, si à travers cette histoire, je puis aider et apporter mon soutien en dénonçant la situation de certains, alors mon but sera atteint. Enfin, si cette histoire choque quelques âmes, sachez que ce n'était pas mon dessein.

  • Ils sont quatre garçons. Quatre jeunes âgés de dix à quatorze ans. Quatre enfants soldats partis en patrouille. Il y a trois jours, ils ont quitté leur unité. Ils ont voulu remplir leur gourde à un puits et sont tombés sur leurs ennemis. Leur chef a tiré quatre balles. Pourtant, il y a cinq ca­­davres près du puits.

empty